DOMINIC77

Un peu de tout

Month: mars 2020

La pari risqué des Démocrates sur Joe Biden.

Comme je l’esquissais hier Joe Biden est certainement promis à la nomination comme candidat du Parti Démocrate à la présidence mais cette candidature repose sur une hypothèse osée de la part de son parti. La procédure de destitution lancée par les Démocrates et terminée par un acquittement en Février a volontairement été concentrée sur le seul sujet ukrainien et la tentative de pression sur Zelenski opérée en 2019 par Donald Trump. Que cherchaient les dirigeants Démocrate en restreignant l’étendue de la procédure à ces sujets sans mettre sur la table par exemple les manquements pourtant patents de la faille Trump aux règles interdisant au président de profiter matériellement de sa fonction en recevant des contributions de puissances étrangères du fait de sa fonction (Emoluments clause)? On peut penser qu’il était important de ne pas polluer le temps de la campagne électorale avec une enquête longue et des auditions à répétition. Mais il était également nécessaire de liquider au plus vite le dossier ukrainien. On se souvient que le fils de Joe Biden a profité d’un salaire mensuel confortable de 50000 dollars à la direction de Burisma une entreprise ukrainienne soupçonnée de pratiques financières douteuse à l’époque où son père, vice-président de Barack Obame. Il  était également en charge des efforts pour combattre la corruption en particulier en Europe de l’Est. Il est même intervenu en toute transparence et en accord avec les autorités européennes pour faire limoger un procureur ukrainien connu pour ne pas combattre efficacement la corruption.

L’Ukraine et Burisma.

Dans ce dossier deux faits apparaissent clairement.
1-Joe Biden n’a rien fait d’illégal ni même de suspect en tant que vice-président dans son traitement des affaires ukrainiennes et ne semble pas avoir caché quoi que ce soit (contrairement à l’administration Trump en 2019 avec la tentative de pression sur Zelenski pour obtenir une enquête sur les Biden père et fils).
2-Hunter Biden obtenant un poste pour lequel il n’était pas qualifié pour un salaire mirobolant et donc du seul fait de la position de son père ne peut pas apparaître autrement que corrompu. Pour sa défense il peut arguer l’avoir fait en plein jour et n’avoir fait qu’anticiper le comportement devenu normal de la famille Trump depuis l’élection de Donald.

Mais le résultat électoral risque bien de se révéler catastrophique. Joe Biden se présente comme le Monsieur Propre qui va nettoyer les écuries d’Augias trumpiennes. La campagne sur l’Ukraine et les Biden que les Républicains avaient mis en sourdine tant que Bernie Sanders apparaissait comme le leader des primaires Démocrates va repartir de plus belle. Certains Démocrates l’ont d’ailleurs bien anticipé avec l’annonce du « Benghazi 2.0″.  Ils rappellent ainsi les tentatives de déstabilisation de la campagne Clinton lancées par les Républicains en 2016. Elles ont porté principalement sur deux thèmes. D’abord la gestion assez catastrophique, par Hilary Clint alors secrétaire d’état, de l’attaque de l’ambassade de Benghazi par un groupe rebelle lybien en 2012. Cela s’est terminé par la mort de plusieurs citoyens US dont l’ambassadeur. Si les enquêtes ont pu déterminer que Clinton n’avait rien à se reprocher d’autre que d’avoir été dépassée par les événements d’une guerre qu’elle n’aurait jamais du laisser déclencher son image de maladresse son image en a été durablement ternie. Assez pour les Républicains ulcérés par une affaire dans laquelle le pays est apparu en position de faiblesse se sentent autorisés à sans cesse relancer les questions sur le sujet. L’autre sujet qui a empoisonné la fin de campagne de Clinton est du même tonneau : les fameux e-mails. L’enquête a été mené par le FBI sous la direction de James Comey d’une manière dont on ne sait si on doit la qualifier de partisane (la fameuse annonce tardive du mois d’août sur la relance de l’enquête) ou simplement maladroite. Encore une fois Clinton s’en sort à demi blanchie car seulement accusée d’imprudence. Dans les deux cas les Républicains et Donald Trump en particulier n’ont eu de cesse de remettre le sujet sur le tapis. Établir une culpabilité ne leur importe pas. Leur objectif consiste à maintenir la pression et surtout un doute malsain qui puisse perturber l’image de l’adversaire dans l’esprit de l’électorat indécis ou indépendant.
Le même scénario est en train de se reproduire maintenant que Joe Biden est de fait devenu le candidat Démocrate. Les parlementaires Républicains relancent les investigation sur les Biden. La différence à mon avis notable se trouve dans les faits. Alors que l’on pouvait reprocher à Clinton des inconsistances, des erreurs d’appréciation, la corruption de la famille Biden : la recherche de profit matériel, financier, du fait de la position de pouvoir du père est une réalité. Cette vulnérabilité d’un candidat qui va se trouver face à un tir de barrage mettant en doute son intégrité a sans doute été sous-estimée par les dirigeants Démocrates. Ils pourront arguer du déluge d’accusations de communisme qui attendait Bernie Sanders et dire qu’elles auraient été rédhibitoires. Elles auraient été d’une autre nature et sans aucun doute plus facile à contrer avec une efficacité que seule l’expérience aurait pu démontrer.

Biden sur la scène.

L’expérience de 2016, entre autre, a montré que gagner la confrontation dans les débats télévisés entre candidats ne fait pas gagner l’élection. Ou peut-être qu’on peut gagner de multiples manières. Mais il est à peu près certain que la bête de scène Trump fera de la charpie de Joe Biden. Et si la victoire peut présenter plusieurs visages apparaître comme celui qui a cédé sur l’estrade affaiblit toujours l’image du vaincu.  « Sleepy Joe » va devoir se réveiller.

 

Mes liens et notes récents.

04/03/2020

https://www.vox.com/2020/3/3/21163826/super-tuesday-winners-losers-biden-sanders //Gagnants-Biden : évidemment. Le division idéologique des Démocrates. Le PArti Démocrate : le parti décide. Perdants-Bloomberg : évidemment. L’oligarchie avec Bloomerg. Bernie : chez les noirs.
https://www.vox.com/2020/3/3/21164151/virginia-democratic-primary-turnout-nearly-doubled //Une indication encourageante
https://twitter.com/DrIbram/status/1235013967069753344 //Une précision utile.
https://www.commondreams.org/news/2020/03/04/every-super-tuesday-state-exit-polls-majority-democratic-voters-support-eliminating //Qui gagne sur les idées.
https://www.juancole.com/2020/03/88888888.html //Ou perd. LA question raciale au coeur de la mobilisation de l’électorat noir qui constitue le pivot des troues Démocrates.
https://www.dailykos.com/bundles/elections/index.html //Délégués.

https://theintercept.com/2020/03/04/super-tuesday-primaries-california-pelosi-shahid-buttar/

https://www.vox.com/2020/3/3/21164151/virginia-democratic-primary-turnout-nearly-doubled //La participation.
https://www.salon.com/2020/03/04/a-wake-up-call-biden-voters-in-virginia-hope-huge-super-tuesday-win-boosts-nationwide-support/ //La Virginie semble montrer que la mobilisation effective des électeurs Démocrates vient de la droite du parti et infirme le discours de Bernie Sanders sur la mise ne mouvement de nouveaux électeurs restés à l’écart du jeu politique et que seule une campagne comme la sienne peut ramener.
https://thehill.com/homenews/campaign/485878-donna-brazile-calls-biden-comeback-most-impressive-72-hours-of-politics //Toutes les vieilles gloire de la bureaucratie Démocrate au secours de la victoire. Le seul qui se cache, l’artisan réelle du retour de Biden : Obama.
https://thehill.com/homenews/campaign/485877-nbc-exit-poll-shows-sanders-with-most-support-from-lgbtq-voters //Malgré Mayor Pete.
https://thehill.com/homenews/campaign/485856-bloomberg-to-reassess-campaign-following-lackluster-super-tuesday-showing //Reste. Rest pas. Ou retraite en douce?

https://theintercept.com/2020/03/03/mike-siegel-texas-10-congress-primary/

https://theintercept.com/2020/03/04/lulu-seikaly-texas-3-congress-primary/

https://talkingpointsmemo.com/live-blog/super-tuesday-results-bernie-sanders-joe-biden

Our Revolution California, Suely Saro, Tunua Thrash-Ntuk, Fatima Iqbal-Zubair, Jackie Fielder, and Georgette Gomez. Texas : Mike Siegel.
https://www.motherjones.com/kevin-drum/2020/03/joe-biden-has-won-already/ //L’hypocrise de la droite Démocrate maintenant décomplexée de plus en plus écœurante.
https://theintercept.com/2020/03/04/jessica-cisneros-texas-28-henry-cuellar-congress-primary/ //Sans une nouvelle majorité Démocrate ré-équilibrée à gauche un président Sanders (ou Warren) ne pourra pas vraiment gouverner.

https://www.vox.com/policy-and-politics/2020/3/4/21164083/super-tuesday-results-joe-biden-win-ukraine

https://www.salon.com/2020/03/04/after-super-tuesday-it-looks-like-bernie-sanders-has-a-ceiling-this-is-not-good-news/

https://www.nytimes.com/interactive/2020/03/04/us/politics/super-tuesday-2020-results.html?action=click&module=Spotlight&pgtype=Homepage //Biden gagne là où il est remplacé par des pubs TV.
https://newrepublic.com/article/156749/joe-biden-thank-media-super-tuesday-win //Les medias ont été indulgents et sont rentréés dans la narration voulue par l’establishment Démocrate.
https://eu.usatoday.com/story/news/politics/elections/2020/03/04/super-tuesday-bernie-sanders-youth-votes-fell-short-compared-2016/4947795002/ //1-La participation a été élevée. 2-Pas tellement parmi les jeunes. 3-Donc une bonne nouvelle :: les électeurs Démocrates se mobilisent. 4-Un mauvaise, les jeunes favorables à Sanders moins que les autres

https://slate.com/business/2020/03/mike-bloomberg-biden-trump-money-hose.html?via=taps_top

 

Super-Tuesday. Deux vainqueurs : Trump et Obama.

Ainsi Bernie Sanders a perdu ce Mardi. La clarification qui en résulte ne laisse que deux prétendants réels en course. Tous deux des mâles septuagénaires blancs. Hasard!

Obama.

La préparation de cette étape des primaires a manifestement été soigneusement chorégraphiée par un artiste avec le retrait de deux candidats juste assez tôt pour venir faire allégeance au champion lors de la dernière réunion avant le scrutin et même après le début des votes par correspondance ce qui laisse un certains nombres de votes (pour Klobuchar, Buttigieg et Steyer) dans un état juridique encore indéterminé. Le magicien à l’oeuvre ne peut être que le grand tireur de ficelles qui agit dans la coulisse : Barack Obama. Contrairement à l’agitation plus ou moins désordonnée des Clinton mère et fille des dernières semaines il est resté discret sur la place médiatique mais n’a sans aucun doute pas cessé de consulter et conseiller.

Bloomberg.

Le sort de Michael Bloomberg semble au passage réglé à la satisfaction générale de l’establishment. Ses millions lui permettront peut-être de différer sa sortie et négocier une retraite honorable. Et ces messieurs-dames vont pouvoir clamer haut et fort que l’on ne peut pas acheter une élection. Non Monsieur, pas de ça chez nous les honorables Démocrates de Wall-Street! Pauvre petit « Mini Mike ». Non seulement Donald Trump au petites mains se moque de  sa taille mais ses nouveaux amis se refont une unité sur son dos. Il pourra se consoler avec l’idée qu’il reste le grand manitou du combat contre la prolifération des armes à feu. Cela ne lui a pas permis d’emporter la Virginie mais l’empêche pour longtemps de se présenter comme Républicain. On pourra d’ailleurs mesurer sa volonté de nuisance si par hasard il tente de se présenter comme Indépendant à l’élection de Novembre. Le comble du ridicule se lit dans sa seule victoire. Il a remporté la primaire des Samoa américaines, territoire et pas même état de plein exercice. La revue des positions de l’establishment Démocrate vis-à-vis de cette pièce rapportée qu’ils ne pouvaient pas récuser est intéressante. Elle oscille du favorable à l’hostile, comme s’il n’avait été pour eux depuis le début qu’un pion tactique

Warren.

Le plus catastrophique en apparence n’est cependant pas la situation de Bernie Sanders qui demeure en piste en position encore crédible comparable à celle de 2016. Elizabeth Warren non seulement n’a pas gagné dans son état du Massachusetts où elle termine troisième derrière Biden et Sanders. Les avis étaient déjà partagés au sein de la gauche avant ce Mardi sur l’intérêt de son maintien. Certains préféraient que deux candidats ratissant plus large améliorent le score global alors que d’autres préféraient faire masse sur un seul nom contre des adversaires de plus en plus unifiés. Les deux points de vue peuvent se défendre et leur pertinence dépend en fait de la situation  particulière dans les états. Il n’y a sans doute pas de réponse absolue à cette question. Il est d’ailleurs probable que Warren soit à ce jour la seule chance, minime, d’avoir autre chose à la Maison Blanche qu’un défenseur de la finance. Elle devra choisir dans les jours, peut-être les semaines, à venir entre son engagement contre la prédation financière et les pressions de ses amis politiques. Rien n’est joué dans la mesure où elle n’est pas une politicienne Démocrate typique, venue à la politique tardivement et à partir de l’autre bord partisan. Elle pourra toujours être créditée d’avoir démoli la candidature de Bloomberg dans les débats.

La participation.

Bonne nouvelle malgré tout la participation semble être en significative progression par rapport à 2016. Les primaires en Iowa et New-Hampshire ne l’avaient pas montré. Le tableau de la participation de l’Election Project sera mis à jour progressivement. On pourra donc faire une comparaison complète. Ces résultats vont à l’encontre du discours de la campagne de Sanders qui avance qu’il est celui qui peut peut mobiliser les électeurs abstentionnistes dont les Démocrates ont besoin pour gagner contre Donald Trump. Or les plus grosses participations semblent bien en phase avec les succès de Joe Biden.

La division.

Le camp Démocrate sort nettement divisé de cette primaire avec deux camps difficiles à réconcilier comme le montre le billet de Kevin Drum dans Mother Jones qui semble nier l’existence d’un « establishment Démocrate » au moins dans l’esprit des électeurs clés de la Caroline du Sud. Rien de vraiment étonnant de la part de Mother Jones souvent qualifiés comme « à gauche du Centre » sans que l’on sache si cela signifie le flanc gauche au sein du courant centriste ou le courant extérieur immédiatement à la gauche de celui-ci. Le centre n’ayant pas plus d’existence politique aux Etats Unis d’Amérique qu’il n’en a en France cela a-t-il vraiment de l’importance sinon comme un exemple de la montée en puissance du courant de droite dans la mouvance Démocrate depuis qulques jours?

Donald Trump.

Cette division et le rassemblement autour d’un candidat, Joe Biden, que Donald Trump doit trouver à sa main dans la perspective des débats de la phase finale doit réjouir les Républicains. Ils sont privés cette année du formidable haut-parleur trumpiste qu’a été la campagne des primaires de 2016

La campagne de dénigrement centré sur les affaires ukrainiennes va probablement repartir de plus belle. Et peu leur importe qu’il n’y ait rien là d’illégal ce qui est probable. Le bruit fait autour de la famille Biden suffira et rencontrera d’autant plus d’écho que la corruption de cette famille s’étale au grand jour. Hunter Biden n’aurait jamais eu un poste à 50000 (oui cinquante mille) dollars mensuels s’il n’avait pas été le fils sans qualification particulière du vice-président.

A suivre : les élections locales dont les résultats ne sont pas encore tous connus. On y trouve des choses intéressantes.

 Mes liens et notes des derniers jours.

02/03/2020

https://thehill.com/homenews/campaign/485408-klobuchar-cancels-campaign-rally-after-protests

https://www.motherjones.com/2020-elections/2020/03/pete-buttigieg-drops-out/ //Et autant de délégués tombés sans coup férir dans l’escarcelle de « Sleepy Joe ». Et même sans marchandage à la convention.

https://thehill.com/homenews/campaign/485388-democratic-candidates-gear-up-for-a-dramatic-super-tuesday

https://www.mediapart.fr/journal/international/020320/mike-bloomberg-le-pari-electoral-d-un-des-hommes-les-plus-riches-du-monde

https://www.thenation.com/article/politics/brokered-convention-disaster/ //Comment saboter son propre parti si les militats et sympathisants ne font pas ce que les patrons attendent…Les précédents ne manquent pas. .Dans les deux sens.

https://theoutline.com/post/8721/democratic-debaste-superdelegates-dnc-convention?utm_source=contributor_pages&zd=1&zi=3rzx7iy4

https://truthout.org/articles/it-took-joe-biden-32-years-and-3-presidential-campaigns-to-win-one-primary/ //No comment

https://www.currentaffairs.org/2020/02/shahid-buttar-must-defeat-nancy-pelosi

https://ijr.com/pelosi-comfortable-sanders-democratic-nominee/

https://www.salon.com/2020/03/02/dealing-with-bernie-doubt-my-letter-to-a-skeptical-friend/ //Les élections se perdraient-elle au centre?
https://www.salon.com/2020/03/02/how-to-explain-bernie-sanders-rise-mainstream-media-looks-to-russian-meddling_partner/ //Leur opposition viscérale à l’idée de l’existence même d’une gauche et leur incapacité à l’autocritique leur fait mélanger leurs obsessions.
https://www.npr.org/2020/03/02/800856100/sen-amy-klobuchar-ends-presidential-campaign //Plus rien à perdre ni rien à gagner en plus. Mayor Pete et Klobuchar au secours du soldat Biden. Elle évite une possible humiliante défaite dans son propre état et renforce le nombre de délégués du champion de son courant au sein du Parti Démocrate.
https://thehill.com/homenews/campaign/485511-harry-reid-endorses-bidens-white-house-bid //Toute la vieille garde appelée à la rescousse.
https://www.motherjones.com/2020-elections/2020/03/bloombergs-biggest-advantage-in-virginia-is-how-much-the-nra-hates-him/ //La question des armes à feu est brûlante en Virginie. La passé de miltant anti-arme de de Bloomberg peut le servir dans un état sans favori très clair.
https://projects.fivethirtyeight.com/2020-primary-forecast/virginia/ //un état sans favori très clair.

https://theintercept.com/2020/03/02/democrats-craving-a-brokered-convention-including-elizabeth-warren-should-learn-the-lessons-of-1968/

https://slate.com/news-and-politics/2020/03/pete-buttigieg-2020-campaign-good-for-democrats.html?via=taps_top

https://slate.com/news-and-politics/2020/03/2020-senate-primaries-alabama-south-carolina.html

https://www.vox.com/2020/3/2/21142609/super-tuesday-2020-polls-delegates-contested-convention

https://www.thenation.com/article/politics/endorsement-2020-bernie-sanders/ //Au milieu de la foule des vieux caciques Démocrates la vénérable maison prend ses responsabilités.
https://talkingpointsmemo.com/news/moderates-unite-buttigieg-is-reportedly-planning-to-endorse-biden //Comme si cela était programmé.

https://eu.usatoday.com/story/news/politics/elections/2020/03/01/pete-buttigieg-exit-democratic-primary-amy-klobuchar-joe-biden/4926426002/

https://projects.fivethirtyeight.com/super-tuesday/

03/03/2020

https://www.npr.org/2020/03/03/811245436/bloomberg-bets-500-million-on-super-tuesday-wins-talks-about-convention-deal

https://thehill.com/homenews/campaign/485608-5-things-to-watch-on-super-tuesday //La marge de Sanders en CA. Bloomberg peut-il gagner un seul état (Virginie?). La force de la vague Biden dans le Sus (Est). Warren battue au MS? Combien de délégués pour Sanders à la fin de la journée.
https://www.motherjones.com/kevin-drum/2020/03/super-tuesday-is-looking-up-for-joe-biden/ //Pas une surprise mais Mother Jones est bien du côté de l’establishment.

https://slate.com/news-and-politics/2020/03/super-tuesday-early-voting-delegates-buttigieg-klobuchar-steyer.html?via=taps_top

https://slate.com/news-and-politics/2020/03/super-tuesday-results-chaos-democratic-race.html?via=taps_top

https://slate.com/news-and-politics/2020/03/if-you-think-elizabeth-warren-would-be-the-best-president-you-should-vote-for-her-now.html?via=taps_top //La hargne anti-Bernie pas forcément là où on l’attendait le plus.

https://www.vox.com/policy-and-politics/2020/3/3/21155150/electoral-college-2020-bernie-sanders-joe-biden-trump-wisconsin

https://theintercept.com/2020/03/03/warren-sanders-working-families-party/

https://www.thenation.com/article/politics/elizabeth-warren-emilys-list-endorsement/ //La grande perdante, Warren.
https://www.currentaffairs.org/2020/03/what-the-stakes-are //Obama a donné le signal.
http://inthesetimes.com/article/22337/elizabeth-warren-bernie-sanders-super-tuesday-biden-drop-out //Les avis sont partagés sur le maintien de Warren dans la compétition. Rester pour faire masse contre Biden et ratisser plus large ou unifier toutes les forces dès maintenant sur un seul nom. La première option plus difficile à mettre en œuvre pourrait bien se révéler plus efficace au final.
https://www.truthdig.com/articles/a-final-super-tuesday-plea-to-warren-voters/ //Idem
https://truthout.org/articles/centrists-will-still-be-split-on-super-tuesday/ //Et n’oublions pas de diviser pour mieux affronter l’ennemi.

04/03/2020

https://www.vox.com/2020/3/3/21163826/super-tuesday-winners-losers-biden-sanders //Gagnants-Biden : évidemment. Le division idéologique des Démocrates. Le PArti Démocrate : le parti décide. Perdants-Bloomberg : évidemment. L’oligarchie avec Bloomerg. Bernie : chez les noirs.
https://www.vox.com/2020/3/3/21164151/virginia-democratic-primary-turnout-nearly-doubled //Une indication encourageante
https://twitter.com/DrIbram/status/1235013967069753344 //Une précision utile.
https://www.commondreams.org/news/2020/03/04/every-super-tuesday-state-exit-polls-majority-democratic-voters-support-eliminating //Qui gagne sur les idées.
https://www.juancole.com/2020/03/88888888.html //Ou perd. LA question raciale au coeur de la mobilisation de l’électorat noir qui constitue le pivot des troues Démocrates.
https://www.dailykos.com/bundles/elections/index.html //Délégués.

https://theintercept.com/2020/03/04/super-tuesday-primaries-california-pelosi-shahid-buttar/

https://www.vox.com/2020/3/3/21164151/virginia-democratic-primary-turnout-nearly-doubled //La participation.
https://www.salon.com/2020/03/04/a-wake-up-call-biden-voters-in-virginia-hope-huge-super-tuesday-win-boosts-nationwide-support/ //La Virginie semble montrer que la mobilisation effective des électeurs Démocrates vient de la droite du parti et infirme le discours de Bernie Sanders sur la mise ne mouvement de nouveaux électeurs restés à l’écart du jeu politique et que seule une campagne comme la sienne peut ramener.
https://thehill.com/homenews/campaign/485878-donna-brazile-calls-biden-comeback-most-impressive-72-hours-of-politics //Toutes les vieilles gloire de la bureaucratie Démocrate au secours de la victoire. Le seul qui se cache, l’artisan réelle du retour de Biden : Obama.
https://thehill.com/homenews/campaign/485877-nbc-exit-poll-shows-sanders-with-most-support-from-lgbtq-voters //Malgré Mayor Pete.
https://thehill.com/homenews/campaign/485856-bloomberg-to-reassess-campaign-following-lackluster-super-tuesday-showing //Reste. Rest pas. Ou retraite en douce?

https://theintercept.com/2020/03/03/mike-siegel-texas-10-congress-primary/

https://theintercept.com/2020/03/04/lulu-seikaly-texas-3-congress-primary/

https://talkingpointsmemo.com/live-blog/super-tuesday-results-bernie-sanders-joe-biden

La mère de toutes les primaires, c’est demain.

Et nous sommes tous au pied du mur, même si nous ne votons pas ce Mardi lors du Super-Tuesday, devenu un des plus grandes attractions de la politique spectacle mondiale. Comme d’habitude Mathieu Magnaudeix a résumé la situation dans un article soigneusement documenté.

Après la Caroline du Sud.

Oui, Joe Biden a lourdement gagné et Bernie Sanders lourdement perdu la primaire de Caroline du Sud. Le contingent des électeurs noirs, bien encadré par le notables locaux comme Jim Clyburg,  reste fidèle à la nostalgie des années Obama. Personne n’avait prévu l’ampleur de la victoire/défaite. Biden a remporté plus du double des voix de Sanders et, d’après les sondages de sortie des urnes, soixante pour cent des voix noires. Les résultats des états du sud seront donc scrutés à la loupe. Si la position de Sanders semble assez solide chez les hispaniques, merci Alexandria Occasio Cortez  et la Californie, malgré les débat autour de ses déclarations sur Cuba qui impactent surtout la Floride qui ne vote que dans deux semaines, les autres minorités montreront demain l’étendue de leur ralliement. La participation importante de l’électorat de Caroline du Sud contrairement à ce qui a été observé dans les primaires précédentes semble indiquer une forte capacité de mobilisation de l’électorat classique Démocrate, noir en particulier.

Le premier enseignement de la primaire de Samedi dernier en Caroline du Sud réside sans doute dans la fin annoncée de l’aventure Bloomberg. Il semble manifeste que l’establishment Démocrate ayant pris la mesure de la révolte de la base a déjà fait pression sur Pete Buttigieg pou qu’il se retire avant la primaire test. Au passage voici une poignée de délégués qu’il a glané contre toute attente en Iowa et au New-Hamphire qui vont tomber tout cuits dans la poche de « Sleepy Joe » à la convention même si les commentateurs, toujours avides de  préserver ce qu’ils peuvent de suspense vont continuer à les aligner dans une colonne « Buttigieg » devenue inopérante. Biden part donc avec un net avantage sur le multi-milliardaire de New-York ce Mardi. « Mayor Pete » s’est bien gardé de déclarer un soutien officiel à l’un des deux grands de son courant pour ne pas offenser l’avenir. Il rest évidemment candidat à un maroquins ministériel en cas de victoire Démocrate à la présidentielle mais surtout sa base électorale n’est peut-être pas si prête à le suivre si rapidement.  Le second choix de ses électeurs se divise entre Sanders, Biden et Warren, voire Klobuchar. Le retrait de cette dernière devrait se produire après la prochaine journée. Elle n’a plus rien ni à prouver ni à gagner.

L’attitude de la direction Démocrate était depuis plusieurs semaines résolument « tout pour Bloomberg ». Le hasard fait que je reçois une quantité de la propagande électorale Démocrate, effet secondaire de mon abonnement à « Mother Jones », « The Nation » et quelques autres publications. Les mails se soutien à Bloomberg émanant des différents organes de campagne qui ne sont pas directement affiliés aux campagnes des candidats avaient tendance à se multiplier avec l’avancement des primaires mais l’irruption de Bloomberg dans les débats télévisés à partir de Février a précipité les choses. Alors que le débit était d’environ un tous les deux jours auparavant on est passé à deux à trois par jour précisément orientés sur le soutien à Bloomberg. Le plus drôle est sans doute que tous ces mails déguisés en sondages se terminent par un appel au dons. S’agissant de Monsieur « Soixante milliards » Bloomberg qui se targue de finacer seul sa campagne il y aurait de quoi sourire  si les enjeux n’étaient pas si énormes

Tout sauf Sanders.

En 2016, quelques jours avant la primaire de Californie qui se tenait encore en fin de cycle Tom Hayden (quelques semaines avant sa mort) avait écrit une tribune expliquant qu’entre le choix des idées qui le poussait à soutenir Bernie Sanders et celui de la raison, la fameuse « électabilité » qui le poussait vers Hilary Clinton il avait fini par se résoudre à choisir la seconde. Il avait personnellement connu les deux personnes depuis le début de leurs vies politiques. Il avouait craindre le déferlement incontrôlable du raz-de-marée de la propagande Républicaine contre « Bernie le socialiste », garantie selon lui de l’échec. Que dirait-il maintenant en écoutant le déferlement effectivement insensé de la propagande issue essentiellement de l’establishment Démocrate et des médias supposés appartenir au camp de l’opposition à Donald Trump au premier rang du quel se trouve la chaîne MSNBC?  On atteint même des sommets. Faute de pouvoir accuser Benrie Sanders de la responsabilité de l’épidémie de coronavirus on tente de lui attribuer le soutien russe.

Une seule personne semble garder son sang-froid du côté de l’establishment Démocrate : Nancy Pelosi. Elle a pris soin de déclarer qu’elle n’avait rien contre la nomination de Bernie Sanders. Fine politique elle sait que son état, la Califormie risque de lui donner une forte majorité et elle-même se trouve dans sa propre primaire de députée confrontée à une opposition de gauche en la personne de Shaid Buttar. Ce seul fait est révélateur de l’évolution politique générale. Et tle système particulier des « primaires de la mort » californien où les candidats de tous les partis sont présentés dans la même élection peut réserver des surprises. Pour info il y 3 Démocrates et 2 Républicains dans la primaire du district de Pelosi.

 Et si la présidentielle n’était pas le plus important?

Evidemment battre Donald Trump est le principal objectif de l’élection de Novembre mais un(e) président(e) Démocrate ne sera libre de ses mouvements que s’il dispose d’une majorité au Sénat. Etant donné qu’il est à peut près impossible que les Démocrates emportent soixante sièges de sénateurs la règle de l’obstruction (filibuster) permettra de bloquer la plupart des projets. Une présidence Sanders ou Warren compliquerait même le schéma en faisant perdre un siège. Celui de Warren serait sans doute récupéré par une élection mais celui du Vermont serait perdu car le gouverneur Républicain nommerait sans aucun doute un politicien de son parti. Le Sénat pourrait bien être l’enjeu majeur malgré tout de cette élection.

Et bien sûr les Démocrates doivent garder leur majorité à la Chambre des Représentants même si elle leur est de peu d’utilité sans la majorité au Sénat. Depuis les élections de 2018 ils ont voté plusieurs centaines de lois à la Chambre, toutes restées lettre morte puisque le patron Républicain du Sénat ne les a même pas mises au vote dans son assemblée.

A suivre.

 

Mes liens et notes de ces derniers jours.

25/02/2020

https://theintercept.com/2020/02/24/mike-bloomberg-investment-portfolio/ //L’argent, l’argent, l’argent…

https://slate.com/news-and-politics/2020/02/establishment-bernie-sanders-taunting-boo-hoo.html?via=taps_top

https://www.vox.com/policy-and-politics/2020/2/24/21151143/bernie-sanders-2020-polls-medicare-for-all //Electabilité, électabilité!
https://www.thenation.com/article/politics/progressive-primary-races/ //IL03: Dan Lipinski vs Marie Newman. TX28: Henry Cuellar vs Jessica Cisneros. CA16: Jim Costa vs Esmeralda Soria. OH-03: Joyce Beatty vs Morgan Harper. NY-16: Eliot Engel vs Jamaal Bowman vs Andom Ghebreghiorgis. NY-09: Yvette Clarke vs Adem Bunkeddek. MA-01: Richard Neal vs Alex Morse. La présidentielle n’est pas la seule compétition en jeu.
https://www.salon.com/2020/02/24/joe-biden-plummets-in-sc-polls-bernie-sanders-rises-in-wisconsin-michigan-pennsylvania/ //Si Bernie gagne le cœur des noirs Biden est foutu. Et Tiny Mike?
https://www.commondreams.org/news/2020/02/25/declaring-critics-price-tag-dead-wrong-sanders-unveils-proposals-pay-bold //Attention, le retour de bâton va être spectaculaire. Mais pour quoi faire?
https://www.commondreams.org/news/2020/02/24/people-versus-oligarch-bloomberg-planning-all-out-media-assault-sanders-ahead-super //L’argent, l’argent, l’argent…
https://www.dailykos.com/stories/2020/2/24/1921623/–We-need-to-find-a-consensus-candidate-Markos-Moulitsas-on-the-current-state-of-the-primary#read-more //Et si Tiny Mike était le sauveur de Warren. Tirant le débat à droite d’une manière insupportable et trop visible il ré-équilibre pour donner à Elizabeth Warren la position « centrale » sinon centriste dont elle a besoin.
https://www.salon.com/2020/02/25/can-bernie-win-absolutely–and-i-dont-even-support-him/ //Et quelques uns prennent le temps de la réflexion.

https://www.thenation.com/article/politics/get-ready-for-the-anti-sanders-media-avalanche/

https://www.salon.com/2020/02/25/leaked-audio-mike-bloomberg-trashes-obama-and-vows-to-defend-the-banks-in-goldman-sachs-speech/ //L’argent, l’argent, l’argent…
https://www.youtube.com/watch?v=SE6ZOejvD7I&mc_cid=dec15b1740&mc_eid=0aafe5a986 //Lee Camp le fait mieux que personne quand il s’agit me ridiculiser la droite surtout la droite Démocrate. Et qu’il ne se laisse pas aller à ses petits penchants conspirationistes.

https://www.commondreams.org/news/2020/02/25/air-desperation-says-sanders-campaign-democratic-establishment-launches-all-out

26/02/2020

https://thehill.com/homenews/the-memo/484661-winners-and-losers-from-the-south-carolina-debate

https://thehill.com/homenews/campaign/484658-candidates-engage-in-most-negative-debate-so-far //Après le meilleur débat la semaine dernière, le plus mauvais.
https://thehill.com/homenews/campaign/484657-trump-campaign-calls-democratic-party-a-hot-mess-after-debate //Et Trump en rajopute.
https://www.motherjones.com/politics/2020/02/the-south-carolina-debate-finally-put-bernie-sanders-in-the-hot-seat/ //L’hommage du vice à la vertu.
https://www.motherjones.com/politics/2020/02/the-south-carolina-debate-finally-put-bernie-sanders-in-the-hot-seat/ //Warren a profité de l’occasion pour se repositionner en recours contre Bernie Sanders.
https://slate.com/news-and-politics/2020/02/democratic-debate-demonstrates-there-are-too-many-democratic-candidates-left-in-the-race.html?via=homepage_taps_top //Un auytre message anti-Bernie.
https://slate.com/news-and-politics/2020/02/bloomberg-almost-said-he-bought-congress-during-the-south-carolina-debate.html?via=taps_top //L’argent, l’argent, l’argent…
https://www.vox.com/policy-and-politics/2020/2/25/21153608/winners-losers-democratic-debate-south-carolina-cbs //Gagnants : Sanders. Trump. Perdants : Klobuchar et les modérateurs.
https://www.vox.com/2020/2/25/21153846/filibuster-south-carolina-debate-democratic-primary-2020 //Le contrôle du Séant reste une des clés.
https://www.thenation.com/article/politics/biden-bernie-debate-front-runners/ //Gagnants : zéro. Seulement des survivanst.
https://www.commondreams.org/news/2020/02/25/genuinely-disturbing-company-reportedly-affiliated-bloomberg-campaigns-nda-blocks //Bloomberg, Bloomberg, Bloomberg…
https://www.dailykos.com/stories/2020/2/25/1922082/-Winners-and-losersfrom-the-South-Carolina-Democratic-debate //Gagnants : JOe Biden, CBS, Warren. Sanders, Perdants : Klobuchar, Buttigieg, les milliardaires.
https://www.alternet.org/2020/02/there-were-zero-winners-and-lots-of-losers-at-the-democratic-presidential-primary-debate/ //Zéro gagnant, zéro perdants dans la débâcle.
https://www.commondreams.org/news/2020/02/26/audience-full-rich-people-1750-ticket-prices-democratic-debate-sparks-disgust //L’argent, l’argent, l’argent…
htthttps://theintercept.com/2020/02/26/our-revolution-bernie-sanders-donor-contributions/ps://theintercept.com/2020/02/26/our-revolution-bernie-sanders-donor-contributions/ //Rien n’est de trop pour la droite.

27/02/2020

https://theintercept.com/2020/02/27/dnc-superdelegate-convention-gop-donor/ //L’argent, l’argent, l’argent…
https://www.vox.com/2020/2/27/21150341/elizabeth-warren-procedural-reform-social-trust //Reconstruire un pays, un sacré boulot.
https://www.commondreams.org/news/2020/02/27/public-doesnt-really-decide-msnbc-guest-under-fire-saying-voters-wont-choose-dem //Plus la peine de se cacher : les électeurs ne comptent pas en face de la volonté de l’establishment du parti.
https://www.dailykos.com/stories/2020/2/27/1922487/-America-is-about-to-get-a-godawful-lesson-in-why-health-care-should-never-be-a-for-profit-business //Le coronavirus comme un révélateur de l’importance d’une assurance santé universelle publique.
https://www.dailykos.com/stories/2020/2/27/1922484/-From-killing-the-filibuster-to-her-detailed-plans-only-Warren-is-serious-about-enacting-real-change //Fidèle à sa manière elle continue à exposer des plans pratiques pour un réel changement.
https://talkingpointsmemo.com/news/wh-moves-to-screen-scientists-statements-on-coronavirus //La police de l’information pour éviter lé vérité de se répandre.
https://talkingpointsmemo.com/edblog/silencing-fauci //idem.
https://www.currentaffairs.org/2020/02/shahid-buttar-must-defeat-nancy-pelosi //Nancy sentira-t-elle le vent du boulet?
http://inthesetimes.com/article/22330/Sanders-Warren-2020-AIPAC-Israel-Palestine-Centrist //Bernie a montré la voie et il est suivi.

28/02/2020

https://theintercept.com/2020/02/28/bloomberg-super-tuesday-texas-california-democratic-party-hires/ //L’argent, l’argent, l’argent…

29/02/2020

https://thehill.com/homenews/administration/485297-trump-says-administration-is-very-strongly-considering-closing-the //Enfin un bon prétexte pour fermer la frontière.

https://thehill.com/homenews/house/484699-pelosi-confirms-that-shed-be-comfortable-with-sanders-at-top-of-ticket

 

01/03/2020

https://www.vox.com/2020/2/29/21158885/south-carolina-primary-winner //Gagnants: Biden, Hames Clyburg, le suspense médiatique. Perdants : Bloomberg, Steyer.

https://truthout.org/articles/it-took-joe-biden-32-years-and-3-presidential-campaigns-to-win-one-primary/

https://www.alternet.org/2020/03/the-real-global-threat-to-21st-century-freedom-is-authoritarian-capitalism-not-democratic-socialism/

https://www.alternet.org/2020/03/nightmare-scenario-for-lindsey-graham-as-opponent-drops-bombshell-about-surprise-voter-turnout-in-south-carolinas-gop-counties //La participation toujours…
https://www.alternet.org/2020/03/cnn-host-michael-smerconish-slammed-for-comparing-sanders-surge-to-spread-of-coronavirus/ //Le coronavirus après les nazis. Rien ne les arrête.

02/03/2020

https://thehill.com/homenews/campaign/485408-klobuchar-cancels-campaign-rally-after-protests

https://www.motherjones.com/2020-elections/2020/03/pete-buttigieg-drops-out/ //Et autant de délégués tombés sans coup férir dans l’escarcelle de « Sleepy Joe ». Et même sans marchandage à la convention.

https://thehill.com/homenews/campaign/485388-democratic-candidates-gear-up-for-a-dramatic-super-tuesday

https://www.mediapart.fr/journal/international/020320/mike-bloomberg-le-pari-electoral-d-un-des-hommes-les-plus-riches-du-monde

https://www.thenation.com/article/politics/brokered-convention-disaster/ //Comment saboter son propre parti si les militats et sympathisants ne font pas ce que les patrons attendent…Les précédents ne manquent pas. .Dans les deux sens.

https://theoutline.com/post/8721/democratic-debaste-superdelegates-dnc-convention?utm_source=contributor_pages&zd=1&zi=3rzx7iy4

https://truthout.org/articles/it-took-joe-biden-32-years-and-3-presidential-campaigns-to-win-one-primary/ //No comment

https://www.currentaffairs.org/2020/02/shahid-buttar-must-defeat-nancy-pelosi

https://ijr.com/pelosi-comfortable-sanders-democratic-nominee/

https://www.salon.com/2020/03/02/dealing-with-bernie-doubt-my-letter-to-a-skeptical-friend/ //Les élections se perdraient-elle au centre?
https://www.salon.com/2020/03/02/how-to-explain-bernie-sanders-rise-mainstream-media-looks-to-russian-meddling_partner/ //Leur opposition viscérale à l’idée de l’existence même d’une gauche et leur incapacité à l’autocritique leur fait mélanger leurs obsessions.

© 2020 DOMINIC77

Theme by Anders NorenUp ↑