DOMINIC77

Un peu de tout

Category: OPINION (page 1 of 12)

Toutes les choses, si possible politique et malvenues, que j’ai envie de dire au monde.

Viva Emiliano (Zapata).

Viva Emiliano (Zapata).

La société du spectacle a encore frappé. D’accord, d’accord le zigoto qui a traversé la Manche avec son drôle d’engin a réussi un joli coup, de pub principalement. Il est d’ailleurs remarquable que lui soit bien plus modeste et censé dans son expression que les médias qui n’en peuvent plus de cocoriquer.
La performance technique est intéressante mais franchement ne m’impressionne pas plus que cela.
Cet engin est une catastrophe écologique. A pleine charge de kérosène il lui faut se ravitailler au bout de 17 kilomètres. Cela suffit à clore le débat. Fin de la discussion.
L’usage militaire, en l’état actuel des chose la charge utile embarquable et la discrétion de l’accès le rende à peu près illusoire. Il fallait bien un président en mal de publicité qui utilise la fête nationale pour se refaire une santé médiatique pour qu’une presse en mal de sujet estival nous sorte cet incroyable cirque.
Décidément le seul héros nommé Zapata c’est bien Emiliano.

 

Iran, et si Trump était en train de gagner?

Personne, ni les iraniens, ni Donald Trump, ni son administration ou ses bellicistes adjoints (Pompeo-Bolton) n’a maitrisé le déroulement des événements récents autour du détroit d’Ormuz. Les provocations des uns ont répondu aux provocations des autres et le monde entier frappé de stupeur et engoncé dans la peur de l’explosion a perdu une bonne partie de ses capacités d’analyse.

Reprenons notre calme et revenons sereinement, si cela est possible, sur la chronologie.

Le retrait de l’accord sur le nucléaire iranien

Il y a un an  Donald Trump met en œuvre un des éléments saillants de son programme. Après être sortie de l’accord de Paris sur le  climat il dénonce l’accord sur le nucléaire iranien. Il est difficile de dire si la séquence des deux opérations était organisée mais elle présente au moins l’apparence de l’habileté tactique. Ayant constaté que la réaction des états, en particulier des alliés européens des États-Unis d’Amérique impliqués dans l’accord sur le nucléaire iranien était restée des plus mesurée et n’avait jamais dépassé le niveau des proclamations il devenait possible de passer à une action plus délicate car elle met potentiellement en jeu la paix mondiale. Donald Trump a fait d’une pierre deux coup avec l’accord de Paris. Il a testé la réaction diplomatique de la communauté internationale d’une part. Il a par ailleurs fait entrer dans l’opinion mondiale et nationale sa crédibilité en tant que briseur de traités.

En fin d’année 2018, conformément aux engagements pris il met en œuvre les sanctions cohérentes avec sa décision et commence donc à mettre à genoux l’économie iranienne. Ce délai entre l’annonce initiale et la réalisation effective a permis à la lâcheté de tous les autres signataires de l’accord sur le nucléaire de se dissimuler derrière leurs déclarations solennelles . Alors que les déclarations du printemps exprimaient la volonté de sauver l’accord on attend toujours les actes, en particulier des partenaires européens. L’hypothèse avancée par quelques uns de créer un système d »échanges internationaux indépendant du dollar qui aurait pu techniquement permettre d’envisager la préservation d’une partie du commerce avec l’Iran a fait long feu. Seul demeure le projet chinois antérieur et indépendant de la crise iranienne. Il ne bougera sans doute pas tant que la phase actuelle de « guerre commerciale et négociations » entre Chine et États-Unis d’Amérique ne sera pas terminée. Si la situation actuelle devait évoluer vers un affrontement militaire, quelle que soit sa forme et les protagonistes impliqués, la responsabilité des dirigeants européens serait maximale.  Israël reste disponible, et probablement volontaire, pour servir d’opérateur des basse œuvres contre l’Iran.

J’ai déjà écrit plusieurs fois ici et ailleurs ce que je pense de la douteuse  moralité d’un accord par lequel les puissances détentrices de l’armement nucléaires se donnent le droit d’interdire à une autre de faire la même chose. Mais on peut considérer malgré tout que l’accord représentait un pas en avant dans la stabilisation du monde et la baisse des tensions. Son démantèlement par une partie signataire majeure, et qui plus est pour des raisons essentiellement de politique intérieure, accroit les dangers et rend éminemment instable  une région du monde déjà fragile et minée par des conflits multiples.

Deux camps divisés.

Aucun des deux camps n’est homogène mais comme toujours dans ce genre de situation les extrêmes d’un bord excitent ceux d’en face et ils se renforcent mutuellement.

La conjoncture accroit l’instabilité des deux côtés. L’impact effectif des sanctions sur l’économie iranienne a frappé la vie quotidienne du peuple et raidi les positions. Le lancement anticipé de la campagne électorale américaine oblige Donald Trump a marquer sa différence.

Le camp iranien jusqu’à présent a joué sur l’hypothèse que Donald Trump ne veut pas aller jusqu’à une entrée en guerre et qu’il n’y a pas politiquement intérêt. Les provocations des dernières semaines, y compris peut-être les attaques de pétroliers dont il est difficile de dire qui les a réalisées, reposaient sur cette hypothèse et cherchaient peut-être à tester la limite du possible.

La présence dans l’administration trumpienne de faucons notoires, bien  (trop?) en vue pourrait fausser notre vision des choses. Il est certain que John Bolton et Mike Pompeo n’ont pas renoncé pour le premier à provoquer à court terme l’amorce d’un changement de régime en Iran et pour le second une campagne militaire d’affaiblissement du régime. Leur réel pouvoir de persuader leur président ou de faire déclencher des opérations militaires par le Pentagone reste à démontrer. L’absence actuelle de titulaire du poste de ministre de la Défense ne peut que libérer  Donald Trump. Bien sûr la proverbiale instabilité  de celui qui a théorisé l’effet de surprise comme la plus grande habilité politique  peut déboucher sur à peu près n’importe quoi. Mais pour l’instant et en tenant compte de la rhétorique et des idiosyncrasies proprement trumpiennes les choses semblent plutôt sous contrôle.

Les événements récents.

Après les assez étonnantes attaques de navires dans les parages de la sortie du Golfe Persique -il se trouve que je suis déjà passé par là et que je me souviens de ce passage particulièrement propice aux incidents de toutes sortes-  une instance de l’appareil d’état iranien a pris la décision de tirer sur un drone de surveillance U.S. Peu de gens on pris la peine de préciser qu’il ne s’agit pas du drone de votre petit neveu acheté 5O euros au coin de la rue mais d’un engin massif bourré de systèmes électroniques qui a couté plus de 100 millions de dollars au Pentagone.

Le plus remarquable de l’affaire vient alors. Après avoir fait les gros yeux Donald Trump a fait savoir qu’il allait réagir fortement. La nouvelle a ensuite fuité par le New-York Times qu’une frappe ordonnée par le président avait été annulée avant la fin de son exécution. Donald Trump et ensuite repris la main et expliqué en plusieurs temps :

-qu’il avait voulu éviter de tuer une centaine de personnes représailles à la perte d’un engin non-piloté,

-que la prochaine fois ce serait la punition serait double,

-que ce serait la destruction comme jamais vue,

-qu’il était prêt à rencontrer le Guide Suprême iranien « sans condition« .

Trump à la manœuvre.

Et tout le monde d’avaler sans coup férir la fable de la frappe annulée en cours de route alors que les avions avaient déjà décollés ou que les missiles étaient prêts à partir. Pendant que ses alliés nationaux et étrangers s’affolent Donald Trump trace sa route.

Cela ne semble pas très sérieux. Il est bien plus cohérent, et plus « trumpien » de lire tout ceci comme une mise en scène. La fable de la frappe annulée est trop belle.  On la comprend beaucoup mieux si l’on comprend que c’est du théâtre du début à la fin.

La pression est quand même maintenue sur l’Iran par la guerre informatique, la pression israélienne la menace verbale de destruction « jamais vue » et de nouvelles sanctions.

Le message passé par l’ensemble de la séquence est parfaitement clair.  Donald Trump en campagne pour sa ré-élection. Il est mis en difficulté par des sondages calamiteux qui risquent de lui faire perdre le soutien d’une partie des Républicains. Leur candidat pourrait perdre des états traditionnellement acquis au GOP  (Texas, Géorgie,…). Or le destin du Parti Républicain et celui de Donald Trump sont indissolublement liés dans la séquence politique  présente. L’aventure militaire ferait de plus sombrer l’embellie économique dont il sont si fiers même s’ils n’en sont pas responsables. Certain de sa supériorité Donald Trump a donc repris la main et tente de refaire le coup de la Corée du Nord. Le pouvoir iranien n’est pas aussi monolithique que la dictature des Kim mais est-il impossible qu’il y ait des oreilles réceptives à la proposition trumpienne de resigner un accord sur le nucléaire. Les toutes dernières déclarations de Donald Trump laissent même supposer que comme pour l’accord de libre-échange nord américain un toilettage cosmétique pourrait suffire. Il conviendrait aussi de ménager les conditions pour que les iraniens ne perdent pas la face dans le tour de passe-passe. Le besoin frénétique de gagner du Donald rencontre peut-être là un obstacle notable. Sur les questions internationales l’opposition Démocrate est assez frileuse quand il s’agit d’aller au-delà de la simple dénonciation du bellicisme.

Supposons que l’opération fonctionne et que Donald Trump double tout le monde en signant un autre accord de pur trompe l’œil avec les iraniens. Il a même réussi à tromper Jimmy Carter sur ses bonnes intentions. Personne n’oserait aller contre un effort de paix. Il aurait sans doute fait un grand pas vers sa ré-élection. Il est difficile de l’exclure.

 

 

Des liens de travail sur le sujet.

08/06/2019

https://www.commondreams.org/news/2019/06/08/trump-signals-support-israels-proposed-west-bank-annexation-lawmakers-and-rights

15/06/2019

https://www.theguardian.com/world/2019/jun/15/iran-oil-tanker-attacks-us-uk

https://thehill.com/policy/cybersecurity/448732-us-ramping-up-digital-attacks-on-russias-power-grid-report

https://thinkprogress.org/trump-ramps-up-campaign-against-iran-putting-us-on-collision-course-in-tense-region-e3266a40b462/

https://www.theguardian.com/world/2019/jun/14/us-accuses-iran-of-detaining-crew-after-oil-tanker-attack //Le 14/06 le ministre des A.F. britannique obtempère à l’unjonction trumpienne.

https://truthout.org/articles/dont-accept-the-new-normal-keep-outrage-alive/

https://truthout.org/articles/bolton-and-pompeo-are-trying-to-start-another-forever-war/

https://truthout.org/video/us-rushes-to-blame-iran-for-tanker-attacks-as-world-pushes-for-diplomacy/

16/06/2019

https://www.theguardian.com/world/2019/jun/16/iran-tanker-attacks-saudi-crown-prince-wont-hesitate-to-deal-with-any-threat //Et la partition se déroule jouée par les duettistes DJT-MBS
https://thinkprogress.org/usual-suspects-beat-iran-war-drums-on-sunday-shows-34524829fd20/ //L’insistance même de tous les faucons habituels rend les attaques de plus en plus suspectes.

https://www.npr.org/2019/06/16/733228551/pompeo-says-there-s-no-doubt-iran-attacked-two-tankers

17/06/2019

https://www.npr.org/2019/06/17/733327050/iran-says-it-will-exceed-nuclear-deals-limit-on-uranium-in-10-days //La balle est maintenant dans la camp des européens. Que vont-ils faire? Se prosterner devant DJT évidemment.

https://www.truthdig.com/articles/iran-speeds-up-uranium-enrichment-as-mideast-tensions-mount/

18/06/2019

https://www.theguardian.com/us-news/2019/jun/17/us-to-send-1000-additional-troops-to-the-middle-east-citing-hostile-behavior

https://slate.com/news-and-politics/2019/06/shanahan-trump-hiring-pentagon-defense-secretary.html //Allons en guerre sans chef dans le poste de commandement. Merci Donald

20/06/2019

https://thinkprogress.org/media-outlets-lawmakers-us-violated-iran-nuclear-deal-5907a0e5743a/

https://www.npr.org/2019/06/20/734278683/iran-shoots-down-u-s-spy-drone-it-says-was-in-its-airspace //Trump prend ses précautions poue se donner toute latitude, y compris de ne pas répondre par la force même si sa tendance est de ne jamais laisser un coup sans réponse.
https://thehill.com/homenews/senate/449511-senate-votes-to-block-trumps-saudi-arms-sale //Une autre raison de la prudence de DJT peut-être?

https://www.vox.com/2019/6/20/18693371/trump-iran-war-mistake-drone-tweet

https://www.theatlantic.com/politics/archive/2019/06/centcoms-general-mckenzie-steers-trumps-iran-policy/592171/

21/06/2019

https://thehill.com/homenews/administration/449737-trump-speaks-with-saudi-crown-prince-after-calling-off-iran-strike

https://www.motherjones.com/politics/2019/06/lindsey-graham-says-us-will-inflict-severe-pain-in-iran/ //L’ivresse des puissants leur monte à la tête.

https://www.salon.com/2019/06/21/fox-friends-host-brian-kilmeade-after-trump-calls-off-iran-strike-it-makes-us-look-so-weak_partner/

https://truthout.org/articles/iran-had-the-legal-right-to-shoot-down-us-spy-drone/

22/06/2019

https://thehill.com/policy/defense/449821-pentagon-launched-secret-digital-strike-on-iranian-spy-group-report

https://www.alternet.org/2019/06/trumps-far-fetched-claims-about-his-iran-decision-are-already-crumbling/

https://thehill.com/homenews/administration/449845-trump-iran-very-wise-not-to-shoot-down-manned-plane //Donc les drones on peut…
https://thehill.com/policy/defense/449821-pentagon-launched-secret-digital-strike-on-iranian-spy-group-report //La guerre numérique est déjà en cours.

https://abcnews.go.com/Politics/wireStory/iranian-hackers-wage-cyber-campaign-amid-tensions-us-63880558?cid=clicksource_4380645_null_hero_hed

https://thehill.com/homenews/administration/449862-trump-announces-new-sanctions-against-iran-as-tensions-escalate //Reprendre la main par les sanctions plutôt que par les bombardements.

23/06/2019

https://thehill.com/policy/international/449890-bolton-warns-iran-dont-mistake-us-prudence-for-weakness

https://thehill.com/homenews/administration/449876-trump-claims-media-got-it-wrong-on-iran-strike-i-never-called-the //Sait-il vraiment ce qu’il raconte?
https://www.vox.com/2019/6/23/18714327/iran-us-donald-trump-cyberattack-drone-strike //Une manière comme une autre d’aller vers la guerre ouverte pas après pas.
https://www.vox.com/policy-and-politics/2019/6/23/18693546/iran-donald-trump-meet-press-drone-strike-nuclear-deal-no-preconditions //Si DJT obtient un nouvel accord nucléaire il aura presque gagné sa réélection. Les iraniens peuvent-ils jouer cette carte?
https://www.salon.com/2019/06/23/israel-could-strike-first-as-tensions-with-iran-flare_partner/ //L’Iran n’est pas seul à avoir des intermédiaires dans la région.
https://www.salon.com/2019/06/23/trump-disses-john-bolton-if-it-was-up-to-him-hed-take-on-the-whole-world-at-one-time/ //Qui c’est le chef?

24/06/2019

https://www.npr.org/2019/06/23/735197531/bolton-defends-trumps-canceled-iran-strike-don-t-mistake-prudence-for-weakness

https://www.salon.com/2019/06/24/did-the-saudis-urge-trump-to-call-off-planned-strike-against-iran/ //Il est en effet facile à manoeuvrer mais que cherchent les saoudiens dans cette affaire? Ont-ils vraiment intérêt à la guerre? Ou simplement veulent-ils renfrocer leur positions quand le Congrès et la justice britannique s’opposent aux ventes d’armes?
https://www.salon.com/2019/06/24/no-war-with-iran-for-now-but-mike-pompeo-and-john-bolton-still-really-really-want-one/ //Les provocations verbales de Bolton mais surtout Pompeo encouragent l’agressivité des iraniens et leur intermédiaires.
https://www.salon.com/2019/06/23/bernie-sanders-scathingly-denounces-donald-trumps-iran-policy/ //La masse des grands têtes Démocrates est bien silencieuse. Hors quelques déclarations de principe très peu d’expression politique.
https://www.npr.org/2019/06/23/735253105/at-sunday-school-jimmy-carter-discusses-iran-says-peace-is-a-choice //DJT a un ou deux coups d’vance sur tout le monde dans cette affaire. Il arrive même à retourner cartr.

 

 

Un endroit dangereux

Vaguement parisien je n’ai guère vécu plus de 24 mois dans la capitale sur les 71 années de mon existence. Je vis à environ 40 kilomètres de la cathédrale récemment devenue le support des tant de fantasmes. Venir à la Grande Ville est donc chaque fois une expédition dans mes souvenirs et dans un monde qui ne cesse de s’éloigner de moi. L’envahissement de la ville de ma jeunesse par la marchandise n’ a pas tué mon plaisir à arpenter les rues de Paris. Depuis quelques mois j’ai un nouveau point de chute sur les Grands Boulevards que je ne fréquentais plus. Preuve que le Grand Satan Amazon n’a pas réussi dans son entreprise de destruction des librairies une nouvelle boutique à livres a vu le jour entre Bonne Nouvelle et Richelieu Drouot.

Un spectre hante ce lieu : la tentation. Quelque soit l’endroit il m’est difficile de ne pas ressortir d’une librairie plus chargé que je ne l’avais prévu avant d’entrer. La librairie ICI nous offre un luxe inhabituel dans les lieux marchands : de l’espace et du temps.

De l’espace. Les étals juste assez hauts pour ne pas être gênants laisse ouverte aux yeux la perspective jusqu’aux murs couverts d’ouvrages. De ci de là de petites notes plus discrètes que celles de la saint-maurienne Griffe Noire indique l’intérêt particulier porté par l’une ou l’autre personne à un livre particulier. L’escalier qui offre l’accès à l’étage inférieur me semble bien plus large que ne l’implique la simple logique architecturale ou le règlement de sécurité.

Du temps, Jamais dans cet espace je n’ai l’impression d’être poussé vars la sortie. Je n’y vois pas de gens affairés, fébriles, à la recherche de la seconde qui manque. La lecture, refuge d’une saine lenteur nous protège des excès.

Cet endroit où je me sens bien présente donc un grand danger pour mes finances. La semaine dernière après y être passé Mercredi je suis revenu le lendemain. Je dois aimer vivre dangereusement.

 

La meilleure équipe de la coupe du monde de football féminin

Le chauvinisme ambiant fait que personne,en France, ne parle de la performance de l’équipe des États-Unis d’Amérique.

Le chauvinisme, ou nationalisme ou patriotisme -dans le contexte ils sont strictement équivalents- qui ne manque jamais une occasion de ressortir en France conduit les médias à nous donner une image singulièrement biaisée de la coupe du monde de football féminin actuellement en cours dans le pays.

La tentative de surfer sur la « seconde étoile » des garçons l’année dernière fonctionne plus ou moins alors que le foot des filles est souvent plus agréable à voir que son homologue masculin. La performance en demi-teinte de l’équipe française a conduit à minimiser celle des autres équipes qui pourraient faire de l’ombre à « nos filles ».

Et pourtant une équipe brille, pas de surprise ce sont les championnes en titre, les filles des  États-Unis d’Amérique. Regardez donc leurs matchs.

 

Et Glucskmann assassina la gauche.

Par ce mouvement imbécile que personne ne comprend vraiment Raphaël Glucskmann met fin au projet de Place Publique, une des chances de renaissance de la gauche.

La victoire de François Hollande en 2012 a rapidement mis en évidence la décrépitude des partis et l’impérieuse nécessité de refonder entièrement la gauche en France.

J’ai vu le premier espoir dans la naissance de Nouvelle Donne quand de nouvelles têtes affranchies de la plupart des anciennes obédiences ouvraient un nouvel espace de débat et de militance. Las! On sait ce qu’il advint de Nouvelle Donne suffocant noyée dans des querelles d’ego ou de chapelles que, dégouté,  je n’ai pas cherché à élucider.

Entre temps l’avancée irrésistible du néo-libéralisme consacrée par  la victoire d’Emmanuel Macron a rendu désespérément nécessaire la reconstruction d’une gauche populaire capable d’intervenir dans le débat politique national et d’offrir des perspectives concrètes.

J’ai donc accueilli l’irruption inattendue de Place Publique comme le cadeau que je n’attendais plus. Présenté par son trio hétéroclite qui rompt heureusement avec les habitudes politiciennes l’entreprise m’a convaincu d’outrepasser la fatigue des soixante-dix ans qui approchaient pour replonger dans le grand bain.  Raphaël Glucskmann dont les commentaires me semblent  souvent justes. Thomas Porcher qui apporte une vue profane dans la grande Église de l’Économie. Mais la joyeuse ténacité de Claire Nouvian constitue la divine surprise, la voix inédite. Et ce trépied n’est pas le socle sur lequel s’appuie le mouvement. Le terrain, les expériences concrètes alimentent la réflexion et fournissent les pistes d’action. Nous sommes revenus sur les rails. Un petit effort parmi tous ceux qui sont à inventer pour reconstruire l’espoir.

Que vous est-il passé par la tête Raphaël Glucskmann pour jeter tout ceci aux orties?

L’ambition personnelle? Je n’y crois guère.

L’illusion d’une ralliement magique autour d’un PS moribond de toutes les forces vives disponibles ? Vous êtes assez fin pour la comprendre.

Évidemment il n’est pas sauveur suprême et cette occasion ratée ne nous empêchera pas de rebondir un peu plus tard, un peu plus difficilement. A chacun de faire son autocritique.

On n’a pas changé.

En 1993 :
la chanson « On n’a pas changé » de J-J. Goldman.

« J’ai des idoles en solde, j’ai quelques saints à céder
Des vieux leaders en vrai toc, j’ai des gourous périmés
Pas mal de stars de rock en stock, ex-rebelles « jetsettisés »

J’ai quelques dieux en boutique, 2, 3 prophètes à brader
Des discours à prix modique, des langues en bois démodées
Même un président pathétique, cynique et boursoufflé »

Sur le disque titré ROUGE….pas jaune.

Notes sur les élections intermédiaires aux États-Unis d’Amérique, la Chambre des Réprésentants

Les états, là où des choses importantes se passent.

Les feux de l’actualité braqués sur la Chambre des Représentants et le Sénat ne doivent pas détourner notre regard des autres scrutins associés le Jour de l’Election.
Ce qui se passera dans les états est particulièrement important dans l’ère de Trump. Les états restent des lieux de pouvoir et de législation dotés d’autonomie. Ils sont donc des lieux de résistance potentielle comme le montre la polémique sans fin sur les « cités sanctuaires » pour les immigrants. La protection des populations fragiles par les législations locales permet aussi de contrecarrer au moins en partie les décisions fédérales.

Les gouverneurs ont rarement le pouvoir de choix sur les redécoupages des cartes électorales mais ils sont toujours au premières loges pour observer voire infléchir les décisions. Le recensement de 2020 fournira les informations de base pour les prochaines cartes électorales opérationnelles à partir de 2022. Avoir le maximum de visibilité sur les opérations de redécoupage donnera un avantage déterminant. Les postes de gouverneur, surtout dans les états à population importante qui fournissent de gros contingents de grands électeurs présidentiels, deviennent donc stratégiques.

L’état des courses.

En 2018 les gouverneurs sont renouvelés dans 36 états dont 9 dirigés par des gouverneurs Démocrates, 26 par des Républicains et 1 (AL) par un Indépendant.

Le classeur Excel déjà utilisé nous donne ce tableau pour les élections des gouverneurs.

gov2018

FiveThirtyEight maintient un état de son agrégation des sondages ici.

Selon ces pronostiques les gouverneurs Démocrates devraient présider après les élections intermédiaires de 2018 des états groupant 194 millions de personnes contre 135 millions pour les gouverneurs Républicains même s’ils dirigent moins d’états. Les états les plus à droite sont souvent les plus ruraux et les moins peuplés.

Typiques de la Trumpolitique  : Géorgie, Floride, Kansas.

Les candidats au poste de gouverneur en Floride, Géorgie et Kansas sont de typiques trumpiens adoubés par le président.
Floride : Le racisme à peine voilé de DeSantis s’exprime d’autant plus qu’il a pour adversaire un noir.  Contrairement à Kobach au Kansas il rassemble efficacement les électeurs Républicains mais se trouve face à une coalition inédite.
Géorgie : Des purges insensées des listes électorales sont pratiquées par Brian Kemp, juge et partie, puisqu’il est Secrétaire de l’état et candidat au poste de gouverneur. Il aurait purgé plus d’un millions d’électeurs en majorité dans les communautés de couleurs qui votent Démocrates dans de larges proportions.
Kansas : le même genre de politique est prônée par Chris Kobach avec l’accent mis en plus sur l’immigration. L’état est à 80% Républicain mais le précédent de Sam Brownback a démontré dans l’état l’inanité des politiques économiques de la droite. La réputation de Kobach ne lui permet pas de grouper les troupes du GOP derrière lui comme un seul homme.
Kemp et Kobach font encore la course en tête dans ces états où leur parti est historiquement majoritaire alors que Gillum semble tenir la corde en Floride mais rien n’est joué.

Les élections à suivre de près.

Alaska : traditionnellement Républicain l’état du Nord-Ouest offre une situation inédite. Le poste de gouverneur était occupé par un Indépendant qui se désiste pour un Démocrate plutôt que pour les Républicains avec qui il s’était allié. Le siège autrefois occupé par Sarah Palin a déjà été l’objet d’un arrangement inter-partisan lors des élections précédentes mais une spécificité de l’état a brouillé les cartes. La part de la rente pétrolière retournée aux habitants a été réduite ce qui a provoqué du mécontentement. Cette situation particulière fournit aux Démocrates une occasion de reprendre un siège de gouverneur inattendu. Et une occasion de collaborer avec la sénatrice Lisa Murkowski, Républicaine assez indépendante de Donald Trump même si résolument de droite.

Floride : Se déroule ici une des batailles inattendues et significatives de cette phase. Dans un état souvent arbitre des élections présidentielles (Bush 2000) et à forte population hispanique d’origine cubaine un noir Démocrate Andrew Gillum est en passe de battre le dauphin du populaire et richissime Rick Scott qui ne pouvait se représenter et a donc opté pour briguer le siège du sénateur Démocrate Bill Nelson. Après un départ chaotique menacé par une poursuite judiciaire la campagne de Gillum a bien continué. Les Démocrates comptent sur un effet d’entraînement réciproque entre les campagnes sénatoriales et gouvernatoriales pour motiver les électeurs à voter. Les jeunes classiquement peu enclins à voter ont aussi dans l’état de Parkland des raisons particulières de se déplacer.

Géorgie : l’élection vedette pour un poste de gouverneur cette année. L’état a dans le passé consacré la venue de la population noire aux responsabilités avec le premier maire de couleur d’Atlanta, Maynard Jackson en 1974.
Les Démocrate ont perdu le poste de gouverneur en 2002. La candidature de Stacey Abrams, femme et noire, incarne l’évolution du parti. Première femme noire présentée à un poste de gouverneur par les grands partis elle est créditée de sondages proches de ceux de Brian Kemp. Le Républicain étant l’actuel Secrétaire d’état il est en charge des procédures électorales et donc se trouve juge et partie quand il s’agit de purger les listes électorales, sujet éminemment conflictuel dans un état où les populations de couleur et à faible revenu qui votent majoritairement pour les Démocrates sont visées en priorité. La purge des listes électorales, jeu favori des Républicains dans ce cycle, est au centre de l’élection en Géorgie.

Maine : Le gouverneur sortant du Maine, Paul LePage, est est un odieux personnage plus Trump que Trump. Son remplacement par la Démocrate Janet Mills devrait être facile dans cet état du Nord-Est mais rien n’est fait. A noter que le Maine expérimente le vote alternatif (« ranked choice voting ») qui est une des alternatives les plus intéressantes pour palier les défaut des systèmes majoritaires usuels.

Michigan : Dans le Midwest les plus gros enjeux se trouvent au Michigan et surtout au Wisconsin.

Oregon : Dans l’état médian de la côte Ouest la ré-élection de la Démocrate Kate Brown aurait du être une formalité. Malgré des difficultés conjoncturelles elle devrait l’emporter selon FiveThirtyEight mais son résultat sera sans aucun doute suivi avec attention car le point faible de la « libérale » côte Ouest pourrait se trouver dans cet état intermédiaire, plus bucolique que la chaude Californie et moins urbanisé que son voisin du nord l’état de Washington.

Wisconsin : La bataille anti-syndicale du gouverneur Républicain Scott Walker  a laissé des traces. Le basculement vers les Républicains à partir de 2010 dans un état qui a connu au début du vingtième siècle l’empreinte socialiste s’est confirmé avec l’élection de Donald Trump. Le basculement de cet état a représenté un choc pour les Démocrates. L’état actuel des études d’opinion laisse toutes les possibilités ouvertes. Richard Cordray, le protégé d’Elizabeth Warren et ancien directeur du « Consumer Finance Protection Bureau » mène selon les sondages après un départ laborieux.

On pourrait ajouter l’Ohio et même le Minnesosta parmi les états susceptibles d’offrir la victoire aux Démocrates.

Si le Maryland élit Ben Jealous ce sera une victoire inattendue pour cet ancien président de la NAACP.

Les élections des gouverneurs pourraient fournir aux Démocrates leur meilleur sujet de satisfaction après la Chambre des représentants. Vu leur déficit actuel il n’y aurait là rien d’étonnant. Les grands états donnent à la fois du pouvoir réel et les conditions de formation du personnel politique. Si on considère un état comme le pays en réduction les gouverneurs sont souvent vus comme des présidents en en réduction et en puissance.
Mes liens et notes des derniers jours sur le sujet :

20/10/2018

https://www.theatlantic.com/politics/archive/2018/10/the-first-muslim-women-could-be-heading-to-congress/573508/ //Vive Rachida Tlaib et Ilhan Omar.
https://thehill.com/homenews/campaign/412334-sanders-harris-set-to-criss-cross-iowa //C’est parti pour 2020.
https://www.commondreams.org/news/2018/10/19/were-voting-them-out-what-it-looked-when-horde-hoosiers-marched-bernie-sanders-early
https://www.commondreams.org/news/2018/10/19/just-three-days-genius-fundraising-campaign-progressive-group-pours-500000 //Les collectes de fonds Démocrates ont dépassé celles des Républicains (de plus d’un tiers selon 538). C’est exceptionnel en particulier une année d’élections intermédiaires. Les modalités de collecte et la provenance des dons, petits donateurs indivu=iduels plus que grades entreprises, semblent indiquer un changement de nature et pas seulement de niveau.
https://thehill.com/homenews/campaign/412263-early-voting-hints-at-huge-turnout
https://www.truthdig.com/articles/for-alaskan-politics-a-week-of-surprises/ //Un gouverneur Démocrate en Alaska? Cela va-t-il motiver Sarah Palin à revenir une politique? Chouette on va rire un peu.
21/10/2018
https://www.mediapart.fr/journal/international/211018/mid-terms-aux-etats-unis-l-election-de-tous-les-dangers
https://thehill.com/homenews/administration/412410-trump-threatens-maximum-penalties-for-voter-fraud //Faute de pouvoir prouver on menace.
https://www.salon.com/2018/10/20/two-weeks-before-the-blue-wave-here-are-5-ways-the-democrats-could-still-totally-blow-it/ //L’inquiétude Démocrate n’est sans doute pas infondée et reflète la confusion de l’époque (par Andrew O’Hehir).
https://www.alternet.org/nightmarish-political-scene-paul-krugman-details-infuriating-way-trump-will-wrestle-power-dems-if
https://fivethirtyeight.com/features/election-update-republicans-overall-senate-chances-are-holding-steady/ //Joe Donnelly à 82% de chances. Claire McCaskill menant de 2 points. Tina Smith (MN remplaçante d’Al Franken) en baisse à 88% de chances. Dean Heller en hausse à 57% de chances, cohérent avec les autres sondages. En Floride Rick Scott mène 47 à 45 devant Bill Nelson (après l’ouragan Michael).
https://talkingpointsmemo.com/edblog/where-are-we-4 Attention aux élection gouvernatoriales (MidWest et Sud-Est) vu les répercussions sur 2020 et les redécoupages de 2022.
https://thehill.com/homenews/senate/412346-manchin-wrestles-with-progressive-backlash-in-west-virginia //Manchin « lâchement politicien » pour les plus engagés des électeurs Dems. Il voulait gagner l’élection à droite. Il pourrait la perdre à gauche. Tout le dilemme des Démocrates dans la période. MoveOn et Planned Parenthood ont exprimé leur déception.

24/10/2018

https://slate.com/news-and-politics/2018/10/donald-trump-bigotry-midterms.html //Méthode Coué? Un peu plus? Enfin si on veut…
https://www.thenation.com/article/trumps-midterms-strategy-is-fear-lies-and-white-nationalism/ //L’avis contraire à THe Nation.
https://newrepublic.com/article/151858/americas-relentless-suppression-black-voters //C’est bien la démocratie dans sa base représentative insuffisante mais nécessaire qui est attaquée depuis longtemps.
https://www.commondreams.org/news/2018/10/23/historic-shift-and-catching-voters-225-democrats-running-congress-2018-back-medicare //52% des candidats Démocrates intègrent « Medicare for All » le programme d’assurance-santé publique.
https://talkingpointsmemo.com/news/trump-has-no-plan-to-deal-with-caravan-if-it-arrives //La rhétorique trumpienne n’est que de la rhétorique électorale.
https://www.vox.com/policy-and-politics/2018/10/23/18003286/2018-midterm-elections-polls-open-close-times-date-ohio-kentucky
https://fivethirtyeight.com/features/governors-update-maine-michigan-and-minnesotas-races-are-looking-pretty-blue/
https://fivethirtyeight.com/features/were-back-from-the-future-which-of-these-wildly-different-midterm-outcomes-would-you-believe/ //Regarder de près la Floride et les hispaniques. Les sièges critiques (pour le GOP) en CA.
https://fivethirtyeight.com/features/election-update-some-competitive-races-have-little-to-no-polling-thats-a-problem/?ex_cid=2018-forecast
https://www.wired.com/story/flipping-texas-elections-voter-registration-tech/ //Enfin Austin ce n’est pas le TX.
https://talkingpointsmemo.com/news/maine-ranked-choice-voting-november-general-election //L’innovation du Maine risque de passer derrière le résultat des élections malgré son importance.
https://talkingpointsmemo.com/muckraker/black-voter-group-goes-to-court-over-voter-registration-issue-in-memphis //Encore et toujours la purge d’électeurs de couleurs dans le Sud.
https://thinkprogress.org/north-carolina-hurricane-florence-early-voting-election-3ce3367681e4/ //Dans certains cas la participation au vote anticipé baisse.

25/10/2018

https://www.vox.com/policy-and-politics/2018/10/25/18010928/2018-midterm-elections-voting-rights-purges
https://www.vox.com/2018/10/25/18001684/2018-midterms-hacked-russia-election-security-voting //Les signes de vulnérabilité des systèmes électoraux sont bien là.
https://newrepublic.com/article/151871/essential-difference-bernie-sanders-elizabeth-warren
https://talkingpointsmemo.com/dc/democrats-look-to-grind-out-a-must-win-against-their-top-senate-target //Dean Heller toujours en course.
https://talkingpointsmemo.com/news/north-carolina-lt-gov-dan-forest-voter-fraud-video
https://fivethirtyeight.com/features/trump-style-politics-will-be-put-to-the-test-in-florida-georgia-and-kansas/ //Floride : le racisme à peine voilé de DeSantis. Géorgie : les purges insensées des listes électorales par Brian Kemp. Kansas : la même chose par Chris Kobach.
https://www.motherjones.com/politics/2018/10/in-defense-polling-midterms-micah-cohen-fivethirtyeight-mother-jones-podcast/
https://www.vox.com/policy-and-politics/2018/10/25/17647800/midterms-2018-tennessee-bredesen-blackburn-democrats //UN mec ennuyeux pour la victoire. Phil Bredesen pourrait ainsi cacher son penchant à droite.
https://www.thenation.com/article/the-most-important-ballot-measures-of-2018/ //Les mesures soumises au vote ce 6 Novembre. OH : réforme de la répression du trafic de drogue, moins d’incarcération. WA : politique climatique. LA : réforme anti-raciste des jurys. FL : restauration des droits des ex-condamnés. CO : protection de la propriété privée contre l’intervention du gouvernement destinée à protéger contre les autorisations de forage pétrolier (a contrario : comme quoi le gouvernement peut protéger contre les abus de l’argent). CO : Impôt sur les plus riches pour financer l’éducation. NV : inscription automatique des électeurs avec le permis de conduire. MI : Consolidation des droits de vote. CA : contrôle des loyers. OR : deux propositions rétrogrades au scrutin. Rappeler les lois de l’état qui protègent les migrants (sanctuary laws). interdiction des financements publics pour l’avortement. SD : régulation du processus électoral et son financement. NC : les assemblées dominées par le GOP veulent faire entrer dans la loi les purges des listes électorales. MO : une politique de hausse contrôlée des bas salaires.
https://www.vox.com/policy-and-politics/2018/10/25/17999748/2018-midterm-elections-ohio-wisconsin-michigan //Les Dems doivent regagner des électeurs passés chez Trump en 2016. Ils mènent légèrement dans les zones rurales ou industrielles sinistrées.
Les femmes des zones péri-urbaines s’éloignent de Trump du fait de ses attitudes personnelles et de ses politiques comme ce qui transparaît avec l’affaire Kavanaugh. MI gov : Gretchen Whitmer mène de 10 points. OH senate : Sherrod Brown mène de 30 points chez les femmes. WI gov. : Cordray mène de 14 points chez les femmes.
Le dernier bastion à mobiliser : la population de couleur qui s’est plus abstenu en 2014 et 2016.
Les facteur locaux jouent aussi comme la popularité de Sherrod Brown en Ohio
https://fivethirtyeight.com/features/election-update-romney-clinton-districts-are-overrated-obama-trump-districts-are-underrated/
https://fivethirtyeight.com/features/how-actblue-is-trying-to-turn-small-donations-into-a-blue-wave/ //La nouveauté dans les collectes de fonds Démocrate n’est pas que quantitative.
https://talkingpointsmemo.com/dc/house-republicans-dropping-big-money-to-shore-up-seats-once-viewed-as-safe //Quand à la gestion des fonds par le GOP elle est toujours bien centralisée et cible des sièges pourtant jugés sûrs. Ce ne semble pas être la panique mais plutôt la gestion de la part du feu. Certaines circonscriptions ont été jugées perdues et donc on n’y gaspille pas d’argent.
https://talkingpointsmemo.com/news/unopposed-2018-midterm-races //Malgré l’intensité du débat il y a des compétitions sans compétition cette année, dans les deux camps.
https://www.truthdig.com/articles/theres-something-suspicious-going-on-with-georgias-voting-machines/ //Après le Texas les machines à voter de la Géorgie, hors d’âge, posent des problèmes de fiabilité.

26/10/2018

https://www.theatlantic.com/politics/archive/2018/10/how-kamala-harris-will-campaign-against-trump/573967/
https://www.npr.org/2018/10/26/660670687/poll-trump-seen-as-important-factor-in-americans-vote-as-democrats-open-up-lead
https://apps.npr.org/dailygraphics/graphics/marist-deficit-20181025/child.html?mode=childlink&utm_source=nprnews&utm_medium=app&utm_campaign=storyredirect //Pas la bonne rubrique mais…
https://thehill.com/homenews/senate/413246-corkers-imminent-departure-puts-saudi-sanctions-in-doubt
https://thehill.com/homenews/campaign/413163-dems-hold-active-discussions-on-2020-debates //La direction « centriste » va défendre chèrement sa peau.
https://thehill.com/homenews/campaign/413263-biden-to-campaign-for-two-democrats-in-iowa //On savait depuis longtemps qu’il est parant en 2020 au nom de l’establishment Clintono-obamien.
https://thehill.com/homenews/campaign/413261-gillibrand-if-reelected-i-will-serve-my-six-year-term //Dire que l’on ne sera pas candidate a un petit goût de « retenez-moi sinon je fais un malheur ».
https://www.motherjones.com/crime-justice/2018/10/pro-choicers-fear-for-the-future-should-anti-abortion-crusader-mike-dewine-become-ohio-governor/ //les enjeux spécifiques en Ohio : un gouverneur particulièrement anti-avortement.
https://slate.com/news-and-politics/2018/10/midterms-gillum-desantis-stacey-abrams-brian-kemp.html //Encore une lsite de cas critiques.
https://www.salon.com/2018/10/26/aclu-warns-that-gop-voter-suppression-could-swing-senate-races-in-arizona-north-dakota/
https://fivethirtyeight.com/features/how-to-make-sense-of-this-weeks-mail-bombs/ //Qu’arrive-t-il à 538? De plus en plus dans le débat politique.
https://fivethirtyeight.com/features/are-republicans-losing-the-health-care-debate/ //La protection santé bien de le débat électoral. Et les Républicains à la traîne.
https://www.lsu.edu/manship/files/cook_manship_report_final.pdf //Cook report. Données complètes sur l’état de l’opinion fin Octobre. Les Républicains n’ont pas réussi à sortir la santé du débat électoral ni à mettre l’immigration en première position.
https://talkingpointsmemo.com/news/trump-11-hour-effort-stop-blue-wave //Envoyer Trump sur le terrain ne pourrait-il se révéler contre-productif dans certains états comme la Floride?
https://fivethirtyeight.com/features/democrats-have-a-whac-a-mole-problem-in-the-senate/
https://www.thenation.com/article/if-you-build-a-left-movement-the-candidates-will-come/
https://www.wired.com/story/tech-workers-overwhelmingly-support-democrats/ //Cory Booker, et tous les Démocrates favoris des techies. Plus du double de dollars collectés que la « bête » Beto O’Rourke.
https://fivethirtyeight.com/features/what-if-only-men-voted-only-women-only-nonwhite-voters/ //Très intéressant.

27/10/2018

https://projects.fivethirtyeight.com/2018-midterm-election-forecast/governor/?ex_cid=irpromo
https://thehill.com/homenews/campaign/413397-pipe-bombs-threaten-to-derail-gop-midterm-messaging
https://theintercept.com/2018/10/26/cesar-sayoc-foreclosure-steven-mnuchin/
https://www.salon.com/2018/10/27/thousands-of-absentee-ballot-applications-missing-in-largely-black-georgia-county/ //GA encore et toujours.
https://www.commondreams.org/news/2018/10/26/sanders-and-varoufakis-announce-alliance-craft-common-blueprint-international-new
https://www.commondreams.org/news/2018/10/26/gop-moves-cut-medicare-and-social-security-60-americans-say-repeal-trump-tax-scam
https://truthout.org/articles/georgias-kemp-purged-340134-voters-falsely-asserting-they-had-moved/
https://www.thenation.com/article/beto-orourke-is-for-real/ //Au secours de la victoire?
https://newrepublic.com/minutes/151921/man-arrested-massacre-pittsburgh-synagogue

Notes sur les élections intermédiaires aux États-Unis d’Amérique, la Chambre des Réprésentants.

Le cadre général.

Les Républicains détiennent une majorité de 23 sièges à la Chambre des Représentants.
On peut toujours télécharger ici le classeur Excel résumant les données des élections à la Chambre, au Sénat et aux postes de gouverneurs en jeu cette année.  Ici un rapport sur l’état électoral de l’opinion en fin Octobre. par le Cook Political Report et l’Université de Louisiane. Les Démocrates semblent dominer l’opinion sur les thèmes considérés comme importants.

Les enjeux de la majorité à la Chambre.

La Chambre des Représentants comme son nom l’indique apporte dans le système gouvernemental l’expression des territoires. A la différence du Sénat la représentativité de la population est à peu près assurée comme le spécifie la Constitution. Mais les pouvoirs législatifs effectifs de la Chambre sont sévèrement limités par les prérogatives d’un Sénat largement construit pour favoriser les petits états ruraux et surtout par les pouvoirs d’un président autorisé à opposer son veto et à passer des décrets présidentiels qui ont (presque) force de loi.
Une Chambre à majorité Démocrate ne pourrait donc sans doute pas faire passer des lois à sa convenance mais elle pourrait empêcher les Républicains de continuer à passer les leurs. Elle pourrait aussi tenter de passer des lois assez consensuelles pour recueillir les suffrages d’une minorité de parlementaires Républicains et ainsi introduire des coins dans l’unité du parti adverse et de son président. Si la défaite Républicaine s’avère et laisse présager une déconfiture en 2020 un espace politique s’ouvrira pour de telles tentatives.

Le Congrès, et la Chambre en particulier, dispose de pouvoir judiciaires spécifiques. Elle peut lancer des commissions d’enquêtes et même assigner les personnes, même à la plus haute fonction, pour exiger des informations jugées d’intérêt public. Si les Démocrates devaient ainsi attaquer les affaires, les impôts, les possibles délits financiers de Donald Trump et de la famille Trump la guerre serait ouverte et nous entrerions dans des territoires juridiques encore peu explorés. Il s’en suivrait des bagarres judiciaires homériques jusqu’à la Cour Suprême. Les plus ardents trumpistes comme Newt Gingrich ont averti. Si les Démocrates jouent à ce jeu ils verront à quoi a servi la nomination de Brett Kavanaugh.  Gingrich joue avec le feu. Il avoue que la nomination de Kavanaugh n’avait rien à voir avec la justice et tout à voir avec une prise de position partisane. Il promet la guerre si les Démocrates attaquent Trump pour avoir ses feuilles d’impôt niant ainsi la logique démocratique de l’élection.  Ici encore l’unité absolue du Parti Républicain n’est pas garantie, surtout après une élection perdue.

La famille Trump n’est pas la seule à pouvoir craindre de l’arrivée des Démocrates à la majorité de la Chambre. Plusieurs membres du cabinet sont soupçonnés de malversations (Ryan Zinke) ou de conflits d’intérêts mais le plus visible est probablement Wilbur Ross le ministre du Commerce.

Pour les Démocrates plusieurs autres scénarios se jouent cet automne. L’efficacité de leurs collectes de fonds, un des exercices obligés de la pratique électorale, a impressionné. Le phénomène n’est pas seulement quantitatif. Il a suffisamment marqué les analystes de FiveThirtyEight
pour qu’ils programment une étude spécifique  téléchargeable ici  sur l’organisation mise en place pour recueillir et répartir les sommes collectées. Si les petits donateurs individuels qui alimentent la machine Démocrate ne peuvent pas rivaliser avec les machines à cash géantes des milliardaires comme Sheldon Adelson le magnat des casinos de Las Vegas ou les frères Koch  ils représentent une base vivante et militante. Une récente décision de la Cour Suprême, encore peu appliquée a confirmé l’interdiction de l’anonymat des financements politiques. La question n’est plus taboue et reviendra dans le débat politique. Les candidats Démocrates à la primaire pour l’élection présidentielle de 2020 devront prendre en compte la question .
L’émergence d’une gauche multiple cristallisée par la campagne de Bernie Sanders en 2016 se poursuit et alimente l’espoir d’une victoire Démocrate à la Chambre ce 6 Novembre. Cette tendance largement hétérogène a encore besoin des Démocrates centristes pour faire échec à un Donald Trump qui à sa manière n’a pas tort de dénoncer une gauche selon lui extrême. Là se noue le drame Démocrate de cette phase : maintenir une unité entre des courants probablement contradictoires au fond mais liés par un commun intérêt autour de l’objectif de faire échouer l’entreprise Républicaine et trumpienne.

Où sont les chances des Démocrates?

Les évaluations sont globalement homogènes avec de petites différences suivant les organismes. Le nombre magique de 24 sièges pour arriver à la majorité est dans toutes les têtes. Le contexte général reconnu lui aussi par tous est à la défense du côté Républicain. On constate un grand nombre d’élections très compétitives qui devraient dans l’ensemble fournir des résultats plutôt favorables aux Démocrates.

Les sièges à prendre.
Une quinzaine de sièges devraient être facilement acquis. Quatre sont la suite de la restructuration de la carte des circonscriptions en Pennsylvanie. La carte précédente a été retoquée par les tribunaux qui ont imposé la nouvelle carte. Cinq sièges sans sortant (« open seats »: AZ02, CA49,MI11,NJ02,NJ11-voir note plus loin-) ne devraient pas présenter de difficulté particulière. Six sortant Républicains en danger (IA01,V110,MN02,MN03,IO06, KS03) sont la même catégorie.

Les sièges Démocrate en danger.
Trois sièges semblent être en très grand danger (PA14,NM01,MN08). Deux autres sièges semblent peu sûrs au Nevada.

Les sièges indécis.
Dans vingt-neuf cas les sortants Démocrates semblent en situation incertaine, 5 en Californie, 7 autres dans des circonscriptions gagnées par Hillary Clinton en 2016 (FL26,NJ07,PA02,TX07,TX32,WA08)et 9 autres dans circonscriptions gagnés de peu par Donald Trump (VA02,IA03,IL14,NJ03,VA07,OH01,MI08,VT04,NY19), 8 autres plus trumpistes peuvent être rangées dans cette catégorie (NC13,ME02,IL12,KY06,NY22,NM02,NC09,KS02).
Parmi les circonscriptions données par les sondeurs comme plutôt Républicaines (« Lean R ») 24 pourraient être à portée.

Les élections à suivre de près.

De la réussite des opérations de purges ciblées des liste électorales par les Républicains dépendra une partie des résultats. Les Nord-Dakota et la Géorgie ont dominé cette actualité mais ces opérations étant de celles qui se veulent discrètes il est certain que d’autres se produisent voire que nous ne voyons que la partie émergée d’un iceberg.

Plus que des circonscriptions des territoires seront à suivre.
Les indices existent d’une reconquête Démocrate du Midwest industriel sinistré et donc des populations laborieuses blanches historiquement Démocrates (Souvenez-vous de la mère de Bruce Springsteen lui disant « Nous votons pour les Démocrates, c’est le parti des ouvriers »). Ils devraient passer par les zones péri-urbaines et les femmes en priorité. Les résultats du Michigan, du Wisconsin, de la Pennsylvanie, de l’Ohio mais aussi des zones urbaines de l’Indiana ou de l’Iowa seront à regarder de près. Les mêmes indices existent plus diffus dans les Appalaches miniers sinistrés de la même manière que le Midwest industriel. Il serait bien étonnant de voir les Caroline ou la Virginie Occidentale basculer massivement mais le résultat de Richard Ojeda qui s’est fait une célébrité en soutenant la grève des enseignants et affiche un très intéressant profil de populiste populaire (pro-arme par exemple) donnera une indication majeure de la marche à suivre pour gagner.

Le Sud avec le Texas où les Démocrates rêvent depuis des années de chevaucher la vague démographique hispanique pour regagner la majorité constitue un autre terrain de bataille. Le soutien remarqué de Willie Nelson à la campagne de Beto O’Rourke pour arracher le siège de sénateur à Ted Cruz, ténor Républicain d’envergure nationale, donne le ton à condition que l’on se souvienne que Willie est aussi fondateur du « Farm Aid », organisation de soutien de petits exploitants agricoles. Le Parti Démocrate a semblé enfin prendre conscience de l’importance de la conquête des zones rurales sans y mettre encore les moyens. La reconquête du Sud considérée d’un point de vue comptable washingtonien se réduit sans doute à additionner les voix des blancs progressistes des villes et des banlieues avec les voix des noirs et des hispaniques tenues pour argent comptant. L’arithmétique peut y trouver son compte, certainement pas la politique (accessoirement la leçon est également vraie avec toutes les spécificités en France). Gagner le Sud sans traiter la question raciale, la question rurale et la question sociale est au mieux une victoire sans lendemain.

Demain (ou après-demain) les gouverneurs et le reste.

La nuit du 6 au 7 Novembre sera longue.

Note : les circonscriptions sont habituellement désignées sur 4 caractères : deux lettres pour l’abréviation de l’état et un nombre de deux chiffres pour le numéro de la circonscription dans l’état.
Mes liens et notes des derniers jours sur le sujet :

16/10/2018

https://newrepublic.com/article/151633/obamacare-became-winning-issue //Peut-être la plus grande défaite de DJT.
https://www.vox.com/2018/10/16/17965626/arizona-senate-martha-mcsally-kyrsten-sinema
https://www.motherjones.com/politics/2018/10/this-is-the-most-expensive-midterm-election-ever/ //Le financement de cette élection dépasse toutes les limites de la santé mentale.

17/10/2018

https://www.npr.org/2018/10/17/651181932/midterm-election-could-reshape-health-policy
https://thehill.com/homenews/senate/411767-saudi-mystery-drives-wedge-between-trump-gop //Enfin un coin entre DJT et le GOP?
http://prospect.org/article/how-gerrymandering-reform-can-win-states //Plusieurs chemins de réforme : les gouverneurs, les tribunaux, les initiatives de référendums, la loi.
https://truthout.org/articles/citizen-and-legislative-efforts-to-reform-redistricting-in-2018/
https://slate.com/news-and-politics/2018/10/dean-heller-jacky-rosen-nevada-senate-midterms.html //Celui que l’on donne perdant depuis des mois serait en passe de gagner. Y-a-t-il quelque chose à chercher ici pour comprendre ces élections? Le NV est notoirement difficie à sonder. Le poids électoral réel des Hispaniques est encore très mal connu. Comme l’AZ le NV a connu une émigration en grande partie hispanique et en partie venue de CA pour des raisons de pouvoir d’achat. Les deux facteurs devraient se combiner pour une évolution vers la gauche.
https://newrepublic.com/minutes/151759/new-republican-midterm-strategy-copy-democratic-ideas //Quand on n’a plus rien à dire il ne reste que l’hommage du vice à la vertu.
https://fivethirtyeight.com/features/senate-update-democrats-prospects-worsen-in-nevada-and-arizona/
https://www.npr.org/2018/10/17/657974547/khashoggi-disappearance-tests-ties-between-jared-kushner-and-saudi-crown-prince
https://www.mediamatters.org/blog/2018/10/17/fox-news-ad-chief-admits-advertisers-are-leaving-heres-whats-going/221714
https://www.thetrace.org/2018/10/nra-spending-decrease-2018-midterm-elections/ //Pas le plongeon définitif. Plutôt les basses eaux de mi-mandat avec un président Républicain. La chute est cependant assez forte pour être notée.
https://docs.google.com/spreadsheets/d/1peOepPqFLcThlNGJpJeUC4BkztRDwyP179SU2wwD5-w/edit#gid=929653351 //Le tableur des 3

18/10/2018

https://www.npr.org/2018/10/18/658255884/voter-turnout-could-hit-50-year-record-for-midterm-elections
https://truthout.org/articles/in-unusual-move-republican-party-begins-to-pull-money-from-incumbent-races/
https://www.alternet.org/news-amp-politics/michael-cohens-friend-explains-why-trump-frightened-his-ex-lawyers-betrayal-he-has
https://www.theatlantic.com/politics/archive/2018/10/trumps-popularity-key-outcome-midterm-races/573277/
https://www.theatlantic.com/ideas/archive/2018/10/lefts-trump-sized-tax-plans/573328/
https://thehill.com/hilltv/what-americas-thinking/412073-44-percent-rank-taxes-and-health-care-about-the-same-in-voting
http://prospect.org/article/how-independents-may-swing-four-races-governor //Quatre états sont à portée de gouverneurs indépendants :Maine, Kansas, Alaska et Rhode Island. L’Alaska est une longue histoire. Le Maine est un cas classique de triangulaire où l’indépendant Eliot Cutler a partagé les voix contre LePage avec le candidat Démocrate en 2010 et 2014. Les électeurs ont donc choisi d’adopter le vote alternatif (https://fr.wikipedia.org/wiki/Vote_alternatif) pour éviter la catastrophe du « first past the pole ».
https://fivethirtyeight.com/features/election-update-how-the-latest-fundraising-numbers-shifted-our-house-forecasts/ //Voir plus loin la remise en cause du modèle de 538.

19/10/2018

https://docs.google.com/spreadsheets/d/1UK4VjlTo6OAA53u8pKv-CDFyQcvC0dAf38e6FXEsCtY/edit#gid=1717204136
https://thehill.com/homenews/administration/412215-haley-our-political-opponents-are-not-evil
https://www.truthdig.com/articles/have-democrats-forgotten-about-this-summers-immigration-debacle/
https://www.vox.com/policy-and-politics/2018/10/19/17996718/latino-voters-midterms //Pas mieux qu’en 2016 chez les hispaniques. L’effort organisé des Démocrates ne semble pas plus performant qu’en 2016. La mobilisation électorale sera-t-elle différente?
https://www.huffingtonpost.com/entry/trevor-noah-scheme-voter-suppression_us_5bc99e6fe4b0d38b5876e1c6
https://www.salon.com/2018/10/19/analysis-brian-kemp-has-purged-over-300000-voters-from-georgia-rolls/ //Ils ne peuvent toujours pas s’arrêter.
https://www.commondreams.org/news/2018/10/19/gop-candidate-also-overseeing-georgia-elections-107000-voters-purged-yet-another //Les nombres varient mais on parle toujours de nombres à 6 chiffres. Sur une population en âge de voter de 8 millions de personnes 1 pourcent vaut 80000 électeurs.
https://fivethirtyeight.com/features/election-update-the-democrats-unprecedented-fundraising-edge-is-scary-for-republicans-and-for-our-model/ //L’angoisse du sondeur à quinze jours d’une élection qu’il craint de ne pas comprendre.
https://fivethirtyeight.com/features/even-if-turnout-among-young-people-is-higher-itll-probably-still-be-low/ //Les jeunes toujours en retrait de la politique (électorale).
https://fivethirtyeight.com/features/senate-and-governor-races-are-diverging-sharply-in-some-states/ //Down-ballot or not?
https://talkingpointsmemo.com/dc/early-voting-results-pour-in-turnout-enthusiasm-high //décidément difficile à lire mais indéniablement il se passe quelque chose. A minima une mobilisation exceptionnelle des électeurs précoces. Peut-être généralisable mais qui semble différenciée suivant les endroits et (peut-être) la sensibilité politique. Maricopa County, rouge et rurale vote moins que Tucson plus urbaine et bleue. De même les sondages Dems sont meilleurs dans le Midwest urbanisé.
https://www.motherjones.com/politics/2018/10/obamacare-ballot-measure-poll-utah-medicaid-expansion/

20/10/2018

https://www.theatlantic.com/politics/archive/2018/10/the-first-muslim-women-could-be-heading-to-congress/573508/ //Vive Rachida Tlaib et Ilhan Omar.
https://thehill.com/homenews/campaign/412334-sanders-harris-set-to-criss-cross-iowa //C’est parti pour 2020.
https://www.commondreams.org/news/2018/10/19/were-voting-them-out-what-it-looked-when-horde-hoosiers-marched-bernie-sanders-early
https://www.commondreams.org/news/2018/10/19/just-three-days-genius-fundraising-campaign-progressive-group-pours-500000 //Les collectes de fonds Démocrates ont dépassé celles des Républicains (de plus d’un tiers selon 538). C’est exceptionnel en particulier une année d’élections intermédiaires. Les modalités de collecte et la provenance des dons, petits donateurs indivu=iduels plus que grades entreprises, semblent indiquer un changement de nature et pas seulement de niveau.
https://thehill.com/homenews/campaign/412263-early-voting-hints-at-huge-turnout
https://www.truthdig.com/articles/for-alaskan-politics-a-week-of-surprises/ //Un gouverneur Démocrate en Alaska? Cela va-t-il motiver Sarah Palin à revenir une politique? Chouette on va rire un peu.

21/10/2018

https://www.mediapart.fr/journal/international/211018/mid-terms-aux-etats-unis-l-election-de-tous-les-dangers
https://thehill.com/homenews/administration/412410-trump-threatens-maximum-penalties-for-voter-fraud //Faute de pouvoir prouver on menace.
https://www.salon.com/2018/10/20/two-weeks-before-the-blue-wave-here-are-5-ways-the-democrats-could-still-totally-blow-it/ //L’inquiétude Démocrate n’est sans doute pas infondée et reflète la confusion de l’époque (par Andrew O’Hehir).
https://www.alternet.org/nightmarish-political-scene-paul-krugman-details-infuriating-way-trump-will-wrestle-power-dems-if
https://fivethirtyeight.com/features/election-update-republicans-overall-senate-chances-are-holding-steady/ //Joe Donnelly à 82% de chances. Claire McCaskill menant de 2 points. Tina Smith (MN remplaçante d’Al Franken) en baisse à 88% de chances. Dean Heller en hausse à 57% de chances, cohérent avec les autres sondages. En Floride Rick Scott mène 47 à 45 devant Bill Nelson (après l’ouragan Michael).
https://talkingpointsmemo.com/edblog/where-are-we-4 Attention aux élection gouvernatoriales (MidWest et Sud-Est) vu les répercussions sur 2020 et les redécoupages de 2022.
https://thehill.com/homenews/senate/412346-manchin-wrestles-with-progressive-backlash-in-west-virginia //Manchin « lâchement politicien » pour les plus engagés des électeurs Dems. Il voulait gagner l’élection à droite. Il pourrait la perdre à gauche. Tout le dilemme des Démocrates dans la période. MoveOn et Planned Parenthood ont exprimé leur déception.

24/10/2018

https://slate.com/news-and-politics/2018/10/donald-trump-bigotry-midterms.html //Méthode Coué? Un peu plus? Enfin si on veut…
https://www.thenation.com/article/trumps-midterms-strategy-is-fear-lies-and-white-nationalism/ //L’avis contraire à THe Nation.
https://newrepublic.com/article/151858/americas-relentless-suppression-black-voters //C’est bien la démocratie dans sa base représentative insuffisante mais nécessaire qui est attaquée depuis longtemps.
https://www.commondreams.org/news/2018/10/23/historic-shift-and-catching-voters-225-democrats-running-congress-2018-back-medicare //52% des candidats Démocrates intègrent « Medicare for All » le programme d’assurance-santé publique.
https://talkingpointsmemo.com/news/trump-has-no-plan-to-deal-with-caravan-if-it-arrives //La rhétorique trumpienne n’est que de la rhétorique électorale.
https://www.vox.com/policy-and-politics/2018/10/23/18003286/2018-midterm-elections-polls-open-close-times-date-ohio-kentucky
https://fivethirtyeight.com/features/governors-update-maine-michigan-and-minnesotas-races-are-looking-pretty-blue/
https://fivethirtyeight.com/features/were-back-from-the-future-which-of-these-wildly-different-midterm-outcomes-would-you-believe/ //Regarder de près la Floride et les hispaniques. Les sièges critiques (pour le GOP) en CA.
https://fivethirtyeight.com/features/election-update-some-competitive-races-have-little-to-no-polling-thats-a-problem/?ex_cid=2018-forecast

https://fivethirtyeight.com/features/election-update-some-competitive-races-have-little-to-no-polling-thats-a-problem/?ex_cid=2018-forecast

https://www.wired.com/story/flipping-texas-elections-voter-registration-tech/ //Enfin Austin ce n’est pas le TX.
https://talkingpointsmemo.com/news/maine-ranked-choice-voting-november-general-election //L’innovation du Maine risque de passer derrière le résultat des élections malgré son importance.
https://talkingpointsmemo.com/muckraker/black-voter-group-goes-to-court-over-voter-registration-issue-in-memphis //Encore et toujours la purge d’électeurs de couleurs dans le Sud.

25/10/2018

https://www.vox.com/2018/10/25/18001684/2018-midterms-hacked-russia-election-security-voting //Les signes de vulnérabilité des systèmes électoraux sont bien là.
https://newrepublic.com/article/151871/essential-difference-bernie-sanders-elizabeth-warren
https://talkingpointsmemo.com/dc/democrats-look-to-grind-out-a-must-win-against-their-top-senate-target //Dean Heller toujours en course.
https://talkingpointsmemo.com/news/north-carolina-lt-gov-dan-forest-voter-fraud-video
https://fivethirtyeight.com/features/trump-style-politics-will-be-put-to-the-test-in-florida-georgia-and-kansas/ //Floride : le racisme à peine voilé de DeSantis. Géorgie : les purges insensées des listes électorales par Brian Kemp. Kansas : la même chose par Chris Kobach.
https://www.motherjones.com/politics/2018/10/in-defense-polling-midterms-micah-cohen-fivethirtyeight-mother-jones-podcast/
https://www.vox.com/policy-and-politics/2018/10/25/17647800/midterms-2018-tennessee-bredesen-blackburn-democrats //UN mec ennuyeux pour la victoire. Phil Bredesen pourrait ainsi cacher son penchant à droite.
https://www.thenation.com/article/the-most-important-ballot-measures-of-2018/ //Les mesures soumises au vote ce 6 Novembre. OH : réforme de la répression du trafic de drogue, moins d’incarcération. WA : politique climatique. LA : réforme anti-raciste des jurys. FL : restauration des droits des ex-condamnés. CO : protection de la propriété privée contre l’intervention du gouvernement destinée à protéger contre les autorisations de forage pétrolier (a contrario : comme quoi le gouvernement peut protéger contre les abus de l’argent). CO : Impôt sur les plus riches pour financer l’éducation. NV : inscription automatique des électeurs avec le permis de conduire. MI : Consolidation des droits de vote. CA : contrôle des loyers. OR : deux propositions rétrogrades au scrutin. Rappeler les lois de l’état qui protègent les migrants (sanctuary laws). interdiction des financements publics pour l’avortement. SD : régulation du processus électoral et son financement. NC : les assemblées dominées par le GOP veulent faire entrer dans la loi les purges des listes électorales. MO : une politique de hausse contrôlée des bas salaires.
https://www.vox.com/policy-and-politics/2018/10/25/17999748/2018-midterm-elections-ohio-wisconsin-michigan //Les Dems doivent regagner des électeurs passés chez Trump en 2016. Ils mènent légèrement dans les zones rurales ou industrielles sinistrées.
Les femmes des zones péri-urbaines s’éloignent de Trump du fait de ses attitudes personnelles et de ses politiques comme ce qui transparaît avec l’affaire Kavanaugh. MI gov : Gretchen Whitmer mène de 10 points. OH senate : Sherrod Brown mène de 30 points chez les femmes. WI gov. : Cordray mène de 14 points chez les femmes.
Le dernier bastion à mobiliser : la population de couleur qui s’est plus abstenu en 2014 et 2016.
Les facteur locaux jouent aussi comme la popularité de Sherrod Brown en Ohio
https://fivethirtyeight.com/features/election-update-romney-clinton-districts-are-overrated-obama-trump-districts-are-underrated/
https://fivethirtyeight.com/features/how-actblue-is-trying-to-turn-small-donations-into-a-blue-wave/ //La nouveauté dans les collectes de fonds Démocrate n’est pas que quantitative.
https://talkingpointsmemo.com/dc/house-republicans-dropping-big-money-to-shore-up-seats-once-viewed-as-safe //Quand à la gestion des fonds par le GOP elle est toujours bien centralisée et cible des sièges pourtant jugés sûrs. Ce ne semble pas être la panique mais plutôt la gestion de la part du feu. Certaines circonscriptions ont été jugées perdues et donc on n’y gaspille pas d’argent.
https://talkingpointsmemo.com/news/unopposed-2018-midterm-races //Malgré l’intensité du débat il y a des compétitions sans compétition cette année, dans les deux camps.
https://github.com/PublicI/actblue-analysis //Etude du système de financement ActBlue.

26/10/2018

https://thehill.com/homenews/senate/413246-corkers-imminent-departure-puts-saudi-sanctions-in-doubt
https://thehill.com/blogs/blog-briefing-room/news/413247-gingrich-if-democrats-subpoena-for-trump-tax-returns-well-find //Newt joue avec le feu. Il avoue que la nomination de Kavanaugh n’avait rien à voir avec la justice et tout avec une prise de position partisane. Il promet la guerre si les Démocrates attaquent Trump pour avoir ses feuilles d’impôt s’ils gagnent la Chambre niant ainsi la logique démocratique de l’élection. Ils sont déjà en position défensive comme si la défaite annoncée leur paraissait inévitable.
https://talkingpointsmemo.com/edblog/gingrich-lets-cat-out-of-the-bag
https://www.alternet.org/news-amp-politics/former-gop-strategist-reveals-covert-message-trump-sent-neo-nazis-proclaiming
//Des signes que tout le monde comprend même si personne n’ose le dire. Sauf les nazis entre eux.
https://www.alternet.org/news-amp-politics/trump-lawyers-trump-foundation-portrait //Le procès de l aFondation Trump arrivera-t-il jusque devant les juges? Si oui nous pourrions rire, un peu, jaune parfois, mais rire du milliardaire qui se pense obligé d’acheter son propre portrait car personne n’en veut…avec l’argent de sa fondation caritative.
https://www.alternet.org/heres-how-trump-administration-bringing-back-child-labor //Le travail de jeunes, et après des enfants? DJT l’horreur absolue.

https://www.theatlantic.com/politics/archive/2018/10/how-kamala-harris-will-campaign-against-trump/573967/
https://www.npr.org/2018/10/26/660670687/poll-trump-seen-as-important-factor-in-americans-vote-as-democrats-open-up-lead
https://apps.npr.org/dailygraphics/graphics/marist-deficit-20181025/child.html?mode=childlink&utm_source=nprnews&utm_medium=app&utm_campaign=storyredirect //Pas la bonne rubrique mais…
https://thehill.com/homenews/senate/413246-corkers-imminent-departure-puts-saudi-sanctions-in-doubt
https://thehill.com/homenews/campaign/413163-dems-hold-active-discussions-on-2020-debates //La direction « centriste » va défendre chèrement sa peau.
https://thehill.com/homenews/campaign/413263-biden-to-campaign-for-two-democrats-in-iowa //On savait depuis longtemps qu’il est parant en 2020 au nom de l’establishment Clintono-obamien.
https://thehill.com/homenews/campaign/413261-gillibrand-if-reelected-i-will-serve-my-six-year-term //Dire que l’on ne sera pas candidate a un petit goût de « retenez-moi sinon je fais un malheur ».
https://www.motherjones.com/crime-justice/2018/10/pro-choicers-fear-for-the-future-should-anti-abortion-crusader-mike-dewine-become-ohio-governor/ //les enjeux spécifiques en Ohio : un gouverneur particulièrement anti-avortement.
https://slate.com/news-and-politics/2018/10/midterms-gillum-desantis-stacey-abrams-brian-kemp.html //Encore une lsite de cas critiques.
https://www.salon.com/2018/10/26/aclu-warns-that-gop-voter-suppression-could-swing-senate-races-in-arizona-north-dakota/
https://fivethirtyeight.com/features/how-to-make-sense-of-this-weeks-mail-bombs/ //Qu’arrive-t-il à 538? De plus en plus dans le débat politique.
https://fivethirtyeight.com/features/are-republicans-losing-the-health-care-debate/ //La protection santé bien de le débat électoral. Et les Républicains à la traîne.
https://www.lsu.edu/manship/files/cook_manship_report_final.pdf //Cook report. Données complètes sur l’état de l’opinion fin Octobre. Les Républicains n’ont pas réussi à sortir la santé du débat électoral ni à mettre l’immigration en première position.
https://talkingpointsmemo.com/news/trump-11-hour-effort-stop-blue-wave //Envoyer Trump sur le terrain ne pourrait-il se révéler contre-productif dans certains états comme la Floride?
https://fivethirtyeight.com/features/democrats-have-a-whac-a-mole-problem-in-the-senate/

https://www.thenation.com/article/if-you-build-a-left-movement-the-candidates-will-come/

https://www.wired.com/story/tech-workers-overwhelmingly-support-democrats/ //Cory Booker, et tous les Démocrates favoris des techies. Plus du double de dollars collectés que la « bête » Beto O’Rourke.

Notes sur les élections intermédiaires aux États-Unis d’Amérique, le Sénat.

Le cadre général.

Les Républicains détiennent une majorité de 51-49 au Sénat depuis le victoire surprise de Doug Jones en Alabama, état Républicain s’il en est, l’année dernière.
On peut toujours télécharger ici  le classeur Excel des élections à la Chambre, au Sénat et aux postes de gouverneurs en jeu cette année.
Il fait apparaître clairement les 35 compétitions pour le Sénat dont seulement 9 pour des sièges tenus par les Républicains. De plus parmi les Démocrates 8 se (re)présentent dans des états classés comme penchant plus ou moins vers les Républicains comme le montre la rubrique « Sénat » de « FiveThirtyEight »
Dix-huit d’entre eux seulement concourent dans des états à la majorité Démocrate solide comme le montre cet extrait du tableau.

Senate

Les petites manœuvres au Sénat.

La nomination de Brett Kavanaugh s’inscrivait au nombre de petites et grandes manœuvres de la direction Républicaine. Connaissant le difficile calendrier électoral des Démocrate Mitch McConnell a tout fait pour maintenir le Sénat en session et priver ainsi ses adversaires de possibilité faire campagne dans leurs états. Il a donc fait annuler une partie de la vacance du mois d’Août et inscrit un maximum de nominations de juges de droite au programme. Le leader des Démocrates au Sénat s’est attiré les foudres de la gauche pour avoir passé des accords avec McConnnell pour faire passer en bloc des nominations de juges. Le Démocrate un peu pris au piège a prétexté du besoin de ses collègues de faire campagne pour justifier sa décision. Après la défaite de la bataille pour la nomination du juge à la Cour Suprême cela a été assez mal reçu par la base.

Le glissement progressif à droite de la compétition pour le Sénat.

Alors que la carte électorale connue de longue date comme défavorable aux Démocrates ne semblait pas constituer une difficulté insurmontable il y a quelques mois dans le cadre d’une possible « vague bleue » les choses ont bien changées et la tendance est bien inversée. Nate Silver de FiveThirtyEight a consacré une étude à mesurer les corrélations entre les caractéristiques géographiques, sociologiques et politiques des circonscriptions et l’évolution de leur tendance électorale. Il trouve que l’évolution des votes pour le Sénat se trouve principalement dans des zones du Sud, rurales, à la population peu éduquée et peu hispanique. Ces profils correspondent à des zones à préférence Républicaine marquée.
La polarisation partisane de plus en plus marquée sur laquelle compte Donald Trump pour mobiliser ses supporters et accroître sa main-mise sur le Parti Républicain joue à plein. Les zones à tendance Républicaine deviennent plus Républicaines et inversement.

Les élections à suivre de près.

Un an avant la date des élections plusieurs sièges Républicains paraissaient promis à passer aux Démocrates. Cela a joué dans la décision de Jeff Flake en Arizona de ne pas se représenter dans un état où son hostilité vis-à-vis de Donald Trump lui interdisait logiquement tout espoir de succès. Quelques élections sur la balance seront donc indicatrices de la tendance globale. Les commentateurs se retrouvent pour estimer qu’une dizaine d’élections conditionnent la composition du Sénat. Si la poussée Républicaine se confirme deux pourraient suffire à emporter la décision. Les études actuelles ne permettent pas d’envisager une poussée Républicaine qui leur donne la majorité qualifiée de 60 pour-cent dont rêve Donald Trump qui enjoint souvent Mitch McConnell d’abolir la règle du « filibuster » qui permet à cette super-majorité d’outrepasser le blocage des décisions par une minorité supérieure à 41. Le vieux renard politique qu’est le chef de la majorité du Sénat sait que cette option pourrait être utile en cas de perte de la majorité qui est tout à fait possible en 2020 vu la carte électorale beaucoup moins favorable pour son camp lors des prochaines élections.
L’Arizona, état de John Mac Cain dont le siège a été pourvu d’un remplaçant par le gouverneur et n’est donc pas en jeu, semble depuis des années une cible à portée des Démocrates. Pour le second siège de sénateur la candidate Démocrate Kysten Sinema, ancienne du parti vert passée très à droite, a le profil pour gagner dans un état « rouge ». Longtemps au coude à coude dans les sondages elle est maintenant distancée par Martha McSally, fidèle de Donald Trump.

Dean Heller le Républicain  au Nevada.
Dans le tumulte de la nuit des élections les résultats apparaissent en fonction des fuseaux horaires, des heures de fermetures différentes des bureaux de vote dans les états, des procédures de dépouillement et des éventuels incidents ou recomptages. On ne choisit pas l’ordre dans lequel on les analyse. Le résultat de Dean Heller au Nevada sera à mon avis un des plus discriminants. Donné pour battu il y a quelques mois il fait aujourd’hui la course à égalité. Heller, critique de Trump après l’élection de 2016 s’est progressivement aligné comme les autres.

Joe Donnelly et Joe Manchin.
Les sénateurs Démocrates respectivement en Indiana et en Virginie Occidentale, des états emportés par Donald Trump en 2016, jouent la défense. Leurs résultats donneront une bonne indication de la tendance. La victoire de l’un au moins des deux est sans doute nécessaire aux Démocrates pour ne pas perdre significativement leur influence au Sénat. Les Démocrates devraient perdre au moins un des deux sièges.

Jon Tester au Montana.
Bien qu’il soit aussi élu dans un état à majorité Républicaine Jon Tester passait pour être relativement en sécurité. Les plus récents sondages indiquent que ce pourrait ne plus être vrai. Le Montana n’est pas un état-bascule mais présente des caractéristiques assez particulières. Il a par exemple un gouverneur Démocrate mais est connu pour la milice du Montana https://en.wikipedia.org/wiki/Militia_of_Montana une des organisation militante de droite les plus extrêmes des années 1990.

Beto O’Rourke au Texas.
On trouve sans aucun doute au Texas l’élection sénatoriale vedette de ce cycle. Cet état figure depuis longtemps parmi les cibles Démocrate sans pour autant que le parti y ait consacré de moyens très importants comme si le fruit mûr devait tomber à coup sûr dans ses mains du fait de l’évolution démographique et du poids croissant de la population hispanique. Cette attitude est très risquée en politique. La situation particulière de 2018 a mis en scène le politicien réputé le plus détesté du pays, Ted Cruz, et un jeune loup Démocrate devenu en une campagne vedette internationale dont Mediapart et Libération se sont sentis obligés de tirer le portrait. La betomania a atteint de tels niveaux qu’on le voir comme le prochain candidat à la présidence du PArti Démocrate, même et surtout s’il perd contre Cruz. Ses collectes de fonds ont atteint des sommets astronomiques et il faudrait une improbable cuisante défaite le 6 Novembre pour que son étoile pâlisse. Les derniers sondages lui laissent peu d’espoir même si les statistiques de vote anticipé  sont favorables, en particulier dans la zone où il habite.

Les autres sortants Démocrates en danger.

La position la plus délicate est celle de Heidi Heitkamp au Nord Dakota. Elle a choisi en connaissance de cause de voter contre la nomination de Brett Kavanaugh, indice qu’elle savait peut-être l’affaire mal engagée et qu’elle n’avait rien à gagner à trahir son camp contrairement à Joe Manchin qui a surenchérit récemment pour justifier son vote. Il sera intéressant d’analyser les votes s’il perd afin de déterminer si des votes lui ont manqué à sa gauche. Bill Nelson en Floride se trouve lui dans l’incertitude si on en croit les sondages. La Floride, état-bascule qui a fait gagner Georges Bush en 2000, est toujours susceptible de pencher d’un côté ou de l’autre. Les incertitudes de cette année sont nombreuses. L’ancien gouverneur richissime Rick Scott, populaire, se présente contre Nelson. La campagne des jeunes gens de Parkland a pu mobiliser la jeunesse mais le plus intéressant viendra de la communauté hispanique nombreuse dans l’état. Traditionnellement orientés du côté Républicain la diaspora cubaine anti-castriste a évolué mais elle a été rejointe par des immigrés de Porto-Rico supposés être remontés contre l’administration Trump après son traitement de l’ouragan de l’année dernière. Dernier élément le couronnement par les primaires Démocrates du maire de Tallahassee Andrew Gillum, un noir, pour la candidature au poste de gouverneur. Il est bien placé dans les études d’opinion et sa présence pourrait mobiliser l’électorat de couleur entraînant par contagion (effet « down-ballot/up-ballot ») un supplément de votes pour Nelson. A cou sûr le résultat de la Floride sera suivi de près. Bien que l’état soit situé à l’Est ses résultats arrive en général assez tard dans la soirée.

Le cas Menendez.

Au New-Jersey le sénateur Bob Menendez, typique représentant de l’establishment pourrait bien être rattrapé par ses casseroles judiciaires. Il a été blanchi au tribunal dans une affaire de corruption mais cela pourrait laisser des traces. Cela indique surtout l’état de décomposition morale des instances du Parti Démocrate.

Les « bonnes surprises » Démocrates éventuelles.

Si la « vague bleue » devait se produire et atteindre le Sénat les regards se tourneraient vers le Tennessee ou un ancien gouverneur populaire en son temps, Phil Bredesen, tente un retour en politique contre une Républicaine bon teint, Marsha Blackburn. Bredesen est le type de politicien Démocrate qui peut remporter un succès dans cet état. Peu de choses le distinguent sur le fond d’un Républicain ordinaire (pré-Trump). Au Misssissipi le Démocrate Mike Espy pourrait tirer parti d’une triangulaire dans laquelle s’affrontent deux Républicains. Si aucun ne remporte la majorité absolue un second tour est organisé un peu plus tard.
La nuit du 6 au 7 Novembre (tiens mon anniversaire) sera longue.

 

Mes liens et notes des deniers jours sur le sujet :
16/10/2018

https://newrepublic.com/article/151633/obamacare-became-winning-issue //Peut-être la plus grande défaite de DJT.
https://www.vox.com/2018/10/16/17965626/arizona-senate-martha-mcsally-kyrsten-sinema
https://www.motherjones.com/politics/2018/10/this-is-the-most-expensive-midterm-election-ever/ //Le financement de cette élection dépasse toutes les limites de la santé mentale.

17/10/2018

https://www.npr.org/2018/10/17/651181932/midterm-election-could-reshape-health-policy
https://thehill.com/homenews/senate/411767-saudi-mystery-drives-wedge-between-trump-gop //Enfin un coin entre DJT et le GOP?

https://slate.com/news-and-politics/2018/10/dean-heller-jacky-rosen-nevada-senate-midterms.html //Celui que l’on donne perdant depuis des mois serait en passe de gagner. Y-a-t-il quelque chose à chercher ici pour comprendre ces élections? Le NV est notoirement difficie à sonder. Le poids électoral réel des Hispaniques est encore très mal connu. Comme l’AZ le NV a connu une émigration en grande partie hispanique et en partie venue de CA pour des raisons de pouvoir d’achat. Les deux facteurs devraient se combiner pour une évolution vers la gauche.
https://newrepublic.com/minutes/151759/new-republican-midterm-strategy-copy-democratic-ideas //Quand on n’a plus rien à dire il ne reste que l’hommage du vice à la vertu.
https://fivethirtyeight.com/features/senate-update-democrats-prospects-worsen-in-nevada-and-arizona/
https://www.mediamatters.org/blog/2018/10/17/fox-news-ad-chief-admits-advertisers-are-leaving-heres-whats-going/221714
https://www.thetrace.org/2018/10/nra-spending-decrease-2018-midterm-elections/ //Pas le plongeon définitif. Plutôt les basses eaux de mi-mandat avec un président Républicain. La chute est cependant assez forte pour être notée.

18/10/2018

https://www.npr.org/2018/10/18/658255884/voter-turnout-could-hit-50-year-record-for-midterm-elections
https://truthout.org/articles/in-unusual-move-republican-party-begins-to-pull-money-from-incumbent-races/

https://www.theatlantic.com/politics/archive/2018/10/trumps-popularity-key-outcome-midterm-races/573277/
https://www.theatlantic.com/ideas/archive/2018/10/lefts-trump-sized-tax-plans/573328/
https://thehill.com/hilltv/what-americas-thinking/412073-44-percent-rank-taxes-and-health-care-about-the-same-in-voting

19/10/2018

https://thehill.com/homenews/administration/412215-haley-our-political-opponents-are-not-evil
https://www.truthdig.com/articles/have-democrats-forgotten-about-this-summers-immigration-debacle/
https://www.vox.com/policy-and-politics/2018/10/19/17996718/latino-voters-midterms //Pas mieux qu’en 2016 chez les hispaniques. L’effort organisé des Démocrates ne semble pas plus performant qu’en 2016. La mobilisation électorale sera-t-elle différente?

https://www.huffingtonpost.com/entry/trevor-noah-scheme-voter-suppression_us_5bc99e6fe4b0d38b5876e1c6

https://fivethirtyeight.com/features/election-update-the-democrats-unprecedented-fundraising-edge-is-scary-for-republicans-and-for-our-model/ //L’angoisse du sondeur à quinze jours d’une élection qu’il craint de ne pas comprendre.
https://fivethirtyeight.com/features/even-if-turnout-among-young-people-is-higher-itll-probably-still-be-low/ //Les jeunes toujours en retrait de la politique (électorale).

https://fivethirtyeight.com/features/senate-and-governor-races-are-diverging-sharply-in-some-states/ //Down-ballot or not?
https://talkingpointsmemo.com/dc/early-voting-results-pour-in-turnout-enthusiasm-high //décidément difficile à lire mais indéniablement il se passe quelque chose. A minima une mobilisation exceptionnelle des électeurs précoces. Peut-être généralisable mais qui semble différenciée suivant les endroits et (peut-être) la sensibilité politique. Maricopa County, rouge et rurale vote moins que Tucson plus urbaine et bleue. De même les sondages Dems sont meilleurs dans le Midwest urbanisé.
https://www.motherjones.com/politics/2018/10/obamacare-ballot-measure-poll-utah-medicaid-expansion/

20/10/2018

https://thehill.com/homenews/campaign/412263-early-voting-hints-at-huge-turnout

21/10/2018

https://www.mediapart.fr/journal/international/211018/mid-terms-aux-etats-unis-l-election-de-tous-les-dangers
https://thehill.com/homenews/administration/412410-trump-threatens-maximum-penalties-for-voter-fraud //Faute de pouvoir prouver on menace.
https://www.salon.com/2018/10/20/two-weeks-before-the-blue-wave-here-are-5-ways-the-democrats-could-still-totally-blow-it/ //L’inquiétude Démocrate n’est sans doute pas infondée et reflète la confusion de l’époque (par Andrew O’Hehir).

https://fivethirtyeight.com/features/election-update-republicans-overall-senate-chances-are-holding-steady/ //Joe Donnelly à 82% de chnaces. Claire McCaskill menant de 2 points. Tina Smith (MN remplaçante d’Al Franken) en baisse à 88% de chances. Dean Heller en hausse à 57% de chances, cohérent avec les autres sondages. En Floride Rick Scott mène 47 à 45 devant Bill Nelson (après l’ouragan Michael).

https://thehill.com/homenews/senate/412346-manchin-wrestles-with-progressive-backlash-in-west-virginia //Manchin « lâchement politicien » pour les plus engagés des électeurs Dems. Il voulait gagner l’élection à droite. Il pourrait la perdre à gauche. Tout le dilemme des Démocrates dans la période. MoveOn et Planned Parenthood ont exprimé leur déception.

22/10/2018
https://theintercept.com/2018/10/22/2018-midterms-muslim-candidates-islamophobia/
https://www.muslimadvocates.org/wp-content/uploads/RunningOnHateReportFINAL.pdf
https://www.motherjones.com/politics/2018/10/watch-5000-central-american-migrants-walk-to-the-united-states/

https://slate.com/tag/2018-midterms //Slate midterms-19f401ca6101/
https://fivethirtyeight.com/politics/ //538 Elections. Statistics, statistics and more statistics.
https://www.vox.com/policy-and-politics/2018/6/5/17386452/midterm-elections-2018-what-to-know-house-senate //Vox midtermes explainer
https://thinkprogress.org/tag/election-2018/ //Think Progress election points of view.
https://truthout.org/topics/2018-midterms/ //Truthout and the midterms.
https://www.alternet.org/election18 //Alternet as usual. Use w/ a pinch of salt.

https://www.salon.com/2018/10/22/blue-candidates-ride-a-green-wave_partner/ //As green as the dollar bill. Quoi qu’il arrive le niveau des fonds levés promet une tempête médiatique Démocrate.

https://thehill.com/blogs/floor-action/senate/412579-flake-says-he-and-his-family-got-death-threats-from-the-right //Et Flake devient pitoyable.
https://www.motherjones.com/kevin-drum/2018/10/lat-poll-democrats-still-far-ahead-in-congressional-races/
https://www.vox.com/policy-and-politics/2018/10/22/17987260/2018-midterm-elections-polls-undecided-voters //10 % d’indécis ne sont pas beaucoup relativement aux autres élections et la plupart des indécis de ce temps avant le scrutin ne votent pas. Les indécis tardifs sont faiblement informés et peu intéressés par le sujet donc peu enclins à voter.
https://politics.myajc.com/news/state–regional-govt–politics/turnout-soars-the-first-day-early-voting-georgia/LDzDZ7TrzQjqtFSascOJ5M/ //Plus fort en Géorgie qu’en NC.
http://georgiavotes.com //A ce point du processus en 2014 en Géorgie 166153 personnes avaient voté contre 521867 cette année soit 214% de progression. 30 % des votant précoces n’avaient pas voté en 2014 dont 29% de noirs et 26% de blancs (proportion dans la population générale : blancs60, noirs 30).
https://www.timesfreepress.com/news/breakingnews/story/2018/oct/19/early-voting-total-hits-226000-tennesseans-feverish-pace-continues/481418/ //Tennessee aussi.
https://www.huffingtonpost.com/entry/nevada-early-vote-senate_us_5bcd177be4b0d38b58798107 //Et le Nevada

22/10/2018
https://thehill.com/homenews/campaign/412673-texas-sees-massive-turnout-on-first-day-of-early-voting
https://www.thenation.com/article/j-d-scholten-bets-the-farm-on-beating-steve-king/
http://prospect.org/article/will-democrats-win-turnout-war //La question.
https://newrepublic.com/article/151804/dark-money-groups-keep-donors-hidden //Malgré la loi et les décisios de justice les donateurs restent cachés.
https://fivethirtyeight.com/features/trumps-approval-rating-is-up-republican-house-chances-are-down-does-that-make-any-sense/ //Encore une fois le modèle est en question. Prend-il assez en compte la popularité du président?
https://talkingpointsmemo.com/dc/following-trumps-lead-gop-leans-hard-into-culture-wars-in-closing-ads

24/10/2018

https://slate.com/news-and-politics/2018/10/donald-trump-bigotry-midterms.html //Méthode Coué? Un peu plus? Enfin si on veut…
https://www.thenation.com/article/trumps-midterms-strategy-is-fear-lies-and-white-nationalism/ //L’avis contraire à THe Nation.
https://newrepublic.com/article/151858/americas-relentless-suppression-black-voters //C’est bien la démocratie dans sa base représentative insuffisante mais nécessaire qui est attaquée depuis longtemps.
https://www.commondreams.org/news/2018/10/23/historic-shift-and-catching-voters-225-democrats-running-congress-2018-back-medicare //52% des candidats Démocrates intègrent « Medicare for All » le programme d’assurance-santé publique.
https://talkingpointsmemo.com/news/trump-has-no-plan-to-deal-with-caravan-if-it-arrives //La rhétorique trumpienne n’est que de la rhétorique électorale.
https://www.vox.com/policy-and-politics/2018/10/23/18003286/2018-midterm-elections-polls-open-close-times-date-ohio-kentucky

Budget italien : question de morale.

Après la Grèce en 2015 l’Italie en 2018 affronte l’autorité économique de l’U.E. Peut-on soutenir une position juste dans son principe quand elle est avancée par des fascistes?

L’Union Européenne a donc refusé le budget italien. Contrairement au gouvernement grec lors de la crise de 2015 le gouvernement italien a choisi l’affrontement directe en présentant sciemment  un budget hors des normes. Les gouvernement de Tsipras avait tenté sous la direction économique de Yannis Varoufakis de jouer le jeu  et, même de jouer la raison au sein du conseil des ministres des finances. Il a ainsi fait la démonstration de l’irrationalité de cette tentative. S’appuyant sur le fonctionnement d’un organe pas même statutaire, l’Eurogroupe, l’entreprise était vouée à l’échec.

La tentative italienne est pleine d’arrières-pensées  pas toute sympathiques. Inspirée par les fascistes -il est grand temps de ne plus avoir peur des mots- de la Ligue elle flatte d’abord les penchants nationalistes et xénophobes déjà en pleine recrudescence.  Mais pour la première fois l’illégitimité du pouvoir des organes de Bruxelles et la négation par les mécanises de actuels de l’Union Européenne du peu de  souveraineté populaire qui existe dans nos systèmes de démocratie représentative est mise au centre du débat européen, à quelques mois des élections dite européennes qui devraient s’appeler « élections nationales des représentants des pays de l’Union dans une assemblée commune ».

Le débat sur la légitimité de cette Union Européenne a toutes les chances de ne pas avoir lieu et d’être confisqué par les Macron de toutes sortes au profit d’une discussion fumeuse  entre les populistes et les progressistes. Et on peut en effet éprouver une grande répugnance à se trouver dans la même barque que les fascistes italiens (et autres)  -il est grand temps de ne plus avoir peur des mots-  voire de les soutenir.

Ce débat est fondamental et sans doute fondateur pour cette gauche de dimension d’emblée européenne qui n’existe pas encore. Quelques éléments épars existent comme Diem25 ou le site OpenDemocracy mais rien qui ne constitue un mouvement effectif et surtout rien qui n’ait la dimension continentale.

Voici le vrai débat de la refondation de la gauche et le vrai débat européen. Saurons-nous le mener?

 

Older posts

© 2019 DOMINIC77

Theme by Anders NorenUp ↑