DOMINIC77

Un peu de tout

Category: PERSO (page 1 of 4)

Ceci pour grouper tous les articles qui ne sont relatifs qu’à ma vie, ,mes lubies, etc …

L’obscurantisme de Blanquer

A la fin de la semaine dernière Laurent Delahousse s’est peut-être senti obligé de faire une fleur à son ami Macron. Sans aucune raison liée à l’actualité son journal nous a gratifié d’un sujet reprenant une vieille obsession de la droite française : la méthode d’apprentissage de la lecture.

La pauvre journaliste qui a du s’y coller ose dire que dans les années 1980 la méthode globale est venue concurrencer la méthode syllabique présentée comme la manière historique nécessairement authentique. Sans doute peu familière de ces sujets elle n’a pas réalisé que les deux méthodes n’ont à peu près jamais été en concurrence mais en collaboration dans la plupart des pratiques. Témoin dans mon enfance des débats pédagogiques entre mes parents instituteurs et leurs collègues je tenais ce débat pour clos depuis soixante ans par un accord pour faire profiter les enfants des avantages des deux systèmes qui s’adressent à des aspects différents du processus. Pour mémoire l’idée de la méthode globale, pas seulement en lecture, a été introduite par le pédagogue belge Ovide Decroly mort en 1932.

Inévitablement quand les journalistes de télévision sont en mal d’explication d’un phénomène psychologique on appelle à la rescousse les neurosciences. En fait non. On se sert d’un sous-produit des neurosciences, l’imagerie du système nerveux central humain pour impressionner les spectateurs ce qui dispense d’explication argumentée. Que feraient les professionnels de la télévision et les politiciens sans l’imagerie neurologique? La sempiternelle « activation de la zone » de ceci ou de cela dispense de démonstration. Circulez il y a quelque chose à voir mais rien à comprendre.

On connait depuis longtemps la tendance du cerveau humain à fonctionner par manipulation de formes dès le plus jeune âge. Il a même existé une école de pensée, la « gestaltpsychologie » (de l’allemand gestalt=forme) pour généraliser la reconnaissance de formes structurées comme base du psychisme.

L’importance accordée aux langues mortes, latin ou grec, et à la filiation lexicale dans la maitrise de la langue n’aurait donc d’ailleurs aucun sens dans une approche purement syllabique.

Plus encore l’acharnement des politiciens de droite à crier haro sur toute forme de globalisation cache une sacrée hypocrisie. Tous ces gens sont nécessairement des praticiens du texte et de la lecture rapide, techniques basées sur l’anticipation de mots ou même de segments de phrase. C’est-à-dire sur de la globalisation. Faites ce que je dis, pas ce que je fais.

Il est tellement plus simple et réconfortant de flatter le peuple dans le sens du poil et de promouvoir des idées simples qu’il doit être capable de comprendre : assemblez de lettres pour former des sons et grouper les en mots. N’imaginez pas que votre esprit puisse fonctionner de manière plus ou moins complexe et laissez nous nous occuper de tout cela.

Le plus sidérant est encore que tout cela dure depuis si longtemps.

Un bel après-midi de printemps.

Tous les prétextes sont bons. Avais-je besoin de tirer arguments de quelques cartes manquantes pour mes prochaines marches pour m’autoriser un petit passage à la manifestation organisée par François Ruffin?

Sorti du RER je n’ai pu résister à l’attrait de ma boutique d’engins à écrire à l’entrée de la rue Saint Martin. Il me restait à traverser la Seine quand le bruit des sirènes du convoi de police m’a reporté cinquante ans moins un jour en arrière. Ce Lundi 6 Juin vers vingt-deux heures nous passons Boulevard du Palais derrière la Préfecture de police sur le chemin de la station de métro. Une colonne de flics sort de chaque porte. Nous voilà coincés. Je viens de me faire rafler pour la première fois. Peut-être fallait-il faire le quota du jour. Faute d’avoir interpelé assez dans la journée on a fait le complément.

Sous le soleil éclatant de ce début d’après-midi mon lointain souvenir a plutôt de quoi faire sourire. Le temps d’acheter mes cartes et je peux rejoindre la fin du cortège; serré de près par quelques voitures tous clignotants dehors. Malgré le danger assumé par les autorités de bloquer des rues latérales par des barrières au risque de priver les manifestants de voie de replis en cas d’incident la posture adoptée est manifestement moins agressive que ce que l’on a pu connaître sous Hollande lors des manifestations contre la loi travail quand la présence de policiers en équipement de maintien de l’ordre sur les trottoirs même du cortège visait manifestement à intimider sinon provoquer les réactions. Après les débordements verbaux du pouvoir à la suite du Premier Mai on pouvait craindre la fuite en avant. Le caractère pacifique parfois familial du rassemblement s’est révélé la meilleure défense contre les tentations qui ne manquent pas de travailler les pouvoirs trop sûrs d’eux.

Le symbole de ce pacifisme circulait à vélo, une réincarnation de Mouna que les plus jeunes ne peuvent pas connaître.

Au-delà de la polémique sur le nombre de participants quels enseignements tirer de cette journée?

Le succès ne se mesure pas seulement en terme quantitatifs. Si le contrat minimum a été rempli en occupant significativement le pavé parisien la qualité de la mobilisation et son inscription dans une dynamique peuvent faire la différence entre un baroud d’honneur et étape vers l’avant. Nous verrons dans les jours à venir si les graines semées continuent à pousser.

La nouveauté même de la méthode et le style de François Ruffin sont plutôt encourageant. Mobiliser sans consignes partisanes à partir de considérations concrètes plutôt que de proclamations idéologiques voilà de quoi rendre discrets tous les Comité Invisibles de la terre.

La semaine 17 de Seattle à Miami

J’ai sauté la semaine dernière, un peu loin de mes bases et manquant de temps.

L’essentiel de l’actualité des États-Unis d’Amérique de la semaine dernière s’est déroulée bien loin du territoire national puisque la Corée a tenu la vedette avec la rencontre à grand spectacle des dirigeants du nord et du sud symboliquement organisée autour de la ligne de démarcation. Si bien que la droite se met à rêver tout éveillée d’un prix Nobel de la paix pour Donald Trump qui évidemment a surenchéri puisque l’on reconnait ses mérites. Cette farce n’est rendue possible que par le prix Nobel bien légèrement attribué à Barack Obama en 2009. Ceci se produisant deux semaines avant que Trump ne mette le Proche-Orient à feu et à sang en répudiant l’accord  sur le nucléaire iranien résonne de manière particulièrement sinistre. Faut-il espérer que l’orgueil de Donald Trump lui fasse préférer la perspective d’un discours de portée mondiale à Oslo à la poursuite de l’un de ses objectifs obsessionnels ? Après tout quelle serait la meilleure vengeance sur Obama dans la tête d’un Trump : détruire l’accord ou recevoir le même prix? Que deviendraient alors les conseils de John Bolton qui préconise une approche lybienne en Corée. On sait ce que ce cela a couté à Kadaffi.

Si Donald Trump tire la couverture à lui et tente de se faire créditer de l’évolution spectaculaire il est clair que Kim Jong-Un a joué très habilement. J’ai déjà exprimé mes doutes, alimentés par les avis d’experts militaires des États-Unis d’Amérique, sur le caractère opérationnel de la menace nord-coréenne dont il est douteux qu’elle ait pu en si peu de temps parvenir à maitriser les techniques de guidage des missiles, de rentrée dans l’atmosphère, de montage des têtes nucléaires sur les missiles. Les annonces des derniers jours sur l’état du site de développement des bombes nucléaires nord-coréen tendraient à confirmer le bluff  qui se cacherait dans les rodomontades du président nord-coréen. Le président sud-coréen de son côté a su profiter de son élection pour faire le travail nécessaire au rapprochement. Et Trump a fait ce que l’on attendait de lui : il a réagi. L’importance de la caisse de résonance que constituent les médias nord-américains lui assure une visibilité qui fait de lui le vainqueur de la bataille de communication.

Le théâtre coréen a permis la confirmation de l’ascension de Mike Pompeo. La Maison-Blanche a démontré son savoir-faire en communication en révélant après coup la visite du ministre des Affaires Étrangères, alors non confirmé, et sa rencontre avec Kim Jong-Un. La conjoncture électorale qui contraint les sénateurs Démocrates en situation se réélection cet automne dans des états Républicains à donner des gages à l’électorat de droite a  facilité le vote de confirmation et Mike Pompeo a pu ainsi repartir très rapidement pour le Proche-Orient continuer à construire la coalition anti-Iran. Le scénario pourrait bien être déjà écrit. La dénonciation, complète ou partielle, par Donald Trump de l’accord sur le nucléaire iranien serait suivi de frappes israéliennes sur des cibles iraniennes en Syrie ou peut-être en Iran. Des frappes suffisamment importantes et publiques pour les les iraniens n’aient guère d’alternative à la riposte militaire suffiraient à déclencher la mécanique infernale de l’embrasement. Le jeu des alliances ferait le reste. Ce terrain est d’autant plus favorable aux actions américano-israéliennes que la Russie et la Turquie seraient gênées pour intervenir vu leurs relations avec Israël.

Trumpian Wall

L’actualité internationale a relégué au second plan l’immigration et la frontière sud. L’arrivée de la caravane de demandeurs d’asile relance le débat. Le « déporteur en chef » de Trump, patron de l’administration de l’immigration (ICE=Immigration Control and Enforcemnet), nommé par Obama, a fini par démissionner avant une audience de confirmation problématique.  Un des objectifs avoués de Mitch McConnell, patron Républicain du Sénat, semble d’ailleurs être de consacrer le maximum du temps de session de son assemblée à confirmer les nominations des candidates proposés par Donald Trump. Etant donné l’incertitude qui plane sur le résultat des élections de Novembre on le comprend. Les statistiques de la police des frontières montrent que la pression migratoire à la frontière a considérablement (12%) baissée.

Après Parkland.
Le contrôle des armes à feu n’est même plus un interdit dans les campagnes électorales dans un état pourtant pas massivement Démocrate : le Colorado. Jason Crow un candidat Démocrate peut choisir de faire campagne sur un programme explicite de contrôle des armes à feu.

Les jeunes gens de Parkland sont plus discrets mais n’ont pas disparus. La NRA tient sa réunion annuelle, où Trump doit prendre la parole après Mike Pence. La décision d’interdire les armes à feu lors du discours du vice-président montre un changement d’ambiance que n’a pas manqué de moquer un des lycéens survivants.

Le 6 Novembre – élections de mi-mandat.

Les enjeux majeurs de l’élections sont les majorités dans les deux assemblées fédérales. Trump a bien compris qui tente de dramatiser la possibilité de sa destitution en cas de victoire des Démocrates. Si la Chambre des Représentants semble accessible la reprise du Sénat reste très problématique. Les primaires des deux grands partis qui vont se dérouler semaine après semaine  maintiendront le suspense jusqu’à l’été.

L’enquête de Robert Mueller

Les escarmouches entre l’avocat de Stormy Daniels et l’équipe Trump font maintenant partie du paysage mais l’attention se tourne maintenant vers Mihcael Cohen, avocat de Trump dont le tout-Whashington se demande q’il peut être retourné par les procureurs. Rappelons que son cas n’est pas traité par l’équipe Mueller mais  par des procureurs de New-York. Question subsidiaire : s’il collabore, sera-t-il digne de confiance ?

Robert Mueller quant à lui a adressé une imposante liste de questions concernant Donald Trump depuis son intention en licenciant James Comey jusqu’aux liens avec les russes avant l’lélection. Il laisse ainsi flotter le doute sur le point central de son investigation : collusion pré-électorale ou obstruction  post-électorale. Ainsi il ne facilite pas la préparation de la défense. Mais l’accélération des événements laisse présager un dénouement assez rapide.

 

A la semaine prochaine, si Trump et Netanyahou n’ont pas mis le feu à la planète entre-temps.

 

Un point rapide sur l’enquête de Robert Mueller

Robert Mueller, le procureur spécial chargé de diriger  l’enquête suite aux soupçons d’ingérence russe dans l’élection de 2016 doit louvoyer entre des récifs dangereux. Faire trop vite l’expose à la destitution par le Ministère de la Justice qui l’a nommé. On sait que cette destitution présente quelques difficultés en particulier du fait que Jeff Sessions, le ministre en titre, a du se récuser pour tout ce qui concerne les affaires russes étant personnellement impliqué. Cela lui a valu l’inimitié de son président qui ne manque aucune occasion de dire son mécontentement. Il est probable qu’une action de Mueller comprise à la Maison Trump comme le pas de trop serait suivie d’une remise en ordre du ministère qui permette d’en finir avec Mueller. On sait aussi que cette éventualité est redoutée des stratèges Républicains tant elle rappelle le « massacre du samedi soir » qui a déclenché la chute de Nixon dans les suites de l’affaire du Watergate.

Le mandat de l’enquête a été confirmé. Il comprend bien les agissements de Paul Manafort et ses liens avec des intérêts russes. Mueller a ainsi souligné sur le versant russe de son travail.

Le premier contre-feu pourrait constituer à nommer un autre procureur spécial avec la mission d’enquêter sur l’enquête initiale du FBI. Si Sessions s’y est jusqu’ici refusé les parlementaires Républicains poussent de plus en plus cette idée qui est approuvée par une large majorité (2/3) de l’électorat. Elle n’apporterait pas de solution mais pourrait faire diversion. Il faut aussi noter que  le limogeage de Mueller ne terminerait pas ipso facto l’enquête. Le ministère garde le droit de ne pas publier ni transmettre au Congrès les résultats. Les facteurs politiques plus que les facteurs juridiques détermineront les actions des uns et des autres.

Cette semaine la première condamnation prononcée dans le cadre de cette enquête a été annoncée. Elle concerne un sous-fifre à la marge des contacts entre l’équipe Trump et les russses : Alex van der Zwaan, avocat néerlandais basé à Londres qui a été condamné à 30 jours de prison et 30000$ d’amende. Etant donné qu’il a plaidé coupable et donc collabore avec les enquêteurs l’important ne réside pas dans la condamnation mais dans le message envoyé par les enquêteurs : « Nous savons tout ce qu’il sait ».

Dans la foulée Robert Mueller lui-même aurait fait savoir aux avocats de Donald Trump que celui-ci n’est pas actuellement directement visé par les investigations sur la collusion russe. Il a précisé cependant qu’il avait besoin d’auditionner le président afin de préciser son rôle dans une possible obstruction à la justice postérieure à l’élection. La pression demeure donc importante même si Donald Trump peut tirer argument de la précision sur le fait qu’il n’est pas personnellement visé pour une liaison volontaire avec les russe durant la campagne. Ceci peut d’ailleurs être lu de manières contradictoires.

L’agenda du second semestre se présente chargé. L’annonce de la possible publication du rapport de Mueller sur les faits d’obstruction à la justice en Juin ou Juillet, soit juste avant la phase de campagne active des élections de mi-mandat lève une partie de l’incertitude sur le climat de la préparation des élections mais instaure un nouveau suspense. Si rien ne filtre avant, et l’équipe Mueller jusqu’ici s’est révélée experte en communication, les candidats et les partis devront attendre la publication avant de déterminer le détail des argumentaires de campagne voire même les grandes lignes de propagande à mener.

 

Pour info, mes liens de travail autour du sujet :

Trump et Cie.

03/04/2018

http://thehill.com/homenews/administration/381328-stormy-effect-trumps-support-falls-with-women-rises-with-men-in-new

http://thehill.com/blogs/blog-briefing-room/news/381369-doj-authorized-mueller-to-investigate-allegations-manafort

https://www.motherjones.com/kevin-drum/2018/04/why-isnt-donald-trump-polling-at-0/ //A réfléchir

https://www.thenation.com/article/introducing-americas-orange-monster-the-unbelievable-trump/

http://thehill.com/policy/national-security/381413-judge-hands-down-first-sentence-in-mueller-probe //Le dénouement approche …?
https://www.vox.com/2018/4/3/17176076/mueller-trump-russia-manafort //

https://www.motherjones.com/politics/2018/04/trump-and-trolls-target-caravan-of-migrant-families/

https://www.motherjones.com/kevin-drum/2018/04/raw-data-southwest-border-apprehensions/

http://thehill.com/homenews/administration/381435-trump-says-he-will-put-us-military-on-southern-border

https://www.vox.com/2018/4/3/17193490/trump-wall-border-military-explained

ttp://thehill.com/homenews/media/381144-trump-dined-with-hannity-at-mar-a-lago-report

http://thehill.com/policy/transportation/381489-white-house-infrastructure-policy-official-leaving

http://thehill.com/homenews/administration/381471-poll-67-percent-back-appointing-second-special-counsel

04/04/2018

http://thehill.com/homenews/administration/381541-mueller-told-trumps-lawyers-that-president-is-not-a-criminal-target

http://www.pewresearch.org/fact-tank/2018/01/29/state-of-the-union-2018-americans-views-on-key-issues-facing-the-nation/ //Rappel
http://news.gallup.com/poll/1675/most-important-problem.aspx //Intéressant car relativise l’économie. Plus l’économie va bien plus les autres sujets montent dans les préoccupations des gens.

http://prospect.org/article/scalia-problem-it-wasn’t-originalism-or-textualism-it-was-trumpism

https://www.commondreams.org/news/2018/04/04/mueller-compiling-list-trumps-actions-including-possible-obstruction-justice-report

 

Les élections :

31/03/2018

https://fivethirtyeight.com/features/there-is-more-at-stake-in-the-censuss-citizenship-question-than-response-rates/

https://edition.cnn.com/2018/03/27/politics/blue-states-lose-citizenship-question-census/index.html

https://www.census.gov/newsroom/blogs/random-samplings/2016/12/the_foreign-bornby.html

https://www.npr.org/2018/03/30/598192154/2020-census-will-ask-about-same-sex-relationships

https://grist.org/article/koch-brothers-preached-the-fossil-fuel-gospel-in-virginia-then-black-churches-fought-back/

01/04/2018
https://www.motherjones.com/politics/2018/03/voting-rights-advocates-just-won-a-big-victory-in-court/ //Tous les moyens sont bons pour la droite (ACRU)

https://www.motherjones.com/politics/2018/03/the-2020-census-is-a-cybersecurity-fiasco-waiting-to-happen/

https://www.motherjones.com/politics/2018/03/trump-administration-creates-census-crisis-with-move-to-suppress-immigrant-responses/

https://www.vox.com/2018/3/31/17184324/poll-donald-trump-approval-young-people

https://projects.fivethirtyeight.com/congress-generic-ballot-polls/

https://www.npr.org/2018/04/01/598525147/what-a-booming-economy-means-for-the-midterms

02/04/2018
https://www.thenation.com/article/incredible-now-scott-walker-wants-to-abolish-a-statewide-elected-office/ //Ils ne reculent devant rien pour déséquilbrer le puvoir à l’avantage de la branche exécutive

https://newrepublic.com/minutes/147713/texass-voter-fraud-crusade-sends-mother-two-prison-five-years

https://www.vox.com/policy-and-politics/2018/4/2/16226202/oligarchy-political-science-politician-congress-respond-citizens-public-opinion //La représentation des idées des électeurs
https://www.vox.com/policy-and-politics/2018/4/2/17173158/democrats-gerrymander-segregation //Plus difficile pour les Démocrates.

https://slate.com/news-and-politics/2018/04/republicans-are-surprisingly-content-with-trumps-accomplishments.html

https://www.washingtonpost.com/news/wonk/wp/2018/03/28/republicans-consider-balanced-budget-amendment-after-adding-more-than-1-trillion-to-the-deficit/?utm_term=.5a45a04f2cc3

https://www.salon.com/2018/04/02/it-looks-like-the-supreme-court-is-not-going-to-intervene-in-gerrymandering-cases-this-election-year_partner/ //Ponce-Pilate s’en lave les mains.

http://prospect.org/article/new-york-states-federal-tax-dodge-big-middle-finger-republicans

03/04/2018

https://www.theatlantic.com/politics/archive/2018/04/the-2018-congressional-retirement-tracker/545723/

https://theintercept.com/2018/04/03/politics-liberal-democrat-conservative-republican/

https://www.motherjones.com/kevin-drum/2018/04/maybe-politicians-dont-really-represent-anybody/ //LA démocratie serait-elle bâtie sur du sable? La réponse est évidemment oui.
http://thehill.com/opinion/civil-rights/381337-citizenship-question-on-census-could-shoot-republicans-in-foot //
04/04/2018

http://thehill.com/homenews/house/381537-expanding-map-creates-tough-choices-for-gop

http://thehill.com/homenews/campaign/381525-dem-hoping-to-replace-conyers-pushes-trump-impeachment

https://fivethirtyeight.com/features/what-issues-should-democrats-ignore-in-2018/ //La discussion de la semaine. Beaucoup de choses. La corruption. Les armes à feu. Comment mobiliser les électeurs centristes et indépendants. Les Dems déterminés se mobiliseront de toutes façons. Plus un peu de « guns »,un peur de « #MeToo », et un peu de « Voting Rights » ppur mobiliser les Dems et prendre date en vue du futur et parler de droits civiques.
https://talkingpointsmemo.com/news/dem-wins-wisconsin-top-court-seat-in-major-defeat-for-scott-walker //Une alerte de plus pour le GOP au Wisconsin devenu un état-bascule en 2016 et le lieu d’élection de Paul Ryan. Le siège de Ryan n’est pas en principe en danger cette année. Sa défaite serait un cataclysme.

https://www.thenation.com/article/top-ten-civil-rights-songs/

https://slate.com/news-and-politics/2018/04/washington-states-sweeping-voting-rights-reforms-should-be-a-model-for-the-entire-country.html

https://thinkprogress.org/rohrabacher-homeless-shelters-statement-94d3340b0040/

Semaine 13 de Seattle à Miami

Stephon Clark

La semaine a été dominée par le retour des violences policières à l’encontre de la communauté noire. Un jeune père de famille noir a été  tué sans raison apparente de 8 balles dont 6 dans le dos dans son jardin de la capitale de la Californie, Sacramento. Tous les ingrédients sont réunis pour que la baril de poudre s’enflamme : un pays plus polarisé que jamais, la question raciale à fleur de peau, le débat sur les armes. Les manifestations continuent mais la question de leur débouché vers autre chose qu’une explosion de violence et l’accumulation de rancœurs n’a toujours pas de réponse.

Après Parkland.

Après la « Marche pour nos vies » on pourrait s’attendre à ce que le débat sur le contrôle des armes à feu se dégonfle et finisse par retomber dans l’oubli. Ce n’est pas encore pour maintenant. Le Congrès reste immobilisé par la forte tension bi-partisane et  la préparation des élections qui risque de stériliser tout effort . Les élus des deux bords peuvent se mettre d’accord pour ne rien décider plutôt que risquer de heurter leurs électeurs. Il revient donc aux états de se mobiliser et de passer des mesures. Les deux chambres étant en vacances parlementaires  ces deux semaines rien n’aurait été fait dans l’immédiat.

  • La Floride, état  de la tuerie de Parkland, a été la première a voter une loi, signée par le gouverneur qui remonte l’âge d’achat des armes à 21 ans, instaure un délai de 3 jours et interdit les « bumps stocks ». Elle autorise aussi le recrutement et l’armement de personnels des écoles. Pour certains élus Républicains c’est déjà trop. Un de ceux qui l’ont voté voudrait déjà la rappeler. En fait la partie contrôle ne lui convient pas et il souhaiterait ne conserver que l’armement des écoles.
  • Le Vermont a voté une loi similaire.
  • Le gouverneur Démocrate récemment élu du New-Jersey a signé les mesures de contrôle que son prédécesseur avait bloque.
  • L’Oregon a mis la loi à l’ordre du jour de ses assemblées.
  • La gouverneure du Rhode Island a signé un décret ordonnant de contrôler les capacités des acquéreurs.
  • Et l’état de New-York a complété les mesures existantes pour interdire l’accès aux armes aux personnes susceptibles de commettre des violences conjugales.

Le débat sur le Second Amendement a connu une soudaine accélération quand un ancien membre de la Cour Suprême a évoqué sa suppression. Cela n’a pas soulevé le tollé que l’on aurait pu attendre. Ce gendre de proposition qui peut passer pour une provocation est en général assez mal jugé  par le mouvement de contrôle des armes à feu qui propose plutôt des objectifs réglementaires moins conflictuels et atteignables. Mais le débat pourrait bien ne plus cesser. Faire avancer la législation fédérale et celle de états consacrerait la force du mouvement et servirait de base pour la suite.

Le plus difficile vient maintenant pour le mouvement, continuer sans se disperser, maintenir l’unité et se donner des perspectives, autres que simplement électorales. Les petites querelles qui apparaissent  ne devraient pas être bien graves. L’intégration de la question raciale dans le débat est une étape incontournable pour qu’il progresse et catalyse éventuellement un mouvement de révolte plus large.

Une petite victoire en passant, l’animatrice d’extrême-droite Laura Ingraham avait attaqué dans son émission un des étudiants de Parkland Divid Hogg. Il a répliqué en suggérant aux annonceurs de l’émission de Laura Ingraham de lui retire le soutien de leurs publicités. Devant les défections elle a fini par annoncer qu’elle prenait des vacances.

Le 6 Novembre – élections de mi-mandat.

Le travail parlementaire est limité pendant les deux semaines en cours. Cette situation a donné plus de relief à une étude qui chiffre le handicap des Démocrates. On les donne gagnants en nombre de suffrages mais la côte personnelle de Donald Trump ne chute pas, l’économie reste florissante et l’avance Démocrate reste scotchée autour de 6%.  Et voici que surgit cette étude du Brennan Center for Justice qui indique que le handicap Démocrate en 2018 pourrait aller jusqu’à 11%. Ces résultats doivent être modulés en fonction des situations locales. Comme le souligne FiveThirtyEight la situation est encore trop incertaine pour faire des pronostiques fiables.

La perspective d’une élection tendue dont le résultat est incertain dans un contexte de polarisation importante pourrait aboutir à un Congrès ou paradoxalement les modérés se trouvent en position forte car nécessaire à toute majorité. Il se pourrait même  que les seules majorités possibles soient des majorités inter-partisanes au cas par cas.

Cette semaine la Cour Suprême a pris en main un des cas en suspens de découpage électoral conflictuel. Il en reste d’autre à juger avant l’échéance à plusieurs niveaux de l’appareil judiciaire. Ce cas est doublement intéressant, pour son résultat et pour ses effets induits. Il concerne un découpage réalisé par les Démocrates à leur avantage. L’ironie de l’affaire est que si les Démocrates sont jugés coupables dans cette affaire la Cour établira une jurisprudence qui ensuite défavorisera les Républicains dans les plus nombreux cas encore à juger.

La fébrilité des Républicains est visible. Le gouverneur du Wisconsin -où va se jouer l’élection du « speaker » (chef de la majorité et président de fait de la Chambre des Représentants) Paul Ryan- a voulu refuser de tenir une élection partielle à 6 mois des élections de Novembre au prétexte d’économies. Il a finalement du se plier  à la lettre de la loi et organise une élection risquée qui au-delà de son résultat pourrait continuer à alimenter l’idée de la cuisante défaite à venir.

Une semaine à Capitol Hill – Les partis, les votes, le reste.

Deux semaines de vacances parlementaires laissent le champ libre à Donald Trump et aux autres. Le sous-directeur du FBI limogée par Jeff Sessions a lancé une campagne de financement participatif pour financer sa défense. On peut être étonné qu’un cadre supérieur de l’administration, connu pour ne pas être dans le besoin et faire partie de la bonne société en vienne à faire appel au public de cette manière.

La Maison-Blanche – Super Donald et ses copains.

Après avoir engagé John Bolton comme Conseiller à la Sécurité Nationale, ce qui laisse prévoir la dénonciation prochaine de l’accord sur le nucléaire iranien, Donald Trump a remplacé le secrétaire d’état aux Anciens Combattants   (Veterans Affairs) par son médecin personnel le vice-amiral Ronny L. Jackson (encore un militaire). Cela prépare-t-il une privatisation de ce service qui assure les prestations de santé aux anciens militaires ?

Les affaires – Petit Donald et sa famille.

La semaine n’a pas apporté de grande  nouvelle du côté de l’enquête sur l’ingérence russe. La Maison-Blanche a fini par adopter une position dans l’affaire « Stormy Daniels » : on nie tout. Il n’est pas certain que cela soit la meilleure option dans la mesure où le public est largement convaincu que les faits sont avérés. Nous touchons peut-être là la singularité de la présidence Trump. La vérité importe peu si les électeurs gardent leur foi dans le président.

 

A la semaine prochaine.

Après Parkland, et après la « Marche pour nos vies » ?

Et pendant ce temps-là Donald Trump joue au golf en Floride…

 

Je préparais ce billet sur l’après Parkland et les suites possibles à la « Marche pour nos vies » de ce Samedi. J’ai voulu jeter un coup d’œil sur le Facebook live de la marche et les gamins m’ont tellement impressionné que j’y suis resté. Comme un vieux politicien rassis j’attendais des nombres, la masse des manifestants, pour me réconforter, constater qu’ils avaient gagné le pari de la mobilisation. Je commettais encore une fois la même grande erreur, de celles qui vous réjouissent, sous-estimer un mouvement, penser comptable quand les gens agissent amour et politique. Parfois se sentir devenir un vieux con peut vous réchauffer le cœur.

Un mouvement qui vient de loin.

Ce qui se passe actuellement n’aurait pas été possible si des mouvements structurés et pérennes n’existaient pas auparavant. La campagne Brady a ses origines à l’époque Reagan (milieu des années 1980). La campagne menée par la députée Gifford est plus récente mais active. D’autres organisations comme MoveOn ne sont pas dédiées exclusivement à la question des armes mais l’ont intégrée. La présence de toutes ces organisations a d’emblée permis au mouvement déclenché par les survivant de Parkland de disposer de moyens et d’expérience.

Les site militants soit pour une meilleure information comme « The Trace » ou exposant les faits de violence par armes à feu comme « Gun Violence archive »  ont accumulé des quantités de données pour alimenter les débat ou les actions.

La jeunesse des victimes de Sandy Hook à Parkland mobilise également les parents et les familles. Les écoles retrouvent là un vecteur inattendu de vie sociale dans un pays ou la « communauté » est une valeur omniprésente.

 

Un débat qui parcours la société.

Ces mouvements existent parce qu’ils expriment un mouvement de fond qui traverse les esprits dans toute la société. Les jeunes gens de Parkland ont su exprimer malgré leur jeunesse et la proximité du trauma que survivre à ces événements ne vous épargne pas les suites. Vous êtes durablement marqué. Ainsi La parole des rescapés de plusieurs massacres est revenue au jour.

https://www.theatlantic.com/family/archive/2018/03/melvin-graham/556433/

https://www.theatlantic.com/family/archive/2018/03/christine-leinonen-brandon-wolf/556388/

https://www.theatlantic.com/family/archive/2018/03/sarah-clements/556355/

https://www.theatlantic.com/family/archive/2018/03/scarlett-lewis/556385/

https://www.theatlantic.com/family/archive/2018/03/pardeep-singh-kaleka/556295/

https://www.theatlantic.com/family/archive/2018/03/devorah-heitner/556394/

Même si la tuerie de Parkland faisait surgir des points de vue opposés elle rendait visible les blessures :

https://www.npr.org/2018/03/23/596103091/20-years-later-jonesboro-shooting-survivors-conflicted-over-parkland

Allons-nous finir par remplacer les vieilles catégories démographique -babyboomers, génération X, génération Y- par une série macabre : génération Columbine, génération Sandy Hook, génération Parkland.

Le temps semble venu où le silence rituel après chaque massacre n’est plus tenable et que les ponts entre les survivants interdisent maintenant à la chape de plomb de retomber

La plaie qui ne saignait plus ne cicatrisait pas pour autant. Le silence seul la faisait oublier malgré les efforts de certains pour maintenir une discussion vivante sur tous les maux de la société.

Une marche à voir et à entendre.

Les photographies sont toujours irremplaçables.  De nombreuses personnes ont offert des hébergements aux marcheurs.

 Une marche à écouter.

Les marcheurs et les jeunes gens qui se ont exprimés aux tribunes seront abondamment attaqués par les médias de droite et les pro-armes sur tous les terrains : trop jeunes, politisés, Démocrates, etc. D’ailleurs un des intérêts de suivre sur Facebook plutôt que sur un des nombreux réseaux qui transmettaient résidait dans la présence des commentaires en direct. Les  périodiques messages de trolls ou de furieux laissaient pantois au vu de leur bêtise ou de la simple incompréhension.

La maturité des intervenant ne frappait pas tant dans le contenu des discours mais dans leur force tranquille, leur capacité à se focaliser sur des sujets et ne pas en dévier, la cohérence du message global concentré sur des propositions réalistes de réforme ne laissait pas de côté les motivations humaines.

Mais ces jeunes gens avaient quelques petites chose de plus à nous dire que l’urgence de la réforme des contrôles sur les armes à feu ou l’interdiction des armes de guerre. Edna Chafez sait combien la violence armée quotidienne ne se réduit pas aux plus spectaculaires tueries de masse. D’autres savent que les armes sont aussi la porte des violences sexuelles ou raciales, que la menace du possible tireur est là cachée dans votre tête quand vous passez vos examens, qu’elle peut pourrir en silence toute votre vie d’élève.

Non seulement ces enfants veulent agir. Ils ont quelque chose à nous dire, à nous rappeler plus tôt car en fait nous le savons déjà.

Et la politique dans tout cela ?

Ne disons pas trop des Républicains qui se sont peu exprimé en direct. Maroc Rubio, sénateur de Floride largement mis en cause par les élèves de Parkland en raison des fonds qu’il a reçu de la NRA s’est senti obligé de rappeler les règles de la vie démocratique dans un communiqué ambigu qui décrypté signifiait « Bravo mais la majorité au pouvoir c’est nous ». Du côté d’une Maison-Blance habituellement prolixe un communiqué manifestement pas rédigé par Donald Trump a applaudi l’usage du Premier Amendement, la liberté d’expression. Du côté de la Floride ou le président golfait, un petit tweet ?

Un tout petit peut-être ? Pas un tweet ?

Pas un depuis celui qui saluait la mémoire du lieutenant colonel français tué par un terroriste. Le contraste est assez saisissant. La jeunese envahit les rues. Le président joue au golf et parle à son ami Macron.

Du côté Démocrate ?

Une discrétion de bon aloi semblait de mise. Joe Biden s’est montré dans une des manifestation locale et n’a pas du se forcer pour se faire interroger par un journaliste confirmant qu’il est bien en pré-campagne en vue des présidentielles de 2020. D’autres signes montrent qu’il pourrait bien être actuellement le candidat centriste favori de la direction du parti mais ceci est une autre histoire. Barack et Michelle Obama ont émis un communiqué de soutien. Barack maintient sa position de chef plus ou moins officieux du Parti Démocrate. La présence systématique de Michelle serait-elle un indice de possibles intentions pour 2020?

Je n’ai pas vu de manifestation tapageurs des autres candidats putatifs (H.Heitkamp, K.Harris, C.Booker, B.Sanders,…).

Venons maintenant aux choses sérieuses. Que nous ont dit les jeunes gens qui menaient le bal ?

D’abord qu’ils savent faire de la politique. De la politique humaine basée sur les besoins et les sentiments des gens. Et sans perdre le nord ni la conscience de l’efficacité. Quand les jeunes de Floride chiffrent de manière spectaculaire le prix d’une vie à partir du montant des subventions de la NRA à Marco Rubio divisé par le nombre de morts dans l’état ils frappent juste. Ils démontrent les mécanismes de la corruption politique qui mine la démocratie et ils rappellent que l’élection peut être faite par les électeurs.

Le message était omniprésent : jeunes, nous allons voter. Nos classes d’âge se mobilisent peu (18 % d’après David Hogg un des orateurs) alors allons-y. Les élections sont en Novembre. Hogg a même invité les candidats qui ne feraient pas le nécessaire à préparer leurs CV. Son camarade de Parkland Ryan Deitsch a enfoncé le clou en proposant trois temps : R(egister), E(ducate),V(ote). Il voulait dire : inscrivez-vous, informez et finalement votez. Il a même l’espace d’un instant consterné la foule. Au début de son intervention centrée sur l’importance de l’éducation il commence à dire que devant l’impossibilité de rendre de nouveau l’Amérique sûre (Make America Safe Again en écho du Make America Great Again de Trump) il faut armer les professeurs. Mais il enchaine : les armer de crayons, de plumes, de cahiers, d’argent pour leurs familles, pour leur métier. Quasiment un programme politique.

Comment terminer sans écrire un mot de celle que vous avez tous déjà vue et que vous reverrez, Emma Gonzales. Vous savez, la petite traitée par je ne sais plus qui de « lesbienne skinnead ».

Elle commence par rappeler que la tuerie a duré 6 minutes et 20 secondes.
Puis elle dit la profondeur du traumatisme qui bouleverse pour toujours les vies de ceux qui sont soumis à de telles agressions. Elle enchaine avec la liste des morts de Parkland. D’abord des détails personnels puis simplement le nom suivi de « il ne fera plus ». Arrivée au dernier nom Emma se tait.
Les secondes passent.
Emma se tait.
Les minutes passent.
Emma se tait.
Les visages dans la foule se tendent.
Emma se tait.
Les secondes deviennent de plus en plus lourdes.
Emma se tait.
La foule tente de rompre le silence par des applaudissements.
Emma se tait.
La foule commence à scander « Never again ».
Emma se tait.
La foule vaincue se tait.
Emma se tait.
Le réalisateur ne sait plus quoi faire et filme ce qu’il peut.
Emma se tait.
Enfin une sonnerie au pupitre.
Emma : « Six minutes et 20 secondes se sont écoulées depuis que je suis arrivée sur scène. Le tireur cesse. Il jette son fusil et se fond dans la foule qui s’enfuit. Il reste libre une heure avant d’être arrêté. Protégez vos vies avant que ce ne soit le boulot de quelqu’un d’autre ». (traduction approximative de mémoire)
Emma sort et se jette dans les bras de ses camarades.

Emma Gonzales connait le poids du silence… et le prix de la vie.

Voici les discours les plus concrètement politiques entendus dans ce pays depuis longtemps, sur une scène plantée devant le Capitole auquel les orateurs pouvaient se référer d’un geste du bras. Ils ont soigneusement évité la division partisane. Ils n’ont même que marginalement et indirectement  fait référence au président. Le signe le plus évident de maturité politique pourrait bien se trouver là. Nous avançons des valeurs, des propositions. Nous ne jouons pas le jeu des oppositions d’appareils ou de coteries. De la vraie politique.

L’importance et le poids de ces « Marches pour nos vies » finalement ne réside pas, pas seulement, dans les nombres et la poids de la foule mais dans le message.

Pour info, mes liens de travail sur le sujet.

https://www.npr.org/sections/therecord/2018/03/15/593866152/music-and-protest-hand-in-hand-songs-of-the-student-walkouts

17/03/2018

https://www.thenation.com/article/why-are-schools-still-accepting-nra-money/

https://www.alternet.org/news-amp-politics/racist-origin-second-amendment-and-rise-black-gun-ownership

https://edition.cnn.com/2017/02/27/us/african-american-gun-club-trump/index.html //Brusque montée des gun-club noirs depuis l’élection

http://www.pewresearch.org/fact-tank/2018/03/15/disagreements-about-trump-widely-seen-as-reflecting-divides-over-other-values-and-goals/

https://talkingpointsmemo.com/muckraker/fec-investigating-russia-funneled-money-nra

19/03/2018

https://www.theatlantic.com/technology/archive/2018/03/mail-postal-service-bombs/555440/

http://thehill.com/blogs/blog-briefing-room/news/379099-kroger-to-no-longer-sell-magazines-that-feature-assault-rifles

https://www.vox.com/2018/3/19/17139366/austin-texas-bombings

https://www.vox.com/policy-and-politics/2018/3/19/17139590/austin-bombing-trump-terrorism

https://www.vox.com/vox-sentences/2018/3/12/17111676/vox-sentences-austin-package-explosions

https://thinkprogress.org/new-developments-austin-bombing-d1aff06228c2/

http://thehill.com/blogs/blog-briefing-room/news/379452-austin-serial-bombing-suspect-dead-reports

22/03/2018

https://www.washingtontimes.com/news/2018/mar/22/spirit-airlines-apologizes-parkland-survivor-kyle-/

23/03/2018

https://www.motherjones.com/politics/2018/03/19-years-before-parkland-columbine-students-tried-to-fix-americas-gun-problem/

https://www.motherjones.com/politics/2018/03/sandy-hook-rocked-their-town-now-these-high-schoolers-are-eloquent-angry-and-heading-to-d-c/

24/03/2018

https://www.washingtontimes.com/news/2018/mar/23/wizards-host-students-stoneman-douglas-ahead-march/

https://www.theatlantic.com/family/archive/2018/03/melvin-graham/556433/

https://www.theatlantic.com/family/archive/2018/03/christine-leinonen-brandon-wolf/556388/

https://www.theatlantic.com/family/archive/2018/03/sarah-clements/556355/

https://www.theatlantic.com/family/archive/2018/03/scarlett-lewis/556385/

https://www.theatlantic.com/family/archive/2018/03/pardeep-singh-kaleka/556295/

https://www.theatlantic.com/family/archive/2018/03/devorah-heitner/556394/

https://www.npr.org/2018/03/23/596103091/20-years-later-jonesboro-shooting-survivors-conflicted-over-parkland

http://thehill.com/homenews/news/379997-march-for-gun-control-takes-over-washington

esu.urssaf.fr/decla/index.html?page=page_empl_tableau_bord&LANG=FR //Complet sur les décès toutes causes/Sexe/Race/Causes

https://www.motherjones.com/politics/2018/03/hundreds-of-thousands-of-people-will-march-against-gun-violence-today/

https://www.motherjones.com/politics/2018/03/this-is-what-some-parkland-students-and-their-families-did-in-dc-on-the-night-before-the-march/

https://www.motherjones.com/politics/2018/03/sandy-hook-rocked-their-town-now-these-high-schoolers-are-eloquent-angry-and-heading-to-d-c/ //Sandy Hook Wave
https://www.motherjones.com/politics/2018/03/las-vegas-salt-lake-city-march-for-our-lives/ //Las Vegas.
https://www.thenation.com/article/how-to-join-the-movement-to-end-gun-violence-this-weekend-and-beyond/ //Au-delà du 24/03/2018
https://ceasefireusa.org //States United to prevent gun violence
http://defendlocal.com/home //Comme l’indique le nom
https://www.buzzfeed.com/maryanngeorgantopoulos/parkland-teens-organization?utm_term=.upALz5Ar5#.ullK8xgNx //Rien n’aurait été possible sans la préexistence de groupes déjà forts.

https://slate.com/news-and-politics/2018/03/in-texas-and-maryland-white-killers-receive-more-sympathy-than-black-victims.html

http://thehill.com/blogs/blog-briefing-room/380073-top-gop-donor-launches-gun-control-advocacy-group //Même eux sont obligés, mieux vaut prendre le train en route qu’être écarte du mouvement
http://thehill.com/homenews/administration/380018-trump-reverses-obama-era-rule-to-ban-bump-stocks //Même Trump l’a fait et Sessions a servilemnt suivi.
https://thinkprogress.org/nratv-watching-day-4b94086aa737/ //Quand la peur les saisit rien n’arrête les délires : la marche est un front socialiste pour détruire la constitution organisé par des violents, des anti-américains et des tueurs de flics.
https://www.alternet.org/monsignor-romeros-lesson-todays-students //De la « préférence pour les pauvre » à la question des armes à feu.
https://www.mediamatters.org/video/2018/03/23/fox-business-guest-criticizes-parkland-students-acting-they-re-bulletproof/219720 //L’incroyable menace à l’encontre des jeunes meneurs du mouvement.
http://www.gunviolencearchive.org/reports/mass-shooting //La liste mise à jour des « incidents »
http://thehill.com/homenews/administration/380090-trump-arrives-at-florida-golf-club-as-hundreds-of-thousands-march-on //Et pendant ce temps-là

https://thinkprogress.org/white-house-march-for-our-lives-statement-8d4b20499143/

http://thehill.com/blogs/blog-briefing-room/news/380120-biden-surprises-anti-gun-violence-rally-in-delaware //Biden est en campagne

https://www.motherjones.com/politics/2018/03/emma-gonzalez-is-responsible-for-the-loudest-silence-in-the-history-of-us-social-protest/

https://www.youtube.com/watch?v=l_RB_3Oqk7c //Emmea Gonzales
https://www.youtube.com/watch?v=kwpTPkQVJao //David Hogg’ speech political at length
https://www.youtube.com/watch?v=5gnepqtauWY //Ryan Deitsch Register Educate Vote

https://www.motherjones.com/politics/2018/03/emma-gonzalez-is-responsible-for-the-loudest-silence-in-the-history-of-us-social-protest/++

https://www.vox.com/conversations/2018/3/23/17153678/march-for-our-lives-2018-columbine-parkland-survivors

https://www.thenation.com/article/the-adults-have-failed-so-students-are-leading-the-way/

https://slate.com/news-and-politics/2018/03/march-for-our-lives-here-are-some-of-the-best-signs-from-the-demonstrations.html?via=homepage_taps_top //Rappelez-vous l’imagination de Mai
https://thinkprogress.org/david-hogg-marco-rubio-price-tag-5c87850acfae/ //1.05 $ le coût d’une vie entre la NRA et Marco Rubio

https://www.vox.com/policy-and-politics/2018/3/24/17160020/march-for-our-lives-naomi-wadler

Après Parkland, les Républicains à l’œuvre.

Le site FiveThirtyEight, spécialiste des études d’opinion a réalisé une synthèse  des sondages. L’évolution est assez nette car le sursaut constaté après chaque drame perdure. 66% des personnes soutiennent la mise en place de lois plus strictes. 76% le passage à 21 ans l’âge de la possession d’armes. 87% la mise en place systématique de contrôles des antécédents des acheteurs. 87% l’interdiction d’achat aux personnes souffrant de maladie mentale. Seulement 42% soutiennent l’idée d’armer les enseignants. 62% approuvent l’interdiction des « armes de guerre » (assault weapons). Et 67% l’interdiction au grand public des chargeurs de grande capacité (reste à déterminer la limite d’une grande capacité). Il y a même 10% pour soutenir l’idée de  l’interdiction totale des armes à feu au public.

En Floride

Après une farce Samedi dernier au Sénat de Floride les assemblées de l’état où s’est produit la fusillade de Parkland ont fini par prendre le taureau par les cornes. Elles ont voté une législation qui passe l’âge pour la possession d’arme à feu à 21 ans  et un délai obligatoire suffisant pour attendre la résolution des contrôles d’antécédents. L’armement de personnel non-enseignant des écoles est également facilité. Les amendements proposés par les Démocrates minoritaires ont tous été rejetés. Le Sénat a voté à 20 contre 18, la Chambre à 67 contre 50. Le gouverneur Républicain,, Rick Scott, a signé la loi « à la Trump » et mis en scène autour de lui des familles des victimes de Parkland. Si la loi est jugée comme une sorte de simulacre par les Démocrates qui ne l’ont pas votée elle a quand même provoqué une riposte de la NRA  qui a attaqué en justice la loi à peine votée. Le spectacle est encore plus drôle quand on sait que 67 Républicains qui l’ont votée sont eux-mêmes notés A ou A+ par la NRA. Le détail des appréciations des parlementaires de Floride par la NRA est donné ici par The Trace. Cette confusion dans les esprits Républicains qui se sont sentis obligés d’agir au moins de manière symbolique montre l’importance de l’évolution en cours qui n’a sans doute pas été provoquée par la seule fusillade de Parkland mais chemine souterrainement dans la société au moins depuis Sandy Hook.

A Washington.

Les Républicains et Donald Trump semblent en net désaccord sur ce sujet mais dans la pratique la décision du président de légiférer par voie administrative, décrets présidentiels et réformes procédurales opérées par le Ministère de la Justice rencontre le souhait de tous de na pas aller trop vite et trop loin. Sans doute en espérant que comme d’habitude l’émotion retombe d’elle-même et l’on puisse retourner aux affaires habituelles. A six mois d’ élections de mi-mandat que la plupart des médias présentent comme difficile pour le Grand Old Party la prudence est de mise avec un électorat Républicain balloté en tous sens par un président instable.

Le Ministère de la Justice a donc annoncé mettre en chantier une réforme qui interdirait les mécanismes qui transforment les armes ordinaires en semi-automatiques (bump stocks). La méthode utilisée est symptomatique. On procède par voie essentiellement administrative en faisant rentrer ces dispositifs dans la catégorie des armes automatiques (machine guns)  qui sont en principe déjà sous le coup d’une interdiction au public. Ainsi on évite le débat parlementaire. Le bénéfice est double. La question n’est pas agitée devant l’opinion et le Congrès paut passer à autre chose. Il faut dire que le Coongrès a une priorité. Le gouvernement n’a toujours pas de budget définitif. L’arrangement trouvé début Février doit être renouvelé. On semble devoir se diriger vers la fin du feuilleton budgétaire car les Démocrates n’ont plus guère dde cartouches à tirer. Ils ont apparemment renoncé même à intégrer dans le débat les sujets qu’ils disaient prioritaires il y a quelques semaines : l’avenir des immigrants entrés mineurs sur le territoire (Dreamers)  et justement le contrôle des armes à feu. Les problèmes électoraux ne frappent pas que les Républicains.

Dans la même veine d’astuce procédurale un sénateur Républicain fait de l’obstruction au passage de la loi dite FixNICS qui pourtant fait l’objet d’un accord assez général et est en instance depuis des années au Sénat. Cette loi permettrait de constituer enfin et faire vraiment fonctionner à l’échelle nationale la base de données des contrôles d’antécédents.

Finalement.

On avance tout doucement sur le terrain législatif et règlementaire. Rien ne dit que le travail que fait la société en silence ne ressurgira pas brusquement à la première occasion. Malheureusement cette occasion risque d’être signée par la mort de je ne sais combien de personnes.

Peut-on voir clair dans le brouillard russe de la Maison-Blanche-2

Après l’élection.

Le groupe Kushner de  nouveau dirigé par le père après la nomination de Jared, gendre de Donald Trump, comme conseiller de son beau-père a toujours autant besoin de refinancer ses projets immobiliers, en particulier un immeuble de Chicago dont le prêt arrive à expiration au printemps 2017 et surtout le méga-projet de Manhattan au 666 Fifth Avenue.

La séquence de la transition.

Juste avant l’élection  le groupe Kushner emprunte 285 Millions de dollars à la Deutsche Bank, soutien financier habituel de la famille Trump.

L’équipe de transition se met en place en Novembre. Michael Flynn en fait partie comme Carter Page. Paul Manafort n’apparait plus. Ils font aussi  partie des personnages surveillés par le FBI dans le cadre de l’enquête sur l’ingérence russe.

1/12/2016 Flynn rencontre Kislyak, l’ambasadeur russe, avec Kushner à la Trump Tower. Ce dernier sollicite une ligne directe sécurisée avec le pouvoir russe utilisant l’infrastructure de l’ambassade. Il expliquera plus tard avoir voulu ainsi faciliter le travail de transition mais cela reste un geste inhabituel pour un président élu de vouloir utiliser les services d’un pays étranger avec lequel on n’entretient de très bonnes relations.

8/12/2016 Carter Page rencontre la direction de Rosneft dans laquelle les russes avaient à l’été proposé de vendre une participation de 19 %. Il part ensuite à Londres rencontrer les dirigeants de Gazprom en principe au sujet de projets au Kazakhstan mais la maison mère de Gazprom, Gazprombank est le financier principal de toute la filière pétrolière russe dont Rosneft. Lors des interrogatoires Page a nié avoir rencontré le patron de Rosneft mais admis avoir parlé des sanctions avec d’autres responsables.

9/12/2016 Les russes annoncent le plus « deal » jamais conclu dans l’industrie pétrolière russe. Il s’agit de la vente de 19,5 % de Rosneft à des investisseurs étrangers dont Glencore et surtout un groupe qatari financé en partie par une banque italienne, Indesa. Le montant s’élèverait à 11,3 Milliards de dollars. Les russes s’engagent à verser des dividendes à un niveau (35% des profits nets) jamais vu dans leurs compagnies. Le besoin de desserrer l’étau des sanctions apparait ici clairement.

13/12/2016 Kushner rencontre Gorkov, patron de la VEB, banque appartenant à l’état russe et bras armé des actions financières de Poutine qui est gérée en dehors du budget de l’état. La VEB est alors déjà sous sanctions américaines.

14/12/2016  Gorkov file au Japon pour rencontrer Poutine.

29/12/2016 L’administration Obama toujours en psoset annonce des sanctions nouvelles contre les russes motivées par l’ingérence dans l’élection à la suite de l’enquête diligentée en été.

4/01/2017 Flynn dit à McGhan, avocat de Trump qu’il est sous investigation. Il est maintenu à son poste de conseiller à la Sécurité du président et reçoit ses accréditations (provisoires) pour avoir accès aux documents top-secret. La pratique systématique des accréditations provisoires est courante au changement d’administration mais Trump en a usé et abusé à l’extrême, en particulier pour son gendre qui avait peut-être des choses à cacher.

9/01/2017 Kushner est nommé Conseiller senior du président. Il sera ensuite chargé de très nombreux dossiers mais ceci est une autre histoire. Dans sa déclaration de demande d’accréditations il omet ses rencontres avec les russes avant et après l’élection. Ces omissions lui seront plusieurs fois reprochées par la suite et lui vaudront l’annulation de son accès top-secret en Février 2018.

15/01/2017 Mike Pence, vice-président élu nie que Flynn discuté des sanctions avec l’ambassadeur russe. Ce dernier sera opportunément rappelé à Moscou quelques mois plus tard et est maintenant hors d’atteinte.

16/01/2017 Kushner reçoit ses accréditations (provisoires).

26/01/2017 Sally Yates, la ministre de la justice nommée par Obama agissant en intérim avant la confirmation de la nomination du ministre de Trump alerte le cabinet sur le danger que représente Michael Flynn et ses liens russes. Flynn est confirmé mais sera contraint à la démission début Février. Avec cette démission s’enclenche le mécanisme infernal. Donald Trump, en monarque de droit divin, demandera à James Comey de laisser tomber l’enquête sur Flynn. Comey refusera, sera licencié. Etc…

En Février-Mars le groupe Kushner approche un assureur chinois, Anbang, pour solliciter un prêt de l’ordre de 500 Millions de dollars. L’affaire étant rendue publique le risque de conflit d’intérêt apparait au grand jour et cela n’aboutit pas. Il est clair que le besoin de financement de Kushner est toujours aussi aigu.

En Mars Citigroup accorde au groupe Kushner un prêt de 325 Millions de dollars.

En Avril Kushner approche des qatari à la recherche d’argent frais, sans résultat.

En Juin commence l’affrontement arabo-arabe entre d’une part l’Arabie Saoudite et les Émirats  et d’autre part le Qatar. Washington soutient le camp saoudien malgré le ministre des affaires étrangères Rex Tillerson, ex patron d’Exxom-Mobil et expert en relations pétrolières.

En Novembre 2017 Appolo Group Management dont l’actionnaire principal est le fond souverain qatari prête 184 Millions de dollars au groupe Kushner pour relayer un prêt arrivant à expiration sur un immeuble de Chicago. Il semble donc que le problème du 666 Fifth Avenue soit resté entier.

On peut se demander « Tout ça pour ça ? »

Si on se laisse aller à une première réaction rapide. Risquer d’embraser le Moyen-Orient pour au final se faire prêter « seulement » 184 dérisoires millions.

La séquence ne manque pas d’être troublante et on ne peut se manquer de se demander si suivre l’argent n’est pas une clé plus pertinente pour comprendre au moins une partie du monde de Trump. Nous avons tendance à penser stratégie, avenir du monde, politique.

Aurions-nous tort ?

Josh Marshall de Talking Point Memo a résumé la problématique dans ce schéma qu’il convient de prendre comme une explication, pas une preuve.

whitechart

 

 

Mes liens de travail sur ce billet :

02/03/2018

https://www.alternet.org/news-amp-politics/mueller-wikileaks-foundation-russia-case

https://www.salon.com/2018/03/02/an-ivanka-trump-business-deal-is-now-being-probed-by-the-fbi/

https://thinkprogress.org/jump-back-whats-that-sound-6c72cdbc03e3/ //De mal en pis au Panama pour la famille Trump

https://www.salon.com/2018/02/28/what-did-donald-trump-know-about-stolen-wikileaks-emails/

https://www.salon.com/2018/02/22/trumps-source-of-inspiration-paul-manaforts-dark-deeds-and-dubious-clients/

https://www.washingtonpost.com/politics/jared-has-faded-inside-the-28-days-of-tumult-that-left-kushner-badly-diminished/2018/03/02/62acb9ce-1ca8-11e8-9de1-147dd2df3829_story.html?utm_term=.71a21c38eb7e //The day of the kushner house fall The fall of the house of USher

https://edition.cnn.com/2018/03/01/politics/ivanka-trump-fbi-investigation/index.html?CNNPolitics=Tw

03/03/2018

http://thehill.com/homenews/administration/376534-the-memo-white-house-reels-after-week-of-upheaval

https://slate.com/news-and-politics/2018/03/a-series-of-revelations-about-jared-kushner-have-added-further-credence-to-a-key-claim-of-the-steele-dossier.html //L’affaire Kuschner
https://uk.reuters.com/article/uk-russia-rosneft-privatisation/russia-signs-rosneft-deal-with-qatar-glencore-idUKKBN13Z0Q7 //Rosneft privatisation Qatar, Glencore Intesa 19,5% 11,3 B$ + dividendes à 35% des bénéfices.
http://www.businessinsider.fr/us/carter-page-trump-russia-igor-sechin-dossier-2017-1 //Les 19 % de Rosneft se baladent de Juin 2016 à Décembre pour finir au Qatar.

https://www.bloomberg.com/view/articles/2017-03-29/senators-please-ask-jared-kushner-about-666-fifth-avenue

https://www.vox.com/policy-and-politics/2018/3/2/17068392/trump-news-hope-hicks

https://www.salon.com/2018/03/03/closing-the-circle-of-collusion/ Closing the circle of collusion Lucian Truscott IV
04/03/2018
0.000660720185001652https://talkingpointsmemo.com/edblog/with-kushner-revelations-the-worst-case-scenario-comes-into-view //Josh Marshall summary.

https://www.motherjones.com/kevin-drum/2017/05/kushnergate-update-was-it-really-all-about-syria/

https://www.motherjones.com/politics/2018/01/deutsche-bank-reports-suspicious-activity-related-to-jared-kushners-accounts-1/

https://www.theatlantic.com/politics/archive/2018/03/conservatives-are-losing-the-culture-war-over-guns/554585/

https://www.vox.com/2018/2/26/16964328/trump-tower-meeting-mueller-russia

https://www.vox.com/2018/2/26/16964328/trump-tower-meeting-mueller-russia

https://www.npr.org/sections/thetwo-way/2018/03/04/590660482/at-gridiron-dinner-trump-trades-jabs-with-his-opposition-party

http://thehill.com/homenews/administration/376436-kushner-family-company-solicited-qatari-government-investment-just

https://slate.com/news-and-politics/2018/03/benjamin-wittes-on-why-we-hear-so-much-but-know-so-little-about-the-mueller-russia-investigation.html

https://www.motherjones.com/kevin-drum/2018/03/jane-mayer-trump-team-was-in-routine-communication-with-moscow-in-2016/ //Infos britanniques sur 2016.

https://www.recode.net/2018/3/5/17081520/reddit-russia-2016-election-ads-organic-content

https://www.vox.com/policy-and-politics/2018/3/5/17080302/trump-russia-news-kushner-mueller //LEs associés de Trump vont y passer

Après la fusillade de Parkland, un regard vers l’avenir…

Après dix jours de vacances parlementaires Le Congrès ds États-Unis d’Amérique est revenu hier Lundi en session et les élèves du lycée Marjory Stoneman Douglas sont rentrés. La droite a profité de la pause pour tenir le grand rassemblement annuel de la droite conservatrice le CPAC.  Le tumulte causé par les répercussions de la tuerie de Parkland n’a pas empêché de remettre à Ajit Pai, l’homme que Donald Trump a nommé à la tête de l’administration des Télécoms  et qui a promulgué la fin de la neutralité des opérateurs de l’Internet le prix Charlton Heston (en l’occurrence un fusil de fabrication artisanale). Une des vedettes du CPAC a d’ailleurs été la mini LePen qui prépare sans doute son retour au premier plan de la politique après les déboires de sa tante et avec la bénédiction du grand-père.

Contrairement aux massacres précédents la tuerie de Parkland ne s’est pas évaporée  dans les nuages médiatiques. Elle est tellement restée au premier plan que Donald Trump y a consacré l’essentiel de ses interventions de la semaine passée et que la Chambre des Représentants a prévu de légiférer, peut-être dans la semaine.

En quelques dix jours les jeunes rescapés de Parkland ont provoqué un choc et créé un mouvement que personne n’ croyaient possibles. Il est imprudent de penser que l’opinion a complètement basculé mais porter un regard plus acéré sur le phénomène n’est pas superflu.

Les précédents.

La masse des massacres précédents semblait plutôt immuniser la société contre l’émotion et les réactions fortes mais des signes avant-coureurs existaient. En 2000 la « Million Mom March » avait amené à Washington plusieurs centaines de milliers de personnes dans la capitale et dans d’autres villes. L’autre événement marquant et sans doute point d’inflexion dans l’évolution plus ou moins souterraine de l’opinion sur la question des armes s’est produit avec l’attaque de l’école élémentaire de Sandy Hook en 2012 qui a conduit Barack Obama a exprimer une détermination inédite qui cependant n’est pas allé jusqu’à prendre le risque d’affrontement frontal avec le Congrès pour faire évoluer la législation. La question d’une réglementation de la possession et du commerces des armes à feu est en permanence présente dans la société comme en atteste les organisations comme la campagne Brady ou l’organisation de la députée Giffords  elle-même victime d’un tir en pleine tête dans l’exercice de sa fonction. Les études sur la violence comme élément fondateur de la culture du pays elle aussi n’ont  jamais cessé.

Parkland.

En quoi la tuerie de Parkland serait-elle différente ?

On ne peut oublier le contexte d’un pays profondément divisé dans lequel l’élection de Donald Trump a avivé les tensions, où les tensions raciales jamais résolues depuis la guerre de Sécession sont elles aussi exacerbées.

Les massacres par armes à feu ne sont pas tous équivalent dans l’opinion. Les tueries dans les écoles comme Sandy Hook portent évidemment une charge émotionnelle particulière. La tuerie de Parkland présente deux différences notables avec celle de Sandy Hook. Au lieu d’une école élémentaire le lycée Marjory Stoneman Douglas recoit des adolescents et de jeunes adultes capables de s’exprimer. Et ils se sont exprimer en direct sur les réseaux sociaux pendant le drame. L’émotion suscitée par la diffusion des images (et des sons) a ainsi été portée par les témoignages des jeunes gens rescapés.
La capacité de ces jeunes gens à tenir un discours cohérent et articulé à étonné et ouvert la voie aux habituelles théories conspirationnistes : ce sont des acteurs spécialisés payés pour faire des interventions politiques.

Parkland étant une banlieue aisée de Miami où la population est plus riche (et un peu plus blanche) que la moyenne de l’état de Floride il n’est pas vraiment étonnant que se soient trouvés parmi les élèves des jeunes gens formés au discours.

Les personnalités ont a coup sûr joué un rôle mais pas seulement.. Voir les rescapés (ressuscités ?) d’une fusillade dans une école être capables de tirer des enseignement ne pouvait que frapper les esprits. Ces enfants en fin de cycle secondaire ne sont    plus vraiment des enfants même s’ils ne sont pas des citoyens de plein droit,  des électeurs. Certains voteront aux élections de Novembre.  Nous assistons à une des premières manifestations de cette génération née autour du tournant du siècle qui n’a connu que l’univers de l’après 11 Septembre 2001, mondialisé et sans la guerre froide qui a structurée la moitié du vingtième siècle. Sa perception du monde et des menaces ne peut pas être identique à celle de ses aînés. Jusqu’à présent les échos de la parole des jeunes gens de Parkland a été  entendu dans d’autres états de la côte Est. Envahira-t-il tout le territoire jusque dans les états ruraux du centre ? Le développement du mouvement et le succès des manifestation prévues en Mars seront plus importants que les développements parlementaires  des jours qui viennent.

 

Pour ceux que cela intéressent mes liens de travail sur le sujet (les dernier lien est hors sujet).https://www.vox.com/science-and-health/2018/2/23/17044810/guns-killing-high-school-kids-alarming-rates

https://www.vox.com/policy-and-politics/2017/11/9/16618472/mental-illness-gun-homicide-mass-shootings

https://www.voterstudygroup.org/publications/2016-elections/placing-priority

https://www.truthdig.com/articles/unlearning-war/ //Désapprenons la guerre

https://www.truthdig.com/articles/counting-young-people-stop-deadly-weapon-white-male-rage/

https://www.truthdig.com/#15196866227651&action=collapse_widget&id=0&data=

https://www.thetrace.org/rounds/las-vegas-shooting-cable-news-coverage-analysis/

https://www.thetrace.org/2018/01/nra-russia-timeline/

https://www.thenation.com/article/the-gun-industry-is-weaker-than-it-looks/

https://www.thenation.com/article/dont-be-fooled-the-nra-doesnt-want-to-ban-bump-stocks/ //NRA posture pour faire semblant

https://www.salon.com/2018/02/26/backfire-do-mass-shootings-only-harden-existing-attitudes/

https://www.salon.com/2018/02/15/on-social-media-parkland-students-subvert-the-news-cycle/

https://www.motherjones.com/politics/2018/02/trump-campaign-fundraise-parkland-shooting-florida/

https://www.motherjones.com/politics/2018/02/trump-blames-florida-school-shooting-on-russia-probe/ //Rien ne les arrêtte.

https://www.motherjones.com/politics/2018/02/kids-have-alway-fought-our-hardest-battles-gun-rights-are-no-different/

https://www.motherjones.com/politics/2015/10/columbine-effect-mass-shootings-copycat-data/

https://www.motherjones.com/politics/2014/10/mass-shootings-increasing-harvard-research/

https://www.motherjones.com/politics/2012/07/mass-shootings-map/

https://www.commondreams.org/news/2018/02/17/read-and-watch-stoneman-douglas-high-school-students-powerful-plea-gun-control

https://www.alternet.org/suprising-unknown-history-nra

https://www.alternet.org/activism/who-was-marjory-stoneman-douglas

https://www.alternet.org/news-amp-politics/fix-media-coverage-mass-shootings

https://www.alternet.org/news-amp-politics/businesses-are-fleeing-nra-wake-parkland-school-shooting

https://www.alternet.org/news-amp-politics/already-5-potential-parkland-shooter-copycats-weapons-caches-have-been-seized

https://www.alternet.org/human-rights/watch-congress-members-who-took-money-nra-flat-out-refuse-comment-gun-control

https://twitter.com/ProudResister/status/967460781733236736 //Liste des sociétés ayant rompus leur liens avec la NRA

https://thinkprogress.org/tag/parkland-shooting/

https://thinkprogress.org/survivor-parkland-massacre-call-to-action-b66845100948/

https://thinkprogress.org/corporations-nra-f0d8074f2ca7/

https://theintercept.com/2018/02/25/young-people-guns-marketing-video-games/ //Les fabricants d’armes visent la jeunesse.
https://talkingpointsmemo.com/edblog/liability-as-a-part-of-gun-policy-reform //Exemple de la lutte contre les compagnies du tabac.
https://slate.com/news-and-politics/2018/02/second-circuit-upholds-stringent-restrictions-on-firearms-outside-the-home.html //Les lois rstrictives peuvent passer les tribunaux.

https://slate.com/news-and-politics/2018/02/how-real-crisis-actors-help-first-responders-prepare-for-emergency-situations.html

https://poll.qu.edu/images/polling/us/us02202018_ugbw51.pdf/ //Quinipiac U poll du 2/02/2018

https://newrepublic.com/minutes/147094/america-just-first-social-media-school-shooting

https://newrepublic.com/article/147199/parkland-different

https://newrepublic.com/article/147189/gun-control-movements-silent-ally-supreme-court

http://www.truth-out.org/opinion/item/43595-violence-is-in-the-dna-of-american-society-henry-giroux-on-gun-violence-and-administration-agendas#15196888840101&action=collapse_widget&id=0&data=

http://www.truth-out.org/opinion/item/43662-behold-the-reckoning-of-a-gun-culture-in-collapse#15196904018591&action=collapse_widget&id=0&data=

http://www.pewsocialtrends.org/2017/06/22/americas-complex-relationship-with-guns/ //Trevor Noah excellent show and ideas to prevent school shootings
http://www.pewsocialtrends.org/2017/06/22/americas-complex-relationship-with-guns/ //Pew poll on guns du 2/06/2017

http://www.mcclatchydc.com/news/nation-world/national/article195231139.html

http://www.gunviolencearchive.org

http://www.9news.com/article/news/local/next/i-was-almost-a-school-shooter/73-520738916

http://lawcenter.giffords.org/wp-content/uploads/2017/04/DV-Legislation-Factsheet-2015.pdf

http://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0077552

https://en.wikipedia.org/wiki/Million_Mom_March

https://fivethirtyeight.com/features/why-dozens-of-mass-shootings-didnt-change-americans-minds-on-guns/

https://fivethirtyeight.com/features/politics-podcast-a-turning-point-in-the-guns-debate/

https://en.wikipedia.org/wiki/Sandy_Hook_Elementary_School_shooting

https://www.washingtontimes.com/news/2018/feb/26/trump-call-arm-teachers-resisted-teachers-unions-s/ //Ecouter la droite est toujours intéressant, parfois désopilant

https://www.youtube.com/watch?v=d7Uy0Uznw4E //viral video Trump season’s ending

 

 

 

 

 

La honte

Après leur entrée en retraite il y a quelques décennies mes parents se sont lancés dans la généalogie, activité fort en vogue à l’époque. Des annes durant ils ont cherché, visité des archives, déchiffré des documents. Ils ont profité de l’exploration de la branche picarde de la famille de mon père pour visiter les église de Thiérache ou les hortillonnages d’Amiens.  Ils ont ainsi pu produire une respectable somme d’informations et se poser à l’occasion des questions sur la conformité des filiations naturelles avec les filiations officielle.

Ma mère maintenant fatiguée ne se déplace plus mais se tient au courant. Elle reçoit en particulier une publication nommée « Le généalogiste picard ». Actualité oblige les dernières livraisons publient la généalogie de l’amienois  devenu président de la République. Curieuse ma mère explore ces données et repère des noms connus. Elle reprend ses propres travaux et confirme la concordance.

Oui, l’horreur!  J’ai bien des ancêtre en commun avec Emmanuel Macron. Je peux me consoler en constatant que cela remonte à plus de deux siècles ou que sur un territoire donné si vous considérer une distance temporelle suffisante tout le monde descend de tout le monde. Il y a quand même des indignités dont on préférerait se passer.

Older posts

© 2018 DOMINIC77

Theme by Anders NorenUp ↑