DOMINIC77

Un peu de tout

Month: mars 2015 (page 1 of 2)

Une rare expérience

Imaginez-vous un groupe de rock, du vrai, du solide, guitare, basse, batterie, chant, entièrement féminin, chantant à Ramallah devant un public de femmes voilées ?
Je vous laisse constater le résultat :
https://www.youtube.com/watch?v=4lmLTNXYQ44&index=4&list=PL7386D14E674B7A03

Celles qui ont réalisé cet exploit sont appelées Antigone Rising. Quel nom pour un groupe de rock qui a tourné avec Aerosmith, Allman Bros ou les Stones. Si on ajoute que l’une d’elles est une homosexuelle revendiquée la performance palestinienne prend toute sa valeur.
Pour faire bonne mesure ajoutons la chanson Santa, « You Owe Me! » où elles engueulent le Père Noël qui ne fait que signer les paquets alors qu’elles font tout le boulot à la maison.
Elles ne répugnent pas à partager les chansons écrites par d’autres. S’agissant de Lori McKenna ou de Garrison Starr, pas d’hésitation, que du bon.

Antigone Rising :
http://www.antigonerising.com/home

Garrison Starr :
http://garrisonstarr.com/

Lori McKenna :
http://www.lorimckenna.com/

Hans Erni

J’imagine que peu connaissaient cet homme. Il a fallu un article sur le site du Courrier (http://www.lecourrier.ch/)  pour je prenne conscience de son existence. Il vient de mourir, « le plus populaire des artistes suisses » selon le titre du Temps (http://www.letemps.ch/Page/Uuid/61585f3e-d0d3-11e4-ab43-77e6948b78b0/Hans_Erni_le_plus_populaire_des_artistes_suisses_sest_%C3%A9teint_samedi_%C3%A0_Lucerne_%C3%A0_106_ans).

Hans_Erni

Photo : Barbara Hess / maiak.info — http://www.flickr.com/photos/maiakinfo/4517301705/ CC -BY 3.0 de

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Remarquable par ses positions, marxiste affirmé dans le pays de la banque, il avait 106  ans. On avait refusé, pour raison politique, de choisir  un de ses dessins pour un billet de banque de la confédération. Il a quand même été l’auteur de nombreux timbres-poste. Cela ne l’empêchait pas de donner aussi dans le monumental.

UNO_Nations_Gate_02

Aux Nations Unies à Genève. Licence Creative Commons SA 3.0

Un impôt contre la malbouffe

Et oui.

Et où ?

Aux États-Unis d’Amérique. Dans une conjoncture un peu particulière il est vrai. La nation Navajo a voté et fait accepter avec difficultés une taxe de 2 % sur les aliments listés comme tels sans les magasins du territoire qu’elle contrôle. Cette taxe devrait être la première à entrer en vigueur dans le pays mais d’autres sont en préparation. Dont une  Berkeley, Californie. Cela ne devrait pas étonner. Pete Seeger a déjà chanté le civisme écologique de la vile.

Sur la taxe de la nation Navajo :
http://www.motherjones.com/environment/2015/03/navajo-nation-junk-food-tax 

Une chanson écolo de Pete Seeger :
https://www.youtube.com/watch?v=GMVmgK5CE24

Et aussi :
https://www.youtube.com/watch?v=Zw6miHwSCXo

Pete évoque, entre autres, la cuisine comme vecteur de communication. Le concours de cuisine comme moyen pour partager des idées…J’aime.

Accident d’avion

Serait-ce le résultat des élections départementales ? François Hollande est devenu présentateur télé des faits divers. Que vient faire le président de la République comme annonceur d’un accident d’avion ?

La dramatisation devient obscène et la recherche de la sympathie de l’électorat en retour de l’empathie avec les victimes est proprement répugnante.

La région de l’accident par ailleurs m’est chère. Lieu de vacances de jeunesse où nous sommes souvent revenus cette région présente la rencontre idéale entre la montagne alpestre et le Sud, entre France et Italie.

 

La nécrologie n’est pas prête de s’arrêter

Les vieux musiciens tombent comme des mouches. Aie ! Mike Porcaro et Bruce Crump étaient plus jeunes que moi.

Mike Porcaro c’est Toto.  http://en.wikipedia.org/wiki/Toto_%28band%29.

Bruce Crump c’est entre autres Molly Hatchett, pas ma tasse de thé mais ça marche toujours.  Molly Hathett est en général référencé comme groupe de rock sudiste (au sens géographique te culturel, pas politique) et non comme groupe de Hard-rock. http://www.mollyhatchet.com/

 

Ma Brie natale

Profitant d’un bel après-midi j’ai rechaussé mes croquenots de marche pour aller un peu plus loin que Dimanche dernier. Montant la rive du Grand Morin je retrouve les paysage de mon enfance : la plaine, un château d’eau et le blé qui commence à sortir de terre. J’en oublierait presque mes humeurs contre les VTTistes qui salopent toujours les chemins sans égards pour les autres usagers des chemins.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La plaine Photo Dominique Courtois – Domaine public

Le ruisseau gazouille dans les bois, un vrai cliché.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le ruisseau Photo Dominique Courtois – Domaine public

Dessins d’arbres.

Dessins Photo Dominique Courtois - Domaine public

Dessins
Photo Dominique Courtois – Domaine public

Arbres Photo Dominique Courtois - Domaine public

Arbres
Photo Dominique Courtois – Domaine public

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le passage des encombrants est pour demain.

Encombrant Photo Dominique Courtois - Domaine public

Encombrant
Photo Dominique Courtois – Domaine public

Drôle de chose Photo Dominique Courtois - Domaine public

Drôle de chose
Photo Dominique Courtois – Domaine public

Et cela ? Photo Dominique Courtois - Domaine public

Et cela ?
Photo Dominique Courtois – Domaine public

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et même de quoi reposer le marcheur fatigué.

Matelas Photo Dominique Courtois - Domaine public

Matelas
Photo Dominique Courtois – Domaine public

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J’arrive à Mouroux. Du pont sur le Morin d’en vois en autre, masse de béton maintenant inutile.

Pont Photo Dominique Courtois - Domaine public

Pont
Photo Dominique Courtois – Domaine public

Saule Photo Dominique Courtois - Domaine public

Saule
Photo Dominique Courtois – Domaine public

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un classique de la campagne en hiver : la clématite sauvage joue au cotonnier.

Clématite Photo Dominique Courtois - Domaine public

Clématite
Photo Dominique Courtois – Domaine public

Fukushima

C’était il y a 4 ans.

Chassez le naturel …

Le gouvernement indien élu l’année dernière était attendu au tournant. Le retour au pouvoir du BJP, supposé très traditionaliste hindou, fortement réactionnaire et enclin à la répression envers les autres religion dont en particulier l’islam avait de quoi inquiéter. Il n’y avait guère que le gouvernement français confit dans l’attente de la vente de ses sacro-saints Rafale pour ne pas moufter.
Le leader élu au poste de Premier Ministre Narendra Modi a plutôt agréablement surpris son monde durant les premiers mois du mandat. Il s’est simplement comporté en politicien de droite « normal » à l’aune des mesures occidentales. Il faut dire que la mégalomanie du bonhomme lui fait sans doute préférer la progression du PIB et de ses comptes en banque à celle de sa religion.
On serait même tenté de donner le Bon Dieu sans confession à l’homme que nous voyons ci-dessous.

Narendra_Modi_seeks_his_mother's_blessings_on_his_birthday_on_17th_sept

Narendra Modi et sa mère. On ne s’attend pas à cette image trompeuse du Premier Ministre d’un des plus grand pays. Photo Licence Creative Commons BY-SA 2.0

 

Tout a cependant une fin et il ne faudrait pas exagérer. Le ministre de l’Intérieur vient d’interdire la diffusion d’un document de la BBC (« India’s daughter ») sur le viol et meurtre d’une jeune femme en 2012. L’événement avait choqué le monde entier et même provoqué un mouvement profond en Inde même et l’unanimité, de façade apparemment, des politiques. Le motif de l’interdiction est que le film, assez polémique par ailleurs, serait de nature à « inciter aux violences contre les femmes ». Au-delà de l’émotion provoquée par ce drame et par d’autres agressions médiatisées depuis le débat sur la place des femmes dans la société indienne est loin d’être terminé.

Cet article donne quelques indications :https://www.opendemocracy.net/openindia/niyati-keni/misogyny-in-indian-elections-education

Ai-je le droit de disparaître … du Web ?

Ici :

http://portfolio.mroth.info/

vous trouverez le site Web de quelqu’un qui a fait une bien féconde expérience. Je veux dire qu’elle donne à penser. Il a créé un site Web nommé « Unindexed » qui a deux fonctions. La première est de recevoir des contributions des internautes et l’autre de vérifier qu’il n’est pas repéré par Google (pas indexé par le moteur de recherche). Pour ce faire il  passe son temps à explorer Google pour vérifier qu’il n’est pas connu. Il est écrit pour s’effacer dès qu’il constate qu’il est repéré. Il a prévenu des amis de l’existence du site au moyen de cartes postales envoyées à des amis car les aviser par courriel faisait courir le risque d’être repéré d’entrée. Vous pourrez apprendre combien de temps il a tenu. Une mesure comme une autre de la discrétion du réseau.

Autrement dit il nous incite à la réflexion sur ce que peut signifier la présence sur Internet et qu’il n’est peut-être pas besoin de la NSA pour que nous soyons espionnés en permanence.

Le code du site a été publié sur GitHub si quelqu’un est tenté : https://github.com/mroth/unindexed

Merci Matthew Rothenberg.

 

 

Tuer pour le plaisir

Lisez donc ceci :

http://www.motherjones.com/environment/2015/03/killing-coyotes-bobcats-and-foxes-fun-and-profit

Il s’agit à l’évidence et quelles que soient les justifications écologiques de régulation des populations de donner libre cours au sadisme que nous partageons tous plus ou moins. Allez après cela donner des leçons de morale (chrétienne) au Moyen-Orient.

Pas plus de commentaire.

 

Older posts

© 2017 DOMINIC77

Theme by Anders NorenUp ↑