DOMINIC77

Un peu de tout

Category: PERSO (page 1 of 6)

Ceci pour grouper tous les articles qui ne sont relatifs qu’à ma vie, ,mes lubies, etc …

On n’a pas changé.

En 1993 :
la chanson « On n’a pas changé » de J-J. Goldman.

« J’ai des idoles en solde, j’ai quelques saints à céder
Des vieux leaders en vrai toc, j’ai des gourous périmés
Pas mal de stars de rock en stock, ex-rebelles « jetsettisés »

J’ai quelques dieux en boutique, 2, 3 prophètes à brader
Des discours à prix modique, des langues en bois démodées
Même un président pathétique, cynique et boursoufflé »

Sur le disque titré ROUGE….pas jaune.

Notes sur les élections intermédiaires aux États-Unis d’Amérique, la Chambre des Réprésentants

Les états, là où des choses importantes se passent.

Les feux de l’actualité braqués sur la Chambre des Représentants et le Sénat ne doivent pas détourner notre regard des autres scrutins associés le Jour de l’Election.
Ce qui se passera dans les états est particulièrement important dans l’ère de Trump. Les états restent des lieux de pouvoir et de législation dotés d’autonomie. Ils sont donc des lieux de résistance potentielle comme le montre la polémique sans fin sur les « cités sanctuaires » pour les immigrants. La protection des populations fragiles par les législations locales permet aussi de contrecarrer au moins en partie les décisions fédérales.

Les gouverneurs ont rarement le pouvoir de choix sur les redécoupages des cartes électorales mais ils sont toujours au premières loges pour observer voire infléchir les décisions. Le recensement de 2020 fournira les informations de base pour les prochaines cartes électorales opérationnelles à partir de 2022. Avoir le maximum de visibilité sur les opérations de redécoupage donnera un avantage déterminant. Les postes de gouverneur, surtout dans les états à population importante qui fournissent de gros contingents de grands électeurs présidentiels, deviennent donc stratégiques.

L’état des courses.

En 2018 les gouverneurs sont renouvelés dans 36 états dont 9 dirigés par des gouverneurs Démocrates, 26 par des Républicains et 1 (AL) par un Indépendant.

Le classeur Excel déjà utilisé nous donne ce tableau pour les élections des gouverneurs.

gov2018

FiveThirtyEight maintient un état de son agrégation des sondages ici.

Selon ces pronostiques les gouverneurs Démocrates devraient présider après les élections intermédiaires de 2018 des états groupant 194 millions de personnes contre 135 millions pour les gouverneurs Républicains même s’ils dirigent moins d’états. Les états les plus à droite sont souvent les plus ruraux et les moins peuplés.

Typiques de la Trumpolitique  : Géorgie, Floride, Kansas.

Les candidats au poste de gouverneur en Floride, Géorgie et Kansas sont de typiques trumpiens adoubés par le président.
Floride : Le racisme à peine voilé de DeSantis s’exprime d’autant plus qu’il a pour adversaire un noir.  Contrairement à Kobach au Kansas il rassemble efficacement les électeurs Républicains mais se trouve face à une coalition inédite.
Géorgie : Des purges insensées des listes électorales sont pratiquées par Brian Kemp, juge et partie, puisqu’il est Secrétaire de l’état et candidat au poste de gouverneur. Il aurait purgé plus d’un millions d’électeurs en majorité dans les communautés de couleurs qui votent Démocrates dans de larges proportions.
Kansas : le même genre de politique est prônée par Chris Kobach avec l’accent mis en plus sur l’immigration. L’état est à 80% Républicain mais le précédent de Sam Brownback a démontré dans l’état l’inanité des politiques économiques de la droite. La réputation de Kobach ne lui permet pas de grouper les troupes du GOP derrière lui comme un seul homme.
Kemp et Kobach font encore la course en tête dans ces états où leur parti est historiquement majoritaire alors que Gillum semble tenir la corde en Floride mais rien n’est joué.

Les élections à suivre de près.

Alaska : traditionnellement Républicain l’état du Nord-Ouest offre une situation inédite. Le poste de gouverneur était occupé par un Indépendant qui se désiste pour un Démocrate plutôt que pour les Républicains avec qui il s’était allié. Le siège autrefois occupé par Sarah Palin a déjà été l’objet d’un arrangement inter-partisan lors des élections précédentes mais une spécificité de l’état a brouillé les cartes. La part de la rente pétrolière retournée aux habitants a été réduite ce qui a provoqué du mécontentement. Cette situation particulière fournit aux Démocrates une occasion de reprendre un siège de gouverneur inattendu. Et une occasion de collaborer avec la sénatrice Lisa Murkowski, Républicaine assez indépendante de Donald Trump même si résolument de droite.

Floride : Se déroule ici une des batailles inattendues et significatives de cette phase. Dans un état souvent arbitre des élections présidentielles (Bush 2000) et à forte population hispanique d’origine cubaine un noir Démocrate Andrew Gillum est en passe de battre le dauphin du populaire et richissime Rick Scott qui ne pouvait se représenter et a donc opté pour briguer le siège du sénateur Démocrate Bill Nelson. Après un départ chaotique menacé par une poursuite judiciaire la campagne de Gillum a bien continué. Les Démocrates comptent sur un effet d’entraînement réciproque entre les campagnes sénatoriales et gouvernatoriales pour motiver les électeurs à voter. Les jeunes classiquement peu enclins à voter ont aussi dans l’état de Parkland des raisons particulières de se déplacer.

Géorgie : l’élection vedette pour un poste de gouverneur cette année. L’état a dans le passé consacré la venue de la population noire aux responsabilités avec le premier maire de couleur d’Atlanta, Maynard Jackson en 1974.
Les Démocrate ont perdu le poste de gouverneur en 2002. La candidature de Stacey Abrams, femme et noire, incarne l’évolution du parti. Première femme noire présentée à un poste de gouverneur par les grands partis elle est créditée de sondages proches de ceux de Brian Kemp. Le Républicain étant l’actuel Secrétaire d’état il est en charge des procédures électorales et donc se trouve juge et partie quand il s’agit de purger les listes électorales, sujet éminemment conflictuel dans un état où les populations de couleur et à faible revenu qui votent majoritairement pour les Démocrates sont visées en priorité. La purge des listes électorales, jeu favori des Républicains dans ce cycle, est au centre de l’élection en Géorgie.

Maine : Le gouverneur sortant du Maine, Paul LePage, est est un odieux personnage plus Trump que Trump. Son remplacement par la Démocrate Janet Mills devrait être facile dans cet état du Nord-Est mais rien n’est fait. A noter que le Maine expérimente le vote alternatif (« ranked choice voting ») qui est une des alternatives les plus intéressantes pour palier les défaut des systèmes majoritaires usuels.

Michigan : Dans le Midwest les plus gros enjeux se trouvent au Michigan et surtout au Wisconsin.

Oregon : Dans l’état médian de la côte Ouest la ré-élection de la Démocrate Kate Brown aurait du être une formalité. Malgré des difficultés conjoncturelles elle devrait l’emporter selon FiveThirtyEight mais son résultat sera sans aucun doute suivi avec attention car le point faible de la « libérale » côte Ouest pourrait se trouver dans cet état intermédiaire, plus bucolique que la chaude Californie et moins urbanisé que son voisin du nord l’état de Washington.

Wisconsin : La bataille anti-syndicale du gouverneur Républicain Scott Walker  a laissé des traces. Le basculement vers les Républicains à partir de 2010 dans un état qui a connu au début du vingtième siècle l’empreinte socialiste s’est confirmé avec l’élection de Donald Trump. Le basculement de cet état a représenté un choc pour les Démocrates. L’état actuel des études d’opinion laisse toutes les possibilités ouvertes. Richard Cordray, le protégé d’Elizabeth Warren et ancien directeur du « Consumer Finance Protection Bureau » mène selon les sondages après un départ laborieux.

On pourrait ajouter l’Ohio et même le Minnesosta parmi les états susceptibles d’offrir la victoire aux Démocrates.

Si le Maryland élit Ben Jealous ce sera une victoire inattendue pour cet ancien président de la NAACP.

Les élections des gouverneurs pourraient fournir aux Démocrates leur meilleur sujet de satisfaction après la Chambre des représentants. Vu leur déficit actuel il n’y aurait là rien d’étonnant. Les grands états donnent à la fois du pouvoir réel et les conditions de formation du personnel politique. Si on considère un état comme le pays en réduction les gouverneurs sont souvent vus comme des présidents en en réduction et en puissance.
Mes liens et notes des derniers jours sur le sujet :

20/10/2018

https://www.theatlantic.com/politics/archive/2018/10/the-first-muslim-women-could-be-heading-to-congress/573508/ //Vive Rachida Tlaib et Ilhan Omar.
https://thehill.com/homenews/campaign/412334-sanders-harris-set-to-criss-cross-iowa //C’est parti pour 2020.
https://www.commondreams.org/news/2018/10/19/were-voting-them-out-what-it-looked-when-horde-hoosiers-marched-bernie-sanders-early
https://www.commondreams.org/news/2018/10/19/just-three-days-genius-fundraising-campaign-progressive-group-pours-500000 //Les collectes de fonds Démocrates ont dépassé celles des Républicains (de plus d’un tiers selon 538). C’est exceptionnel en particulier une année d’élections intermédiaires. Les modalités de collecte et la provenance des dons, petits donateurs indivu=iduels plus que grades entreprises, semblent indiquer un changement de nature et pas seulement de niveau.
https://thehill.com/homenews/campaign/412263-early-voting-hints-at-huge-turnout
https://www.truthdig.com/articles/for-alaskan-politics-a-week-of-surprises/ //Un gouverneur Démocrate en Alaska? Cela va-t-il motiver Sarah Palin à revenir une politique? Chouette on va rire un peu.
21/10/2018
https://www.mediapart.fr/journal/international/211018/mid-terms-aux-etats-unis-l-election-de-tous-les-dangers
https://thehill.com/homenews/administration/412410-trump-threatens-maximum-penalties-for-voter-fraud //Faute de pouvoir prouver on menace.
https://www.salon.com/2018/10/20/two-weeks-before-the-blue-wave-here-are-5-ways-the-democrats-could-still-totally-blow-it/ //L’inquiétude Démocrate n’est sans doute pas infondée et reflète la confusion de l’époque (par Andrew O’Hehir).
https://www.alternet.org/nightmarish-political-scene-paul-krugman-details-infuriating-way-trump-will-wrestle-power-dems-if
https://fivethirtyeight.com/features/election-update-republicans-overall-senate-chances-are-holding-steady/ //Joe Donnelly à 82% de chances. Claire McCaskill menant de 2 points. Tina Smith (MN remplaçante d’Al Franken) en baisse à 88% de chances. Dean Heller en hausse à 57% de chances, cohérent avec les autres sondages. En Floride Rick Scott mène 47 à 45 devant Bill Nelson (après l’ouragan Michael).
https://talkingpointsmemo.com/edblog/where-are-we-4 Attention aux élection gouvernatoriales (MidWest et Sud-Est) vu les répercussions sur 2020 et les redécoupages de 2022.
https://thehill.com/homenews/senate/412346-manchin-wrestles-with-progressive-backlash-in-west-virginia //Manchin « lâchement politicien » pour les plus engagés des électeurs Dems. Il voulait gagner l’élection à droite. Il pourrait la perdre à gauche. Tout le dilemme des Démocrates dans la période. MoveOn et Planned Parenthood ont exprimé leur déception.

24/10/2018

https://slate.com/news-and-politics/2018/10/donald-trump-bigotry-midterms.html //Méthode Coué? Un peu plus? Enfin si on veut…
https://www.thenation.com/article/trumps-midterms-strategy-is-fear-lies-and-white-nationalism/ //L’avis contraire à THe Nation.
https://newrepublic.com/article/151858/americas-relentless-suppression-black-voters //C’est bien la démocratie dans sa base représentative insuffisante mais nécessaire qui est attaquée depuis longtemps.
https://www.commondreams.org/news/2018/10/23/historic-shift-and-catching-voters-225-democrats-running-congress-2018-back-medicare //52% des candidats Démocrates intègrent « Medicare for All » le programme d’assurance-santé publique.
https://talkingpointsmemo.com/news/trump-has-no-plan-to-deal-with-caravan-if-it-arrives //La rhétorique trumpienne n’est que de la rhétorique électorale.
https://www.vox.com/policy-and-politics/2018/10/23/18003286/2018-midterm-elections-polls-open-close-times-date-ohio-kentucky
https://fivethirtyeight.com/features/governors-update-maine-michigan-and-minnesotas-races-are-looking-pretty-blue/
https://fivethirtyeight.com/features/were-back-from-the-future-which-of-these-wildly-different-midterm-outcomes-would-you-believe/ //Regarder de près la Floride et les hispaniques. Les sièges critiques (pour le GOP) en CA.
https://fivethirtyeight.com/features/election-update-some-competitive-races-have-little-to-no-polling-thats-a-problem/?ex_cid=2018-forecast
https://www.wired.com/story/flipping-texas-elections-voter-registration-tech/ //Enfin Austin ce n’est pas le TX.
https://talkingpointsmemo.com/news/maine-ranked-choice-voting-november-general-election //L’innovation du Maine risque de passer derrière le résultat des élections malgré son importance.
https://talkingpointsmemo.com/muckraker/black-voter-group-goes-to-court-over-voter-registration-issue-in-memphis //Encore et toujours la purge d’électeurs de couleurs dans le Sud.
https://thinkprogress.org/north-carolina-hurricane-florence-early-voting-election-3ce3367681e4/ //Dans certains cas la participation au vote anticipé baisse.

25/10/2018

https://www.vox.com/policy-and-politics/2018/10/25/18010928/2018-midterm-elections-voting-rights-purges
https://www.vox.com/2018/10/25/18001684/2018-midterms-hacked-russia-election-security-voting //Les signes de vulnérabilité des systèmes électoraux sont bien là.
https://newrepublic.com/article/151871/essential-difference-bernie-sanders-elizabeth-warren
https://talkingpointsmemo.com/dc/democrats-look-to-grind-out-a-must-win-against-their-top-senate-target //Dean Heller toujours en course.
https://talkingpointsmemo.com/news/north-carolina-lt-gov-dan-forest-voter-fraud-video
https://fivethirtyeight.com/features/trump-style-politics-will-be-put-to-the-test-in-florida-georgia-and-kansas/ //Floride : le racisme à peine voilé de DeSantis. Géorgie : les purges insensées des listes électorales par Brian Kemp. Kansas : la même chose par Chris Kobach.
https://www.motherjones.com/politics/2018/10/in-defense-polling-midterms-micah-cohen-fivethirtyeight-mother-jones-podcast/
https://www.vox.com/policy-and-politics/2018/10/25/17647800/midterms-2018-tennessee-bredesen-blackburn-democrats //UN mec ennuyeux pour la victoire. Phil Bredesen pourrait ainsi cacher son penchant à droite.
https://www.thenation.com/article/the-most-important-ballot-measures-of-2018/ //Les mesures soumises au vote ce 6 Novembre. OH : réforme de la répression du trafic de drogue, moins d’incarcération. WA : politique climatique. LA : réforme anti-raciste des jurys. FL : restauration des droits des ex-condamnés. CO : protection de la propriété privée contre l’intervention du gouvernement destinée à protéger contre les autorisations de forage pétrolier (a contrario : comme quoi le gouvernement peut protéger contre les abus de l’argent). CO : Impôt sur les plus riches pour financer l’éducation. NV : inscription automatique des électeurs avec le permis de conduire. MI : Consolidation des droits de vote. CA : contrôle des loyers. OR : deux propositions rétrogrades au scrutin. Rappeler les lois de l’état qui protègent les migrants (sanctuary laws). interdiction des financements publics pour l’avortement. SD : régulation du processus électoral et son financement. NC : les assemblées dominées par le GOP veulent faire entrer dans la loi les purges des listes électorales. MO : une politique de hausse contrôlée des bas salaires.
https://www.vox.com/policy-and-politics/2018/10/25/17999748/2018-midterm-elections-ohio-wisconsin-michigan //Les Dems doivent regagner des électeurs passés chez Trump en 2016. Ils mènent légèrement dans les zones rurales ou industrielles sinistrées.
Les femmes des zones péri-urbaines s’éloignent de Trump du fait de ses attitudes personnelles et de ses politiques comme ce qui transparaît avec l’affaire Kavanaugh. MI gov : Gretchen Whitmer mène de 10 points. OH senate : Sherrod Brown mène de 30 points chez les femmes. WI gov. : Cordray mène de 14 points chez les femmes.
Le dernier bastion à mobiliser : la population de couleur qui s’est plus abstenu en 2014 et 2016.
Les facteur locaux jouent aussi comme la popularité de Sherrod Brown en Ohio
https://fivethirtyeight.com/features/election-update-romney-clinton-districts-are-overrated-obama-trump-districts-are-underrated/
https://fivethirtyeight.com/features/how-actblue-is-trying-to-turn-small-donations-into-a-blue-wave/ //La nouveauté dans les collectes de fonds Démocrate n’est pas que quantitative.
https://talkingpointsmemo.com/dc/house-republicans-dropping-big-money-to-shore-up-seats-once-viewed-as-safe //Quand à la gestion des fonds par le GOP elle est toujours bien centralisée et cible des sièges pourtant jugés sûrs. Ce ne semble pas être la panique mais plutôt la gestion de la part du feu. Certaines circonscriptions ont été jugées perdues et donc on n’y gaspille pas d’argent.
https://talkingpointsmemo.com/news/unopposed-2018-midterm-races //Malgré l’intensité du débat il y a des compétitions sans compétition cette année, dans les deux camps.
https://www.truthdig.com/articles/theres-something-suspicious-going-on-with-georgias-voting-machines/ //Après le Texas les machines à voter de la Géorgie, hors d’âge, posent des problèmes de fiabilité.

26/10/2018

https://www.theatlantic.com/politics/archive/2018/10/how-kamala-harris-will-campaign-against-trump/573967/
https://www.npr.org/2018/10/26/660670687/poll-trump-seen-as-important-factor-in-americans-vote-as-democrats-open-up-lead
https://apps.npr.org/dailygraphics/graphics/marist-deficit-20181025/child.html?mode=childlink&utm_source=nprnews&utm_medium=app&utm_campaign=storyredirect //Pas la bonne rubrique mais…
https://thehill.com/homenews/senate/413246-corkers-imminent-departure-puts-saudi-sanctions-in-doubt
https://thehill.com/homenews/campaign/413163-dems-hold-active-discussions-on-2020-debates //La direction « centriste » va défendre chèrement sa peau.
https://thehill.com/homenews/campaign/413263-biden-to-campaign-for-two-democrats-in-iowa //On savait depuis longtemps qu’il est parant en 2020 au nom de l’establishment Clintono-obamien.
https://thehill.com/homenews/campaign/413261-gillibrand-if-reelected-i-will-serve-my-six-year-term //Dire que l’on ne sera pas candidate a un petit goût de « retenez-moi sinon je fais un malheur ».
https://www.motherjones.com/crime-justice/2018/10/pro-choicers-fear-for-the-future-should-anti-abortion-crusader-mike-dewine-become-ohio-governor/ //les enjeux spécifiques en Ohio : un gouverneur particulièrement anti-avortement.
https://slate.com/news-and-politics/2018/10/midterms-gillum-desantis-stacey-abrams-brian-kemp.html //Encore une lsite de cas critiques.
https://www.salon.com/2018/10/26/aclu-warns-that-gop-voter-suppression-could-swing-senate-races-in-arizona-north-dakota/
https://fivethirtyeight.com/features/how-to-make-sense-of-this-weeks-mail-bombs/ //Qu’arrive-t-il à 538? De plus en plus dans le débat politique.
https://fivethirtyeight.com/features/are-republicans-losing-the-health-care-debate/ //La protection santé bien de le débat électoral. Et les Républicains à la traîne.
https://www.lsu.edu/manship/files/cook_manship_report_final.pdf //Cook report. Données complètes sur l’état de l’opinion fin Octobre. Les Républicains n’ont pas réussi à sortir la santé du débat électoral ni à mettre l’immigration en première position.
https://talkingpointsmemo.com/news/trump-11-hour-effort-stop-blue-wave //Envoyer Trump sur le terrain ne pourrait-il se révéler contre-productif dans certains états comme la Floride?
https://fivethirtyeight.com/features/democrats-have-a-whac-a-mole-problem-in-the-senate/
https://www.thenation.com/article/if-you-build-a-left-movement-the-candidates-will-come/
https://www.wired.com/story/tech-workers-overwhelmingly-support-democrats/ //Cory Booker, et tous les Démocrates favoris des techies. Plus du double de dollars collectés que la « bête » Beto O’Rourke.
https://fivethirtyeight.com/features/what-if-only-men-voted-only-women-only-nonwhite-voters/ //Très intéressant.

27/10/2018

https://projects.fivethirtyeight.com/2018-midterm-election-forecast/governor/?ex_cid=irpromo
https://thehill.com/homenews/campaign/413397-pipe-bombs-threaten-to-derail-gop-midterm-messaging
https://theintercept.com/2018/10/26/cesar-sayoc-foreclosure-steven-mnuchin/
https://www.salon.com/2018/10/27/thousands-of-absentee-ballot-applications-missing-in-largely-black-georgia-county/ //GA encore et toujours.
https://www.commondreams.org/news/2018/10/26/sanders-and-varoufakis-announce-alliance-craft-common-blueprint-international-new
https://www.commondreams.org/news/2018/10/26/gop-moves-cut-medicare-and-social-security-60-americans-say-repeal-trump-tax-scam
https://truthout.org/articles/georgias-kemp-purged-340134-voters-falsely-asserting-they-had-moved/
https://www.thenation.com/article/beto-orourke-is-for-real/ //Au secours de la victoire?
https://newrepublic.com/minutes/151921/man-arrested-massacre-pittsburgh-synagogue

Et la montagne Erdogan accoucha d’une souris

Le président turc a fait savamment monter les enchères à propos de l’assassinat de Jamal Khashoggi dans le consulat turc d’Istanbul avec l’annonce de son intervention personnelle au Parlement turc. Ce matin s’il a en effet affirmé la responsabilité des saoudiens dans l’assassinat il n’a pas fait publier de nouveau document. Au contraire il a redit sa confiance dans le roi Salman. Il a confirmé être en relation avec lui. Peut-être le choix de la date de l’intervention, le jour du début du forum « Davos dans le désert » sur lequel comptaient les saoudiens pour redorer leur image a-t-il compté dans la décision du président turc soucieux de ne pas laisser le champ libre à la propagande saoudienne. On peut noter que Mohamed ben Salman n’était pas présent à l’ouverture du forum alors qu’il s’agit de son bébé.

Cette intervention en demi-teinte pourrait bien confirmer que des tractations sont en cours entre les deux états. Le parrain américain de l’Arabie Saoudite doit suivre cela de très près. Quelle que soit la légalité, douteuse au regard des conventions internationales, des enregistrements dont disposeraient les autorités turques (et probablement les services de renseignements U.S.) leur publication éventuellement limitée deviendra indispensable. Leur existence n’est plus vraiment mise en doute. Elles confirmeront la réalité de l’assassinat, pas la responsabilité politique de MbS et en outre poseront une nouvelle question juridico-politique. Quelle valeur accorder à des preuves évidentes en même temps qu’évidemment contraires au droit (international)?

A suivre.

On a trouvé le bouc émissaire.

On attendait la nouvelle. Donald Trump avait annoncé par la voix de Mike Pompeo avoir donné quelques jours aux saoudiens pour présenter une histoire à l’apparence  acceptable. C’est fait. La  télévision d’état saoudienne annonce que le journaliste a bien été tué dans son consulat. 18 de ses ressortissants ont été arrêtés et le général Ahmed Al-Asiri démis de ses fonctions. Le nom circulait depuis un moment 

Tout cela semble parfaitement fonctionner. IL faut dire que Donald Trump était pressé de se débarrasser de l’affaire avant les élections qui ont auront lieu dans 17 jours.

 

Mes liens et notes de travail sur le sujet :

Khashoggi
https://talkingpointsmemo.com/prime-beta/i-need-to-talk-to-jared
https://talkingpointsmemo.com/news/jamal-khashoggi-missing-saudi-writer-big-plans-arab-region //Il avait des plans pour la région, plans journalistiques plus que politiques mais qui impliquaient de faire travailler ensemble islamistes, sunnites, chiites et libéraux.
http://prospect.org/article/trump-signals-journalists-are-fair-game
https://newrepublic.com/article/151690/power-struggles-behind-khashoggis-disappearance //1-Pourquoi au consulat2-Pourquoi un non-militant. Que tout cela dit-il de l’Arabie Saoudite et de MbS?
https://www.vox.com/2018/10/12/17967492/jamal-khashoggi-saudi-arabia-journalist-disappeared-companies //CNN The New York Times Bloomberg Ariana Huffington, the founder of the Huffington Post The Economist’s editor-in-chief, Zanny Minton Beddoes The Financial Times UBER CEO Dara Khosrowshahi Viacom’s CEO Bob Bakish World Bank President Jim Yong Kim CNBC LA Times owner Patrick Soon-Shiong founder of Virgin Group four members of the advisory board of Neom prominent lobbying firm representing the Saudi government’s interests in Washington, the Harbour Group/Des dirigeants de grandes entreprises prennent une position politique de fait rapidement sur un sujet d’actualité.
https://www.theguardian.com/world/2018/oct/12/how-jamal-khashoggi-disappeared-visual-guide
https://www.theatlantic.com/international/archive/2018/10/jamal-khashoggi-us-saudi/572722/
https://www.theatlantic.com/politics/archive/2018/10/jamal-khashoggi-mourned-his-friends-washington/572842/
https://www.theatlantic.com/international/archive/2018/10/saudi-arabia-jamal-khashoggi/572830/
https://theintercept.com/2018/10/12/jamal-khashoggi-saudi-arabia-dissidents/ //En fait la monarchie saoudienne n’est jamais sorite du moyen-âge.
https://talkingpointsmemo.com/news/trump-diplomatic-vacancies-missing-saudi-journalist //E tpas d’ambassadeur à Ryad ni à Ankara.
https://theintercept.com/2018/10/13/khashoggi-saudi-media/
https://www.vox.com/2018/10/13/17972522/trump-saudis-jamal-khashoggi-mbs //Il dit punir, pas moralement sanctionner.
https://talkingpointsmemo.com/news/saudi-journalist-recorded-own-death-apple-watch
https://www.theguardian.com/world/2018/oct/13/saudi-arabia-khashoggi-chulov
https://www.vox.com/2018/10/11/17959854/saudi-journalist-khashoggi-disappearance-trump-response-congress-sanctions-magnitsky //Magnitski Act : l’enquête est obligatoire mais Trump n’en veut pas vraiment.
https://www.theguardian.com/business/2018/oct/14/saudi-shares-drop-on-fallout-journalists-disappearance-trump
https://www.theguardian.com/world/2018/oct/14/jamal-khashoggi-turkey-looks-to-uk-to-persuade-saudi-arabia-to-cooperate //Le royaume est fort de sa position pétrolière. Ne serait-ce pas une arme à double tranchant? L’utiliser pourrait faire reveneir dans le jeu son ennemi iranien et accélérer la transition post pétrole.
https://thehill.com/homenews/sunday-talk-shows/411339-senators-find-consensus-in-response-to-khashoggis-disappearance
https://www.salon.com/2018/10/14/marco-rubio-says-if-trump-wont-act-on-saudi-arabia-congress-will/
https://www.truthdig.com/articles/what-middle-eastern-countries-are-saying-about-khashoggis-murder/ //Ce que l’affaire nous dit du monde au-delà du Moyen-Orient.
https://www.alternet.org/completely-outrageous-ex-us-ambassador-russia-blasts-sell-out-trump-over-his-tepid-response-murder 
https://thehill.com/homenews/sunday-talk-shows/411339-senators-find-consensus-in-response-to-khashoggis-disappearance //Marco Rubio deviendrait-il NeverTrumper ou pense-t-il aux prochaines campagnes. Il n’est pas sur la liste des sénateurs en renouvellement cette année. Ses préoccupations sont donc de plus long terme. Sur le climat alors qu’il est connu comme sceptique et sur Kashoggi il prend la Maison-Blanche à contre-pied.
https://thehill.com/homenews/senate/411355-durbin-opposes-saudi-arms-sale-over-missing-journalist //Facile quand onest dans l’opposition mais il est des plaisirs qu’il ne faut pas se refuser.
https://www.theatlantic.com/international/archive/2018/10/turkey-frees-an-american-pastor/572935/
https://thehill.com/media/411370-jp-morgan-ceo-withdraws-from-saudi-conference
https://thehill.com/policy/411361-ford-motor-chairman-pulls-out-of-saudi-conference
https://www.mediapart.fr/journal/international/121018/disparition-du-journaliste-khashoggi-pourquoi-la-diplomatie-occidentale-se-tait
https://www.mediapart.fr/journal/international/071018/le-journaliste-saoudien-ete-assassine-dapres-la-police-turque
https://truthout.org/articles/in-yemen-trump-is-taking-tolerance-for-war-crimes-to-a-new-level/
https://www.theatlantic.com/international/archive/2018/10/iran-saudi-arabia-jamal-khashoggi/572953/
https://thehill.com/homenews/administration/411411-trump-says-rogue-killers-could-be-to-blame-for-saudi-journalist //Trump à la rescousse.
https://thehill.com/homenews/administration/411390-trump-to-send-pompeo-to-meet-saudi-king-amid-investigation-into //Mais Pompeo doit s’y coller quand même.
https://www.commondreams.org/news/2018/10/15/you-couldnt-make-bunch-mops-cleaners-and-trash-bags-delivered-saudi-consulate-ahead
https://www.apnews.com/77d9ab2ec56f4de09290b86118511d98
https://www.commondreams.org/news/2018/10/15/khashoggi-case-highlights-saudi-crimes-un-warns-famine-driven-us-backed-war-yemen
https://truthout.org/video/khashoggis-disappearance-is-sending-a-gruesome-message-to-critics/
https://www.alternet.org/ex-us-ambassador-saudi-arabia-warns-against-trumps-wide-eyed-acceptance-kings-denial-he-told-me-911
https://talkingpointsmemo.com/edblog/why-are-the-saudis-getting-the-russia-rules //Les liens des affaires de la famille Trump (et Kushner) avec les saoudiens pourraient bien être en jeu.
https://slate.com/news-and-politics/2018/10/saudis-may-admit-khashoggi-died-in-botched-interrogation.html
https://edition.cnn.com/2018/10/15/middleeast/saudi-khashoggi-death-turkey/index.html
https://thinkprogress.org/us-saudi-spat-over-missing-journalist-jamal-khashoggi-db2dd62e6552/
https://therealnews.com/stories/duplicitous-khashoggi-picked-the-wrong-prince //Une autre vision Jamal Kashoggi, ambitieux, islamiste et soutien du régime saoudien mais qui s’est trompé de faction, de prince et a perdu à ce jeu. Sa position et ses articles au Wapo relevaient d’une posture tactique plus que d’une conviction de long terme. Ses écrits en arabe présentent une tonalité différente de ses écrits en anglais. Il n’a pas écrit en anglais pour les Palestiniens ou pour l’Islam comme il le faisait en arabe. Il aurait été vu par le régime comme un traître plus que comme un ennemi. 
https://www.theatlantic.com/international/archive/2018/10/jamal-khashoggi-american-saudi-counterterrorism-relationship/573148/
https://www.theatlantic.com/international/archive/2018/10/jamal-khashoggis-fate-reflects-perils-journalists/572611/ //C’est le journalisme, protégé il n’y a pas si longtemps qui est maintenant clairement une cible.
https://www.commondreams.org/news/2018/10/16/us-secretary-state-meets-saudis-over-khashoggi-murder-people-asking-pompeo-what-are //Larrons en foire.
https://thehill.com/homenews/administration/411669-trump-crown-prince-denied-any-knowledge-of-journalists-fate
https://thehill.com/policy/international/411642-amid-saudi-controversy-trump-administration-announces-new-sanctions-on //On doit continuer…
https://talkingpointsmemo.com/news/guilty-until-proven-innocent-trump-compares-saudi-arabia-kavanaugh
17/10/2018
https://www.theguardian.com/world/2018/oct/17/jamal-khashoggi-pompeo-to-meet-erdogan-as-gory-reports-of-killing-emerge
https://www.theguardian.com/us-news/2018/oct/16/jared-kushner-trump-saudi-khashoggi-mbs
https://www.npr.org/2018/10/16/657905018/once-a-regional-stabilizer-saudi-arabia-becomes-a-disrupter
https://thehill.com/homenews/senate/411767-saudi-mystery-drives-wedge-between-trump-gop
https://talkingpointsmemo.com/news/100m-from-saudis-hits-us-bank-account-as-pompeo-lands-for-meeting //Le backchich à ciel ouvert.
https://www.truthdig.com/articles/why-a-u-s-divorce-from-saudi-arabia-would-be-good-for-everyone/
https://www.truthdig.com/articles/man-linked-to-saudi-prince-suspected-in-disappearance-of-journalist/
18/10/2018
https://www.theguardian.com/world/2018/oct/17/jamal-khashoggi-pompeo-to-meet-erdogan-as-gory-reports-of-killing-emerge //On ne leur donne pas le bénéfice du doute mais on prend en compte les relations commerciales pour trouver la solution. Que cela sent bon la combinazione.
https://thehill.com/homenews/administration/411853-trump-us-requesting-audio-video-on-missing-saudi-journalist
https://thehill.com/homenews/administration/412031-pompeo-advises-trump-to-give-saudis-a-few-more-days-to-investigate //Et Mike Pence pointe le bout de son nez…
https://thehill.com/homenews/administration/412035-mnuchin-wont-attend-saudi-conference
https://thinkprogress.org/journalists-death-highlights-crackdowns-in-saudi-where-arrests-keep-coming-99cc0b3b5312/ //Les lampistes pourraient bien se trouver parmi les membres du commando.
https://www.truthdig.com/articles/what-keeps-washington-indefinitely-in-bed-with-riyadh/
19/10/2018
https://thehill.com/homenews/administration/412271-trump-fake-news-that-pompeo-heard-tape-of-saudi-journalists-death
https://en.wikipedia.org/wiki/Saudi_Arabia //2,150,000 km2, est. 26.9 million hab. dont 5 à 10 M. d’immigrants. 1950 3 M. 90% arabes, 10% asiatiques. 
https://www.vox.com/2018/10/19/17996378/trump-china-universal-postal-union-treaty
https://talkingpointsmemo.com/news/saudis-weigh-using-scapegoat //On aurait trouvé le bouc émissaire. Trump va pouvoir twitter. Il fallait un donneur d’ordre au-dessus du commando. La responsabilité et l’assassinat sont maintenant clairement admis.
https://www.npr.org/2018/10/19/658732039/turkey-questions-employees-of-saudi-consulate-over-journalists-disappearance

Le peu de couverture de l’affaire Kashoggi par la presse française me frappe et m’effraie. Si Médiapart a consacré y au moins deux articles (ici et ) l’audiovisuel public en a fait un sujet de second ordre une seule journée (samedi) et le reste de la presse n’a guère fait mieux.
Il existe pourtant un précédent qui aurait du nous sensibiliser, un ministre en exercice d’un état arabe allié venu assassiner sur notre sol un opposant politique : l’affaire Ben Barka. Que Mohamed Ben Salman n’ait pas jugé digne de lui de venir se salir les mains à Istambul et a seulement envoyé ses hommes de mains ne diminue pas l’ampleur du scandale.

Nous avons d’autant plus de mal à comprendre que Jamal Kashoggi, journaliste critique et pas opposant politicien actif ne semblait pas présenter un danger immédiat ou majeur pour le régime saoudien dont le prince vedette semblait intouchable dans l’opinion occidentale depuis l’autorisation donnée aux femmes saoudiennes de conduire. Il n’y avait guère que quelques grincheux gauchistes attardés comme moi pour rester méfiants à son égard.

Les faits.

Les faits sont connus au moins dans leurs grandes lignes. Jamal Kashoggi, émigré volontaire devenu résident permanent aux États-Unis d’Amérique a demandé à son consulat les papiers nécessaires à son second mariage avec sa fiancée turque. Les autorités l’ont adressé au consulat d’Istanbul ou lors d’un premier rendez-vous on lui a demandé de revenir une semaine plus tard. Le Guardian a visuellement résumé  le déroulement de la journée du 2 Octobre qui commence curieusement par l’arrivée à Istanbul des deux avions transportant ceux que l’on suppose être les membres du commando assassin. On voit Kashoggi entrer au consulat sur des images de vidéo surveillance. Personne ne l’en a vu sortir. Les autorités turques disent posséder des enregistrements audio et vidéo de l’interrogatoire et de l’assassinat. Les médias font aussi mention d’interceptions de sécurité des États-Unis d’Amérique qui confirment au moins le projet d’enlèvement. La famille royale saoudienne a évidemment nié mais les autorités turques ont insisté suffisamment pour que le sujet ne soit pas enterré. Et le ricochet est arrivé jusqu’à Washington.

Malgré la réticence de Donald Trump à mettre en danger 100 milliards de commandes d’armement il a bien fallu traiter le sujet. D’ailleurs les 100 milliards représentent encore une vantardise trumpienne habituelle. Une partie provient de contrats passés sous Obama et d’autres évoquées dans des lettres d’intentions ne sont pas confirmées.
Dans un assez étrange ballet la Turquie plutôt en froid avec les États-Unis d’Amérique a fort à-propos libéré un pasteur américain emprisonné depuis deux ans. Rapatrié celui-ci a été reçu à la Maison-Blanche. Que croyez-vous que Donald Trump lui demandât : « Pour qui avez-vous voté? ».
Manifestement Donald ne maîtrise pas l’écriture du scénario de la pièce qu’il joue. Jour après jour il est contraint de changer de refrain. Après avoir exprimé ses doutes il a promis d’appeler le roi Salman pour lui demander des éclaircissements.
Ce Lundi il confirme que le souverain l’a assuré de ne pas être au courant et de ne pas être impliqué.
Cela ne l’empêche pas d’évoquer ensuite l’hypothèse de « tueurs fous » (rogue killers) étrangers qui auraient commis le crime. Il faut dire qu’entre-temps une enquête conjointe arabo-turque avec visite du consulat d’Istanbul devait démarrer. On aurait même vu juste avant l’arrivée des inspecteurs un grand remue-ménage avec livraison en masse de produits de nettoyage.
Mais quand CNN annonce que l’Arabie Saoudite préparerait un communiqué  pour annoncer qu’en fin de compte il s’agit bien d’une bavure et que Kashoggi a été tué par « accident » alors qu’il était interrogé au consulat cela devient bien compliqué. Serait-ce le résultat d’intenses discussions entre Washington et Ryad? On se demande ce que notre Donald va bien pouvoir inventer. Nul doute qu’il trouvera un coupable autre que lui.

Le Moyen-Orient.

Cette histoire nous donne invite surtout à réfléchir sur l’état du Moyen-Orient et même du monde. L’affrontement pour la suprématie régionale entre l’Iran et l’Arabie Saoudite constitue sans doute la force structurante principale. Les États-Unis d’Amérique soutiennent inconditionnellement l’Arabie depuis des décennies malgré quelques nuages à la suite du 11 septembre 2001. Les liens de la famille Trump avec le royaume et le bellicisme fondamental de Donald Trump ont renforcé cette attitude.
La région est un écheveau d’une complexité sans nom.
La Syrie est un terrain de ruines en passe d’être reconquis par Bachar El-Assad avec ses amis russes et iraniens avec qui il faudra bien traiter d’une manière ou d’une autre. Mais la question kurde au nord de la Syrie menace d’inverser les alliances. Le Liban est un autre terrain de bataille entre les deux poids lourds régionaux l’Iran y ayant un agent de premier plan avec le Hezbollah. La Jordanie louvoie entre ses voisins de peur d’être désintégrée par la crise palestinienne. L’Irak n’en finit pas de rechercher un équilibre.
Pour l’instant le troisième larron tire les marrons du feu. La Turquie d’Erdogan regardée de travers par beaucoup pour les pratiques dictatoriales de son président-monarque se refait une image presque respectable en dénonçant plus malade qu’elle.
L’Arabie Saoudite se faisait assez peu remarquer malgré le comportement de celui que l’on voulait nous vendre comme la nouvelle merveille qui apportait la démocratie au royaume. On peut rappeler qu’il a enfermer une bonne partie des familles princière pour leur extorquer des promesses et sans doute de l’argent ou qu’il a kidnappé le Premier Ministre du Liban pour le faire renoncer à son poste. Certains opposants ont même émis l’idée que l’assassinat au grand jour de Jamal Kashoggi serait délibéré, une menace envoyée comme un message à tous les opposants à celui qui n’est encore que le prince.

Les relations avec la famille Trump.

Et Mohamed ben Salman nous conduit tout droit à la famille Trump puisque son correspondant dans l’équipe de la Maison-Blanche n’est autre que Monsieur Gendre, Jared Kushner, dont on dit qu’il est devenu un proche du prince avec qui il referait le monde jusqu’à quatre heures du matin lors de se séjours à Ryad.
Ajoutons les relations d’argent entre Donald Trump et le royaume saoudien. De riches sujets du roi Salman et parfois le royaume lui-même ont fait des affaires avec Donald et parfois même l’ont tiré de mauvais pas.

Mes liens de travail sur le sujet:

https://talkingpointsmemo.com/prime-beta/i-need-to-talk-to-jared
https://talkingpointsmemo.com/news/jamal-khashoggi-missing-saudi-writer-big-plans-arab-region //Il avait des plans pour la région, plans journalistiques plus que politiques mais qui impliquaient de faire travailler ensemble islamistes, sunnites, chiites et libéraux.
http://prospect.org/article/trump-signals-journalists-are-fair-game
https://newrepublic.com/article/151690/power-struggles-behind-khashoggis-disappearance //1-Pourquoi au consulat2-Pourquoi un non-militant. Que tout cela dit-il de l’Arabie Saoudite et de MbS?
https://www.vox.com/2018/10/12/17967492/jamal-khashoggi-saudi-arabia-journalist-disappeared-companies //CNN The New York Times Bloomberg Ariana Huffington, the founder of the Huffington Post The Economist’s editor-in-chief, Zanny Minton Beddoes The Financial Times UBER CEO Dara Khosrowshahi Viacom’s CEO Bob Bakish World Bank President Jim Yong Kim CNBC LA Times owner Patrick Soon-Shiong founder of Virgin Group four members of the advisory board of Neom prominent lobbying firm representing the Saudi government’s interests in Washington, the Harbour Group/Des dirigeants de grandes entreprises prennent une position politique de fait rapidement sur un sujet d’actualité.
https://www.theguardian.com/world/2018/oct/12/how-jamal-khashoggi-disappeared-visual-guide
https://www.theatlantic.com/international/archive/2018/10/jamal-khashoggi-us-saudi/572722/
https://www.theatlantic.com/politics/archive/2018/10/jamal-khashoggi-mourned-his-friends-washington/572842/
https://www.theatlantic.com/international/archive/2018/10/saudi-arabia-jamal-khashoggi/572830/
https://theintercept.com/2018/10/12/jamal-khashoggi-saudi-arabia-dissidents/ //En fait la monarchie saoudienne n’est jamais sorite du moyen-âge.
https://talkingpointsmemo.com/news/trump-diplomatic-vacancies-missing-saudi-journalist //E tpas d’ambassadeur à Ryad ni à Ankara.
https://theintercept.com/2018/10/13/khashoggi-saudi-media/
https://www.vox.com/2018/10/13/17972522/trump-saudis-jamal-khashoggi-mbs //Il dit punir, pas moralement sanctionner.
https://talkingpointsmemo.com/news/saudi-journalist-recorded-own-death-apple-watch
https://www.theguardian.com/world/2018/oct/13/saudi-arabia-khashoggi-chulov
https://www.vox.com/2018/10/11/17959854/saudi-journalist-khashoggi-disappearance-trump-response-congress-sanctions-magnitsky //Magnitski Act : l’enquête est obligatoire mais Trump n’en veut pas vraiment.
https://www.theguardian.com/business/2018/oct/14/saudi-shares-drop-on-fallout-journalists-disappearance-trump
https://www.theguardian.com/world/2018/oct/14/jamal-khashoggi-turkey-looks-to-uk-to-persuade-saudi-arabia-to-cooperate //Le royaume est fort de sa position pétrolière. Ne serait-ce pas une arme à double tranchant? L’utiliser pourrait faire reveneir dans le jeu son ennemi iranien et accélérer la transition post pétrole.
https://thehill.com/homenews/sunday-talk-shows/411339-senators-find-consensus-in-response-to-khashoggis-disappearance
https://www.salon.com/2018/10/14/marco-rubio-says-if-trump-wont-act-on-saudi-arabia-congress-will/
https://www.truthdig.com/articles/what-middle-eastern-countries-are-saying-about-khashoggis-murder/ //Ce que l’affaire nous dit du monde au-delà du Moyen-Orient.
https://www.alternet.org/completely-outrageous-ex-us-ambassador-russia-blasts-sell-out-trump-over-his-tepid-response-murder
https://thehill.com/homenews/sunday-talk-shows/411339-senators-find-consensus-in-response-to-khashoggis-disappearance //Marco Rubio deviendrait-il NeverTrumper ou pense-t-il aux prochaines campagnes. Il n’est pas sur la liste des sénateurs en renouvellement cette année. Ses préoccupations sont donc de plus long terme. Sur le climat alors qu’il est connu comme sceptique et sur Kashoggi il prend la Maison-Blanche à contre-pied.
https://thehill.com/homenews/senate/411355-durbin-opposes-saudi-arms-sale-over-missing-journalist //Facile quand onest dans l’opposition mais il est des plaisirs qu’il ne faut pas se refuser.
https://www.theatlantic.com/international/archive/2018/10/turkey-frees-an-american-pastor/572935/
https://thehill.com/media/411370-jp-morgan-ceo-withdraws-from-saudi-conference
https://thehill.com/policy/411361-ford-motor-chairman-pulls-out-of-saudi-conference
https://www.mediapart.fr/journal/international/121018/disparition-du-journaliste-khashoggi-pourquoi-la-diplomatie-occidentale-se-tait
https://www.mediapart.fr/journal/international/071018/le-journaliste-saoudien-ete-assassine-dapres-la-police-turque
https://truthout.org/articles/in-yemen-trump-is-taking-tolerance-for-war-crimes-to-a-new-level/
https://www.theatlantic.com/international/archive/2018/10/iran-saudi-arabia-jamal-khashoggi/572953/
https://thehill.com/homenews/administration/411411-trump-says-rogue-killers-could-be-to-blame-for-saudi-journalist //Trump à la rescousse.
https://thehill.com/homenews/administration/411390-trump-to-send-pompeo-to-meet-saudi-king-amid-investigation-into //Mais Pompeo doit s’y coller quand même.
https://www.commondreams.org/news/2018/10/15/you-couldnt-make-bunch-mops-cleaners-and-trash-bags-delivered-saudi-consulate-ahead
https://www.apnews.com/77d9ab2ec56f4de09290b86118511d98
https://www.commondreams.org/news/2018/10/15/khashoggi-case-highlights-saudi-crimes-un-warns-famine-driven-us-backed-war-yemen
https://truthout.org/video/khashoggis-disappearance-is-sending-a-gruesome-message-to-critics/
https://www.alternet.org/ex-us-ambassador-saudi-arabia-warns-against-trumps-wide-eyed-acceptance-kings-denial-he-told-me-911
https://talkingpointsmemo.com/edblog/why-are-the-saudis-getting-the-russia-rules //Les liens des affaires de la famille Trump (et Kushner) avec les saoudiens pourraient bien être en jeu.
https://slate.com/news-and-politics/2018/10/saudis-may-admit-khashoggi-died-in-botched-interrogation.html
https://edition.cnn.com/2018/10/15/middleeast/saudi-khashoggi-death-turkey/index.html
https://thinkprogress.org/us-saudi-spat-over-missing-journalist-jamal-khashoggi-db2dd62e6552/
https://www.democracynow.org/2018/10/15/former_saudi_political_prisoner_khashoggis_disappearance
https://thehill.com/business-a-lobbying/business-a-lobbying/411534-us-lobbying-firms-cut-ties-with-saudi-arabia
https://thehill.com/blogs/blog-briefing-room/news/411524-david-petraeus-pulls-out-of-saudi-conference-report

Elles préparent déjà l’après-Trump

La démission surprise de Nikki Haley l’ambassadrice de Donald Trump, et des États-Unis d’Amérique, aux Nations-Unies a permis de faire quelques gros titres inattendus. Le petit refrain des « adultes dans la pièce qui quittent la navire un à un  » a été relativement  peu joué et la plupart des commentaires restaient interrogatifs comme celui de Josh Marshall qui cherche encore les réponses. Certains comme Occupy Democrats qui ne fait généralement pas dans la dentelle quitte à prendre des risques avec la vraisemblance ont même cru déceler un soupçon de menace de corruption.

Après Murkowski, Flake et Kasich serait-ce encore une aspirante à l’après-Trump, et une bien plus attendue et plus crédible qui se place pour la grande course à venir? Nikki Haley a ce positionnement intéressant d’avoir servi fidèlement sous Donald Trump, à un poste exposé, et de n’être que relativement alignée sur les positions du président. Si bien que l’on peut s’attendre à tout. Il est peu probable qu’elle soit destinée à un poste clé de l’administration Trump car elle ne pourrait guère le servir mieux ailleurs. Viser la vice-présidence de la seconde candidature Trump n’est pas plus crédible pour une femme dont on connait l’ambition démesurée. Elle a annoncé son soutien à Trump pur la campagne de 2020, figure imposée qui n’engage à rien si le président devait être empêché d’une manière ou d’une autre.

Tout le monde pense qu’elle va tenter de se présenter dans la foulée en son nom en 2024 mais sera en réserve pour l’année prochaine au cas où. Si le cas se présente elle sera une candidate idéale de son camp pour assurer la transition post-Trump. Sa démission pourrait bien être un événement majeur dont la signification se dévoilera en temps utile. Sortant du jeu maintenant elle ne sera pas associée à la défaite probable des élections de Novembre et à l’instabilité qui s’en suivra. Elle a su maintenir une image de droite assez belliciste pour plaire à la plus grande partie de l’électorat trumpiste tout en  marquant sa différence.  Un passé de gouverneur est en général un bon point de départ pour une carrière présidentielle car il apporte l’image d’une sorte de président en réduction au niveau d’un état. Ajoutons une expérience internationale comme ambassadrice de Trump à l’ONU. Le profil se précise.
Et plus encore présenter une femme serait sans doute difficile à avaler pour la brochette de vieux mâles blancs du Parti Républicain tels que nous les avons vus s’exposer au Sénat lors des auditions il y a deux semaines. Mais elle pourrait par contre en tirer des arguments de modernité et contrer la réputation pourtant bien méritée de misogynie de son parti et neutraliser l’avantage d’une Elizabeth Warren ou d’une Kamala Harris. Elle a même la particularité assez rare chez les Républicains d’être issue de l’immigration indienne (sikh).

Sauf accident nous avons là une candidate certaine à une de deux prochaines élections présidentielles. Le plus difficile pour elle sera peut-être de convaincre son propre camp.

 

Comme d’habitude mes liens de travail.

https://thehill.com/blogs/blog-briefing-room/news/410539-axios-nikki-haley-resigns-from-role-in-trump-admin
https://talkingpointsmemo.com/edblog/still-zero-answers
https://www.vox.com/2018/10/9/17955418/nikki-haley-resign-trump-un
https://www.alternet.org/news-amp-politics/nikki-haley-resigns-un-ambassador

https://www.theatlantic.com/politics/archive/2018/10/nikki-haleys-resignation-remarks-president-trump/572512/

http://www.businessinsider.fr/us/nikki-haley-resign-investigation-flights-free-private-jets-2018-10?utm_source=twitter&utm_medium=referral&utm_content=topbar&utm_term=mobile&referrer=twitter//

Chronique d’une enquête bidon…Vendredi

Ils ont voté.

Mitch McConnell a tenu sa promesse de commencer à voter cette semaine sur la nomination de Brett Kavanaugh. Le vote d’aujourd’hui était strictement procédural. Il s’agissait de prononcer la fin définitive de la phase d’investigation sur le candidat.
Le vote acquis à 51 voix contre 49 a réservé  une demi-surprise. Lisa Murkowski, sénatrice Républicaine de l’Alaska, a voté non à la clôture des débats sur la nomination de Kavanaugh. L’Alaska peut-être plus que la personnalité de la sénatrice a joué un rôle. Les agressions sexuelles y sont plus fréquentes que dans les autres états.

Joe Manchin le Démocrate a préféré perdre son âme plutôt que de risquer plus encore de perdre son siège de sénateur en Novembre. La morale voudrait qu’il soit battu et avec lui la direction du Parti Démocrate qui avait publiquement pris parti pour ce choix. Mais la morale en politique électorale…
Le vote proprement dit sur la confirmation peut intervenir à partir de demain. La procédure oblige à un délai minimum. Il pourrait être reporté au début de la semaine pour des raisons pratiques. Un des sénateurs Républicains doit marier sa fille cette fin de semaine (on ne rit pas).

Trump se lâche.

Hier des milliers de manifestants ont fait connaître leur opposition à Kavanaugh dans les rues de Washington et jusque dans les locaux de la Cour Suprême. Trois cent ont été arrêtés. Donald Trump a affirmé sur Twitter qu’il s’agissait de comédiens payés par
Georges Soros. Peut-être a-t-il été inspiré par le fait que des comédiennes connues se trouvaient dans le lot. Je ne doute pas qu’il exprime prochainement son avis sur la mauvaise qualité de leurs prestations. Le climat politique devient de plus en plus délétère.

Trump aurait-il bien joué.

La situation semble échapper aux repères habituels et il n’est pas certains que les modèles des staticiens soi. Les sondages et les articles récemment publiés tendent à montrer un surcroît de mobilisation Républicaine alors que l’on s’attendait à une mobilisation intense des Démocrates. Les références statistiques manquent pour prendre en compte les spécificités du moment actuel.

Chronique d’une enquête bidon…Mercredi

La fuite en avant trumpienne.

Le plus remarquable de cette journée n’est pas venu de l’enquête du FBI qui semble aller son petit train pépère comme on pouvait s’y attendre. A tout seigneur tout honneur c’est Donald Trump qui a fait les titres. Il s’st moqué de Christine Blasey Ford devant des centaines de supporters ravis. Il a redoublé ses effets avec l’évocation du difficile sort des jeunes hommes dans le monde d’aujourd’hui. Les relations entre les sexes deviennent de plus en plus un sujet politique et partisan.

Les réactions les plus commentées à ses propos sur Christine Ford sont venues de son propre camp. Jeff Flake les a trouvés effarants. Susan Collins y est aussi allé de son couplet désapprobateur.  Et si Trump donnait aux sénateurs modérés des raisons de ne pas voter pour Kavanaugh. Il se débarrasserait de la patate chaude qu’est devenue son poulain sans porter la responsabilité de l’échec. Collins s’en tirerait avec les honneurs de la dignité et la base Républicaine serait quand même remontée à bloc. Ne pourrait-ce être la moins mauvaise solution pour tout le monde?

Le rêve d’une Cour Suprême à l’image de Trump persiste quand même.

 

 

Supreme-Cour-2t

 

 

 

Pour ne pas rester à mi-chemin Trump a aussi lancer des insinuations d’alcoolisme envers un des sénateurs les plus virulents contre Kavanaugh lors des auditions.

Les enjeux pour Jeff Flake dépassent de loin le sujet de la nomination d’un juge. La place de rénovateur, voire recréateur du Parti Républicain ou quel que soit à terme son nom du grand parti conservateur n’existe pour l’instant qu’en filigrane, masquée par l’omniprésence médiatique trumpienne. Se placer pour l’occuper quand le temps sera venu permettra de doubler les autres comme par exemple John Kasich qui était jusqu’à présent le plus clairement positionné. Mitt Romney vise également ce rôle mais son échec de 2012 et ses atermoiements face à Trump le handicapent. Pour mémoire Flake a voté 82% des propositions trumpiennes en tant sénateur. S’il se voit un destin présidentiel, c’est maintenant.

L’enquête.

Chaque jour apporte son petit lot de nouvelles pour l’instant jamais spectaculaires. On a appris l’existence d’une lettre écrite par Kavanaugh dans la préparation d’une de fêtes étudiantes de sa jeunesse qu’il aurait signé « Bart ». C’est le prénom sous lequel son ami Mark Judge l’a probablement désigné le livre où il raconte sa vie agitée d’étudiant et ses problèmes d’alcool. Kavanaugh a toujours nié, devant le Sénat et sous serment, ne pas connaître ce Bart.

Un des participants nommé par Christine Blasey Ford, qui était p eut-être son petit ami de l’époque de l’agression a été entendu par les enquêteur. On ne sait pas ce qui en est ressorti.

Et toujours pas de nouvelles de Mark Judge qui a du être entendu lui aussi.

Des signes de défiance à l’égard de Kavanaugh se multiplient comme ici  ou .Le dernier point de vue est intéressant. Il souligne d’un point de vue non-partisan l’effet éducatif désastreux qu’aurait la nomination de Kavanaugh sur les jeunes délinquants dont s’occupe l’auteur du message.

Et pendant ce temps-là.

L’enquête de Robert Mueller  toucherait-elle à sa fin?  Deux procureurs qui travaillaient sur le versant Manafort ont rejoint leurs occupation antérieures.  Cette partie  semble à peu près bouclé depuis que Manafort a passé un accord avec les enquêteurs.

Le cas de Rod Rosenstein est encore en suspens et ne devrait pas être réglé avant une bonne semaine.

Les révélations du New-York Times sur la fortune de Donald Trump plus largement héritée de son père qu’on ne le pensait et largement due à des manoeuvres d’évasion fiscale douteuses ne devrait pas quitter le devant de la scène. Le regain d’agressivité trumpien y a peut-être sa cause. L’administration fiscale de l’état de New-York sur laquelle Trump n’a pas de pouvoir s’est emparé du dossier.

 

Mes liens et notes du jour.

03/10/2018
La fuite en avant
https://thehill.com/homenews/administration/409486-trump-very-scary-time-for-young-men-in-america
https://www.npr.org/2018/10/02/653699004/trump-it-s-a-very-scary-time-for-young-men-in-america //Trump insiste dans le registre suprémaciste mâle. La campagne Républicaine a choisi de mobiliser son électorat plutôt que de chercher à gagner des voix sur un hypothétique centre. Donald Trump a jusqu’à présent bien senti l’opinion. Aura-t-il encore raison cette fois. Fidèle à la politique du chaos, de la terre brûlée DJT ne vise que la victoire de court terme. La destruction morale du pays lui est indifférente.
https://talkingpointsmemo.com/news/flake-it-is-kind-of-appalling-blasey-ford-trump
https://thehill.com/homenews/senate/409636-collins-trumps-comments-on-ford-are-plain-wrong //Et si Trump donnait aux sénateurs modérés des raisons de ne pas voter pour Kavanaugh. Il se débarrasserait de la patate chaude qu’est devenue son poulain sans porter la responsabilité de l’échec. Collins s’en tirerait avec les honneurs de la dignité et la base Républicaine serait quand même remobilisée. Ne pourrait-ce être la moins mauvaise solution pour tout le monde?
https://thehill.com/blogs/blog-briefing-room/news/409602-fords-attorney-fires-back-at-trump-he-is-a-profile-in-cowardice
https://thehill.com/regulation/court-battles/409552-attorneys-for-ford-say-they-havent-heard-from-fbi-in-investigation //Pendant que Trump se moque de Christine Ford le FBI ne l’interroge pas.
https://thehill.com/homenews/administration/409593-white-house-blasts-new-york-times-over-trump-tax-story //Combien de temps pour que la question de la fortune de DJT et ses évasions fiscales reviennent au premier plan. Et pourquoi est-ce la M-B et non l’avocat personnel de DJT qui réagit?
https://talkingpointsmemo.com/livewire/trump-implies-that-leahy-has-drinking-problem //Feu sur le sénateur Démocrate Leahy qui s’est montré très offensif contre B/K. lors de l’audition. DJT insinue qu’il a un problèe d’alcool.
https://thehill.com/homenews/administration/409648-trump-voters-angry-at-vicious-way-dems-are-treating-kavanaugh //Rhétorique électorale.

La bruyante jeunesse de Kavanaugh.
https://thehill.com/homenews/senate/409578-kavanaugh-warned-of-possible-condo-eviction-in-1983-letter
https://theintercept.com/2018/10/03/brett-kavanaugh-georgetown-prep-petition/
http://prospect.org/article/enough-enough-kavanaugh-should-not-sit-on-supreme-court //UN point de vue intéresant et nouveau dans le débat. Cette avocate qui défend de jeunes délinquant avance que la nomination de Kavanaugh serait un mauvais signe envoyé au public car il absoudrait les délits de jeunesse.
https://talkingpointsmemo.com/edblog/about-that-new-new-york-times-article //Le délicat slalom des enquêteurs du FBI semble éviter certains témoins pourtant au cœur de l’histoire.
https://talkingpointsmemo.com/edblog/fbi-interviews-chris-garrett //Et pourtant ils l’interrogent.
https://talkingpointsmemo.com/news/collins-has-most-to-lose-with-kavanaugh-vote //Collins dégât collatéral, vers un caucus Républicain encore plus à droite.
https://talkingpointsmemo.com/news/kavanaugh-clerks-classmates-retract-support
https://talkingpointsmemo.com/prime-beta/bart-okavanaugh-rides-again //Brett Kavanaugh aurait signé « Bart » une lettre à propos d’un week-end de fiesta avec ses amis de jeunesse. Bart est le prénom donné par Mark Judge au complice de ses frasques dans le livre qui raconte ses démélés avec l’alcool et autres démons.
https://talkingpointsmemo.com/dc/judiciary-gopers-blast-out-claims-about-kavanaugh-accusers-sexual-preferences //La guerre continue. Les sénateurs R. font feu de tout bois et n’hésitent pas à jeter l’opprobre sur une accusatrice de Kavanaugh.

La fortune de Donald Trump et les impôts.
https://www.motherjones.com/kevin-drum/2018/10/times-report-trump-wealth-largely-based-on-tax-scams-and-bailouts-from-dad/
https://thehill.com/homenews/administration/409522-trump-gained-millions-from-questionable-tax-strategies-new-york-times
https://www.commondreams.org/news/2018/10/02/bombshell-report-details-tax-evasion-and-outright-fraud-through-which-trump
https://thehill.com/blogs/blog-briefing-room/news/409550-new-york-state-tax-department-reviewing-trump-fraud-allegations

Mueller
https://thehill.com/policy/national-security/409576-two-more-prosecutors-leaving-mueller-team //L’enquête toucherait-elle à sa fin? Ils travallaient sur le versant Manafort qui semble à peu près bouclé depuis que celui-ci a passé un accord avec les procureurs.

Divers
Kavanaughhttps://slate.com/news-and-politics/2018/10/anthony-kennedy-brett-kavanaugh-democracy-death.html //L’apprenti sorcier se rend compte qu’il a joué avec le feu.
La relation entre les sexes devenue politique.
https://www.salon.com/2018/10/03/its-not-just-brett-kavanaugh-gender-is-increasingly-a-partisan-issue/ //Les Républicains ne considèrent pas le fait d’avoir été accusé de harcèlement sexuel comme un obstacle au vote (34%) alors que les Démocrates le pensent (81%). L’appartenance partisane est plus importante que le sexe dans la réponse.
https://www.commondreams.org/news/2018/10/02/confluence-trumps-climate-villainy-and-jailing-child-refugees-says-bill-mckibben
https://talkingpointsmemo.com/news/rosenstein-will-meet-house-republicans-october-11 //Le cas Rosenstein définitivement passé au second plan.
https://talkingpointsmemo.com/news/kavanaugh-past-with-clintons //Les R. jamais sortis de meur échec à faire destituer Bill Clinton.
https://www.vox.com/policy-and-politics/2018/10/3/17925928/jeff-flake-brett-kavanaugh-supreme-court-senate-confirmation-vote //Les enjeux pour Flake dépassent de loin sa personne et sa carrière. Un place de rénovateur, voire recréateur du Parti Républicain ou quel que soit à terme son nom du grand parti conservateur n’existe pour l’instant qu’en filigrane, masquée par l’omniprésence médiatique trumpienne. Se placer pour l’occuper quand le temps sera venu permettra de doubler les autres comme par exemple John Kasich qui était jusqu’à présent le plus clairement positionné. Mitt Romney vise également ce rôle mais son échec de 2012 et ses atermoiements vis-è-vis de DJT le handicapent. Reste à voir si Jeff Flake aura les tripes pour aller jusqu’au bout.
https://projects.fivethirtyeight.com/congress-trump-score/ //Flake a voté 82% des propositions trumpiennes.
https://slate.com/technology/2018/10/presidential-alert-test-emergency-text-message-trump.html //Le fascisme en route.

Kavanaugh est confirmé.

Le bruit autour du délai et  de l’embryon d’enquête du FBI présentés comme une victoire par la majorité des adversaires de la nomination de Kavanaugh relève au mieux de l’auto-persuasion.

Flake a expliqué sa démarche qui consiste clairement se fournir une excuse pour voter la confirmation en faisant semblant de faire le maximum. Même le petit Bush (Georges W.) téléphone à tous ses amis Républicains alors qu’on le présent par ailleurs comme un anti-trumpiste.

Les sénatrices dites hésitantes ont approuvé la décision de reporter de trois jours la décision. La satisfaction qu’elles expriment ne cherche mêm pas à cacher leur soulagement. Elles pourront tranquillement voter  la confirmation et s’en laver les mains. Cela induira sans dote la fin de la carrière sénatoriale de Collins qui aura du mal se sortir d’affaire en 2020. En prenant cette position à la droite su Parti Républicain et avec la très probable annulation du droit à l’avortement grâce au vote de Kavanaugh avant les prochaines électionsson cas est scellé.

Et Kavanaugh aura même des voix Déocrates. La participation de Joe Manchin à la réunion avec Collins, Murkowski et Flake était déjà de bien mauvaise augure. Heidi Haitkamp et Manchin ont depuis émis la même opinion que Collins et Murkowski sur le bien-fondé du simulacre d’enquête annoncé.

La messe est dite ce n’est plus qu’une question de jours. Et de trois jours car contrairement à ce que tout le monde veut bien répandre le délai n’a pas été allongé s’une semaine mais de trois jours. Le vote définitif sur la confirmation était prévu Mardi. Le reporter à Vendredi n’ajoute que 3 jours.

Le vrai résultat de cette affaire est d’avoir relancé le mouvement initié par l’affaire Weinstein. Et de l’avoir relancé sur une base massive et populaire. La masculinité toxique qui pourrit la société devra écouter la parole des femmes.

J’aimerais vraiment me tromper.

Mes liens d’aujourd’hui.

29/09/2018
https://www.theatlantic.com/politics/archive/2018/09/flake-kavanaugh-interview/571735/ //Flake confirme l’arnaque. Même le petit Bush est de la ^partie pour mépriser les droits des femmes et la crébilité des institutions.
https://www.theatlantic.com/ideas/archive/2018/09/kavanaugh-hearings-show-nation-crisis-not-decline/571732/ //Kavanaugh sera confirmé mais la parole des femmes est levée et il sera difficile de l’arrêter son très long envol.
https://thehill.com/homenews/senate/409043-kavanaugh-confirmation-faces-fresh-uncertainties //Manchin et Heitkamp ont tacitement annoncé qu’ils s’apprêtent à voter pour Kavanaugh. La manœuvre de Flake a fonctionné. La messe est dite.

Kavanaugh, et de quatre ?

La source se tarira-t-elle?

Alors que semble se dérouler avec le départ de Rod Rosesntein  du Ministère de la Justice un « Massacre du Samedi Soir » au ralenti on apprend que les autorités du Maryland, la région où Brett  Kavanaugh a fait ses études, seraient en train d’auditionner le témoin d’un quatrième cas de comportement inadéquat du candidat à la Cour Suprême. A confirmer?

Older posts

© 2018 DOMINIC77

Theme by Anders NorenUp ↑