DOMINIC77

Un peu de tout

Le « shutdown » de Trump nous fait perdre le Nord.

Cet article de The Atlantic annonce une curieuse retombée du blocage partiel du gouvernement des États-Unis d’Amérique provoqué par l’obstination de Donald Trump à obtenir une reddition sans condition de ses adversaires politiques sur la question du mur de la frontière sud.

La dérive du pôle magnétique est assez désordonnée et imprévisible. Deux organismes ont ms ua pont un nouveau modèle pour en rendre compte, Le « British Geological Survey » et le « U.S. National Oceanic and Atmospheric Administration ». Leurs résultats devaient être publiés aujourd’hui (15/01/2019). On peut trouver ici le site de publication qui est fermé  faute de crédits de fonctionnement à cause du blocage.

Pas de commentaire.

Pour la taxe d’habitation

En nous faisant le « cadeau » de la taxe d’habitation Emmanuel Macron nous aurait-il privé de notre esprit critique?

Sans doute convaincu de devoir présenter un contre-poids à la suppression de l’ISF, l’impôt des riches, il a voulu agir avec en symétrie sur  un impôt des gens ordinaires. Il a pu s’appuyer  sur les dysfonctionnements de l’impôt de proximité pour ironiser sur les taxes stupides et insister sur la nécessité de baisse de la pression fiscale qui sert depuis longtemps à la droite pour justifier la destruction de l’état social.

Que signifie la taxe d’habitation?

Pourtant si nous revenons au principe voilà bien un impôt juste dans son principe et éminemment concret. Je paie pour que mes ordures soient collectées, pour les fossés le long de la maison soient nettoyés, pour que l’école des enfants soit confortable. De plus ces services sont organisés par une équipe municipale constituée d’élus de proximité que je rencontre dans la rue et qui souvent me connaissent.  Il n’existe pas de circuit politico-fiscal plus court que celui-là. Le détruire est détruire un élément vital de notre vie commune.

Que signifie sa suppression?

Au risque de répéter une évidence on doit redire que cette suppression participe du mouvement général de recentralisation imposé par l’autoritarisme macronien. Ce mouvement de la part d’un gouvernement de droite pourrait étonner vu la tendance générale des néolibéraux à saper les régulations et l’état en général.

Après l’état gaullien des trente glorieuses qui a voulu rebâtir une France industriellement forte nous assistons depuis plusieurs décennies à une déconstruction de l’état social qui vise à réorienter vers le capital le plus possible de moyens et à lui redonner les leviers de pouvoir.

La décentralisation sont on me rebat les oreilles depuis le début de ma vie d’adulte en est le plus visible label sous prétexte de rapprocher les centres de décision des populations concernées.

Le retour de l’état fort que Macron prétend impulser pourrait bien, au-delà du syndrome personnel  d’un mégalomane de salon signifier que nous sommes entrés dans une nouvelle phase. L’argent-roi a de nouveau besoin de l’autorité régalienne pour assurer son pouvoir et la collecte de ses bénéfices. Les gouvernements successifs ont concocté des lois dites « travail » qui ont provoqué sous Hollande comme sous Macron des réactions massives contre lesquelles on a vu une évolution nette de la doctrine policière anti-manifestation vers l’agressivité. Cette évolution s’est accentuée contre les gilets  jaunes.  Ce raidissement  répressif d’un pouvoir de plus en plus autoritaire serait-il plus que circonstanciel?  Pour sauver le règne de la finance d’un peuple qui ne la supporte plus jusqu’où ce pouvoir se sent-il en droit d’aller?

Quel avenir pour la taxe d’habitation?

Si rien ne justifie les écarts importants entre communes ou les augmentations brutales il serait stupide de vouloir loger tout le monde à la même enseigne. En fonction des différences de situations locales, de projets des équipes municipales, de services rendus il est utile que les impositions diffèrent. Comme il est indispensable que des mécanismes de modérations et de partage entre territoires voisins, pas nécessairement municipaux existent.

Le correctif le plus important reste cependant d’ordre politique. Dans nos sociétés baignées dans une information circulante et non-contrôlée nous ne pourrons plus jeter négligemment un bulletin dans un urne et ne plus nous en préoccuper pendant plusieurs années. Le dialogue avec les équipes élues doit devenir permanent et être doté des moyens de coercitions des citoyens (révocation peut-être).

Le niveau local est celui où la politique devient concrète. le rétablir dans sa plénitude sera un des moyens de reconstruction de la  civilité. Jusqu’au rétablissement d’un impôt de proximité compris et accepté par tous car ils sauront à la fois à quoi il sert et comment il est piloté.

Quel responsable politique aura l’audace de se prononcer pour le retour d’une taxe d’habitation démocratique?

 

 

 

 

 

Alerte sur la Cour Suprême

La droite évangéliste va pouvoir invoquer la bénédiction divine. La juge Ruth Bader Ginsburg, figure éminente de la Cour Suprême des États-Unis d’Amérique fait figure de championne du progrès dans l’institution. Âgée de 85 ans elle a été nommée par Bill Clinton en 1993. Son âge en fait naturellement la cible de tous les regards comme la possible prochaine personne à se retirer. L’équilibre de la Cour déjà dangereusement incliné à droite serait irrémédiablement compromis pour des décennies si Donad Trump avait l’occasion de poursuivre son offensive de destruction judiciaire de la démocratie.

Or cette dame habituellement très assidue est absente depuis la réouverture de la session. On a annoncé coup sur coup qu’elle s’atait fraturé une côte dans un accident domestique et qu’elle avait subi une intervention chirurgicale pour ôter un tumeur cancéreuse de l’un  de ses poumons. La Maison-Blanche aux aguets serait en train d’établir une liste de candidats à la nomination.

Voilà qui ouvrirait le débat sur l’opportunité de changer les règles si les Démocrates reprennent les trois instances du pouvoir en 2020, présidence, Sénat et Chambre des Représentants. La Constitutionnelle permet de décider de l’augmentation du nombre de juges et donc ainsi pour un président de créer  la possibilité de nommer de nouveaux juges et rétablir un équilibre politique de l’instance qui décide en dernier recours des lois du pays. Cela a déjà été pratiqué dans le passé et ne souffre pas vraiment de critique autre que partisane.

Si les craintes se confirment cela ajoutera un point de conflit à la campagne électorale de 2020. En attendant il ne fait pas de doute que tous les ravis religieux de la droite, le vice-président Mike Pence en tête, vont se confondre en remerciements au seigneur pour leur faire se cadeau sans penser une seconde à la souffrance de la vieille dame.

 

Et Trump parla…pour ne rien dire

Il a parlé.

Pour la première fois depuis sa prise de fonction Donald Trump a endossé les habits du Président et pratiqué l’exercice du discours solitaire et solennel depuis le bureau ovale. On le savait débatteur efficace et tribun spectaculaire. Il s’est montré pâle dirigeant.

Alors que l’on attendait un discours enflammé, rédigé par un des derniers survivants de la première vague de collaborateurs extrémistes de la Maison-Blanche, Stephen Miller. On s’attendait même à l’annonce de l’arme nucléaire qu’aurai constituée la déclaration d’une urgence nationale à la frontière sud. Donald Trump n’a fait que réciter son catalogue habituel de petits mensonges et récriminations à l’encontre de ses opposants.

Un discours en apparence anodin.

Qu’a t-il dit?

Il a répété l’argumentaire battu et rebattu les dernières semaines.

On retrouve bien dans l’affirmation d’une crise sécuritaire à la frontière avec le Mexique les obsessions de Miller que Trump a fait perfuser et se développer dans la foule de ses soutiens. Peu importe que la crise soit avant tout humanitaire, et du côté mexicain. Cette crise a pour origine circonstancielle l’arrivée du fameux convoi de migrants d’Amérique Centrale dont Trump a voulu faire un argument électoral en Novembre. Elle a aussi été provoqué par le durcissement des contrôles aux points d’entrée. On peut aussi rappeler que l’émigration résulte du chaos induit dans les pays d’origine, en particulier le Honduras, déstabilisés par la politique des États-Unis d’Amérique. L’affirmation d’une crise majeure entre en contradiction avec la revendication trumpienne d’un projet d’infrastructure à 5,7 milliards de dollars qui se déploiera sur des années. En fait le coût final véritable devrait être bien supérieur. En substance il dit « la maison brûle » mais propose comme solution de mettre à l’étude la construction d’une caserne de pompier. La tonalité sécuritaire du discours semble résumer une pensée trumpienne réduite à sa plus simple expression : les immigrants viennent pour nous tuer.

L’immigration illégale serait la cause de baisse de salaires. Au plus cet effet est marginal et ne porte que sur les plus bas salaires qui sont maintenus à leur niveau par la politique des Républicains.

Les Démocrates ont demandé une clôture en acier au lieu d’un mur en ciment. Voilà le mensonge le plus flagrant et le moins attendu de la prestation. Les Démocrate n’ont rien demandé de tel mais cette évolution semble depuis quelques jours être dans l’esprit de Donald Trump la preuve qu’il présente à l’opinion de sa volonté de compromis. Il voudrait ainsi montrer qu’il n’est pas le monstre borné que décrivent ses opposants alors qu’il ne cède rien sur le fond.

Le mur se remboursera tout seul car la drogue venant par la frontière coûte plus que la somme demandée.. On sait que la drogue entre par les points d’entrée légaux actuels et passe en bonne part par la mer et non la frontière terrestre sud. L’effet du mur sur l’entrée de la drogue serait donc à peu près nul. De plus la mise en équivalence du coût de la drogue et de la dépense de construction du mur ne repose sur aucune démonstration économique.

Le mur se remboursera par le nouvel accord commercial et douanier avec le Mexique. Encore une fois Trump fait le service après-vente d’un de ses supposés succès. La renégociation de l’accord connu sous le nom de NAFTA  n’a modifié que très partiellement le fonctionnement et le Congrès ne l’a toujours pas ratifié. L’effet ici aussi est tout sauf démontré.

La banalité de la prestation a étonné mais il pourrait s’agir du premier pas d’une stratégie par étapes menant à la déclaration d’une urgence nationale dans quelques jours, après le déplacement du président sur le terrain. N’étant à l’aise que dans la crise permanente qui permet ses outrances Donald Trump aurait ainsi armé le fusil dont il ne tirera les cartouches que plus tard.

Les réactions des Démocrates.

La réaction en quelque sorte officielle du parti Démocrate a immédiatement suivi sous la forme d’une vidéo conjointe des deux leaders parlementaires Nancy Pelosi et Chuck Shumer. Ils ont réussi le tour de force de décevoir plus encore que Trump par la banalité de leur prestation convenue.

Par contre les candidats potentiels à la primaires en vue des élections de 2020 qui sont légion et commencent à entrer en pré-campagne ont mis l’accent sur les difficultés des employés des services publics touchés par le blocage budgétaire qui les prive de salaire. Ils ont compris que la partie se joue en partie dans cette catégorie que Trump voudati bien faire basculer par lassitude de son côté.

Et maintenant.

Malgré son apparence en demi-teinte cette intervention de Donald Trump pourrait avoir plus de signification qu’il n’y parait. Elle peut être le premier pas de l’offensive qui va se développer dans les jours qui viennent. Mais elle pourrait aussi montrer une des premières apparition des dérèglements d’une mécanique trumpienne qui ne fonctionne plus et ne parvient plus à trouver le ton juste.

A suivre.

Mes liens de travail :

https://thehill.com/policy/defense/422779-meet-trumps-pick-to-take-over-for-mattis-at-pentagon //Shanahan, le business aux commandes du Pentagone. Merci Donald.

08/01/2019

https://www.vox.com/policy-and-politics/2019/1/8/18173678/trump-shutdown-voter-florida

https://www.thenation.com/article/trump-hate-speech-violence-against-immigrants/

https://www.salon.com/2019/01/08/gop-sources-trump-aide-stephen-miller-writing-not-coherent-primetime-speech-border-wall_partner/

 

Gilets jaunes et péages

La Télévision publique n’en finit pas de ramer à faire le service après-vente de la réponse macronienne au peuple en jaune.
Cela ne trompe personne et ne mériterait pas une seconde d’attention.
Mais l’apitoiement sur les bénéfices perdus des actionnaires des sociétés d’autoroutes dépasse le moralement tolérable.
Si je me sens mal à constater la douleur des employés retrouvant leurs bureaux dévastés la destruction des machines de péages, instrument de la collecte d’un racket que tous savent immoral ne peut que me réjouir.
On ne peut plus parler de droit, de propriété, de contrats de concession en règle. On sait combien ces contrats concédés aux copains par opportunisme portent le poids de leur péché originel. Attaquer ces machines désigne l’ennemi des gilets jaunes, la finance, bien plus effectif qu’un pâle gouvernement

On n’a pas changé.

En 1993 :
la chanson « On n’a pas changé » de J-J. Goldman.

« J’ai des idoles en solde, j’ai quelques saints à céder
Des vieux leaders en vrai toc, j’ai des gourous périmés
Pas mal de stars de rock en stock, ex-rebelles « jetsettisés »

J’ai quelques dieux en boutique, 2, 3 prophètes à brader
Des discours à prix modique, des langues en bois démodées
Même un président pathétique, cynique et boursoufflé »

Sur le disque titré ROUGE….pas jaune.

Notes sur les élections intermédiaires aux États-Unis d’Amérique, la Chambre des Réprésentants

Les états, là où des choses importantes se passent.

Les feux de l’actualité braqués sur la Chambre des Représentants et le Sénat ne doivent pas détourner notre regard des autres scrutins associés le Jour de l’Election.
Ce qui se passera dans les états est particulièrement important dans l’ère de Trump. Les états restent des lieux de pouvoir et de législation dotés d’autonomie. Ils sont donc des lieux de résistance potentielle comme le montre la polémique sans fin sur les « cités sanctuaires » pour les immigrants. La protection des populations fragiles par les législations locales permet aussi de contrecarrer au moins en partie les décisions fédérales.

Les gouverneurs ont rarement le pouvoir de choix sur les redécoupages des cartes électorales mais ils sont toujours au premières loges pour observer voire infléchir les décisions. Le recensement de 2020 fournira les informations de base pour les prochaines cartes électorales opérationnelles à partir de 2022. Avoir le maximum de visibilité sur les opérations de redécoupage donnera un avantage déterminant. Les postes de gouverneur, surtout dans les états à population importante qui fournissent de gros contingents de grands électeurs présidentiels, deviennent donc stratégiques.

L’état des courses.

En 2018 les gouverneurs sont renouvelés dans 36 états dont 9 dirigés par des gouverneurs Démocrates, 26 par des Républicains et 1 (AL) par un Indépendant.

Le classeur Excel déjà utilisé nous donne ce tableau pour les élections des gouverneurs.

gov2018

FiveThirtyEight maintient un état de son agrégation des sondages ici.

Selon ces pronostiques les gouverneurs Démocrates devraient présider après les élections intermédiaires de 2018 des états groupant 194 millions de personnes contre 135 millions pour les gouverneurs Républicains même s’ils dirigent moins d’états. Les états les plus à droite sont souvent les plus ruraux et les moins peuplés.

Typiques de la Trumpolitique  : Géorgie, Floride, Kansas.

Les candidats au poste de gouverneur en Floride, Géorgie et Kansas sont de typiques trumpiens adoubés par le président.
Floride : Le racisme à peine voilé de DeSantis s’exprime d’autant plus qu’il a pour adversaire un noir.  Contrairement à Kobach au Kansas il rassemble efficacement les électeurs Républicains mais se trouve face à une coalition inédite.
Géorgie : Des purges insensées des listes électorales sont pratiquées par Brian Kemp, juge et partie, puisqu’il est Secrétaire de l’état et candidat au poste de gouverneur. Il aurait purgé plus d’un millions d’électeurs en majorité dans les communautés de couleurs qui votent Démocrates dans de larges proportions.
Kansas : le même genre de politique est prônée par Chris Kobach avec l’accent mis en plus sur l’immigration. L’état est à 80% Républicain mais le précédent de Sam Brownback a démontré dans l’état l’inanité des politiques économiques de la droite. La réputation de Kobach ne lui permet pas de grouper les troupes du GOP derrière lui comme un seul homme.
Kemp et Kobach font encore la course en tête dans ces états où leur parti est historiquement majoritaire alors que Gillum semble tenir la corde en Floride mais rien n’est joué.

Les élections à suivre de près.

Alaska : traditionnellement Républicain l’état du Nord-Ouest offre une situation inédite. Le poste de gouverneur était occupé par un Indépendant qui se désiste pour un Démocrate plutôt que pour les Républicains avec qui il s’était allié. Le siège autrefois occupé par Sarah Palin a déjà été l’objet d’un arrangement inter-partisan lors des élections précédentes mais une spécificité de l’état a brouillé les cartes. La part de la rente pétrolière retournée aux habitants a été réduite ce qui a provoqué du mécontentement. Cette situation particulière fournit aux Démocrates une occasion de reprendre un siège de gouverneur inattendu. Et une occasion de collaborer avec la sénatrice Lisa Murkowski, Républicaine assez indépendante de Donald Trump même si résolument de droite.

Floride : Se déroule ici une des batailles inattendues et significatives de cette phase. Dans un état souvent arbitre des élections présidentielles (Bush 2000) et à forte population hispanique d’origine cubaine un noir Démocrate Andrew Gillum est en passe de battre le dauphin du populaire et richissime Rick Scott qui ne pouvait se représenter et a donc opté pour briguer le siège du sénateur Démocrate Bill Nelson. Après un départ chaotique menacé par une poursuite judiciaire la campagne de Gillum a bien continué. Les Démocrates comptent sur un effet d’entraînement réciproque entre les campagnes sénatoriales et gouvernatoriales pour motiver les électeurs à voter. Les jeunes classiquement peu enclins à voter ont aussi dans l’état de Parkland des raisons particulières de se déplacer.

Géorgie : l’élection vedette pour un poste de gouverneur cette année. L’état a dans le passé consacré la venue de la population noire aux responsabilités avec le premier maire de couleur d’Atlanta, Maynard Jackson en 1974.
Les Démocrate ont perdu le poste de gouverneur en 2002. La candidature de Stacey Abrams, femme et noire, incarne l’évolution du parti. Première femme noire présentée à un poste de gouverneur par les grands partis elle est créditée de sondages proches de ceux de Brian Kemp. Le Républicain étant l’actuel Secrétaire d’état il est en charge des procédures électorales et donc se trouve juge et partie quand il s’agit de purger les listes électorales, sujet éminemment conflictuel dans un état où les populations de couleur et à faible revenu qui votent majoritairement pour les Démocrates sont visées en priorité. La purge des listes électorales, jeu favori des Républicains dans ce cycle, est au centre de l’élection en Géorgie.

Maine : Le gouverneur sortant du Maine, Paul LePage, est est un odieux personnage plus Trump que Trump. Son remplacement par la Démocrate Janet Mills devrait être facile dans cet état du Nord-Est mais rien n’est fait. A noter que le Maine expérimente le vote alternatif (« ranked choice voting ») qui est une des alternatives les plus intéressantes pour palier les défaut des systèmes majoritaires usuels.

Michigan : Dans le Midwest les plus gros enjeux se trouvent au Michigan et surtout au Wisconsin.

Oregon : Dans l’état médian de la côte Ouest la ré-élection de la Démocrate Kate Brown aurait du être une formalité. Malgré des difficultés conjoncturelles elle devrait l’emporter selon FiveThirtyEight mais son résultat sera sans aucun doute suivi avec attention car le point faible de la « libérale » côte Ouest pourrait se trouver dans cet état intermédiaire, plus bucolique que la chaude Californie et moins urbanisé que son voisin du nord l’état de Washington.

Wisconsin : La bataille anti-syndicale du gouverneur Républicain Scott Walker  a laissé des traces. Le basculement vers les Républicains à partir de 2010 dans un état qui a connu au début du vingtième siècle l’empreinte socialiste s’est confirmé avec l’élection de Donald Trump. Le basculement de cet état a représenté un choc pour les Démocrates. L’état actuel des études d’opinion laisse toutes les possibilités ouvertes. Richard Cordray, le protégé d’Elizabeth Warren et ancien directeur du « Consumer Finance Protection Bureau » mène selon les sondages après un départ laborieux.

On pourrait ajouter l’Ohio et même le Minnesosta parmi les états susceptibles d’offrir la victoire aux Démocrates.

Si le Maryland élit Ben Jealous ce sera une victoire inattendue pour cet ancien président de la NAACP.

Les élections des gouverneurs pourraient fournir aux Démocrates leur meilleur sujet de satisfaction après la Chambre des représentants. Vu leur déficit actuel il n’y aurait là rien d’étonnant. Les grands états donnent à la fois du pouvoir réel et les conditions de formation du personnel politique. Si on considère un état comme le pays en réduction les gouverneurs sont souvent vus comme des présidents en en réduction et en puissance.
Mes liens et notes des derniers jours sur le sujet :

20/10/2018

https://www.theatlantic.com/politics/archive/2018/10/the-first-muslim-women-could-be-heading-to-congress/573508/ //Vive Rachida Tlaib et Ilhan Omar.
https://thehill.com/homenews/campaign/412334-sanders-harris-set-to-criss-cross-iowa //C’est parti pour 2020.
https://www.commondreams.org/news/2018/10/19/were-voting-them-out-what-it-looked-when-horde-hoosiers-marched-bernie-sanders-early
https://www.commondreams.org/news/2018/10/19/just-three-days-genius-fundraising-campaign-progressive-group-pours-500000 //Les collectes de fonds Démocrates ont dépassé celles des Républicains (de plus d’un tiers selon 538). C’est exceptionnel en particulier une année d’élections intermédiaires. Les modalités de collecte et la provenance des dons, petits donateurs indivu=iduels plus que grades entreprises, semblent indiquer un changement de nature et pas seulement de niveau.
https://thehill.com/homenews/campaign/412263-early-voting-hints-at-huge-turnout
https://www.truthdig.com/articles/for-alaskan-politics-a-week-of-surprises/ //Un gouverneur Démocrate en Alaska? Cela va-t-il motiver Sarah Palin à revenir une politique? Chouette on va rire un peu.
21/10/2018
https://www.mediapart.fr/journal/international/211018/mid-terms-aux-etats-unis-l-election-de-tous-les-dangers
https://thehill.com/homenews/administration/412410-trump-threatens-maximum-penalties-for-voter-fraud //Faute de pouvoir prouver on menace.
https://www.salon.com/2018/10/20/two-weeks-before-the-blue-wave-here-are-5-ways-the-democrats-could-still-totally-blow-it/ //L’inquiétude Démocrate n’est sans doute pas infondée et reflète la confusion de l’époque (par Andrew O’Hehir).
https://www.alternet.org/nightmarish-political-scene-paul-krugman-details-infuriating-way-trump-will-wrestle-power-dems-if
https://fivethirtyeight.com/features/election-update-republicans-overall-senate-chances-are-holding-steady/ //Joe Donnelly à 82% de chances. Claire McCaskill menant de 2 points. Tina Smith (MN remplaçante d’Al Franken) en baisse à 88% de chances. Dean Heller en hausse à 57% de chances, cohérent avec les autres sondages. En Floride Rick Scott mène 47 à 45 devant Bill Nelson (après l’ouragan Michael).
https://talkingpointsmemo.com/edblog/where-are-we-4 Attention aux élection gouvernatoriales (MidWest et Sud-Est) vu les répercussions sur 2020 et les redécoupages de 2022.
https://thehill.com/homenews/senate/412346-manchin-wrestles-with-progressive-backlash-in-west-virginia //Manchin « lâchement politicien » pour les plus engagés des électeurs Dems. Il voulait gagner l’élection à droite. Il pourrait la perdre à gauche. Tout le dilemme des Démocrates dans la période. MoveOn et Planned Parenthood ont exprimé leur déception.

24/10/2018

https://slate.com/news-and-politics/2018/10/donald-trump-bigotry-midterms.html //Méthode Coué? Un peu plus? Enfin si on veut…
https://www.thenation.com/article/trumps-midterms-strategy-is-fear-lies-and-white-nationalism/ //L’avis contraire à THe Nation.
https://newrepublic.com/article/151858/americas-relentless-suppression-black-voters //C’est bien la démocratie dans sa base représentative insuffisante mais nécessaire qui est attaquée depuis longtemps.
https://www.commondreams.org/news/2018/10/23/historic-shift-and-catching-voters-225-democrats-running-congress-2018-back-medicare //52% des candidats Démocrates intègrent « Medicare for All » le programme d’assurance-santé publique.
https://talkingpointsmemo.com/news/trump-has-no-plan-to-deal-with-caravan-if-it-arrives //La rhétorique trumpienne n’est que de la rhétorique électorale.
https://www.vox.com/policy-and-politics/2018/10/23/18003286/2018-midterm-elections-polls-open-close-times-date-ohio-kentucky
https://fivethirtyeight.com/features/governors-update-maine-michigan-and-minnesotas-races-are-looking-pretty-blue/
https://fivethirtyeight.com/features/were-back-from-the-future-which-of-these-wildly-different-midterm-outcomes-would-you-believe/ //Regarder de près la Floride et les hispaniques. Les sièges critiques (pour le GOP) en CA.
https://fivethirtyeight.com/features/election-update-some-competitive-races-have-little-to-no-polling-thats-a-problem/?ex_cid=2018-forecast
https://www.wired.com/story/flipping-texas-elections-voter-registration-tech/ //Enfin Austin ce n’est pas le TX.
https://talkingpointsmemo.com/news/maine-ranked-choice-voting-november-general-election //L’innovation du Maine risque de passer derrière le résultat des élections malgré son importance.
https://talkingpointsmemo.com/muckraker/black-voter-group-goes-to-court-over-voter-registration-issue-in-memphis //Encore et toujours la purge d’électeurs de couleurs dans le Sud.
https://thinkprogress.org/north-carolina-hurricane-florence-early-voting-election-3ce3367681e4/ //Dans certains cas la participation au vote anticipé baisse.

25/10/2018

https://www.vox.com/policy-and-politics/2018/10/25/18010928/2018-midterm-elections-voting-rights-purges
https://www.vox.com/2018/10/25/18001684/2018-midterms-hacked-russia-election-security-voting //Les signes de vulnérabilité des systèmes électoraux sont bien là.
https://newrepublic.com/article/151871/essential-difference-bernie-sanders-elizabeth-warren
https://talkingpointsmemo.com/dc/democrats-look-to-grind-out-a-must-win-against-their-top-senate-target //Dean Heller toujours en course.
https://talkingpointsmemo.com/news/north-carolina-lt-gov-dan-forest-voter-fraud-video
https://fivethirtyeight.com/features/trump-style-politics-will-be-put-to-the-test-in-florida-georgia-and-kansas/ //Floride : le racisme à peine voilé de DeSantis. Géorgie : les purges insensées des listes électorales par Brian Kemp. Kansas : la même chose par Chris Kobach.
https://www.motherjones.com/politics/2018/10/in-defense-polling-midterms-micah-cohen-fivethirtyeight-mother-jones-podcast/
https://www.vox.com/policy-and-politics/2018/10/25/17647800/midterms-2018-tennessee-bredesen-blackburn-democrats //UN mec ennuyeux pour la victoire. Phil Bredesen pourrait ainsi cacher son penchant à droite.
https://www.thenation.com/article/the-most-important-ballot-measures-of-2018/ //Les mesures soumises au vote ce 6 Novembre. OH : réforme de la répression du trafic de drogue, moins d’incarcération. WA : politique climatique. LA : réforme anti-raciste des jurys. FL : restauration des droits des ex-condamnés. CO : protection de la propriété privée contre l’intervention du gouvernement destinée à protéger contre les autorisations de forage pétrolier (a contrario : comme quoi le gouvernement peut protéger contre les abus de l’argent). CO : Impôt sur les plus riches pour financer l’éducation. NV : inscription automatique des électeurs avec le permis de conduire. MI : Consolidation des droits de vote. CA : contrôle des loyers. OR : deux propositions rétrogrades au scrutin. Rappeler les lois de l’état qui protègent les migrants (sanctuary laws). interdiction des financements publics pour l’avortement. SD : régulation du processus électoral et son financement. NC : les assemblées dominées par le GOP veulent faire entrer dans la loi les purges des listes électorales. MO : une politique de hausse contrôlée des bas salaires.
https://www.vox.com/policy-and-politics/2018/10/25/17999748/2018-midterm-elections-ohio-wisconsin-michigan //Les Dems doivent regagner des électeurs passés chez Trump en 2016. Ils mènent légèrement dans les zones rurales ou industrielles sinistrées.
Les femmes des zones péri-urbaines s’éloignent de Trump du fait de ses attitudes personnelles et de ses politiques comme ce qui transparaît avec l’affaire Kavanaugh. MI gov : Gretchen Whitmer mène de 10 points. OH senate : Sherrod Brown mène de 30 points chez les femmes. WI gov. : Cordray mène de 14 points chez les femmes.
Le dernier bastion à mobiliser : la population de couleur qui s’est plus abstenu en 2014 et 2016.
Les facteur locaux jouent aussi comme la popularité de Sherrod Brown en Ohio
https://fivethirtyeight.com/features/election-update-romney-clinton-districts-are-overrated-obama-trump-districts-are-underrated/
https://fivethirtyeight.com/features/how-actblue-is-trying-to-turn-small-donations-into-a-blue-wave/ //La nouveauté dans les collectes de fonds Démocrate n’est pas que quantitative.
https://talkingpointsmemo.com/dc/house-republicans-dropping-big-money-to-shore-up-seats-once-viewed-as-safe //Quand à la gestion des fonds par le GOP elle est toujours bien centralisée et cible des sièges pourtant jugés sûrs. Ce ne semble pas être la panique mais plutôt la gestion de la part du feu. Certaines circonscriptions ont été jugées perdues et donc on n’y gaspille pas d’argent.
https://talkingpointsmemo.com/news/unopposed-2018-midterm-races //Malgré l’intensité du débat il y a des compétitions sans compétition cette année, dans les deux camps.
https://www.truthdig.com/articles/theres-something-suspicious-going-on-with-georgias-voting-machines/ //Après le Texas les machines à voter de la Géorgie, hors d’âge, posent des problèmes de fiabilité.

26/10/2018

https://www.theatlantic.com/politics/archive/2018/10/how-kamala-harris-will-campaign-against-trump/573967/
https://www.npr.org/2018/10/26/660670687/poll-trump-seen-as-important-factor-in-americans-vote-as-democrats-open-up-lead
https://apps.npr.org/dailygraphics/graphics/marist-deficit-20181025/child.html?mode=childlink&utm_source=nprnews&utm_medium=app&utm_campaign=storyredirect //Pas la bonne rubrique mais…
https://thehill.com/homenews/senate/413246-corkers-imminent-departure-puts-saudi-sanctions-in-doubt
https://thehill.com/homenews/campaign/413163-dems-hold-active-discussions-on-2020-debates //La direction « centriste » va défendre chèrement sa peau.
https://thehill.com/homenews/campaign/413263-biden-to-campaign-for-two-democrats-in-iowa //On savait depuis longtemps qu’il est parant en 2020 au nom de l’establishment Clintono-obamien.
https://thehill.com/homenews/campaign/413261-gillibrand-if-reelected-i-will-serve-my-six-year-term //Dire que l’on ne sera pas candidate a un petit goût de « retenez-moi sinon je fais un malheur ».
https://www.motherjones.com/crime-justice/2018/10/pro-choicers-fear-for-the-future-should-anti-abortion-crusader-mike-dewine-become-ohio-governor/ //les enjeux spécifiques en Ohio : un gouverneur particulièrement anti-avortement.
https://slate.com/news-and-politics/2018/10/midterms-gillum-desantis-stacey-abrams-brian-kemp.html //Encore une lsite de cas critiques.
https://www.salon.com/2018/10/26/aclu-warns-that-gop-voter-suppression-could-swing-senate-races-in-arizona-north-dakota/
https://fivethirtyeight.com/features/how-to-make-sense-of-this-weeks-mail-bombs/ //Qu’arrive-t-il à 538? De plus en plus dans le débat politique.
https://fivethirtyeight.com/features/are-republicans-losing-the-health-care-debate/ //La protection santé bien de le débat électoral. Et les Républicains à la traîne.
https://www.lsu.edu/manship/files/cook_manship_report_final.pdf //Cook report. Données complètes sur l’état de l’opinion fin Octobre. Les Républicains n’ont pas réussi à sortir la santé du débat électoral ni à mettre l’immigration en première position.
https://talkingpointsmemo.com/news/trump-11-hour-effort-stop-blue-wave //Envoyer Trump sur le terrain ne pourrait-il se révéler contre-productif dans certains états comme la Floride?
https://fivethirtyeight.com/features/democrats-have-a-whac-a-mole-problem-in-the-senate/
https://www.thenation.com/article/if-you-build-a-left-movement-the-candidates-will-come/
https://www.wired.com/story/tech-workers-overwhelmingly-support-democrats/ //Cory Booker, et tous les Démocrates favoris des techies. Plus du double de dollars collectés que la « bête » Beto O’Rourke.
https://fivethirtyeight.com/features/what-if-only-men-voted-only-women-only-nonwhite-voters/ //Très intéressant.

27/10/2018

https://projects.fivethirtyeight.com/2018-midterm-election-forecast/governor/?ex_cid=irpromo
https://thehill.com/homenews/campaign/413397-pipe-bombs-threaten-to-derail-gop-midterm-messaging
https://theintercept.com/2018/10/26/cesar-sayoc-foreclosure-steven-mnuchin/
https://www.salon.com/2018/10/27/thousands-of-absentee-ballot-applications-missing-in-largely-black-georgia-county/ //GA encore et toujours.
https://www.commondreams.org/news/2018/10/26/sanders-and-varoufakis-announce-alliance-craft-common-blueprint-international-new
https://www.commondreams.org/news/2018/10/26/gop-moves-cut-medicare-and-social-security-60-americans-say-repeal-trump-tax-scam
https://truthout.org/articles/georgias-kemp-purged-340134-voters-falsely-asserting-they-had-moved/
https://www.thenation.com/article/beto-orourke-is-for-real/ //Au secours de la victoire?
https://newrepublic.com/minutes/151921/man-arrested-massacre-pittsburgh-synagogue

Notes sur les élections intermédiaires aux États-Unis d’Amérique, la Chambre des Réprésentants.

Le cadre général.

Les Républicains détiennent une majorité de 23 sièges à la Chambre des Représentants.
On peut toujours télécharger ici le classeur Excel résumant les données des élections à la Chambre, au Sénat et aux postes de gouverneurs en jeu cette année.  Ici un rapport sur l’état électoral de l’opinion en fin Octobre. par le Cook Political Report et l’Université de Louisiane. Les Démocrates semblent dominer l’opinion sur les thèmes considérés comme importants.

Les enjeux de la majorité à la Chambre.

La Chambre des Représentants comme son nom l’indique apporte dans le système gouvernemental l’expression des territoires. A la différence du Sénat la représentativité de la population est à peu près assurée comme le spécifie la Constitution. Mais les pouvoirs législatifs effectifs de la Chambre sont sévèrement limités par les prérogatives d’un Sénat largement construit pour favoriser les petits états ruraux et surtout par les pouvoirs d’un président autorisé à opposer son veto et à passer des décrets présidentiels qui ont (presque) force de loi.
Une Chambre à majorité Démocrate ne pourrait donc sans doute pas faire passer des lois à sa convenance mais elle pourrait empêcher les Républicains de continuer à passer les leurs. Elle pourrait aussi tenter de passer des lois assez consensuelles pour recueillir les suffrages d’une minorité de parlementaires Républicains et ainsi introduire des coins dans l’unité du parti adverse et de son président. Si la défaite Républicaine s’avère et laisse présager une déconfiture en 2020 un espace politique s’ouvrira pour de telles tentatives.

Le Congrès, et la Chambre en particulier, dispose de pouvoir judiciaires spécifiques. Elle peut lancer des commissions d’enquêtes et même assigner les personnes, même à la plus haute fonction, pour exiger des informations jugées d’intérêt public. Si les Démocrates devaient ainsi attaquer les affaires, les impôts, les possibles délits financiers de Donald Trump et de la famille Trump la guerre serait ouverte et nous entrerions dans des territoires juridiques encore peu explorés. Il s’en suivrait des bagarres judiciaires homériques jusqu’à la Cour Suprême. Les plus ardents trumpistes comme Newt Gingrich ont averti. Si les Démocrates jouent à ce jeu ils verront à quoi a servi la nomination de Brett Kavanaugh.  Gingrich joue avec le feu. Il avoue que la nomination de Kavanaugh n’avait rien à voir avec la justice et tout à voir avec une prise de position partisane. Il promet la guerre si les Démocrates attaquent Trump pour avoir ses feuilles d’impôt niant ainsi la logique démocratique de l’élection.  Ici encore l’unité absolue du Parti Républicain n’est pas garantie, surtout après une élection perdue.

La famille Trump n’est pas la seule à pouvoir craindre de l’arrivée des Démocrates à la majorité de la Chambre. Plusieurs membres du cabinet sont soupçonnés de malversations (Ryan Zinke) ou de conflits d’intérêts mais le plus visible est probablement Wilbur Ross le ministre du Commerce.

Pour les Démocrates plusieurs autres scénarios se jouent cet automne. L’efficacité de leurs collectes de fonds, un des exercices obligés de la pratique électorale, a impressionné. Le phénomène n’est pas seulement quantitatif. Il a suffisamment marqué les analystes de FiveThirtyEight
pour qu’ils programment une étude spécifique  téléchargeable ici  sur l’organisation mise en place pour recueillir et répartir les sommes collectées. Si les petits donateurs individuels qui alimentent la machine Démocrate ne peuvent pas rivaliser avec les machines à cash géantes des milliardaires comme Sheldon Adelson le magnat des casinos de Las Vegas ou les frères Koch  ils représentent une base vivante et militante. Une récente décision de la Cour Suprême, encore peu appliquée a confirmé l’interdiction de l’anonymat des financements politiques. La question n’est plus taboue et reviendra dans le débat politique. Les candidats Démocrates à la primaire pour l’élection présidentielle de 2020 devront prendre en compte la question .
L’émergence d’une gauche multiple cristallisée par la campagne de Bernie Sanders en 2016 se poursuit et alimente l’espoir d’une victoire Démocrate à la Chambre ce 6 Novembre. Cette tendance largement hétérogène a encore besoin des Démocrates centristes pour faire échec à un Donald Trump qui à sa manière n’a pas tort de dénoncer une gauche selon lui extrême. Là se noue le drame Démocrate de cette phase : maintenir une unité entre des courants probablement contradictoires au fond mais liés par un commun intérêt autour de l’objectif de faire échouer l’entreprise Républicaine et trumpienne.

Où sont les chances des Démocrates?

Les évaluations sont globalement homogènes avec de petites différences suivant les organismes. Le nombre magique de 24 sièges pour arriver à la majorité est dans toutes les têtes. Le contexte général reconnu lui aussi par tous est à la défense du côté Républicain. On constate un grand nombre d’élections très compétitives qui devraient dans l’ensemble fournir des résultats plutôt favorables aux Démocrates.

Les sièges à prendre.
Une quinzaine de sièges devraient être facilement acquis. Quatre sont la suite de la restructuration de la carte des circonscriptions en Pennsylvanie. La carte précédente a été retoquée par les tribunaux qui ont imposé la nouvelle carte. Cinq sièges sans sortant (« open seats »: AZ02, CA49,MI11,NJ02,NJ11-voir note plus loin-) ne devraient pas présenter de difficulté particulière. Six sortant Républicains en danger (IA01,V110,MN02,MN03,IO06, KS03) sont la même catégorie.

Les sièges Démocrate en danger.
Trois sièges semblent être en très grand danger (PA14,NM01,MN08). Deux autres sièges semblent peu sûrs au Nevada.

Les sièges indécis.
Dans vingt-neuf cas les sortants Démocrates semblent en situation incertaine, 5 en Californie, 7 autres dans des circonscriptions gagnées par Hillary Clinton en 2016 (FL26,NJ07,PA02,TX07,TX32,WA08)et 9 autres dans circonscriptions gagnés de peu par Donald Trump (VA02,IA03,IL14,NJ03,VA07,OH01,MI08,VT04,NY19), 8 autres plus trumpistes peuvent être rangées dans cette catégorie (NC13,ME02,IL12,KY06,NY22,NM02,NC09,KS02).
Parmi les circonscriptions données par les sondeurs comme plutôt Républicaines (« Lean R ») 24 pourraient être à portée.

Les élections à suivre de près.

De la réussite des opérations de purges ciblées des liste électorales par les Républicains dépendra une partie des résultats. Les Nord-Dakota et la Géorgie ont dominé cette actualité mais ces opérations étant de celles qui se veulent discrètes il est certain que d’autres se produisent voire que nous ne voyons que la partie émergée d’un iceberg.

Plus que des circonscriptions des territoires seront à suivre.
Les indices existent d’une reconquête Démocrate du Midwest industriel sinistré et donc des populations laborieuses blanches historiquement Démocrates (Souvenez-vous de la mère de Bruce Springsteen lui disant « Nous votons pour les Démocrates, c’est le parti des ouvriers »). Ils devraient passer par les zones péri-urbaines et les femmes en priorité. Les résultats du Michigan, du Wisconsin, de la Pennsylvanie, de l’Ohio mais aussi des zones urbaines de l’Indiana ou de l’Iowa seront à regarder de près. Les mêmes indices existent plus diffus dans les Appalaches miniers sinistrés de la même manière que le Midwest industriel. Il serait bien étonnant de voir les Caroline ou la Virginie Occidentale basculer massivement mais le résultat de Richard Ojeda qui s’est fait une célébrité en soutenant la grève des enseignants et affiche un très intéressant profil de populiste populaire (pro-arme par exemple) donnera une indication majeure de la marche à suivre pour gagner.

Le Sud avec le Texas où les Démocrates rêvent depuis des années de chevaucher la vague démographique hispanique pour regagner la majorité constitue un autre terrain de bataille. Le soutien remarqué de Willie Nelson à la campagne de Beto O’Rourke pour arracher le siège de sénateur à Ted Cruz, ténor Républicain d’envergure nationale, donne le ton à condition que l’on se souvienne que Willie est aussi fondateur du « Farm Aid », organisation de soutien de petits exploitants agricoles. Le Parti Démocrate a semblé enfin prendre conscience de l’importance de la conquête des zones rurales sans y mettre encore les moyens. La reconquête du Sud considérée d’un point de vue comptable washingtonien se réduit sans doute à additionner les voix des blancs progressistes des villes et des banlieues avec les voix des noirs et des hispaniques tenues pour argent comptant. L’arithmétique peut y trouver son compte, certainement pas la politique (accessoirement la leçon est également vraie avec toutes les spécificités en France). Gagner le Sud sans traiter la question raciale, la question rurale et la question sociale est au mieux une victoire sans lendemain.

Demain (ou après-demain) les gouverneurs et le reste.

La nuit du 6 au 7 Novembre sera longue.

Note : les circonscriptions sont habituellement désignées sur 4 caractères : deux lettres pour l’abréviation de l’état et un nombre de deux chiffres pour le numéro de la circonscription dans l’état.
Mes liens et notes des derniers jours sur le sujet :

16/10/2018

https://newrepublic.com/article/151633/obamacare-became-winning-issue //Peut-être la plus grande défaite de DJT.
https://www.vox.com/2018/10/16/17965626/arizona-senate-martha-mcsally-kyrsten-sinema
https://www.motherjones.com/politics/2018/10/this-is-the-most-expensive-midterm-election-ever/ //Le financement de cette élection dépasse toutes les limites de la santé mentale.

17/10/2018

https://www.npr.org/2018/10/17/651181932/midterm-election-could-reshape-health-policy
https://thehill.com/homenews/senate/411767-saudi-mystery-drives-wedge-between-trump-gop //Enfin un coin entre DJT et le GOP?
http://prospect.org/article/how-gerrymandering-reform-can-win-states //Plusieurs chemins de réforme : les gouverneurs, les tribunaux, les initiatives de référendums, la loi.
https://truthout.org/articles/citizen-and-legislative-efforts-to-reform-redistricting-in-2018/
https://slate.com/news-and-politics/2018/10/dean-heller-jacky-rosen-nevada-senate-midterms.html //Celui que l’on donne perdant depuis des mois serait en passe de gagner. Y-a-t-il quelque chose à chercher ici pour comprendre ces élections? Le NV est notoirement difficie à sonder. Le poids électoral réel des Hispaniques est encore très mal connu. Comme l’AZ le NV a connu une émigration en grande partie hispanique et en partie venue de CA pour des raisons de pouvoir d’achat. Les deux facteurs devraient se combiner pour une évolution vers la gauche.
https://newrepublic.com/minutes/151759/new-republican-midterm-strategy-copy-democratic-ideas //Quand on n’a plus rien à dire il ne reste que l’hommage du vice à la vertu.
https://fivethirtyeight.com/features/senate-update-democrats-prospects-worsen-in-nevada-and-arizona/
https://www.npr.org/2018/10/17/657974547/khashoggi-disappearance-tests-ties-between-jared-kushner-and-saudi-crown-prince
https://www.mediamatters.org/blog/2018/10/17/fox-news-ad-chief-admits-advertisers-are-leaving-heres-whats-going/221714
https://www.thetrace.org/2018/10/nra-spending-decrease-2018-midterm-elections/ //Pas le plongeon définitif. Plutôt les basses eaux de mi-mandat avec un président Républicain. La chute est cependant assez forte pour être notée.
https://docs.google.com/spreadsheets/d/1peOepPqFLcThlNGJpJeUC4BkztRDwyP179SU2wwD5-w/edit#gid=929653351 //Le tableur des 3

18/10/2018

https://www.npr.org/2018/10/18/658255884/voter-turnout-could-hit-50-year-record-for-midterm-elections
https://truthout.org/articles/in-unusual-move-republican-party-begins-to-pull-money-from-incumbent-races/
https://www.alternet.org/news-amp-politics/michael-cohens-friend-explains-why-trump-frightened-his-ex-lawyers-betrayal-he-has
https://www.theatlantic.com/politics/archive/2018/10/trumps-popularity-key-outcome-midterm-races/573277/
https://www.theatlantic.com/ideas/archive/2018/10/lefts-trump-sized-tax-plans/573328/
https://thehill.com/hilltv/what-americas-thinking/412073-44-percent-rank-taxes-and-health-care-about-the-same-in-voting
http://prospect.org/article/how-independents-may-swing-four-races-governor //Quatre états sont à portée de gouverneurs indépendants :Maine, Kansas, Alaska et Rhode Island. L’Alaska est une longue histoire. Le Maine est un cas classique de triangulaire où l’indépendant Eliot Cutler a partagé les voix contre LePage avec le candidat Démocrate en 2010 et 2014. Les électeurs ont donc choisi d’adopter le vote alternatif (https://fr.wikipedia.org/wiki/Vote_alternatif) pour éviter la catastrophe du « first past the pole ».
https://fivethirtyeight.com/features/election-update-how-the-latest-fundraising-numbers-shifted-our-house-forecasts/ //Voir plus loin la remise en cause du modèle de 538.

19/10/2018

https://docs.google.com/spreadsheets/d/1UK4VjlTo6OAA53u8pKv-CDFyQcvC0dAf38e6FXEsCtY/edit#gid=1717204136
https://thehill.com/homenews/administration/412215-haley-our-political-opponents-are-not-evil
https://www.truthdig.com/articles/have-democrats-forgotten-about-this-summers-immigration-debacle/
https://www.vox.com/policy-and-politics/2018/10/19/17996718/latino-voters-midterms //Pas mieux qu’en 2016 chez les hispaniques. L’effort organisé des Démocrates ne semble pas plus performant qu’en 2016. La mobilisation électorale sera-t-elle différente?
https://www.huffingtonpost.com/entry/trevor-noah-scheme-voter-suppression_us_5bc99e6fe4b0d38b5876e1c6
https://www.salon.com/2018/10/19/analysis-brian-kemp-has-purged-over-300000-voters-from-georgia-rolls/ //Ils ne peuvent toujours pas s’arrêter.
https://www.commondreams.org/news/2018/10/19/gop-candidate-also-overseeing-georgia-elections-107000-voters-purged-yet-another //Les nombres varient mais on parle toujours de nombres à 6 chiffres. Sur une population en âge de voter de 8 millions de personnes 1 pourcent vaut 80000 électeurs.
https://fivethirtyeight.com/features/election-update-the-democrats-unprecedented-fundraising-edge-is-scary-for-republicans-and-for-our-model/ //L’angoisse du sondeur à quinze jours d’une élection qu’il craint de ne pas comprendre.
https://fivethirtyeight.com/features/even-if-turnout-among-young-people-is-higher-itll-probably-still-be-low/ //Les jeunes toujours en retrait de la politique (électorale).
https://fivethirtyeight.com/features/senate-and-governor-races-are-diverging-sharply-in-some-states/ //Down-ballot or not?
https://talkingpointsmemo.com/dc/early-voting-results-pour-in-turnout-enthusiasm-high //décidément difficile à lire mais indéniablement il se passe quelque chose. A minima une mobilisation exceptionnelle des électeurs précoces. Peut-être généralisable mais qui semble différenciée suivant les endroits et (peut-être) la sensibilité politique. Maricopa County, rouge et rurale vote moins que Tucson plus urbaine et bleue. De même les sondages Dems sont meilleurs dans le Midwest urbanisé.
https://www.motherjones.com/politics/2018/10/obamacare-ballot-measure-poll-utah-medicaid-expansion/

20/10/2018

https://www.theatlantic.com/politics/archive/2018/10/the-first-muslim-women-could-be-heading-to-congress/573508/ //Vive Rachida Tlaib et Ilhan Omar.
https://thehill.com/homenews/campaign/412334-sanders-harris-set-to-criss-cross-iowa //C’est parti pour 2020.
https://www.commondreams.org/news/2018/10/19/were-voting-them-out-what-it-looked-when-horde-hoosiers-marched-bernie-sanders-early
https://www.commondreams.org/news/2018/10/19/just-three-days-genius-fundraising-campaign-progressive-group-pours-500000 //Les collectes de fonds Démocrates ont dépassé celles des Républicains (de plus d’un tiers selon 538). C’est exceptionnel en particulier une année d’élections intermédiaires. Les modalités de collecte et la provenance des dons, petits donateurs indivu=iduels plus que grades entreprises, semblent indiquer un changement de nature et pas seulement de niveau.
https://thehill.com/homenews/campaign/412263-early-voting-hints-at-huge-turnout
https://www.truthdig.com/articles/for-alaskan-politics-a-week-of-surprises/ //Un gouverneur Démocrate en Alaska? Cela va-t-il motiver Sarah Palin à revenir une politique? Chouette on va rire un peu.

21/10/2018

https://www.mediapart.fr/journal/international/211018/mid-terms-aux-etats-unis-l-election-de-tous-les-dangers
https://thehill.com/homenews/administration/412410-trump-threatens-maximum-penalties-for-voter-fraud //Faute de pouvoir prouver on menace.
https://www.salon.com/2018/10/20/two-weeks-before-the-blue-wave-here-are-5-ways-the-democrats-could-still-totally-blow-it/ //L’inquiétude Démocrate n’est sans doute pas infondée et reflète la confusion de l’époque (par Andrew O’Hehir).
https://www.alternet.org/nightmarish-political-scene-paul-krugman-details-infuriating-way-trump-will-wrestle-power-dems-if
https://fivethirtyeight.com/features/election-update-republicans-overall-senate-chances-are-holding-steady/ //Joe Donnelly à 82% de chances. Claire McCaskill menant de 2 points. Tina Smith (MN remplaçante d’Al Franken) en baisse à 88% de chances. Dean Heller en hausse à 57% de chances, cohérent avec les autres sondages. En Floride Rick Scott mène 47 à 45 devant Bill Nelson (après l’ouragan Michael).
https://talkingpointsmemo.com/edblog/where-are-we-4 Attention aux élection gouvernatoriales (MidWest et Sud-Est) vu les répercussions sur 2020 et les redécoupages de 2022.
https://thehill.com/homenews/senate/412346-manchin-wrestles-with-progressive-backlash-in-west-virginia //Manchin « lâchement politicien » pour les plus engagés des électeurs Dems. Il voulait gagner l’élection à droite. Il pourrait la perdre à gauche. Tout le dilemme des Démocrates dans la période. MoveOn et Planned Parenthood ont exprimé leur déception.

24/10/2018

https://slate.com/news-and-politics/2018/10/donald-trump-bigotry-midterms.html //Méthode Coué? Un peu plus? Enfin si on veut…
https://www.thenation.com/article/trumps-midterms-strategy-is-fear-lies-and-white-nationalism/ //L’avis contraire à THe Nation.
https://newrepublic.com/article/151858/americas-relentless-suppression-black-voters //C’est bien la démocratie dans sa base représentative insuffisante mais nécessaire qui est attaquée depuis longtemps.
https://www.commondreams.org/news/2018/10/23/historic-shift-and-catching-voters-225-democrats-running-congress-2018-back-medicare //52% des candidats Démocrates intègrent « Medicare for All » le programme d’assurance-santé publique.
https://talkingpointsmemo.com/news/trump-has-no-plan-to-deal-with-caravan-if-it-arrives //La rhétorique trumpienne n’est que de la rhétorique électorale.
https://www.vox.com/policy-and-politics/2018/10/23/18003286/2018-midterm-elections-polls-open-close-times-date-ohio-kentucky
https://fivethirtyeight.com/features/governors-update-maine-michigan-and-minnesotas-races-are-looking-pretty-blue/
https://fivethirtyeight.com/features/were-back-from-the-future-which-of-these-wildly-different-midterm-outcomes-would-you-believe/ //Regarder de près la Floride et les hispaniques. Les sièges critiques (pour le GOP) en CA.
https://fivethirtyeight.com/features/election-update-some-competitive-races-have-little-to-no-polling-thats-a-problem/?ex_cid=2018-forecast

https://fivethirtyeight.com/features/election-update-some-competitive-races-have-little-to-no-polling-thats-a-problem/?ex_cid=2018-forecast

https://www.wired.com/story/flipping-texas-elections-voter-registration-tech/ //Enfin Austin ce n’est pas le TX.
https://talkingpointsmemo.com/news/maine-ranked-choice-voting-november-general-election //L’innovation du Maine risque de passer derrière le résultat des élections malgré son importance.
https://talkingpointsmemo.com/muckraker/black-voter-group-goes-to-court-over-voter-registration-issue-in-memphis //Encore et toujours la purge d’électeurs de couleurs dans le Sud.

25/10/2018

https://www.vox.com/2018/10/25/18001684/2018-midterms-hacked-russia-election-security-voting //Les signes de vulnérabilité des systèmes électoraux sont bien là.
https://newrepublic.com/article/151871/essential-difference-bernie-sanders-elizabeth-warren
https://talkingpointsmemo.com/dc/democrats-look-to-grind-out-a-must-win-against-their-top-senate-target //Dean Heller toujours en course.
https://talkingpointsmemo.com/news/north-carolina-lt-gov-dan-forest-voter-fraud-video
https://fivethirtyeight.com/features/trump-style-politics-will-be-put-to-the-test-in-florida-georgia-and-kansas/ //Floride : le racisme à peine voilé de DeSantis. Géorgie : les purges insensées des listes électorales par Brian Kemp. Kansas : la même chose par Chris Kobach.
https://www.motherjones.com/politics/2018/10/in-defense-polling-midterms-micah-cohen-fivethirtyeight-mother-jones-podcast/
https://www.vox.com/policy-and-politics/2018/10/25/17647800/midterms-2018-tennessee-bredesen-blackburn-democrats //UN mec ennuyeux pour la victoire. Phil Bredesen pourrait ainsi cacher son penchant à droite.
https://www.thenation.com/article/the-most-important-ballot-measures-of-2018/ //Les mesures soumises au vote ce 6 Novembre. OH : réforme de la répression du trafic de drogue, moins d’incarcération. WA : politique climatique. LA : réforme anti-raciste des jurys. FL : restauration des droits des ex-condamnés. CO : protection de la propriété privée contre l’intervention du gouvernement destinée à protéger contre les autorisations de forage pétrolier (a contrario : comme quoi le gouvernement peut protéger contre les abus de l’argent). CO : Impôt sur les plus riches pour financer l’éducation. NV : inscription automatique des électeurs avec le permis de conduire. MI : Consolidation des droits de vote. CA : contrôle des loyers. OR : deux propositions rétrogrades au scrutin. Rappeler les lois de l’état qui protègent les migrants (sanctuary laws). interdiction des financements publics pour l’avortement. SD : régulation du processus électoral et son financement. NC : les assemblées dominées par le GOP veulent faire entrer dans la loi les purges des listes électorales. MO : une politique de hausse contrôlée des bas salaires.
https://www.vox.com/policy-and-politics/2018/10/25/17999748/2018-midterm-elections-ohio-wisconsin-michigan //Les Dems doivent regagner des électeurs passés chez Trump en 2016. Ils mènent légèrement dans les zones rurales ou industrielles sinistrées.
Les femmes des zones péri-urbaines s’éloignent de Trump du fait de ses attitudes personnelles et de ses politiques comme ce qui transparaît avec l’affaire Kavanaugh. MI gov : Gretchen Whitmer mène de 10 points. OH senate : Sherrod Brown mène de 30 points chez les femmes. WI gov. : Cordray mène de 14 points chez les femmes.
Le dernier bastion à mobiliser : la population de couleur qui s’est plus abstenu en 2014 et 2016.
Les facteur locaux jouent aussi comme la popularité de Sherrod Brown en Ohio
https://fivethirtyeight.com/features/election-update-romney-clinton-districts-are-overrated-obama-trump-districts-are-underrated/
https://fivethirtyeight.com/features/how-actblue-is-trying-to-turn-small-donations-into-a-blue-wave/ //La nouveauté dans les collectes de fonds Démocrate n’est pas que quantitative.
https://talkingpointsmemo.com/dc/house-republicans-dropping-big-money-to-shore-up-seats-once-viewed-as-safe //Quand à la gestion des fonds par le GOP elle est toujours bien centralisée et cible des sièges pourtant jugés sûrs. Ce ne semble pas être la panique mais plutôt la gestion de la part du feu. Certaines circonscriptions ont été jugées perdues et donc on n’y gaspille pas d’argent.
https://talkingpointsmemo.com/news/unopposed-2018-midterm-races //Malgré l’intensité du débat il y a des compétitions sans compétition cette année, dans les deux camps.
https://github.com/PublicI/actblue-analysis //Etude du système de financement ActBlue.

26/10/2018

https://thehill.com/homenews/senate/413246-corkers-imminent-departure-puts-saudi-sanctions-in-doubt
https://thehill.com/blogs/blog-briefing-room/news/413247-gingrich-if-democrats-subpoena-for-trump-tax-returns-well-find //Newt joue avec le feu. Il avoue que la nomination de Kavanaugh n’avait rien à voir avec la justice et tout avec une prise de position partisane. Il promet la guerre si les Démocrates attaquent Trump pour avoir ses feuilles d’impôt s’ils gagnent la Chambre niant ainsi la logique démocratique de l’élection. Ils sont déjà en position défensive comme si la défaite annoncée leur paraissait inévitable.
https://talkingpointsmemo.com/edblog/gingrich-lets-cat-out-of-the-bag
https://www.alternet.org/news-amp-politics/former-gop-strategist-reveals-covert-message-trump-sent-neo-nazis-proclaiming
//Des signes que tout le monde comprend même si personne n’ose le dire. Sauf les nazis entre eux.
https://www.alternet.org/news-amp-politics/trump-lawyers-trump-foundation-portrait //Le procès de l aFondation Trump arrivera-t-il jusque devant les juges? Si oui nous pourrions rire, un peu, jaune parfois, mais rire du milliardaire qui se pense obligé d’acheter son propre portrait car personne n’en veut…avec l’argent de sa fondation caritative.
https://www.alternet.org/heres-how-trump-administration-bringing-back-child-labor //Le travail de jeunes, et après des enfants? DJT l’horreur absolue.

https://www.theatlantic.com/politics/archive/2018/10/how-kamala-harris-will-campaign-against-trump/573967/
https://www.npr.org/2018/10/26/660670687/poll-trump-seen-as-important-factor-in-americans-vote-as-democrats-open-up-lead
https://apps.npr.org/dailygraphics/graphics/marist-deficit-20181025/child.html?mode=childlink&utm_source=nprnews&utm_medium=app&utm_campaign=storyredirect //Pas la bonne rubrique mais…
https://thehill.com/homenews/senate/413246-corkers-imminent-departure-puts-saudi-sanctions-in-doubt
https://thehill.com/homenews/campaign/413163-dems-hold-active-discussions-on-2020-debates //La direction « centriste » va défendre chèrement sa peau.
https://thehill.com/homenews/campaign/413263-biden-to-campaign-for-two-democrats-in-iowa //On savait depuis longtemps qu’il est parant en 2020 au nom de l’establishment Clintono-obamien.
https://thehill.com/homenews/campaign/413261-gillibrand-if-reelected-i-will-serve-my-six-year-term //Dire que l’on ne sera pas candidate a un petit goût de « retenez-moi sinon je fais un malheur ».
https://www.motherjones.com/crime-justice/2018/10/pro-choicers-fear-for-the-future-should-anti-abortion-crusader-mike-dewine-become-ohio-governor/ //les enjeux spécifiques en Ohio : un gouverneur particulièrement anti-avortement.
https://slate.com/news-and-politics/2018/10/midterms-gillum-desantis-stacey-abrams-brian-kemp.html //Encore une lsite de cas critiques.
https://www.salon.com/2018/10/26/aclu-warns-that-gop-voter-suppression-could-swing-senate-races-in-arizona-north-dakota/
https://fivethirtyeight.com/features/how-to-make-sense-of-this-weeks-mail-bombs/ //Qu’arrive-t-il à 538? De plus en plus dans le débat politique.
https://fivethirtyeight.com/features/are-republicans-losing-the-health-care-debate/ //La protection santé bien de le débat électoral. Et les Républicains à la traîne.
https://www.lsu.edu/manship/files/cook_manship_report_final.pdf //Cook report. Données complètes sur l’état de l’opinion fin Octobre. Les Républicains n’ont pas réussi à sortir la santé du débat électoral ni à mettre l’immigration en première position.
https://talkingpointsmemo.com/news/trump-11-hour-effort-stop-blue-wave //Envoyer Trump sur le terrain ne pourrait-il se révéler contre-productif dans certains états comme la Floride?
https://fivethirtyeight.com/features/democrats-have-a-whac-a-mole-problem-in-the-senate/

https://www.thenation.com/article/if-you-build-a-left-movement-the-candidates-will-come/

https://www.wired.com/story/tech-workers-overwhelmingly-support-democrats/ //Cory Booker, et tous les Démocrates favoris des techies. Plus du double de dollars collectés que la « bête » Beto O’Rourke.

Notes sur les élections intermédiaires aux États-Unis d’Amérique, le Sénat.

Le cadre général.

Les Républicains détiennent une majorité de 51-49 au Sénat depuis le victoire surprise de Doug Jones en Alabama, état Républicain s’il en est, l’année dernière.
On peut toujours télécharger ici  le classeur Excel des élections à la Chambre, au Sénat et aux postes de gouverneurs en jeu cette année.
Il fait apparaître clairement les 35 compétitions pour le Sénat dont seulement 9 pour des sièges tenus par les Républicains. De plus parmi les Démocrates 8 se (re)présentent dans des états classés comme penchant plus ou moins vers les Républicains comme le montre la rubrique « Sénat » de « FiveThirtyEight »
Dix-huit d’entre eux seulement concourent dans des états à la majorité Démocrate solide comme le montre cet extrait du tableau.

Senate

Les petites manœuvres au Sénat.

La nomination de Brett Kavanaugh s’inscrivait au nombre de petites et grandes manœuvres de la direction Républicaine. Connaissant le difficile calendrier électoral des Démocrate Mitch McConnell a tout fait pour maintenir le Sénat en session et priver ainsi ses adversaires de possibilité faire campagne dans leurs états. Il a donc fait annuler une partie de la vacance du mois d’Août et inscrit un maximum de nominations de juges de droite au programme. Le leader des Démocrates au Sénat s’est attiré les foudres de la gauche pour avoir passé des accords avec McConnnell pour faire passer en bloc des nominations de juges. Le Démocrate un peu pris au piège a prétexté du besoin de ses collègues de faire campagne pour justifier sa décision. Après la défaite de la bataille pour la nomination du juge à la Cour Suprême cela a été assez mal reçu par la base.

Le glissement progressif à droite de la compétition pour le Sénat.

Alors que la carte électorale connue de longue date comme défavorable aux Démocrates ne semblait pas constituer une difficulté insurmontable il y a quelques mois dans le cadre d’une possible « vague bleue » les choses ont bien changées et la tendance est bien inversée. Nate Silver de FiveThirtyEight a consacré une étude à mesurer les corrélations entre les caractéristiques géographiques, sociologiques et politiques des circonscriptions et l’évolution de leur tendance électorale. Il trouve que l’évolution des votes pour le Sénat se trouve principalement dans des zones du Sud, rurales, à la population peu éduquée et peu hispanique. Ces profils correspondent à des zones à préférence Républicaine marquée.
La polarisation partisane de plus en plus marquée sur laquelle compte Donald Trump pour mobiliser ses supporters et accroître sa main-mise sur le Parti Républicain joue à plein. Les zones à tendance Républicaine deviennent plus Républicaines et inversement.

Les élections à suivre de près.

Un an avant la date des élections plusieurs sièges Républicains paraissaient promis à passer aux Démocrates. Cela a joué dans la décision de Jeff Flake en Arizona de ne pas se représenter dans un état où son hostilité vis-à-vis de Donald Trump lui interdisait logiquement tout espoir de succès. Quelques élections sur la balance seront donc indicatrices de la tendance globale. Les commentateurs se retrouvent pour estimer qu’une dizaine d’élections conditionnent la composition du Sénat. Si la poussée Républicaine se confirme deux pourraient suffire à emporter la décision. Les études actuelles ne permettent pas d’envisager une poussée Républicaine qui leur donne la majorité qualifiée de 60 pour-cent dont rêve Donald Trump qui enjoint souvent Mitch McConnell d’abolir la règle du « filibuster » qui permet à cette super-majorité d’outrepasser le blocage des décisions par une minorité supérieure à 41. Le vieux renard politique qu’est le chef de la majorité du Sénat sait que cette option pourrait être utile en cas de perte de la majorité qui est tout à fait possible en 2020 vu la carte électorale beaucoup moins favorable pour son camp lors des prochaines élections.
L’Arizona, état de John Mac Cain dont le siège a été pourvu d’un remplaçant par le gouverneur et n’est donc pas en jeu, semble depuis des années une cible à portée des Démocrates. Pour le second siège de sénateur la candidate Démocrate Kysten Sinema, ancienne du parti vert passée très à droite, a le profil pour gagner dans un état « rouge ». Longtemps au coude à coude dans les sondages elle est maintenant distancée par Martha McSally, fidèle de Donald Trump.

Dean Heller le Républicain  au Nevada.
Dans le tumulte de la nuit des élections les résultats apparaissent en fonction des fuseaux horaires, des heures de fermetures différentes des bureaux de vote dans les états, des procédures de dépouillement et des éventuels incidents ou recomptages. On ne choisit pas l’ordre dans lequel on les analyse. Le résultat de Dean Heller au Nevada sera à mon avis un des plus discriminants. Donné pour battu il y a quelques mois il fait aujourd’hui la course à égalité. Heller, critique de Trump après l’élection de 2016 s’est progressivement aligné comme les autres.

Joe Donnelly et Joe Manchin.
Les sénateurs Démocrates respectivement en Indiana et en Virginie Occidentale, des états emportés par Donald Trump en 2016, jouent la défense. Leurs résultats donneront une bonne indication de la tendance. La victoire de l’un au moins des deux est sans doute nécessaire aux Démocrates pour ne pas perdre significativement leur influence au Sénat. Les Démocrates devraient perdre au moins un des deux sièges.

Jon Tester au Montana.
Bien qu’il soit aussi élu dans un état à majorité Républicaine Jon Tester passait pour être relativement en sécurité. Les plus récents sondages indiquent que ce pourrait ne plus être vrai. Le Montana n’est pas un état-bascule mais présente des caractéristiques assez particulières. Il a par exemple un gouverneur Démocrate mais est connu pour la milice du Montana https://en.wikipedia.org/wiki/Militia_of_Montana une des organisation militante de droite les plus extrêmes des années 1990.

Beto O’Rourke au Texas.
On trouve sans aucun doute au Texas l’élection sénatoriale vedette de ce cycle. Cet état figure depuis longtemps parmi les cibles Démocrate sans pour autant que le parti y ait consacré de moyens très importants comme si le fruit mûr devait tomber à coup sûr dans ses mains du fait de l’évolution démographique et du poids croissant de la population hispanique. Cette attitude est très risquée en politique. La situation particulière de 2018 a mis en scène le politicien réputé le plus détesté du pays, Ted Cruz, et un jeune loup Démocrate devenu en une campagne vedette internationale dont Mediapart et Libération se sont sentis obligés de tirer le portrait. La betomania a atteint de tels niveaux qu’on le voir comme le prochain candidat à la présidence du PArti Démocrate, même et surtout s’il perd contre Cruz. Ses collectes de fonds ont atteint des sommets astronomiques et il faudrait une improbable cuisante défaite le 6 Novembre pour que son étoile pâlisse. Les derniers sondages lui laissent peu d’espoir même si les statistiques de vote anticipé  sont favorables, en particulier dans la zone où il habite.

Les autres sortants Démocrates en danger.

La position la plus délicate est celle de Heidi Heitkamp au Nord Dakota. Elle a choisi en connaissance de cause de voter contre la nomination de Brett Kavanaugh, indice qu’elle savait peut-être l’affaire mal engagée et qu’elle n’avait rien à gagner à trahir son camp contrairement à Joe Manchin qui a surenchérit récemment pour justifier son vote. Il sera intéressant d’analyser les votes s’il perd afin de déterminer si des votes lui ont manqué à sa gauche. Bill Nelson en Floride se trouve lui dans l’incertitude si on en croit les sondages. La Floride, état-bascule qui a fait gagner Georges Bush en 2000, est toujours susceptible de pencher d’un côté ou de l’autre. Les incertitudes de cette année sont nombreuses. L’ancien gouverneur richissime Rick Scott, populaire, se présente contre Nelson. La campagne des jeunes gens de Parkland a pu mobiliser la jeunesse mais le plus intéressant viendra de la communauté hispanique nombreuse dans l’état. Traditionnellement orientés du côté Républicain la diaspora cubaine anti-castriste a évolué mais elle a été rejointe par des immigrés de Porto-Rico supposés être remontés contre l’administration Trump après son traitement de l’ouragan de l’année dernière. Dernier élément le couronnement par les primaires Démocrates du maire de Tallahassee Andrew Gillum, un noir, pour la candidature au poste de gouverneur. Il est bien placé dans les études d’opinion et sa présence pourrait mobiliser l’électorat de couleur entraînant par contagion (effet « down-ballot/up-ballot ») un supplément de votes pour Nelson. A cou sûr le résultat de la Floride sera suivi de près. Bien que l’état soit situé à l’Est ses résultats arrive en général assez tard dans la soirée.

Le cas Menendez.

Au New-Jersey le sénateur Bob Menendez, typique représentant de l’establishment pourrait bien être rattrapé par ses casseroles judiciaires. Il a été blanchi au tribunal dans une affaire de corruption mais cela pourrait laisser des traces. Cela indique surtout l’état de décomposition morale des instances du Parti Démocrate.

Les « bonnes surprises » Démocrates éventuelles.

Si la « vague bleue » devait se produire et atteindre le Sénat les regards se tourneraient vers le Tennessee ou un ancien gouverneur populaire en son temps, Phil Bredesen, tente un retour en politique contre une Républicaine bon teint, Marsha Blackburn. Bredesen est le type de politicien Démocrate qui peut remporter un succès dans cet état. Peu de choses le distinguent sur le fond d’un Républicain ordinaire (pré-Trump). Au Misssissipi le Démocrate Mike Espy pourrait tirer parti d’une triangulaire dans laquelle s’affrontent deux Républicains. Si aucun ne remporte la majorité absolue un second tour est organisé un peu plus tard.
La nuit du 6 au 7 Novembre (tiens mon anniversaire) sera longue.

 

Mes liens et notes des deniers jours sur le sujet :
16/10/2018

https://newrepublic.com/article/151633/obamacare-became-winning-issue //Peut-être la plus grande défaite de DJT.
https://www.vox.com/2018/10/16/17965626/arizona-senate-martha-mcsally-kyrsten-sinema
https://www.motherjones.com/politics/2018/10/this-is-the-most-expensive-midterm-election-ever/ //Le financement de cette élection dépasse toutes les limites de la santé mentale.

17/10/2018

https://www.npr.org/2018/10/17/651181932/midterm-election-could-reshape-health-policy
https://thehill.com/homenews/senate/411767-saudi-mystery-drives-wedge-between-trump-gop //Enfin un coin entre DJT et le GOP?

https://slate.com/news-and-politics/2018/10/dean-heller-jacky-rosen-nevada-senate-midterms.html //Celui que l’on donne perdant depuis des mois serait en passe de gagner. Y-a-t-il quelque chose à chercher ici pour comprendre ces élections? Le NV est notoirement difficie à sonder. Le poids électoral réel des Hispaniques est encore très mal connu. Comme l’AZ le NV a connu une émigration en grande partie hispanique et en partie venue de CA pour des raisons de pouvoir d’achat. Les deux facteurs devraient se combiner pour une évolution vers la gauche.
https://newrepublic.com/minutes/151759/new-republican-midterm-strategy-copy-democratic-ideas //Quand on n’a plus rien à dire il ne reste que l’hommage du vice à la vertu.
https://fivethirtyeight.com/features/senate-update-democrats-prospects-worsen-in-nevada-and-arizona/
https://www.mediamatters.org/blog/2018/10/17/fox-news-ad-chief-admits-advertisers-are-leaving-heres-whats-going/221714
https://www.thetrace.org/2018/10/nra-spending-decrease-2018-midterm-elections/ //Pas le plongeon définitif. Plutôt les basses eaux de mi-mandat avec un président Républicain. La chute est cependant assez forte pour être notée.

18/10/2018

https://www.npr.org/2018/10/18/658255884/voter-turnout-could-hit-50-year-record-for-midterm-elections
https://truthout.org/articles/in-unusual-move-republican-party-begins-to-pull-money-from-incumbent-races/

https://www.theatlantic.com/politics/archive/2018/10/trumps-popularity-key-outcome-midterm-races/573277/
https://www.theatlantic.com/ideas/archive/2018/10/lefts-trump-sized-tax-plans/573328/
https://thehill.com/hilltv/what-americas-thinking/412073-44-percent-rank-taxes-and-health-care-about-the-same-in-voting

19/10/2018

https://thehill.com/homenews/administration/412215-haley-our-political-opponents-are-not-evil
https://www.truthdig.com/articles/have-democrats-forgotten-about-this-summers-immigration-debacle/
https://www.vox.com/policy-and-politics/2018/10/19/17996718/latino-voters-midterms //Pas mieux qu’en 2016 chez les hispaniques. L’effort organisé des Démocrates ne semble pas plus performant qu’en 2016. La mobilisation électorale sera-t-elle différente?

https://www.huffingtonpost.com/entry/trevor-noah-scheme-voter-suppression_us_5bc99e6fe4b0d38b5876e1c6

https://fivethirtyeight.com/features/election-update-the-democrats-unprecedented-fundraising-edge-is-scary-for-republicans-and-for-our-model/ //L’angoisse du sondeur à quinze jours d’une élection qu’il craint de ne pas comprendre.
https://fivethirtyeight.com/features/even-if-turnout-among-young-people-is-higher-itll-probably-still-be-low/ //Les jeunes toujours en retrait de la politique (électorale).

https://fivethirtyeight.com/features/senate-and-governor-races-are-diverging-sharply-in-some-states/ //Down-ballot or not?
https://talkingpointsmemo.com/dc/early-voting-results-pour-in-turnout-enthusiasm-high //décidément difficile à lire mais indéniablement il se passe quelque chose. A minima une mobilisation exceptionnelle des électeurs précoces. Peut-être généralisable mais qui semble différenciée suivant les endroits et (peut-être) la sensibilité politique. Maricopa County, rouge et rurale vote moins que Tucson plus urbaine et bleue. De même les sondages Dems sont meilleurs dans le Midwest urbanisé.
https://www.motherjones.com/politics/2018/10/obamacare-ballot-measure-poll-utah-medicaid-expansion/

20/10/2018

https://thehill.com/homenews/campaign/412263-early-voting-hints-at-huge-turnout

21/10/2018

https://www.mediapart.fr/journal/international/211018/mid-terms-aux-etats-unis-l-election-de-tous-les-dangers
https://thehill.com/homenews/administration/412410-trump-threatens-maximum-penalties-for-voter-fraud //Faute de pouvoir prouver on menace.
https://www.salon.com/2018/10/20/two-weeks-before-the-blue-wave-here-are-5-ways-the-democrats-could-still-totally-blow-it/ //L’inquiétude Démocrate n’est sans doute pas infondée et reflète la confusion de l’époque (par Andrew O’Hehir).

https://fivethirtyeight.com/features/election-update-republicans-overall-senate-chances-are-holding-steady/ //Joe Donnelly à 82% de chnaces. Claire McCaskill menant de 2 points. Tina Smith (MN remplaçante d’Al Franken) en baisse à 88% de chances. Dean Heller en hausse à 57% de chances, cohérent avec les autres sondages. En Floride Rick Scott mène 47 à 45 devant Bill Nelson (après l’ouragan Michael).

https://thehill.com/homenews/senate/412346-manchin-wrestles-with-progressive-backlash-in-west-virginia //Manchin « lâchement politicien » pour les plus engagés des électeurs Dems. Il voulait gagner l’élection à droite. Il pourrait la perdre à gauche. Tout le dilemme des Démocrates dans la période. MoveOn et Planned Parenthood ont exprimé leur déception.

22/10/2018
https://theintercept.com/2018/10/22/2018-midterms-muslim-candidates-islamophobia/
https://www.muslimadvocates.org/wp-content/uploads/RunningOnHateReportFINAL.pdf
https://www.motherjones.com/politics/2018/10/watch-5000-central-american-migrants-walk-to-the-united-states/

https://slate.com/tag/2018-midterms //Slate midterms-19f401ca6101/
https://fivethirtyeight.com/politics/ //538 Elections. Statistics, statistics and more statistics.
https://www.vox.com/policy-and-politics/2018/6/5/17386452/midterm-elections-2018-what-to-know-house-senate //Vox midtermes explainer
https://thinkprogress.org/tag/election-2018/ //Think Progress election points of view.
https://truthout.org/topics/2018-midterms/ //Truthout and the midterms.
https://www.alternet.org/election18 //Alternet as usual. Use w/ a pinch of salt.

https://www.salon.com/2018/10/22/blue-candidates-ride-a-green-wave_partner/ //As green as the dollar bill. Quoi qu’il arrive le niveau des fonds levés promet une tempête médiatique Démocrate.

https://thehill.com/blogs/floor-action/senate/412579-flake-says-he-and-his-family-got-death-threats-from-the-right //Et Flake devient pitoyable.
https://www.motherjones.com/kevin-drum/2018/10/lat-poll-democrats-still-far-ahead-in-congressional-races/
https://www.vox.com/policy-and-politics/2018/10/22/17987260/2018-midterm-elections-polls-undecided-voters //10 % d’indécis ne sont pas beaucoup relativement aux autres élections et la plupart des indécis de ce temps avant le scrutin ne votent pas. Les indécis tardifs sont faiblement informés et peu intéressés par le sujet donc peu enclins à voter.
https://politics.myajc.com/news/state–regional-govt–politics/turnout-soars-the-first-day-early-voting-georgia/LDzDZ7TrzQjqtFSascOJ5M/ //Plus fort en Géorgie qu’en NC.
http://georgiavotes.com //A ce point du processus en 2014 en Géorgie 166153 personnes avaient voté contre 521867 cette année soit 214% de progression. 30 % des votant précoces n’avaient pas voté en 2014 dont 29% de noirs et 26% de blancs (proportion dans la population générale : blancs60, noirs 30).
https://www.timesfreepress.com/news/breakingnews/story/2018/oct/19/early-voting-total-hits-226000-tennesseans-feverish-pace-continues/481418/ //Tennessee aussi.
https://www.huffingtonpost.com/entry/nevada-early-vote-senate_us_5bcd177be4b0d38b58798107 //Et le Nevada

22/10/2018
https://thehill.com/homenews/campaign/412673-texas-sees-massive-turnout-on-first-day-of-early-voting
https://www.thenation.com/article/j-d-scholten-bets-the-farm-on-beating-steve-king/
http://prospect.org/article/will-democrats-win-turnout-war //La question.
https://newrepublic.com/article/151804/dark-money-groups-keep-donors-hidden //Malgré la loi et les décisios de justice les donateurs restent cachés.
https://fivethirtyeight.com/features/trumps-approval-rating-is-up-republican-house-chances-are-down-does-that-make-any-sense/ //Encore une fois le modèle est en question. Prend-il assez en compte la popularité du président?
https://talkingpointsmemo.com/dc/following-trumps-lead-gop-leans-hard-into-culture-wars-in-closing-ads

24/10/2018

https://slate.com/news-and-politics/2018/10/donald-trump-bigotry-midterms.html //Méthode Coué? Un peu plus? Enfin si on veut…
https://www.thenation.com/article/trumps-midterms-strategy-is-fear-lies-and-white-nationalism/ //L’avis contraire à THe Nation.
https://newrepublic.com/article/151858/americas-relentless-suppression-black-voters //C’est bien la démocratie dans sa base représentative insuffisante mais nécessaire qui est attaquée depuis longtemps.
https://www.commondreams.org/news/2018/10/23/historic-shift-and-catching-voters-225-democrats-running-congress-2018-back-medicare //52% des candidats Démocrates intègrent « Medicare for All » le programme d’assurance-santé publique.
https://talkingpointsmemo.com/news/trump-has-no-plan-to-deal-with-caravan-if-it-arrives //La rhétorique trumpienne n’est que de la rhétorique électorale.
https://www.vox.com/policy-and-politics/2018/10/23/18003286/2018-midterm-elections-polls-open-close-times-date-ohio-kentucky

Budget italien : question de morale.

Après la Grèce en 2015 l’Italie en 2018 affronte l’autorité économique de l’U.E. Peut-on soutenir une position juste dans son principe quand elle est avancée par des fascistes?

L’Union Européenne a donc refusé le budget italien. Contrairement au gouvernement grec lors de la crise de 2015 le gouvernement italien a choisi l’affrontement directe en présentant sciemment  un budget hors des normes. Les gouvernement de Tsipras avait tenté sous la direction économique de Yannis Varoufakis de jouer le jeu  et, même de jouer la raison au sein du conseil des ministres des finances. Il a ainsi fait la démonstration de l’irrationalité de cette tentative. S’appuyant sur le fonctionnement d’un organe pas même statutaire, l’Eurogroupe, l’entreprise était vouée à l’échec.

La tentative italienne est pleine d’arrières-pensées  pas toute sympathiques. Inspirée par les fascistes -il est grand temps de ne plus avoir peur des mots- de la Ligue elle flatte d’abord les penchants nationalistes et xénophobes déjà en pleine recrudescence.  Mais pour la première fois l’illégitimité du pouvoir des organes de Bruxelles et la négation par les mécanises de actuels de l’Union Européenne du peu de  souveraineté populaire qui existe dans nos systèmes de démocratie représentative est mise au centre du débat européen, à quelques mois des élections dite européennes qui devraient s’appeler « élections nationales des représentants des pays de l’Union dans une assemblée commune ».

Le débat sur la légitimité de cette Union Européenne a toutes les chances de ne pas avoir lieu et d’être confisqué par les Macron de toutes sortes au profit d’une discussion fumeuse  entre les populistes et les progressistes. Et on peut en effet éprouver une grande répugnance à se trouver dans la même barque que les fascistes italiens (et autres)  -il est grand temps de ne plus avoir peur des mots-  voire de les soutenir.

Ce débat est fondamental et sans doute fondateur pour cette gauche de dimension d’emblée européenne qui n’existe pas encore. Quelques éléments épars existent comme Diem25 ou le site OpenDemocracy mais rien qui ne constitue un mouvement effectif et surtout rien qui n’ait la dimension continentale.

Voici le vrai débat de la refondation de la gauche et le vrai débat européen. Saurons-nous le mener?

 

« Older posts

© 2019 DOMINIC77

Theme by Anders NorenUp ↑