DOMINIC77

Un peu de tout

Tag: TRUMP (page 1 of 5)

Iran, et si Trump était en train de gagner?

Personne, ni les iraniens, ni Donald Trump, ni son administration ou ses bellicistes adjoints (Pompeo-Bolton) n’a maitrisé le déroulement des événements récents autour du détroit d’Ormuz. Les provocations des uns ont répondu aux provocations des autres et le monde entier frappé de stupeur et engoncé dans la peur de l’explosion a perdu une bonne partie de ses capacités d’analyse.

Reprenons notre calme et revenons sereinement, si cela est possible, sur la chronologie.

Le retrait de l’accord sur le nucléaire iranien

Il y a un an  Donald Trump met en œuvre un des éléments saillants de son programme. Après être sortie de l’accord de Paris sur le  climat il dénonce l’accord sur le nucléaire iranien. Il est difficile de dire si la séquence des deux opérations était organisée mais elle présente au moins l’apparence de l’habileté tactique. Ayant constaté que la réaction des états, en particulier des alliés européens des États-Unis d’Amérique impliqués dans l’accord sur le nucléaire iranien était restée des plus mesurée et n’avait jamais dépassé le niveau des proclamations il devenait possible de passer à une action plus délicate car elle met potentiellement en jeu la paix mondiale. Donald Trump a fait d’une pierre deux coup avec l’accord de Paris. Il a testé la réaction diplomatique de la communauté internationale d’une part. Il a par ailleurs fait entrer dans l’opinion mondiale et nationale sa crédibilité en tant que briseur de traités.

En fin d’année 2018, conformément aux engagements pris il met en œuvre les sanctions cohérentes avec sa décision et commence donc à mettre à genoux l’économie iranienne. Ce délai entre l’annonce initiale et la réalisation effective a permis à la lâcheté de tous les autres signataires de l’accord sur le nucléaire de se dissimuler derrière leurs déclarations solennelles . Alors que les déclarations du printemps exprimaient la volonté de sauver l’accord on attend toujours les actes, en particulier des partenaires européens. L’hypothèse avancée par quelques uns de créer un système d »échanges internationaux indépendant du dollar qui aurait pu techniquement permettre d’envisager la préservation d’une partie du commerce avec l’Iran a fait long feu. Seul demeure le projet chinois antérieur et indépendant de la crise iranienne. Il ne bougera sans doute pas tant que la phase actuelle de « guerre commerciale et négociations » entre Chine et États-Unis d’Amérique ne sera pas terminée. Si la situation actuelle devait évoluer vers un affrontement militaire, quelle que soit sa forme et les protagonistes impliqués, la responsabilité des dirigeants européens serait maximale.  Israël reste disponible, et probablement volontaire, pour servir d’opérateur des basse œuvres contre l’Iran.

J’ai déjà écrit plusieurs fois ici et ailleurs ce que je pense de la douteuse  moralité d’un accord par lequel les puissances détentrices de l’armement nucléaires se donnent le droit d’interdire à une autre de faire la même chose. Mais on peut considérer malgré tout que l’accord représentait un pas en avant dans la stabilisation du monde et la baisse des tensions. Son démantèlement par une partie signataire majeure, et qui plus est pour des raisons essentiellement de politique intérieure, accroit les dangers et rend éminemment instable  une région du monde déjà fragile et minée par des conflits multiples.

Deux camps divisés.

Aucun des deux camps n’est homogène mais comme toujours dans ce genre de situation les extrêmes d’un bord excitent ceux d’en face et ils se renforcent mutuellement.

La conjoncture accroit l’instabilité des deux côtés. L’impact effectif des sanctions sur l’économie iranienne a frappé la vie quotidienne du peuple et raidi les positions. Le lancement anticipé de la campagne électorale américaine oblige Donald Trump a marquer sa différence.

Le camp iranien jusqu’à présent a joué sur l’hypothèse que Donald Trump ne veut pas aller jusqu’à une entrée en guerre et qu’il n’y a pas politiquement intérêt. Les provocations des dernières semaines, y compris peut-être les attaques de pétroliers dont il est difficile de dire qui les a réalisées, reposaient sur cette hypothèse et cherchaient peut-être à tester la limite du possible.

La présence dans l’administration trumpienne de faucons notoires, bien  (trop?) en vue pourrait fausser notre vision des choses. Il est certain que John Bolton et Mike Pompeo n’ont pas renoncé pour le premier à provoquer à court terme l’amorce d’un changement de régime en Iran et pour le second une campagne militaire d’affaiblissement du régime. Leur réel pouvoir de persuader leur président ou de faire déclencher des opérations militaires par le Pentagone reste à démontrer. L’absence actuelle de titulaire du poste de ministre de la Défense ne peut que libérer  Donald Trump. Bien sûr la proverbiale instabilité  de celui qui a théorisé l’effet de surprise comme la plus grande habilité politique  peut déboucher sur à peu près n’importe quoi. Mais pour l’instant et en tenant compte de la rhétorique et des idiosyncrasies proprement trumpiennes les choses semblent plutôt sous contrôle.

Les événements récents.

Après les assez étonnantes attaques de navires dans les parages de la sortie du Golfe Persique -il se trouve que je suis déjà passé par là et que je me souviens de ce passage particulièrement propice aux incidents de toutes sortes-  une instance de l’appareil d’état iranien a pris la décision de tirer sur un drone de surveillance U.S. Peu de gens on pris la peine de préciser qu’il ne s’agit pas du drone de votre petit neveu acheté 5O euros au coin de la rue mais d’un engin massif bourré de systèmes électroniques qui a couté plus de 100 millions de dollars au Pentagone.

Le plus remarquable de l’affaire vient alors. Après avoir fait les gros yeux Donald Trump a fait savoir qu’il allait réagir fortement. La nouvelle a ensuite fuité par le New-York Times qu’une frappe ordonnée par le président avait été annulée avant la fin de son exécution. Donald Trump et ensuite repris la main et expliqué en plusieurs temps :

-qu’il avait voulu éviter de tuer une centaine de personnes représailles à la perte d’un engin non-piloté,

-que la prochaine fois ce serait la punition serait double,

-que ce serait la destruction comme jamais vue,

-qu’il était prêt à rencontrer le Guide Suprême iranien « sans condition« .

Trump à la manœuvre.

Et tout le monde d’avaler sans coup férir la fable de la frappe annulée en cours de route alors que les avions avaient déjà décollés ou que les missiles étaient prêts à partir. Pendant que ses alliés nationaux et étrangers s’affolent Donald Trump trace sa route.

Cela ne semble pas très sérieux. Il est bien plus cohérent, et plus « trumpien » de lire tout ceci comme une mise en scène. La fable de la frappe annulée est trop belle.  On la comprend beaucoup mieux si l’on comprend que c’est du théâtre du début à la fin.

La pression est quand même maintenue sur l’Iran par la guerre informatique, la pression israélienne la menace verbale de destruction « jamais vue » et de nouvelles sanctions.

Le message passé par l’ensemble de la séquence est parfaitement clair.  Donald Trump en campagne pour sa ré-élection. Il est mis en difficulté par des sondages calamiteux qui risquent de lui faire perdre le soutien d’une partie des Républicains. Leur candidat pourrait perdre des états traditionnellement acquis au GOP  (Texas, Géorgie,…). Or le destin du Parti Républicain et celui de Donald Trump sont indissolublement liés dans la séquence politique  présente. L’aventure militaire ferait de plus sombrer l’embellie économique dont il sont si fiers même s’ils n’en sont pas responsables. Certain de sa supériorité Donald Trump a donc repris la main et tente de refaire le coup de la Corée du Nord. Le pouvoir iranien n’est pas aussi monolithique que la dictature des Kim mais est-il impossible qu’il y ait des oreilles réceptives à la proposition trumpienne de resigner un accord sur le nucléaire. Les toutes dernières déclarations de Donald Trump laissent même supposer que comme pour l’accord de libre-échange nord américain un toilettage cosmétique pourrait suffire. Il conviendrait aussi de ménager les conditions pour que les iraniens ne perdent pas la face dans le tour de passe-passe. Le besoin frénétique de gagner du Donald rencontre peut-être là un obstacle notable. Sur les questions internationales l’opposition Démocrate est assez frileuse quand il s’agit d’aller au-delà de la simple dénonciation du bellicisme.

Supposons que l’opération fonctionne et que Donald Trump double tout le monde en signant un autre accord de pur trompe l’œil avec les iraniens. Il a même réussi à tromper Jimmy Carter sur ses bonnes intentions. Personne n’oserait aller contre un effort de paix. Il aurait sans doute fait un grand pas vers sa ré-élection. Il est difficile de l’exclure.

 

 

Des liens de travail sur le sujet.

08/06/2019

https://www.commondreams.org/news/2019/06/08/trump-signals-support-israels-proposed-west-bank-annexation-lawmakers-and-rights

15/06/2019

https://www.theguardian.com/world/2019/jun/15/iran-oil-tanker-attacks-us-uk

https://thehill.com/policy/cybersecurity/448732-us-ramping-up-digital-attacks-on-russias-power-grid-report

https://thinkprogress.org/trump-ramps-up-campaign-against-iran-putting-us-on-collision-course-in-tense-region-e3266a40b462/

https://www.theguardian.com/world/2019/jun/14/us-accuses-iran-of-detaining-crew-after-oil-tanker-attack //Le 14/06 le ministre des A.F. britannique obtempère à l’unjonction trumpienne.

https://truthout.org/articles/dont-accept-the-new-normal-keep-outrage-alive/

https://truthout.org/articles/bolton-and-pompeo-are-trying-to-start-another-forever-war/

https://truthout.org/video/us-rushes-to-blame-iran-for-tanker-attacks-as-world-pushes-for-diplomacy/

16/06/2019

https://www.theguardian.com/world/2019/jun/16/iran-tanker-attacks-saudi-crown-prince-wont-hesitate-to-deal-with-any-threat //Et la partition se déroule jouée par les duettistes DJT-MBS
https://thinkprogress.org/usual-suspects-beat-iran-war-drums-on-sunday-shows-34524829fd20/ //L’insistance même de tous les faucons habituels rend les attaques de plus en plus suspectes.

https://www.npr.org/2019/06/16/733228551/pompeo-says-there-s-no-doubt-iran-attacked-two-tankers

17/06/2019

https://www.npr.org/2019/06/17/733327050/iran-says-it-will-exceed-nuclear-deals-limit-on-uranium-in-10-days //La balle est maintenant dans la camp des européens. Que vont-ils faire? Se prosterner devant DJT évidemment.

https://www.truthdig.com/articles/iran-speeds-up-uranium-enrichment-as-mideast-tensions-mount/

18/06/2019

https://www.theguardian.com/us-news/2019/jun/17/us-to-send-1000-additional-troops-to-the-middle-east-citing-hostile-behavior

https://slate.com/news-and-politics/2019/06/shanahan-trump-hiring-pentagon-defense-secretary.html //Allons en guerre sans chef dans le poste de commandement. Merci Donald

20/06/2019

https://thinkprogress.org/media-outlets-lawmakers-us-violated-iran-nuclear-deal-5907a0e5743a/

https://www.npr.org/2019/06/20/734278683/iran-shoots-down-u-s-spy-drone-it-says-was-in-its-airspace //Trump prend ses précautions poue se donner toute latitude, y compris de ne pas répondre par la force même si sa tendance est de ne jamais laisser un coup sans réponse.
https://thehill.com/homenews/senate/449511-senate-votes-to-block-trumps-saudi-arms-sale //Une autre raison de la prudence de DJT peut-être?

https://www.vox.com/2019/6/20/18693371/trump-iran-war-mistake-drone-tweet

https://www.theatlantic.com/politics/archive/2019/06/centcoms-general-mckenzie-steers-trumps-iran-policy/592171/

21/06/2019

https://thehill.com/homenews/administration/449737-trump-speaks-with-saudi-crown-prince-after-calling-off-iran-strike

https://www.motherjones.com/politics/2019/06/lindsey-graham-says-us-will-inflict-severe-pain-in-iran/ //L’ivresse des puissants leur monte à la tête.

https://www.salon.com/2019/06/21/fox-friends-host-brian-kilmeade-after-trump-calls-off-iran-strike-it-makes-us-look-so-weak_partner/

https://truthout.org/articles/iran-had-the-legal-right-to-shoot-down-us-spy-drone/

22/06/2019

https://thehill.com/policy/defense/449821-pentagon-launched-secret-digital-strike-on-iranian-spy-group-report

https://www.alternet.org/2019/06/trumps-far-fetched-claims-about-his-iran-decision-are-already-crumbling/

https://thehill.com/homenews/administration/449845-trump-iran-very-wise-not-to-shoot-down-manned-plane //Donc les drones on peut…
https://thehill.com/policy/defense/449821-pentagon-launched-secret-digital-strike-on-iranian-spy-group-report //La guerre numérique est déjà en cours.

https://abcnews.go.com/Politics/wireStory/iranian-hackers-wage-cyber-campaign-amid-tensions-us-63880558?cid=clicksource_4380645_null_hero_hed

https://thehill.com/homenews/administration/449862-trump-announces-new-sanctions-against-iran-as-tensions-escalate //Reprendre la main par les sanctions plutôt que par les bombardements.

23/06/2019

https://thehill.com/policy/international/449890-bolton-warns-iran-dont-mistake-us-prudence-for-weakness

https://thehill.com/homenews/administration/449876-trump-claims-media-got-it-wrong-on-iran-strike-i-never-called-the //Sait-il vraiment ce qu’il raconte?
https://www.vox.com/2019/6/23/18714327/iran-us-donald-trump-cyberattack-drone-strike //Une manière comme une autre d’aller vers la guerre ouverte pas après pas.
https://www.vox.com/policy-and-politics/2019/6/23/18693546/iran-donald-trump-meet-press-drone-strike-nuclear-deal-no-preconditions //Si DJT obtient un nouvel accord nucléaire il aura presque gagné sa réélection. Les iraniens peuvent-ils jouer cette carte?
https://www.salon.com/2019/06/23/israel-could-strike-first-as-tensions-with-iran-flare_partner/ //L’Iran n’est pas seul à avoir des intermédiaires dans la région.
https://www.salon.com/2019/06/23/trump-disses-john-bolton-if-it-was-up-to-him-hed-take-on-the-whole-world-at-one-time/ //Qui c’est le chef?

24/06/2019

https://www.npr.org/2019/06/23/735197531/bolton-defends-trumps-canceled-iran-strike-don-t-mistake-prudence-for-weakness

https://www.salon.com/2019/06/24/did-the-saudis-urge-trump-to-call-off-planned-strike-against-iran/ //Il est en effet facile à manoeuvrer mais que cherchent les saoudiens dans cette affaire? Ont-ils vraiment intérêt à la guerre? Ou simplement veulent-ils renfrocer leur positions quand le Congrès et la justice britannique s’opposent aux ventes d’armes?
https://www.salon.com/2019/06/24/no-war-with-iran-for-now-but-mike-pompeo-and-john-bolton-still-really-really-want-one/ //Les provocations verbales de Bolton mais surtout Pompeo encouragent l’agressivité des iraniens et leur intermédiaires.
https://www.salon.com/2019/06/23/bernie-sanders-scathingly-denounces-donald-trumps-iran-policy/ //La masse des grands têtes Démocrates est bien silencieuse. Hors quelques déclarations de principe très peu d’expression politique.
https://www.npr.org/2019/06/23/735253105/at-sunday-school-jimmy-carter-discusses-iran-says-peace-is-a-choice //DJT a un ou deux coups d’vance sur tout le monde dans cette affaire. Il arrive même à retourner cartr.

 

 

Et Trump parla…pour ne rien dire

Il a parlé.

Pour la première fois depuis sa prise de fonction Donald Trump a endossé les habits du Président et pratiqué l’exercice du discours solitaire et solennel depuis le bureau ovale. On le savait débatteur efficace et tribun spectaculaire. Il s’est montré pâle dirigeant.

Alors que l’on attendait un discours enflammé, rédigé par un des derniers survivants de la première vague de collaborateurs extrémistes de la Maison-Blanche, Stephen Miller. On s’attendait même à l’annonce de l’arme nucléaire qu’aurai constituée la déclaration d’une urgence nationale à la frontière sud. Donald Trump n’a fait que réciter son catalogue habituel de petits mensonges et récriminations à l’encontre de ses opposants.

Un discours en apparence anodin.

Qu’a t-il dit?

Il a répété l’argumentaire battu et rebattu les dernières semaines.

On retrouve bien dans l’affirmation d’une crise sécuritaire à la frontière avec le Mexique les obsessions de Miller que Trump a fait perfuser et se développer dans la foule de ses soutiens. Peu importe que la crise soit avant tout humanitaire, et du côté mexicain. Cette crise a pour origine circonstancielle l’arrivée du fameux convoi de migrants d’Amérique Centrale dont Trump a voulu faire un argument électoral en Novembre. Elle a aussi été provoqué par le durcissement des contrôles aux points d’entrée. On peut aussi rappeler que l’émigration résulte du chaos induit dans les pays d’origine, en particulier le Honduras, déstabilisés par la politique des États-Unis d’Amérique. L’affirmation d’une crise majeure entre en contradiction avec la revendication trumpienne d’un projet d’infrastructure à 5,7 milliards de dollars qui se déploiera sur des années. En fait le coût final véritable devrait être bien supérieur. En substance il dit « la maison brûle » mais propose comme solution de mettre à l’étude la construction d’une caserne de pompier. La tonalité sécuritaire du discours semble résumer une pensée trumpienne réduite à sa plus simple expression : les immigrants viennent pour nous tuer.

L’immigration illégale serait la cause de baisse de salaires. Au plus cet effet est marginal et ne porte que sur les plus bas salaires qui sont maintenus à leur niveau par la politique des Républicains.

Les Démocrates ont demandé une clôture en acier au lieu d’un mur en ciment. Voilà le mensonge le plus flagrant et le moins attendu de la prestation. Les Démocrate n’ont rien demandé de tel mais cette évolution semble depuis quelques jours être dans l’esprit de Donald Trump la preuve qu’il présente à l’opinion de sa volonté de compromis. Il voudrait ainsi montrer qu’il n’est pas le monstre borné que décrivent ses opposants alors qu’il ne cède rien sur le fond.

Le mur se remboursera tout seul car la drogue venant par la frontière coûte plus que la somme demandée.. On sait que la drogue entre par les points d’entrée légaux actuels et passe en bonne part par la mer et non la frontière terrestre sud. L’effet du mur sur l’entrée de la drogue serait donc à peu près nul. De plus la mise en équivalence du coût de la drogue et de la dépense de construction du mur ne repose sur aucune démonstration économique.

Le mur se remboursera par le nouvel accord commercial et douanier avec le Mexique. Encore une fois Trump fait le service après-vente d’un de ses supposés succès. La renégociation de l’accord connu sous le nom de NAFTA  n’a modifié que très partiellement le fonctionnement et le Congrès ne l’a toujours pas ratifié. L’effet ici aussi est tout sauf démontré.

La banalité de la prestation a étonné mais il pourrait s’agir du premier pas d’une stratégie par étapes menant à la déclaration d’une urgence nationale dans quelques jours, après le déplacement du président sur le terrain. N’étant à l’aise que dans la crise permanente qui permet ses outrances Donald Trump aurait ainsi armé le fusil dont il ne tirera les cartouches que plus tard.

Les réactions des Démocrates.

La réaction en quelque sorte officielle du parti Démocrate a immédiatement suivi sous la forme d’une vidéo conjointe des deux leaders parlementaires Nancy Pelosi et Chuck Shumer. Ils ont réussi le tour de force de décevoir plus encore que Trump par la banalité de leur prestation convenue.

Par contre les candidats potentiels à la primaires en vue des élections de 2020 qui sont légion et commencent à entrer en pré-campagne ont mis l’accent sur les difficultés des employés des services publics touchés par le blocage budgétaire qui les prive de salaire. Ils ont compris que la partie se joue en partie dans cette catégorie que Trump voudati bien faire basculer par lassitude de son côté.

Et maintenant.

Malgré son apparence en demi-teinte cette intervention de Donald Trump pourrait avoir plus de signification qu’il n’y parait. Elle peut être le premier pas de l’offensive qui va se développer dans les jours qui viennent. Mais elle pourrait aussi montrer une des premières apparition des dérèglements d’une mécanique trumpienne qui ne fonctionne plus et ne parvient plus à trouver le ton juste.

A suivre.

Mes liens de travail :

https://thehill.com/policy/defense/422779-meet-trumps-pick-to-take-over-for-mattis-at-pentagon //Shanahan, le business aux commandes du Pentagone. Merci Donald.

08/01/2019

https://www.vox.com/policy-and-politics/2019/1/8/18173678/trump-shutdown-voter-florida

https://www.thenation.com/article/trump-hate-speech-violence-against-immigrants/

https://www.salon.com/2019/01/08/gop-sources-trump-aide-stephen-miller-writing-not-coherent-primetime-speech-border-wall_partner/

 

Notes sur les élections intermédiaires aux États-Unis d’Amérique, la Chambre des Réprésentants

Les états, là où des choses importantes se passent.

Les feux de l’actualité braqués sur la Chambre des Représentants et le Sénat ne doivent pas détourner notre regard des autres scrutins associés le Jour de l’Election.
Ce qui se passera dans les états est particulièrement important dans l’ère de Trump. Les états restent des lieux de pouvoir et de législation dotés d’autonomie. Ils sont donc des lieux de résistance potentielle comme le montre la polémique sans fin sur les « cités sanctuaires » pour les immigrants. La protection des populations fragiles par les législations locales permet aussi de contrecarrer au moins en partie les décisions fédérales.

Les gouverneurs ont rarement le pouvoir de choix sur les redécoupages des cartes électorales mais ils sont toujours au premières loges pour observer voire infléchir les décisions. Le recensement de 2020 fournira les informations de base pour les prochaines cartes électorales opérationnelles à partir de 2022. Avoir le maximum de visibilité sur les opérations de redécoupage donnera un avantage déterminant. Les postes de gouverneur, surtout dans les états à population importante qui fournissent de gros contingents de grands électeurs présidentiels, deviennent donc stratégiques.

L’état des courses.

En 2018 les gouverneurs sont renouvelés dans 36 états dont 9 dirigés par des gouverneurs Démocrates, 26 par des Républicains et 1 (AL) par un Indépendant.

Le classeur Excel déjà utilisé nous donne ce tableau pour les élections des gouverneurs.

gov2018

FiveThirtyEight maintient un état de son agrégation des sondages ici.

Selon ces pronostiques les gouverneurs Démocrates devraient présider après les élections intermédiaires de 2018 des états groupant 194 millions de personnes contre 135 millions pour les gouverneurs Républicains même s’ils dirigent moins d’états. Les états les plus à droite sont souvent les plus ruraux et les moins peuplés.

Typiques de la Trumpolitique  : Géorgie, Floride, Kansas.

Les candidats au poste de gouverneur en Floride, Géorgie et Kansas sont de typiques trumpiens adoubés par le président.
Floride : Le racisme à peine voilé de DeSantis s’exprime d’autant plus qu’il a pour adversaire un noir.  Contrairement à Kobach au Kansas il rassemble efficacement les électeurs Républicains mais se trouve face à une coalition inédite.
Géorgie : Des purges insensées des listes électorales sont pratiquées par Brian Kemp, juge et partie, puisqu’il est Secrétaire de l’état et candidat au poste de gouverneur. Il aurait purgé plus d’un millions d’électeurs en majorité dans les communautés de couleurs qui votent Démocrates dans de larges proportions.
Kansas : le même genre de politique est prônée par Chris Kobach avec l’accent mis en plus sur l’immigration. L’état est à 80% Républicain mais le précédent de Sam Brownback a démontré dans l’état l’inanité des politiques économiques de la droite. La réputation de Kobach ne lui permet pas de grouper les troupes du GOP derrière lui comme un seul homme.
Kemp et Kobach font encore la course en tête dans ces états où leur parti est historiquement majoritaire alors que Gillum semble tenir la corde en Floride mais rien n’est joué.

Les élections à suivre de près.

Alaska : traditionnellement Républicain l’état du Nord-Ouest offre une situation inédite. Le poste de gouverneur était occupé par un Indépendant qui se désiste pour un Démocrate plutôt que pour les Républicains avec qui il s’était allié. Le siège autrefois occupé par Sarah Palin a déjà été l’objet d’un arrangement inter-partisan lors des élections précédentes mais une spécificité de l’état a brouillé les cartes. La part de la rente pétrolière retournée aux habitants a été réduite ce qui a provoqué du mécontentement. Cette situation particulière fournit aux Démocrates une occasion de reprendre un siège de gouverneur inattendu. Et une occasion de collaborer avec la sénatrice Lisa Murkowski, Républicaine assez indépendante de Donald Trump même si résolument de droite.

Floride : Se déroule ici une des batailles inattendues et significatives de cette phase. Dans un état souvent arbitre des élections présidentielles (Bush 2000) et à forte population hispanique d’origine cubaine un noir Démocrate Andrew Gillum est en passe de battre le dauphin du populaire et richissime Rick Scott qui ne pouvait se représenter et a donc opté pour briguer le siège du sénateur Démocrate Bill Nelson. Après un départ chaotique menacé par une poursuite judiciaire la campagne de Gillum a bien continué. Les Démocrates comptent sur un effet d’entraînement réciproque entre les campagnes sénatoriales et gouvernatoriales pour motiver les électeurs à voter. Les jeunes classiquement peu enclins à voter ont aussi dans l’état de Parkland des raisons particulières de se déplacer.

Géorgie : l’élection vedette pour un poste de gouverneur cette année. L’état a dans le passé consacré la venue de la population noire aux responsabilités avec le premier maire de couleur d’Atlanta, Maynard Jackson en 1974.
Les Démocrate ont perdu le poste de gouverneur en 2002. La candidature de Stacey Abrams, femme et noire, incarne l’évolution du parti. Première femme noire présentée à un poste de gouverneur par les grands partis elle est créditée de sondages proches de ceux de Brian Kemp. Le Républicain étant l’actuel Secrétaire d’état il est en charge des procédures électorales et donc se trouve juge et partie quand il s’agit de purger les listes électorales, sujet éminemment conflictuel dans un état où les populations de couleur et à faible revenu qui votent majoritairement pour les Démocrates sont visées en priorité. La purge des listes électorales, jeu favori des Républicains dans ce cycle, est au centre de l’élection en Géorgie.

Maine : Le gouverneur sortant du Maine, Paul LePage, est est un odieux personnage plus Trump que Trump. Son remplacement par la Démocrate Janet Mills devrait être facile dans cet état du Nord-Est mais rien n’est fait. A noter que le Maine expérimente le vote alternatif (« ranked choice voting ») qui est une des alternatives les plus intéressantes pour palier les défaut des systèmes majoritaires usuels.

Michigan : Dans le Midwest les plus gros enjeux se trouvent au Michigan et surtout au Wisconsin.

Oregon : Dans l’état médian de la côte Ouest la ré-élection de la Démocrate Kate Brown aurait du être une formalité. Malgré des difficultés conjoncturelles elle devrait l’emporter selon FiveThirtyEight mais son résultat sera sans aucun doute suivi avec attention car le point faible de la « libérale » côte Ouest pourrait se trouver dans cet état intermédiaire, plus bucolique que la chaude Californie et moins urbanisé que son voisin du nord l’état de Washington.

Wisconsin : La bataille anti-syndicale du gouverneur Républicain Scott Walker  a laissé des traces. Le basculement vers les Républicains à partir de 2010 dans un état qui a connu au début du vingtième siècle l’empreinte socialiste s’est confirmé avec l’élection de Donald Trump. Le basculement de cet état a représenté un choc pour les Démocrates. L’état actuel des études d’opinion laisse toutes les possibilités ouvertes. Richard Cordray, le protégé d’Elizabeth Warren et ancien directeur du « Consumer Finance Protection Bureau » mène selon les sondages après un départ laborieux.

On pourrait ajouter l’Ohio et même le Minnesosta parmi les états susceptibles d’offrir la victoire aux Démocrates.

Si le Maryland élit Ben Jealous ce sera une victoire inattendue pour cet ancien président de la NAACP.

Les élections des gouverneurs pourraient fournir aux Démocrates leur meilleur sujet de satisfaction après la Chambre des représentants. Vu leur déficit actuel il n’y aurait là rien d’étonnant. Les grands états donnent à la fois du pouvoir réel et les conditions de formation du personnel politique. Si on considère un état comme le pays en réduction les gouverneurs sont souvent vus comme des présidents en en réduction et en puissance.
Mes liens et notes des derniers jours sur le sujet :

20/10/2018

https://www.theatlantic.com/politics/archive/2018/10/the-first-muslim-women-could-be-heading-to-congress/573508/ //Vive Rachida Tlaib et Ilhan Omar.
https://thehill.com/homenews/campaign/412334-sanders-harris-set-to-criss-cross-iowa //C’est parti pour 2020.
https://www.commondreams.org/news/2018/10/19/were-voting-them-out-what-it-looked-when-horde-hoosiers-marched-bernie-sanders-early
https://www.commondreams.org/news/2018/10/19/just-three-days-genius-fundraising-campaign-progressive-group-pours-500000 //Les collectes de fonds Démocrates ont dépassé celles des Républicains (de plus d’un tiers selon 538). C’est exceptionnel en particulier une année d’élections intermédiaires. Les modalités de collecte et la provenance des dons, petits donateurs indivu=iduels plus que grades entreprises, semblent indiquer un changement de nature et pas seulement de niveau.
https://thehill.com/homenews/campaign/412263-early-voting-hints-at-huge-turnout
https://www.truthdig.com/articles/for-alaskan-politics-a-week-of-surprises/ //Un gouverneur Démocrate en Alaska? Cela va-t-il motiver Sarah Palin à revenir une politique? Chouette on va rire un peu.
21/10/2018
https://www.mediapart.fr/journal/international/211018/mid-terms-aux-etats-unis-l-election-de-tous-les-dangers
https://thehill.com/homenews/administration/412410-trump-threatens-maximum-penalties-for-voter-fraud //Faute de pouvoir prouver on menace.
https://www.salon.com/2018/10/20/two-weeks-before-the-blue-wave-here-are-5-ways-the-democrats-could-still-totally-blow-it/ //L’inquiétude Démocrate n’est sans doute pas infondée et reflète la confusion de l’époque (par Andrew O’Hehir).
https://www.alternet.org/nightmarish-political-scene-paul-krugman-details-infuriating-way-trump-will-wrestle-power-dems-if
https://fivethirtyeight.com/features/election-update-republicans-overall-senate-chances-are-holding-steady/ //Joe Donnelly à 82% de chances. Claire McCaskill menant de 2 points. Tina Smith (MN remplaçante d’Al Franken) en baisse à 88% de chances. Dean Heller en hausse à 57% de chances, cohérent avec les autres sondages. En Floride Rick Scott mène 47 à 45 devant Bill Nelson (après l’ouragan Michael).
https://talkingpointsmemo.com/edblog/where-are-we-4 Attention aux élection gouvernatoriales (MidWest et Sud-Est) vu les répercussions sur 2020 et les redécoupages de 2022.
https://thehill.com/homenews/senate/412346-manchin-wrestles-with-progressive-backlash-in-west-virginia //Manchin « lâchement politicien » pour les plus engagés des électeurs Dems. Il voulait gagner l’élection à droite. Il pourrait la perdre à gauche. Tout le dilemme des Démocrates dans la période. MoveOn et Planned Parenthood ont exprimé leur déception.

24/10/2018

https://slate.com/news-and-politics/2018/10/donald-trump-bigotry-midterms.html //Méthode Coué? Un peu plus? Enfin si on veut…
https://www.thenation.com/article/trumps-midterms-strategy-is-fear-lies-and-white-nationalism/ //L’avis contraire à THe Nation.
https://newrepublic.com/article/151858/americas-relentless-suppression-black-voters //C’est bien la démocratie dans sa base représentative insuffisante mais nécessaire qui est attaquée depuis longtemps.
https://www.commondreams.org/news/2018/10/23/historic-shift-and-catching-voters-225-democrats-running-congress-2018-back-medicare //52% des candidats Démocrates intègrent « Medicare for All » le programme d’assurance-santé publique.
https://talkingpointsmemo.com/news/trump-has-no-plan-to-deal-with-caravan-if-it-arrives //La rhétorique trumpienne n’est que de la rhétorique électorale.
https://www.vox.com/policy-and-politics/2018/10/23/18003286/2018-midterm-elections-polls-open-close-times-date-ohio-kentucky
https://fivethirtyeight.com/features/governors-update-maine-michigan-and-minnesotas-races-are-looking-pretty-blue/
https://fivethirtyeight.com/features/were-back-from-the-future-which-of-these-wildly-different-midterm-outcomes-would-you-believe/ //Regarder de près la Floride et les hispaniques. Les sièges critiques (pour le GOP) en CA.
https://fivethirtyeight.com/features/election-update-some-competitive-races-have-little-to-no-polling-thats-a-problem/?ex_cid=2018-forecast
https://www.wired.com/story/flipping-texas-elections-voter-registration-tech/ //Enfin Austin ce n’est pas le TX.
https://talkingpointsmemo.com/news/maine-ranked-choice-voting-november-general-election //L’innovation du Maine risque de passer derrière le résultat des élections malgré son importance.
https://talkingpointsmemo.com/muckraker/black-voter-group-goes-to-court-over-voter-registration-issue-in-memphis //Encore et toujours la purge d’électeurs de couleurs dans le Sud.
https://thinkprogress.org/north-carolina-hurricane-florence-early-voting-election-3ce3367681e4/ //Dans certains cas la participation au vote anticipé baisse.

25/10/2018

https://www.vox.com/policy-and-politics/2018/10/25/18010928/2018-midterm-elections-voting-rights-purges
https://www.vox.com/2018/10/25/18001684/2018-midterms-hacked-russia-election-security-voting //Les signes de vulnérabilité des systèmes électoraux sont bien là.
https://newrepublic.com/article/151871/essential-difference-bernie-sanders-elizabeth-warren
https://talkingpointsmemo.com/dc/democrats-look-to-grind-out-a-must-win-against-their-top-senate-target //Dean Heller toujours en course.
https://talkingpointsmemo.com/news/north-carolina-lt-gov-dan-forest-voter-fraud-video
https://fivethirtyeight.com/features/trump-style-politics-will-be-put-to-the-test-in-florida-georgia-and-kansas/ //Floride : le racisme à peine voilé de DeSantis. Géorgie : les purges insensées des listes électorales par Brian Kemp. Kansas : la même chose par Chris Kobach.
https://www.motherjones.com/politics/2018/10/in-defense-polling-midterms-micah-cohen-fivethirtyeight-mother-jones-podcast/
https://www.vox.com/policy-and-politics/2018/10/25/17647800/midterms-2018-tennessee-bredesen-blackburn-democrats //UN mec ennuyeux pour la victoire. Phil Bredesen pourrait ainsi cacher son penchant à droite.
https://www.thenation.com/article/the-most-important-ballot-measures-of-2018/ //Les mesures soumises au vote ce 6 Novembre. OH : réforme de la répression du trafic de drogue, moins d’incarcération. WA : politique climatique. LA : réforme anti-raciste des jurys. FL : restauration des droits des ex-condamnés. CO : protection de la propriété privée contre l’intervention du gouvernement destinée à protéger contre les autorisations de forage pétrolier (a contrario : comme quoi le gouvernement peut protéger contre les abus de l’argent). CO : Impôt sur les plus riches pour financer l’éducation. NV : inscription automatique des électeurs avec le permis de conduire. MI : Consolidation des droits de vote. CA : contrôle des loyers. OR : deux propositions rétrogrades au scrutin. Rappeler les lois de l’état qui protègent les migrants (sanctuary laws). interdiction des financements publics pour l’avortement. SD : régulation du processus électoral et son financement. NC : les assemblées dominées par le GOP veulent faire entrer dans la loi les purges des listes électorales. MO : une politique de hausse contrôlée des bas salaires.
https://www.vox.com/policy-and-politics/2018/10/25/17999748/2018-midterm-elections-ohio-wisconsin-michigan //Les Dems doivent regagner des électeurs passés chez Trump en 2016. Ils mènent légèrement dans les zones rurales ou industrielles sinistrées.
Les femmes des zones péri-urbaines s’éloignent de Trump du fait de ses attitudes personnelles et de ses politiques comme ce qui transparaît avec l’affaire Kavanaugh. MI gov : Gretchen Whitmer mène de 10 points. OH senate : Sherrod Brown mène de 30 points chez les femmes. WI gov. : Cordray mène de 14 points chez les femmes.
Le dernier bastion à mobiliser : la population de couleur qui s’est plus abstenu en 2014 et 2016.
Les facteur locaux jouent aussi comme la popularité de Sherrod Brown en Ohio
https://fivethirtyeight.com/features/election-update-romney-clinton-districts-are-overrated-obama-trump-districts-are-underrated/
https://fivethirtyeight.com/features/how-actblue-is-trying-to-turn-small-donations-into-a-blue-wave/ //La nouveauté dans les collectes de fonds Démocrate n’est pas que quantitative.
https://talkingpointsmemo.com/dc/house-republicans-dropping-big-money-to-shore-up-seats-once-viewed-as-safe //Quand à la gestion des fonds par le GOP elle est toujours bien centralisée et cible des sièges pourtant jugés sûrs. Ce ne semble pas être la panique mais plutôt la gestion de la part du feu. Certaines circonscriptions ont été jugées perdues et donc on n’y gaspille pas d’argent.
https://talkingpointsmemo.com/news/unopposed-2018-midterm-races //Malgré l’intensité du débat il y a des compétitions sans compétition cette année, dans les deux camps.
https://www.truthdig.com/articles/theres-something-suspicious-going-on-with-georgias-voting-machines/ //Après le Texas les machines à voter de la Géorgie, hors d’âge, posent des problèmes de fiabilité.

26/10/2018

https://www.theatlantic.com/politics/archive/2018/10/how-kamala-harris-will-campaign-against-trump/573967/
https://www.npr.org/2018/10/26/660670687/poll-trump-seen-as-important-factor-in-americans-vote-as-democrats-open-up-lead
https://apps.npr.org/dailygraphics/graphics/marist-deficit-20181025/child.html?mode=childlink&utm_source=nprnews&utm_medium=app&utm_campaign=storyredirect //Pas la bonne rubrique mais…
https://thehill.com/homenews/senate/413246-corkers-imminent-departure-puts-saudi-sanctions-in-doubt
https://thehill.com/homenews/campaign/413163-dems-hold-active-discussions-on-2020-debates //La direction « centriste » va défendre chèrement sa peau.
https://thehill.com/homenews/campaign/413263-biden-to-campaign-for-two-democrats-in-iowa //On savait depuis longtemps qu’il est parant en 2020 au nom de l’establishment Clintono-obamien.
https://thehill.com/homenews/campaign/413261-gillibrand-if-reelected-i-will-serve-my-six-year-term //Dire que l’on ne sera pas candidate a un petit goût de « retenez-moi sinon je fais un malheur ».
https://www.motherjones.com/crime-justice/2018/10/pro-choicers-fear-for-the-future-should-anti-abortion-crusader-mike-dewine-become-ohio-governor/ //les enjeux spécifiques en Ohio : un gouverneur particulièrement anti-avortement.
https://slate.com/news-and-politics/2018/10/midterms-gillum-desantis-stacey-abrams-brian-kemp.html //Encore une lsite de cas critiques.
https://www.salon.com/2018/10/26/aclu-warns-that-gop-voter-suppression-could-swing-senate-races-in-arizona-north-dakota/
https://fivethirtyeight.com/features/how-to-make-sense-of-this-weeks-mail-bombs/ //Qu’arrive-t-il à 538? De plus en plus dans le débat politique.
https://fivethirtyeight.com/features/are-republicans-losing-the-health-care-debate/ //La protection santé bien de le débat électoral. Et les Républicains à la traîne.
https://www.lsu.edu/manship/files/cook_manship_report_final.pdf //Cook report. Données complètes sur l’état de l’opinion fin Octobre. Les Républicains n’ont pas réussi à sortir la santé du débat électoral ni à mettre l’immigration en première position.
https://talkingpointsmemo.com/news/trump-11-hour-effort-stop-blue-wave //Envoyer Trump sur le terrain ne pourrait-il se révéler contre-productif dans certains états comme la Floride?
https://fivethirtyeight.com/features/democrats-have-a-whac-a-mole-problem-in-the-senate/
https://www.thenation.com/article/if-you-build-a-left-movement-the-candidates-will-come/
https://www.wired.com/story/tech-workers-overwhelmingly-support-democrats/ //Cory Booker, et tous les Démocrates favoris des techies. Plus du double de dollars collectés que la « bête » Beto O’Rourke.
https://fivethirtyeight.com/features/what-if-only-men-voted-only-women-only-nonwhite-voters/ //Très intéressant.

27/10/2018

https://projects.fivethirtyeight.com/2018-midterm-election-forecast/governor/?ex_cid=irpromo
https://thehill.com/homenews/campaign/413397-pipe-bombs-threaten-to-derail-gop-midterm-messaging
https://theintercept.com/2018/10/26/cesar-sayoc-foreclosure-steven-mnuchin/
https://www.salon.com/2018/10/27/thousands-of-absentee-ballot-applications-missing-in-largely-black-georgia-county/ //GA encore et toujours.
https://www.commondreams.org/news/2018/10/26/sanders-and-varoufakis-announce-alliance-craft-common-blueprint-international-new
https://www.commondreams.org/news/2018/10/26/gop-moves-cut-medicare-and-social-security-60-americans-say-repeal-trump-tax-scam
https://truthout.org/articles/georgias-kemp-purged-340134-voters-falsely-asserting-they-had-moved/
https://www.thenation.com/article/beto-orourke-is-for-real/ //Au secours de la victoire?
https://newrepublic.com/minutes/151921/man-arrested-massacre-pittsburgh-synagogue

Notes sur les élections intermédiaires aux États-Unis d’Amérique, la Chambre des Réprésentants.

Le cadre général.

Les Républicains détiennent une majorité de 23 sièges à la Chambre des Représentants.
On peut toujours télécharger ici le classeur Excel résumant les données des élections à la Chambre, au Sénat et aux postes de gouverneurs en jeu cette année.  Ici un rapport sur l’état électoral de l’opinion en fin Octobre. par le Cook Political Report et l’Université de Louisiane. Les Démocrates semblent dominer l’opinion sur les thèmes considérés comme importants.

Les enjeux de la majorité à la Chambre.

La Chambre des Représentants comme son nom l’indique apporte dans le système gouvernemental l’expression des territoires. A la différence du Sénat la représentativité de la population est à peu près assurée comme le spécifie la Constitution. Mais les pouvoirs législatifs effectifs de la Chambre sont sévèrement limités par les prérogatives d’un Sénat largement construit pour favoriser les petits états ruraux et surtout par les pouvoirs d’un président autorisé à opposer son veto et à passer des décrets présidentiels qui ont (presque) force de loi.
Une Chambre à majorité Démocrate ne pourrait donc sans doute pas faire passer des lois à sa convenance mais elle pourrait empêcher les Républicains de continuer à passer les leurs. Elle pourrait aussi tenter de passer des lois assez consensuelles pour recueillir les suffrages d’une minorité de parlementaires Républicains et ainsi introduire des coins dans l’unité du parti adverse et de son président. Si la défaite Républicaine s’avère et laisse présager une déconfiture en 2020 un espace politique s’ouvrira pour de telles tentatives.

Le Congrès, et la Chambre en particulier, dispose de pouvoir judiciaires spécifiques. Elle peut lancer des commissions d’enquêtes et même assigner les personnes, même à la plus haute fonction, pour exiger des informations jugées d’intérêt public. Si les Démocrates devaient ainsi attaquer les affaires, les impôts, les possibles délits financiers de Donald Trump et de la famille Trump la guerre serait ouverte et nous entrerions dans des territoires juridiques encore peu explorés. Il s’en suivrait des bagarres judiciaires homériques jusqu’à la Cour Suprême. Les plus ardents trumpistes comme Newt Gingrich ont averti. Si les Démocrates jouent à ce jeu ils verront à quoi a servi la nomination de Brett Kavanaugh.  Gingrich joue avec le feu. Il avoue que la nomination de Kavanaugh n’avait rien à voir avec la justice et tout à voir avec une prise de position partisane. Il promet la guerre si les Démocrates attaquent Trump pour avoir ses feuilles d’impôt niant ainsi la logique démocratique de l’élection.  Ici encore l’unité absolue du Parti Républicain n’est pas garantie, surtout après une élection perdue.

La famille Trump n’est pas la seule à pouvoir craindre de l’arrivée des Démocrates à la majorité de la Chambre. Plusieurs membres du cabinet sont soupçonnés de malversations (Ryan Zinke) ou de conflits d’intérêts mais le plus visible est probablement Wilbur Ross le ministre du Commerce.

Pour les Démocrates plusieurs autres scénarios se jouent cet automne. L’efficacité de leurs collectes de fonds, un des exercices obligés de la pratique électorale, a impressionné. Le phénomène n’est pas seulement quantitatif. Il a suffisamment marqué les analystes de FiveThirtyEight
pour qu’ils programment une étude spécifique  téléchargeable ici  sur l’organisation mise en place pour recueillir et répartir les sommes collectées. Si les petits donateurs individuels qui alimentent la machine Démocrate ne peuvent pas rivaliser avec les machines à cash géantes des milliardaires comme Sheldon Adelson le magnat des casinos de Las Vegas ou les frères Koch  ils représentent une base vivante et militante. Une récente décision de la Cour Suprême, encore peu appliquée a confirmé l’interdiction de l’anonymat des financements politiques. La question n’est plus taboue et reviendra dans le débat politique. Les candidats Démocrates à la primaire pour l’élection présidentielle de 2020 devront prendre en compte la question .
L’émergence d’une gauche multiple cristallisée par la campagne de Bernie Sanders en 2016 se poursuit et alimente l’espoir d’une victoire Démocrate à la Chambre ce 6 Novembre. Cette tendance largement hétérogène a encore besoin des Démocrates centristes pour faire échec à un Donald Trump qui à sa manière n’a pas tort de dénoncer une gauche selon lui extrême. Là se noue le drame Démocrate de cette phase : maintenir une unité entre des courants probablement contradictoires au fond mais liés par un commun intérêt autour de l’objectif de faire échouer l’entreprise Républicaine et trumpienne.

Où sont les chances des Démocrates?

Les évaluations sont globalement homogènes avec de petites différences suivant les organismes. Le nombre magique de 24 sièges pour arriver à la majorité est dans toutes les têtes. Le contexte général reconnu lui aussi par tous est à la défense du côté Républicain. On constate un grand nombre d’élections très compétitives qui devraient dans l’ensemble fournir des résultats plutôt favorables aux Démocrates.

Les sièges à prendre.
Une quinzaine de sièges devraient être facilement acquis. Quatre sont la suite de la restructuration de la carte des circonscriptions en Pennsylvanie. La carte précédente a été retoquée par les tribunaux qui ont imposé la nouvelle carte. Cinq sièges sans sortant (« open seats »: AZ02, CA49,MI11,NJ02,NJ11-voir note plus loin-) ne devraient pas présenter de difficulté particulière. Six sortant Républicains en danger (IA01,V110,MN02,MN03,IO06, KS03) sont la même catégorie.

Les sièges Démocrate en danger.
Trois sièges semblent être en très grand danger (PA14,NM01,MN08). Deux autres sièges semblent peu sûrs au Nevada.

Les sièges indécis.
Dans vingt-neuf cas les sortants Démocrates semblent en situation incertaine, 5 en Californie, 7 autres dans des circonscriptions gagnées par Hillary Clinton en 2016 (FL26,NJ07,PA02,TX07,TX32,WA08)et 9 autres dans circonscriptions gagnés de peu par Donald Trump (VA02,IA03,IL14,NJ03,VA07,OH01,MI08,VT04,NY19), 8 autres plus trumpistes peuvent être rangées dans cette catégorie (NC13,ME02,IL12,KY06,NY22,NM02,NC09,KS02).
Parmi les circonscriptions données par les sondeurs comme plutôt Républicaines (« Lean R ») 24 pourraient être à portée.

Les élections à suivre de près.

De la réussite des opérations de purges ciblées des liste électorales par les Républicains dépendra une partie des résultats. Les Nord-Dakota et la Géorgie ont dominé cette actualité mais ces opérations étant de celles qui se veulent discrètes il est certain que d’autres se produisent voire que nous ne voyons que la partie émergée d’un iceberg.

Plus que des circonscriptions des territoires seront à suivre.
Les indices existent d’une reconquête Démocrate du Midwest industriel sinistré et donc des populations laborieuses blanches historiquement Démocrates (Souvenez-vous de la mère de Bruce Springsteen lui disant « Nous votons pour les Démocrates, c’est le parti des ouvriers »). Ils devraient passer par les zones péri-urbaines et les femmes en priorité. Les résultats du Michigan, du Wisconsin, de la Pennsylvanie, de l’Ohio mais aussi des zones urbaines de l’Indiana ou de l’Iowa seront à regarder de près. Les mêmes indices existent plus diffus dans les Appalaches miniers sinistrés de la même manière que le Midwest industriel. Il serait bien étonnant de voir les Caroline ou la Virginie Occidentale basculer massivement mais le résultat de Richard Ojeda qui s’est fait une célébrité en soutenant la grève des enseignants et affiche un très intéressant profil de populiste populaire (pro-arme par exemple) donnera une indication majeure de la marche à suivre pour gagner.

Le Sud avec le Texas où les Démocrates rêvent depuis des années de chevaucher la vague démographique hispanique pour regagner la majorité constitue un autre terrain de bataille. Le soutien remarqué de Willie Nelson à la campagne de Beto O’Rourke pour arracher le siège de sénateur à Ted Cruz, ténor Républicain d’envergure nationale, donne le ton à condition que l’on se souvienne que Willie est aussi fondateur du « Farm Aid », organisation de soutien de petits exploitants agricoles. Le Parti Démocrate a semblé enfin prendre conscience de l’importance de la conquête des zones rurales sans y mettre encore les moyens. La reconquête du Sud considérée d’un point de vue comptable washingtonien se réduit sans doute à additionner les voix des blancs progressistes des villes et des banlieues avec les voix des noirs et des hispaniques tenues pour argent comptant. L’arithmétique peut y trouver son compte, certainement pas la politique (accessoirement la leçon est également vraie avec toutes les spécificités en France). Gagner le Sud sans traiter la question raciale, la question rurale et la question sociale est au mieux une victoire sans lendemain.

Demain (ou après-demain) les gouverneurs et le reste.

La nuit du 6 au 7 Novembre sera longue.

Note : les circonscriptions sont habituellement désignées sur 4 caractères : deux lettres pour l’abréviation de l’état et un nombre de deux chiffres pour le numéro de la circonscription dans l’état.
Mes liens et notes des derniers jours sur le sujet :

16/10/2018

https://newrepublic.com/article/151633/obamacare-became-winning-issue //Peut-être la plus grande défaite de DJT.
https://www.vox.com/2018/10/16/17965626/arizona-senate-martha-mcsally-kyrsten-sinema
https://www.motherjones.com/politics/2018/10/this-is-the-most-expensive-midterm-election-ever/ //Le financement de cette élection dépasse toutes les limites de la santé mentale.

17/10/2018

https://www.npr.org/2018/10/17/651181932/midterm-election-could-reshape-health-policy
https://thehill.com/homenews/senate/411767-saudi-mystery-drives-wedge-between-trump-gop //Enfin un coin entre DJT et le GOP?
http://prospect.org/article/how-gerrymandering-reform-can-win-states //Plusieurs chemins de réforme : les gouverneurs, les tribunaux, les initiatives de référendums, la loi.
https://truthout.org/articles/citizen-and-legislative-efforts-to-reform-redistricting-in-2018/
https://slate.com/news-and-politics/2018/10/dean-heller-jacky-rosen-nevada-senate-midterms.html //Celui que l’on donne perdant depuis des mois serait en passe de gagner. Y-a-t-il quelque chose à chercher ici pour comprendre ces élections? Le NV est notoirement difficie à sonder. Le poids électoral réel des Hispaniques est encore très mal connu. Comme l’AZ le NV a connu une émigration en grande partie hispanique et en partie venue de CA pour des raisons de pouvoir d’achat. Les deux facteurs devraient se combiner pour une évolution vers la gauche.
https://newrepublic.com/minutes/151759/new-republican-midterm-strategy-copy-democratic-ideas //Quand on n’a plus rien à dire il ne reste que l’hommage du vice à la vertu.
https://fivethirtyeight.com/features/senate-update-democrats-prospects-worsen-in-nevada-and-arizona/
https://www.npr.org/2018/10/17/657974547/khashoggi-disappearance-tests-ties-between-jared-kushner-and-saudi-crown-prince
https://www.mediamatters.org/blog/2018/10/17/fox-news-ad-chief-admits-advertisers-are-leaving-heres-whats-going/221714
https://www.thetrace.org/2018/10/nra-spending-decrease-2018-midterm-elections/ //Pas le plongeon définitif. Plutôt les basses eaux de mi-mandat avec un président Républicain. La chute est cependant assez forte pour être notée.
https://docs.google.com/spreadsheets/d/1peOepPqFLcThlNGJpJeUC4BkztRDwyP179SU2wwD5-w/edit#gid=929653351 //Le tableur des 3

18/10/2018

https://www.npr.org/2018/10/18/658255884/voter-turnout-could-hit-50-year-record-for-midterm-elections
https://truthout.org/articles/in-unusual-move-republican-party-begins-to-pull-money-from-incumbent-races/
https://www.alternet.org/news-amp-politics/michael-cohens-friend-explains-why-trump-frightened-his-ex-lawyers-betrayal-he-has
https://www.theatlantic.com/politics/archive/2018/10/trumps-popularity-key-outcome-midterm-races/573277/
https://www.theatlantic.com/ideas/archive/2018/10/lefts-trump-sized-tax-plans/573328/
https://thehill.com/hilltv/what-americas-thinking/412073-44-percent-rank-taxes-and-health-care-about-the-same-in-voting
http://prospect.org/article/how-independents-may-swing-four-races-governor //Quatre états sont à portée de gouverneurs indépendants :Maine, Kansas, Alaska et Rhode Island. L’Alaska est une longue histoire. Le Maine est un cas classique de triangulaire où l’indépendant Eliot Cutler a partagé les voix contre LePage avec le candidat Démocrate en 2010 et 2014. Les électeurs ont donc choisi d’adopter le vote alternatif (https://fr.wikipedia.org/wiki/Vote_alternatif) pour éviter la catastrophe du « first past the pole ».
https://fivethirtyeight.com/features/election-update-how-the-latest-fundraising-numbers-shifted-our-house-forecasts/ //Voir plus loin la remise en cause du modèle de 538.

19/10/2018

https://docs.google.com/spreadsheets/d/1UK4VjlTo6OAA53u8pKv-CDFyQcvC0dAf38e6FXEsCtY/edit#gid=1717204136
https://thehill.com/homenews/administration/412215-haley-our-political-opponents-are-not-evil
https://www.truthdig.com/articles/have-democrats-forgotten-about-this-summers-immigration-debacle/
https://www.vox.com/policy-and-politics/2018/10/19/17996718/latino-voters-midterms //Pas mieux qu’en 2016 chez les hispaniques. L’effort organisé des Démocrates ne semble pas plus performant qu’en 2016. La mobilisation électorale sera-t-elle différente?
https://www.huffingtonpost.com/entry/trevor-noah-scheme-voter-suppression_us_5bc99e6fe4b0d38b5876e1c6
https://www.salon.com/2018/10/19/analysis-brian-kemp-has-purged-over-300000-voters-from-georgia-rolls/ //Ils ne peuvent toujours pas s’arrêter.
https://www.commondreams.org/news/2018/10/19/gop-candidate-also-overseeing-georgia-elections-107000-voters-purged-yet-another //Les nombres varient mais on parle toujours de nombres à 6 chiffres. Sur une population en âge de voter de 8 millions de personnes 1 pourcent vaut 80000 électeurs.
https://fivethirtyeight.com/features/election-update-the-democrats-unprecedented-fundraising-edge-is-scary-for-republicans-and-for-our-model/ //L’angoisse du sondeur à quinze jours d’une élection qu’il craint de ne pas comprendre.
https://fivethirtyeight.com/features/even-if-turnout-among-young-people-is-higher-itll-probably-still-be-low/ //Les jeunes toujours en retrait de la politique (électorale).
https://fivethirtyeight.com/features/senate-and-governor-races-are-diverging-sharply-in-some-states/ //Down-ballot or not?
https://talkingpointsmemo.com/dc/early-voting-results-pour-in-turnout-enthusiasm-high //décidément difficile à lire mais indéniablement il se passe quelque chose. A minima une mobilisation exceptionnelle des électeurs précoces. Peut-être généralisable mais qui semble différenciée suivant les endroits et (peut-être) la sensibilité politique. Maricopa County, rouge et rurale vote moins que Tucson plus urbaine et bleue. De même les sondages Dems sont meilleurs dans le Midwest urbanisé.
https://www.motherjones.com/politics/2018/10/obamacare-ballot-measure-poll-utah-medicaid-expansion/

20/10/2018

https://www.theatlantic.com/politics/archive/2018/10/the-first-muslim-women-could-be-heading-to-congress/573508/ //Vive Rachida Tlaib et Ilhan Omar.
https://thehill.com/homenews/campaign/412334-sanders-harris-set-to-criss-cross-iowa //C’est parti pour 2020.
https://www.commondreams.org/news/2018/10/19/were-voting-them-out-what-it-looked-when-horde-hoosiers-marched-bernie-sanders-early
https://www.commondreams.org/news/2018/10/19/just-three-days-genius-fundraising-campaign-progressive-group-pours-500000 //Les collectes de fonds Démocrates ont dépassé celles des Républicains (de plus d’un tiers selon 538). C’est exceptionnel en particulier une année d’élections intermédiaires. Les modalités de collecte et la provenance des dons, petits donateurs indivu=iduels plus que grades entreprises, semblent indiquer un changement de nature et pas seulement de niveau.
https://thehill.com/homenews/campaign/412263-early-voting-hints-at-huge-turnout
https://www.truthdig.com/articles/for-alaskan-politics-a-week-of-surprises/ //Un gouverneur Démocrate en Alaska? Cela va-t-il motiver Sarah Palin à revenir une politique? Chouette on va rire un peu.

21/10/2018

https://www.mediapart.fr/journal/international/211018/mid-terms-aux-etats-unis-l-election-de-tous-les-dangers
https://thehill.com/homenews/administration/412410-trump-threatens-maximum-penalties-for-voter-fraud //Faute de pouvoir prouver on menace.
https://www.salon.com/2018/10/20/two-weeks-before-the-blue-wave-here-are-5-ways-the-democrats-could-still-totally-blow-it/ //L’inquiétude Démocrate n’est sans doute pas infondée et reflète la confusion de l’époque (par Andrew O’Hehir).
https://www.alternet.org/nightmarish-political-scene-paul-krugman-details-infuriating-way-trump-will-wrestle-power-dems-if
https://fivethirtyeight.com/features/election-update-republicans-overall-senate-chances-are-holding-steady/ //Joe Donnelly à 82% de chances. Claire McCaskill menant de 2 points. Tina Smith (MN remplaçante d’Al Franken) en baisse à 88% de chances. Dean Heller en hausse à 57% de chances, cohérent avec les autres sondages. En Floride Rick Scott mène 47 à 45 devant Bill Nelson (après l’ouragan Michael).
https://talkingpointsmemo.com/edblog/where-are-we-4 Attention aux élection gouvernatoriales (MidWest et Sud-Est) vu les répercussions sur 2020 et les redécoupages de 2022.
https://thehill.com/homenews/senate/412346-manchin-wrestles-with-progressive-backlash-in-west-virginia //Manchin « lâchement politicien » pour les plus engagés des électeurs Dems. Il voulait gagner l’élection à droite. Il pourrait la perdre à gauche. Tout le dilemme des Démocrates dans la période. MoveOn et Planned Parenthood ont exprimé leur déception.

24/10/2018

https://slate.com/news-and-politics/2018/10/donald-trump-bigotry-midterms.html //Méthode Coué? Un peu plus? Enfin si on veut…
https://www.thenation.com/article/trumps-midterms-strategy-is-fear-lies-and-white-nationalism/ //L’avis contraire à THe Nation.
https://newrepublic.com/article/151858/americas-relentless-suppression-black-voters //C’est bien la démocratie dans sa base représentative insuffisante mais nécessaire qui est attaquée depuis longtemps.
https://www.commondreams.org/news/2018/10/23/historic-shift-and-catching-voters-225-democrats-running-congress-2018-back-medicare //52% des candidats Démocrates intègrent « Medicare for All » le programme d’assurance-santé publique.
https://talkingpointsmemo.com/news/trump-has-no-plan-to-deal-with-caravan-if-it-arrives //La rhétorique trumpienne n’est que de la rhétorique électorale.
https://www.vox.com/policy-and-politics/2018/10/23/18003286/2018-midterm-elections-polls-open-close-times-date-ohio-kentucky
https://fivethirtyeight.com/features/governors-update-maine-michigan-and-minnesotas-races-are-looking-pretty-blue/
https://fivethirtyeight.com/features/were-back-from-the-future-which-of-these-wildly-different-midterm-outcomes-would-you-believe/ //Regarder de près la Floride et les hispaniques. Les sièges critiques (pour le GOP) en CA.
https://fivethirtyeight.com/features/election-update-some-competitive-races-have-little-to-no-polling-thats-a-problem/?ex_cid=2018-forecast

https://fivethirtyeight.com/features/election-update-some-competitive-races-have-little-to-no-polling-thats-a-problem/?ex_cid=2018-forecast

https://www.wired.com/story/flipping-texas-elections-voter-registration-tech/ //Enfin Austin ce n’est pas le TX.
https://talkingpointsmemo.com/news/maine-ranked-choice-voting-november-general-election //L’innovation du Maine risque de passer derrière le résultat des élections malgré son importance.
https://talkingpointsmemo.com/muckraker/black-voter-group-goes-to-court-over-voter-registration-issue-in-memphis //Encore et toujours la purge d’électeurs de couleurs dans le Sud.

25/10/2018

https://www.vox.com/2018/10/25/18001684/2018-midterms-hacked-russia-election-security-voting //Les signes de vulnérabilité des systèmes électoraux sont bien là.
https://newrepublic.com/article/151871/essential-difference-bernie-sanders-elizabeth-warren
https://talkingpointsmemo.com/dc/democrats-look-to-grind-out-a-must-win-against-their-top-senate-target //Dean Heller toujours en course.
https://talkingpointsmemo.com/news/north-carolina-lt-gov-dan-forest-voter-fraud-video
https://fivethirtyeight.com/features/trump-style-politics-will-be-put-to-the-test-in-florida-georgia-and-kansas/ //Floride : le racisme à peine voilé de DeSantis. Géorgie : les purges insensées des listes électorales par Brian Kemp. Kansas : la même chose par Chris Kobach.
https://www.motherjones.com/politics/2018/10/in-defense-polling-midterms-micah-cohen-fivethirtyeight-mother-jones-podcast/
https://www.vox.com/policy-and-politics/2018/10/25/17647800/midterms-2018-tennessee-bredesen-blackburn-democrats //UN mec ennuyeux pour la victoire. Phil Bredesen pourrait ainsi cacher son penchant à droite.
https://www.thenation.com/article/the-most-important-ballot-measures-of-2018/ //Les mesures soumises au vote ce 6 Novembre. OH : réforme de la répression du trafic de drogue, moins d’incarcération. WA : politique climatique. LA : réforme anti-raciste des jurys. FL : restauration des droits des ex-condamnés. CO : protection de la propriété privée contre l’intervention du gouvernement destinée à protéger contre les autorisations de forage pétrolier (a contrario : comme quoi le gouvernement peut protéger contre les abus de l’argent). CO : Impôt sur les plus riches pour financer l’éducation. NV : inscription automatique des électeurs avec le permis de conduire. MI : Consolidation des droits de vote. CA : contrôle des loyers. OR : deux propositions rétrogrades au scrutin. Rappeler les lois de l’état qui protègent les migrants (sanctuary laws). interdiction des financements publics pour l’avortement. SD : régulation du processus électoral et son financement. NC : les assemblées dominées par le GOP veulent faire entrer dans la loi les purges des listes électorales. MO : une politique de hausse contrôlée des bas salaires.
https://www.vox.com/policy-and-politics/2018/10/25/17999748/2018-midterm-elections-ohio-wisconsin-michigan //Les Dems doivent regagner des électeurs passés chez Trump en 2016. Ils mènent légèrement dans les zones rurales ou industrielles sinistrées.
Les femmes des zones péri-urbaines s’éloignent de Trump du fait de ses attitudes personnelles et de ses politiques comme ce qui transparaît avec l’affaire Kavanaugh. MI gov : Gretchen Whitmer mène de 10 points. OH senate : Sherrod Brown mène de 30 points chez les femmes. WI gov. : Cordray mène de 14 points chez les femmes.
Le dernier bastion à mobiliser : la population de couleur qui s’est plus abstenu en 2014 et 2016.
Les facteur locaux jouent aussi comme la popularité de Sherrod Brown en Ohio
https://fivethirtyeight.com/features/election-update-romney-clinton-districts-are-overrated-obama-trump-districts-are-underrated/
https://fivethirtyeight.com/features/how-actblue-is-trying-to-turn-small-donations-into-a-blue-wave/ //La nouveauté dans les collectes de fonds Démocrate n’est pas que quantitative.
https://talkingpointsmemo.com/dc/house-republicans-dropping-big-money-to-shore-up-seats-once-viewed-as-safe //Quand à la gestion des fonds par le GOP elle est toujours bien centralisée et cible des sièges pourtant jugés sûrs. Ce ne semble pas être la panique mais plutôt la gestion de la part du feu. Certaines circonscriptions ont été jugées perdues et donc on n’y gaspille pas d’argent.
https://talkingpointsmemo.com/news/unopposed-2018-midterm-races //Malgré l’intensité du débat il y a des compétitions sans compétition cette année, dans les deux camps.
https://github.com/PublicI/actblue-analysis //Etude du système de financement ActBlue.

26/10/2018

https://thehill.com/homenews/senate/413246-corkers-imminent-departure-puts-saudi-sanctions-in-doubt
https://thehill.com/blogs/blog-briefing-room/news/413247-gingrich-if-democrats-subpoena-for-trump-tax-returns-well-find //Newt joue avec le feu. Il avoue que la nomination de Kavanaugh n’avait rien à voir avec la justice et tout avec une prise de position partisane. Il promet la guerre si les Démocrates attaquent Trump pour avoir ses feuilles d’impôt s’ils gagnent la Chambre niant ainsi la logique démocratique de l’élection. Ils sont déjà en position défensive comme si la défaite annoncée leur paraissait inévitable.
https://talkingpointsmemo.com/edblog/gingrich-lets-cat-out-of-the-bag
https://www.alternet.org/news-amp-politics/former-gop-strategist-reveals-covert-message-trump-sent-neo-nazis-proclaiming
//Des signes que tout le monde comprend même si personne n’ose le dire. Sauf les nazis entre eux.
https://www.alternet.org/news-amp-politics/trump-lawyers-trump-foundation-portrait //Le procès de l aFondation Trump arrivera-t-il jusque devant les juges? Si oui nous pourrions rire, un peu, jaune parfois, mais rire du milliardaire qui se pense obligé d’acheter son propre portrait car personne n’en veut…avec l’argent de sa fondation caritative.
https://www.alternet.org/heres-how-trump-administration-bringing-back-child-labor //Le travail de jeunes, et après des enfants? DJT l’horreur absolue.

https://www.theatlantic.com/politics/archive/2018/10/how-kamala-harris-will-campaign-against-trump/573967/
https://www.npr.org/2018/10/26/660670687/poll-trump-seen-as-important-factor-in-americans-vote-as-democrats-open-up-lead
https://apps.npr.org/dailygraphics/graphics/marist-deficit-20181025/child.html?mode=childlink&utm_source=nprnews&utm_medium=app&utm_campaign=storyredirect //Pas la bonne rubrique mais…
https://thehill.com/homenews/senate/413246-corkers-imminent-departure-puts-saudi-sanctions-in-doubt
https://thehill.com/homenews/campaign/413163-dems-hold-active-discussions-on-2020-debates //La direction « centriste » va défendre chèrement sa peau.
https://thehill.com/homenews/campaign/413263-biden-to-campaign-for-two-democrats-in-iowa //On savait depuis longtemps qu’il est parant en 2020 au nom de l’establishment Clintono-obamien.
https://thehill.com/homenews/campaign/413261-gillibrand-if-reelected-i-will-serve-my-six-year-term //Dire que l’on ne sera pas candidate a un petit goût de « retenez-moi sinon je fais un malheur ».
https://www.motherjones.com/crime-justice/2018/10/pro-choicers-fear-for-the-future-should-anti-abortion-crusader-mike-dewine-become-ohio-governor/ //les enjeux spécifiques en Ohio : un gouverneur particulièrement anti-avortement.
https://slate.com/news-and-politics/2018/10/midterms-gillum-desantis-stacey-abrams-brian-kemp.html //Encore une lsite de cas critiques.
https://www.salon.com/2018/10/26/aclu-warns-that-gop-voter-suppression-could-swing-senate-races-in-arizona-north-dakota/
https://fivethirtyeight.com/features/how-to-make-sense-of-this-weeks-mail-bombs/ //Qu’arrive-t-il à 538? De plus en plus dans le débat politique.
https://fivethirtyeight.com/features/are-republicans-losing-the-health-care-debate/ //La protection santé bien de le débat électoral. Et les Républicains à la traîne.
https://www.lsu.edu/manship/files/cook_manship_report_final.pdf //Cook report. Données complètes sur l’état de l’opinion fin Octobre. Les Républicains n’ont pas réussi à sortir la santé du débat électoral ni à mettre l’immigration en première position.
https://talkingpointsmemo.com/news/trump-11-hour-effort-stop-blue-wave //Envoyer Trump sur le terrain ne pourrait-il se révéler contre-productif dans certains états comme la Floride?
https://fivethirtyeight.com/features/democrats-have-a-whac-a-mole-problem-in-the-senate/

https://www.thenation.com/article/if-you-build-a-left-movement-the-candidates-will-come/

https://www.wired.com/story/tech-workers-overwhelmingly-support-democrats/ //Cory Booker, et tous les Démocrates favoris des techies. Plus du double de dollars collectés que la « bête » Beto O’Rourke.

Notes sur les élections intermédiaires aux États-Unis d’Amérique.

Les élections intermédiaires de Novembre, enjeux, incertitudes.

Les principaux enjeux rappelés par Mathieu Magnaudeix sont connus mais d’autres se profilent à plus ou moins long terme. Après une première année chaotique Donald Trump a réussi à unifier le Parti Républicain derrière lui et a remporté quelques succès significatifs : la réforme fiscale, la nomination de deux juges réactionnaires à la Cour Suprême et la démolition partielle de l’Obamacare.

Le système de l’Election Day unique du premier Mardi qui suit le Premier Novembre groupe les élections au Sénat, à la Chambre mais aussi dans les états où non seulement on élit les sénateurs, les députés, les gouverneurs (et les Lieutenant-gouverneur et les ministres de la Justice). On vote aussi des lois locales . Les juridictions des états sont appelées à jouer des rôles importants dans la résistance au trumpisme et dans les processus électoraux à venir pourraient changer le paysage politique et la vie quotidienne de beaucoup de gens.

Les sources d’information.

On peut télécharger ici un classeur Excel complet sur les compétitions du Sénat, de la Chambre et des gouverneurs. Ces tableaux présentent les sortants, les candidats, leurs partis, leurs caractéristiques personnelles. Je les ai complétés dans ma version personnelle avec les informations sur la population électorale et la participation publié par l’excellent site de Michael McDonald.
Ce dernier  tableau éclate les populations en âge de voter en sous-catégories qui peuvent être exclues : incarcérés, libérés sur parole, etc…
Ces informations peuvent servir à suivre les opérations de la fin de campagne et à analyser les résultats du vote a posteriori.
Ce site  publie aussi des informations très importantes cette année sur le vote anticipé ici.
On trouve un résumé des sondages, tous instituts et toutes tendances sur le site non-partisan PollingReport.
La plupart des médias tiennent un dossier sur les élections de Novembre

Slate c’est ici.
Si vous aimez les statistiques, les statistiques et encore les statistiques FiveThirtyEight est fait pour vous.
Vox fait toujours des efforts d’explication, en général intéressants.
Plutôt qu’un dossier Think Progress exprime des points de vue.
De même que Truthout.
Alternet qui regroupe des articles de provenance diverses est à prendre avec précaution mais sort parfois des informations utiles.

Les tendances, des contradictions apparentes.

Les études et les sondages montrent des tendances étonnantes qui interrogent les experts. Les divergences entre les types d’élection. Les sénateurs et les députés à la Chambre sont des élus fédéraux qui siègent à Washington, les gouverneurs, les lieutenants-gouverneurs et les ministres de la Justice (Attorney Generals) sont des élus locaux qui siègent dans la capitale de l’état où ils administrent les affaires locales de l’état. Il semble que les différentes élections répondent à des logiques différentes et parfois divergentes. Mais les divergences se manifestent également entre les territoires.

La différence entre la tendance de l’élection sénatoriale et celle de la Chambre des Représentants en particulier frappe les spécialistes. Cette différence semble s’être confirmée après le débat animé autour de la nomination de Brett Kavanausgh à la Cour Suprême. Les experts de FiveThirtyEight ont consacré un article  à ce phénomène. Leur polarisation sur la statistique ne leur permet pas d’extrapoler trop hardiment des explications politiques. Ils constatent, comme on a pu le faire pour d’autres élections, que les électeurs sont de plus en plus susceptibles de décorréler leur vote national (fédéral) de leur vote local (l’état) voire de décorréler les enjeux politiques des enjeux de société.
La tendancevers un Sénat Républicain renforcé et vers une Chambre dominée d’une courte longueur par les Démocrates se confirme. L’étonnant réside dans l’opposition des deux trajectoires qu’il n’est pas si facile d’expliquer. La carte électorale défavorable pour les Démocrates n’explique pas que leurs candidats au Sénat aient tendance à perdre pied. La ruralité des états concernés peut fournir une partie de l’explication.

La conquête de la majorité à la Chambre des Représentants n’est pas inopérante malgré les pouvoirs importants du Sénat. Elle contraindrait le président à gouverner principalement par décrets (executive orders) plus difficiles à formuler et plus faciles à rapporter par la suite. Mais Donald Trump craint sans doute encore plus le pouvoir d’investigation du Congrès qui autoriserait une Chambre Démocrate à ouvrir des enquêtes sur ses actes et ses affaires. Les résultats de l’enquête de Robert Mueller pourraient difficilement alors être étouffés quels qu’ils soient et la lumière serait faite à terme sur les fameux impôts de la famille Trump. Le contexte politique deviendrait irrespirable pour quelques temps mais le camp Républicain devrait finir par se fracturer sinon exploser.

Les enjeux des élections dans les états.

En plus de lois circonstancielles mises au vote dans les états on ne peut sous-estimer l’importance des scrutins locaux.
Les autorités locales, gouverneurs, assemblées d’état, AttorneyGenerals et les municipalités des grandes agglomérations resteront au moins jusqu’à la fin du mandat de Donald Trump des pouvoirs de résistance.

Que disent les votes anticipés.

Dans certains états on vote depuis plusieurs semaines. Le vote anticipé est classiquement examiné de près car il donne des indications importantes, en particulier dans des états (la Géorgie par exemple) qui fournissent des statistiques sur les appartenances raciales ou politiques des votants. Les comparaisons sont difficiles vu la dispersion des données car les états ne pratiquent ni les mêmes méthodes ni les mêmes périodes de vote, ni ne publient les mêmes données. La tendance constatée nnationalment dans les observation du « United States Election Project » ou dans le cas spécifique de la Caroline du Nord  (état du Sud comme l’indique son nom) convergent pour constater une mobilisation plus importante  que l’année de référence (2014, dernières élections de mi-mandat) avec une participation relative importante des populations noires et féminine. Mais ces tendances, compréhensibles dans le climat actuel de tension politique et raciale, s’inscrivent aussi dans les effets de long terme déjà constatés. La participation au vote anticipé est en général interprétée comme un signe de la motivation à participer des communautés considérées. Si les communautés noires et les femmes samblent bien mobilisées les données actuellement disponibles ne permettent pas de diagnostic clair sur le comportement de la communauté hispanique. On sait qu’elle a en partie fait défaut à Hilary Clinton en 2016. On la suppose remontée cantre Donald Trump et  on la sait indispensable à la progression électorale Démocrate dans les états du Sud mais l’effort du Parti Démocrate pour l’atteindre ne semble pas très efficace.  De  l’électorat jeune supposé favorable aux Démocrates et à l’aile gauche ne parait pas très fortement enclin à participer aux élections  même si sa sensibilité à la politique augmente.

Les collectes de fonds.

Les montants collectés par les Démocrates en campagne, souvent venus de petites donations de particuliers étonnent. Dans un pays où les campagnes passent en partie par des publicités télévisées et où le financement est quasiment sans limites et sans contrôle depuis l’arrêt « Citizens United » de la Cour Suprême cela promet un déferlement médiatique qui se poursuivra au-delà de la date du 6 Novembre. Il est d’ailleurs prévoir que si comme cela semble probable les Républicains perdent le contrôle de la Chambre le premier d’entre eux ne manquera pas de  hurler à la tricherie, rapidement suivi par la cohorte des fidèles. L’importance de ces levées de fonds a même amené certains à se poser des questions. Les analystes de FiveThirtuEight se demandent maintenant si leur modèle de prédiction des résultats n’est pas mis en danger par ce phénomène.
Par ailleurs l’ampleur peut suggérer que l’évolution n’est pas seulement quantitative.  La situation exceptionnelle pourraient avoir engendré une modification de la nature du rapport d’une partie de la population à la politique entre autres parce que ces succès ne viennent pas des grosses « machines » du Parti Démocrate et échappent à la logique et au pouvoir des « Démocrates de Wall Street ».

Les différences territoriales.

Les résultats des études et sondages diffèrent aussi suivant les endroits. On se souvient que l’élection de Donald Trump en 2016 est due à moins de 80000 voix réparties sur les trois états de Michigan, Wisconsin et Pennsylvanie. Or la tendance dans ces territoires du Midwest semble plutôt favoriser les Démocrates. Par contre le Sud résiste et parait devoir favoriser les Républicains. Josh Marshall de TalkingPointMemos a même remarqué qu’au sein d’un même état, l’Arizona, on constate des tendances inverses. Le comté de Maricopa (du célèbre shériff anti-immigrants Joe Arpaio) supposé très à droite vote plus au vote anticipé que le moins extrême comté où se trouve la ville de Tucson.

Peut-être serait-il sage de se conformer à l’avis de Nate Silver, le gourou de FiveThirtuEight, devant cette diversité des informations : ignorer tout ça.

L’ombre de l’élection présidentielle.

Personne n’en parle chez les Républicains alignés derrière le commandant en chef. Mais tout le mode y pense chez les Démocrates dont la liste des candidats putatifs s »allonge jour après jour. La dernière que j’ai vu y apparaître est Tulsi Gabbard qui peut en effet jouer la carte supposée gagnante en 2020 de la femme de couleur.
Une Républicaine pourtant est bien en lice. Elle a fait formellement acte d’allégeance à Donald Trump lors de l’annonce de sa démission du poste d’ambassadrice à l’ONU mais cela ne trompe personne. Alors que les ambitions de Jeff Flake ne tiendront pas la route et que John Kasich est contraint de de terrer en attendant la chute éventuelle de Trump pour se présenter comme le seul recours possible acceptable par tous Nikki Haley n’a pas à se cacher. Elle s’imposera quand son heure sera venue.
Pour les Démocrates la campagne des élections de 2018 est l’occasion de se montrer sur le terrain. Ainsi Kamala Harris, Cory Booker et Bernie Sanders labourent le territoire en soutien aux candidats de leur camp.

Le thèmes de l’élection, dits et non-dits.

L’histoire de cette élection est celle des intentions déçues. Si Donald Trump n’a jamais cessé de faire campagne sur Donald Trump, sa grandeur et le succès de son intelligence les Républicains comptaient beaucoup sur la réforme fiscale de fin 2017 pour faire campagne sur l’économie. Bien que les indicateurs soient au vert malgré les menaces qui se profilent ils ne peuvent pas profiter d’une embellie ressentie de pouvoir d’achat. Il a donc fallu suivre le chef et remettre au centre du débat l’immigration.

Les Démocrates ont su se concentrer sur le thème qui leur convenait : la protection santé. Même les républicains ont du suivre et un nombre important de leurs candidats ont cherché à faire valoir qu’ils avaient cherché à protéger les assurés souffrant d’antécédents de maladie. Malgré les attaques les marchés de l’assurance-santé institués par l’Obamcare ne sont pas effondrés.Les montants des primes n’ont que modérément  augmentés cette année. Un million de personnes auraient perdu leur assurance depuis l’arrivée de Donald Trump à la présidence

Derrière cet affrontement proclamés entre deux thèmes principaux de campagne se profilent aussi les droits des femmes remis en avant par la nomination de Brett Kavanaugh qui préfigure la bataille majeur pour le droit à l’avortement et le racisme sous toutes ses formes qui demeure le fond de commerce du président. Le débat sur les causes de l’échec qui avait fait rage au sein du camp Démocrate et progressiste après l’élection de 2016 entre la détresse économique des populations ouvrières industrielles (blanches) du Midwest et minières des Appalaches et la motivation raciste se conclut de plus en plus en faveur de cette dernière.

Les élections dessinent l’image d’un pays de plus en plus fracturé.

La carte qui résultera des élections devrait être contradictoire mais il est à peu près certain qu’elle confirmera la polarisation d’un pays de plus en plus divisé, polarisé. Si l’emprise Républicaine sur le Midwest industriel peut relâcher un peu on voir se profiler un Sud plus profondément encore divisé par la question raciale et l’immigration.

Et demain on regarde de près les élections au Sénat et les états concernés avant de passer ensuite à la Chambre et aux autres votes.
Mes liens et notes des derniers jours sur le sujet :

07/10/2018
https://thehill.com/homenews/campaign/410213-dems-see-blue-tsunami-in-house-senate-slipping-away
https://www.motherjones.com/politics/2018/10/florida-governor-desantis-gillum-gaetz/ //La tension particulière de cette élection incite les Républicains à se laisser aller à leur penchant naturel au racisme. En Floride un de leurs candidats s’est permis un jeu de mots douteux malheureusement intraduisible littéralement sur le prétendant Démocrate au poste de gouverneur. Cela fait suite à un autre incident du même genre. L’adversaire de Gillum, Ron DeSantis l’a assimilé à un singe.
https://www.motherjones.com/politics/2018/10/mitch-mcconnell-brett-kavanaugh-democrats-political-gift/ //Fiers d’eux et sûrs de leur coup.
https://www.dailykos.com/stories/2018/10/7/1801771/-Sen-Warren-s-affordable-housing-plan-shows-how-to-address-economic-inequality-and-racial-injustice //Décidément Warren semble bien être en campagne. En se positionnant sur des sujets concrets comme ici le logement pour les moins fortunés elle s’adresse bien à un électorat clé résidant dans les zones péri-urbaines, électorat sensible ax sirènes trumpiennes.
//L’activité pré-électorale.-demande de financement- a doublé depuis la semaine dernière.
08/10/2018
https://www.theatlantic.com/politics/archive/2018/10/cory-bookers-presidential-debut-iowa/572455/ //Booker programmé pour le plus haut destin ne manque pas la première marche en Iowa, à la fois son état d’origine et celui du début des primaires.
https://slate.com/news-and-politics/2018/10/nate-silver-interview-2018-midterms-polling.html //Pas sur les élections mais sur les sondages.
https://www.salon.com/2018/10/08/texas-historic-voter-registration-surge-should-scare-ted-cruz/ //La participation sera bien la clé mais nous ne connaîtrons la réponse que le 7 Novembre. Le nombre d’inscription a augmenté de 11% par rapport à la précédente élection intermédiaire. Malgré les mécanismes de filtrage mis en place par les Républicains qui tendent à éviter les inscriptions des jeunes et des personnes de couleur. 2000 demandes rejetées par l’administration du TX au dernier moment.
https://www.alternet.org/election-03918/ron-desantis-book-thurgood-marshall-founding-fathers-slavery //DeSantis n’en rate pas une.
09/10/2018
https://www.motherjones.com/politics/2018/10/georgia-latino-voters-governor-stacey-abrams-brian-kemp/ //La population hispanique de Géorgie a triplé depuis 2004.
11/10/2018
https://www.motherjones.com/food/2018/10/trump-trade-china-soybeans-corn-almonds-midterms-races-tariffs/
http://prospect.org/article/can-blue-wave-blue-state-make-ben-jealous-maryland’s-first-african-american-governor
https://thinkprogress.org/trump-administration-wins-first-conviction-for-non-citizen-voting-be178b655d9c/
https://talkingpointsmemo.com/dc/2018-governor-races-huge-implications-gerrymandering
https://talkingpointsmemo.com/news/two-az-gopers-posed-communist-damaging-contribution //Mensonges.
https://www.npr.org/2018/10/12/656879294/gop-rep-duncan-hunter-under-indictment-launches-false-attacks-on-opponent //Mesnosges
https://thehill.com/blogs/congress-blog/politics/411210-bill-to-reform-government-elections-should-be-the-top-item-on //Malgré les R. le sujet finit par arriver en discussion.
13/10/2018
https://www.moreincommon.com/hidden-tribes/
https://www.thenation.com/article/meet-the-gop-senate-candidates-attacking-dr-christine-blasey-ford-and-metoo/ //ND Kevin Cramer, MO JOsh Hawley, WI Leah Vukmir.
https://www.salon.com/2018/10/13/could-democrats-flip-a-west-virginia-district-trump-won-by-49-points/ //Ojeda constante étoile Démocrate et profil intéressant : populiste pro-arme qui a voté pour Donald Trump.
https://www.salon.com/2018/10/12/judge-partially-strikes-down-missouris-strict-voter-id-law/ //Et toujours sur le front « voter suppression ».
https://www.commondreams.org/news/2018/10/12/marchtothepolls-chicago-womens-march-aims-channel-outrage-and-energy-defeat-trump //Les élections devenues cible de manifestation.
https://www.truthdig.com/articles/for-some-democrats-civic-engagement-is-replacing-religion/ //L’engagement politque et religieux pas si différents.
https://www.theatlantic.com/politics/archive/2018/10/poll-shows-activism-highest-among-non-religious-democrats/572674/
https://truthout.org/articles/partisan-gerrymandering-is-still-about-race/
https://talkingpointsmemo.com/prime-beta/can-black-voters-put-stacey-abrams-over-the-top-in-georgia
https://talkingpointsmemo.com/feature/abrams-kemp-bring-long-running-war-over-voting-rights-to-georgia-governors-race
14/10/2018
https://www.uniteamerica.org
https://theintercept.com/2018/10/14/congressional-progressive-caucus-corporate-pac-money/ //encore du boulot pour se défair ede l’influence de Wall Street.
https://www.motherjones.com/politics/2018/10/leslie-cockburn-virginia-patriotism-denver-riggleman-olivia-wilde/ //RIen n’arrête la droite.
https://talkingpointsmemo.com/news/bloomberg-new-hampshire-event //Après Biden un autre candidat pour la droite Démocrate.
https://www.project-syndicate.org/commentary/how-democrats-can-win-midterms-by-joseph-e-stiglitz-2018-10
https://www.theatlantic.com/politics/archive/2018/10/schwarzenegger-campaigning-redistricting-michigan/572959/ //Un Républicain en campagne contre le charcutage électoral partisan. He is back.
https://www.vox.com/2018/10/13/17971340/the-senate-represents-states-not-people-constitution-kavanaugh-supreme-court
https://www.salon.com/2018/10/14/marco-rubio-says-if-trump-wont-act-on-saudi-arabia-congress-will/ //Celapeut-il avoir un effet sur les élections à venir?
https://www.truthdig.com/articles/new-strategy-democrats-go-all-in-on-health-care-in-midterms/
https://www.alternet.org/iowas-largest-newspaper-issues-scathing-rebuke-gop-and-endorses-every-democrat-running-congress //Le DesMoines Register aura-t-il un effet sur le résultat des élections?
https://www.alternet.org/lifelong-fresno-republican-rips-devin-nunes-betraying-christian-voters-serve-his-new-master-trump //Les fêlures du camp Républicain induites ^par Trump et les contradictions naturelles de la droite commencent à se voir. Choisir entre les valeurs et le pouvoir.
https://fivethirtyeight.com/features/why-the-house-and-senate-are-moving-in-opposite-directions/
https://thehill.com/policy/healthcare/411234-vulnerable-republicans-throw-hail-mary-on-pre-existing-conditions //Les Démocrates auraient donc raison de baser leur campagne sur l’assurance-santé. 32 sur 49 des sortant GOP ont soutenu des mesures visant à protéger les gens souffrant de problèmes antérieurs à leur assurance. L’interdiction de pénaliser les assurés pour leurs antécédents de santé est un des points forts de l’Obamacare.
https://www.theatlantic.com/international/archive/2018/10/turkey-frees-an-american-pastor/572935/
https://thehill.com/latino/411222-electoral-battle-for-hispanics-intensifies-in-florida //La majorité est passée de R. à D. même parmi les hispaniques de Floride d’origine cubaine.
https://slate.com/news-and-politics/2018/10/healthcare-midterms-poll-medicare-trump-democrats.html
15/10/2018
https://www.vox.com/2018/10/15/17959858/2018-midterm-elections-governor-florida-georgia-wisconsin-ohio
https://thehill.com/homenews/administration/411263-trump-makes-new-overtures-to-democrats //Anticipation du résultat ou ruse?
https://thinkprogress.org/georgia-black-voters-matter-bus-blocked-from-taking-seniors-to-vote-a3c3e6580c5b/
https://www.alternet.org/gop-strategists-worry-party-will-get-crushed-midterms-going-be-devastating //On ne mesure pas aux sondages mais à la densité de l’argent qui coule.
https://talkingpointsmemo.com/muckraker/state-high-court-blocks-rick-scotts-planned-court-packing-power-grab //Les R. ne peuvent pas toujours tricher impunément.
https://www.motherjones.com/politics/2018/10/duncan-hunter-releases-letter-from-retired-generals-calling-his-democratic-rival-a-national-security-risk/
https://newrepublic.com/midterms-2018
https://www.truthdig.com/articles/washington-post-backs-maryland-candidate-promising-amazon-billions/ //Pour ceux qui croieraient encore au WaPo et qui n’auraient pas encore compris qu’Amazon et Jeff Bezos par extension sont les plus grandes nuisances du monde.
https://truthout.org/topics/2018-midterms/
16/10/2018
https://newrepublic.com/article/151633/obamacare-became-winning-issue //Peut-être la plus grande défaite de DJT.
https://www.vox.com/2018/10/16/17978650/elections-2018-house-polls-democrats-takeover
https://www.vox.com/2018/10/16/17965626/arizona-senate-martha-mcsally-kyrsten-sinema
https://www.salon.com/2018/10/16/gop-funders-giving-up-on-more-vulnerable-incumbents-including-19-term-rep-dana-rohrabacher/ //Le repli continue. Cette fois Dana Rorhabacher cela devient sérieux et inquiétant pour le GOP.
https://talkingpointsmemo.com/news/scott-taylor-paid-thousands-to-alleged-signature-forgers-as-recently-as-september
https://www.motherjones.com/politics/2018/10/this-is-the-most-expensive-midterm-election-ever/ //Le financement de cette élection dépasse toutes les limites de la santé mentale.
17/10/2018
https://www.npr.org/2018/10/17/651181932/midterm-election-could-reshape-health-policy
https://thehill.com/homenews/senate/411767-saudi-mystery-drives-wedge-between-trump-gop //Enfin un coin entre DJT et le GOP?
http://prospect.org/article/how-gerrymandering-reform-can-win-states //Plusieurs chemins de réforme : les gouverneurs, les tribunaux, les initiatives de référendums, la loi.
https://truthout.org/articles/citizen-and-legislative-efforts-to-reform-redistricting-in-2018/
https://slate.com/news-and-politics/2018/10/dean-heller-jacky-rosen-nevada-senate-midterms.html //Celui que l’on donne perdant depuis des mois serait en passe de gagner. Y-a-t-il quelque chose à chercher ici pour comprendre ces élections? Le NV est notoirement difficie à sonder. Le poids électoral réel des Hispaniques est encore très mal connu. Comme l’AZ le NV a connu une émigration en grande partie hispanique et en partie venue de CA pour des raisons de pouvoir d’achat. Les deux facteurs devraient se combiner pour une évolution vers la gauche.
https://newrepublic.com/minutes/151759/new-republican-midterm-strategy-copy-democratic-ideas //Quand on n’a plus rien à dire il ne reste que l’hommage du vice à la vertu.
https://fivethirtyeight.com/features/senate-update-democrats-prospects-worsen-in-nevada-and-arizona/
https://www.npr.org/2018/10/17/657974547/khashoggi-disappearance-tests-ties-between-jared-kushner-and-saudi-crown-prince
https://www.mediamatters.org/blog/2018/10/17/fox-news-ad-chief-admits-advertisers-are-leaving-heres-whats-going/221714
https://www.thetrace.org/2018/10/nra-spending-decrease-2018-midterm-elections/ //Pas le plongeon définitif. Plutôt les basses eaux de mi-mandat avec un président Républicain. La chute est cependant assez forte pour être notée.
https://docs.google.com/spreadsheets/d/1peOepPqFLcThlNGJpJeUC4BkztRDwyP179SU2wwD5-w/edit#gid=929653351 //Le tableur des 3
18/10/2018
https://www.npr.org/2018/10/18/658255884/voter-turnout-could-hit-50-year-record-for-midterm-elections
https://truthout.org/articles/in-unusual-move-republican-party-begins-to-pull-money-from-incumbent-races/
https://www.alternet.org/news-amp-politics/michael-cohens-friend-explains-why-trump-frightened-his-ex-lawyers-betrayal-he-has
https://www.theatlantic.com/politics/archive/2018/10/trumps-popularity-key-outcome-midterm-races/573277/
https://www.theatlantic.com/ideas/archive/2018/10/lefts-trump-sized-tax-plans/573328/
https://thehill.com/hilltv/what-americas-thinking/412073-44-percent-rank-taxes-and-health-care-about-the-same-in-voting
http://prospect.org/article/how-independents-may-swing-four-races-governor //Quatre états sont à portée de gouverneurs indépendants :Maine, Kansas, Alaska et Rhode Island. L’Alaska est une longue histoire. Le Maine est un cas classique de triangulaire où l’indépendant Eliot Cutler a partagé les voix contre LePage avec le candidat Démocrate en 2010 et 2014. Les électeurs ont donc choisi d’adopter le vote alternatif (https://fr.wikipedia.org/wiki/Vote_alternatif) pour éviter la catastrophe du « first past the pole ».
https://fivethirtyeight.com/features/election-update-how-the-latest-fundraising-numbers-shifted-our-house-forecasts/ //Voir plus loin la remise en cause du modèle de 538.
19/10/2018
https://docs.google.com/spreadsheets/d/1UK4VjlTo6OAA53u8pKv-CDFyQcvC0dAf38e6FXEsCtY/edit#gid=1717204136
https://thehill.com/homenews/administration/412215-haley-our-political-opponents-are-not-evil
https://www.truthdig.com/articles/have-democrats-forgotten-about-this-summers-immigration-debacle/
https://www.vox.com/policy-and-politics/2018/10/19/17996718/latino-voters-midterms //Pas mieux qu’en 2016 chez les hispaniques. L’effort organisé des Démocrates ne semble pas plus performant qu’en 2016. La mobilisation électorale sera-t-elle différente?
https://www.huffingtonpost.com/entry/trevor-noah-scheme-voter-suppression_us_5bc99e6fe4b0d38b5876e1c6
https://www.salon.com/2018/10/19/analysis-brian-kemp-has-purged-over-300000-voters-from-georgia-rolls/ //Ils ne peuvent toujours pas s’arrêter.
https://www.commondreams.org/news/2018/10/19/gop-candidate-also-overseeing-georgia-elections-107000-voters-purged-yet-another //Les nombres varient mais on parle toujours de nombres à 6 chiffres. Sur une population en âge de voter de 8 millions de personnes 1 pourcent vaut 80000 électeurs.
https://fivethirtyeight.com/features/election-update-the-democrats-unprecedented-fundraising-edge-is-scary-for-republicans-and-for-our-model/ //L’angoisse du sondeur à quinze jours d’une élection qu’il craint de ne pas comprendre.
https://fivethirtyeight.com/features/even-if-turnout-among-young-people-is-higher-itll-probably-still-be-low/ //Les jeunes toujours en retrait de la politique (électorale).
https://fivethirtyeight.com/features/senate-and-governor-races-are-diverging-sharply-in-some-states/ //Down-ballot or not?
https://talkingpointsmemo.com/dc/early-voting-results-pour-in-turnout-enthusiasm-high //décidément difficile à lire mais indéniablement il se passe quelque chose. A minima une mobilisation exceptionnelle des électeurs précoces. Peut-être généralisable mais qui semble différenciée suivant les endroits et (peut-être) la sensibilité politique. Maricopa County, rouge et rurale vote moins que Tucson plus urbaine et bleue. De même les sondages Dems sont meilleurs dans le Midwest urbanisé.
https://www.motherjones.com/politics/2018/10/obamacare-ballot-measure-poll-utah-medicaid-expansion/
20/10/2018
https://www.theatlantic.com/politics/archive/2018/10/the-first-muslim-women-could-be-heading-to-congress/573508/ //Vive Rachida Tlaib et Ilhan Omar.
https://thehill.com/homenews/campaign/412334-sanders-harris-set-to-criss-cross-iowa //C’est parti pour 2020.
https://www.commondreams.org/news/2018/10/19/were-voting-them-out-what-it-looked-when-horde-hoosiers-marched-bernie-sanders-early
https://www.commondreams.org/news/2018/10/19/just-three-days-genius-fundraising-campaign-progressive-group-pours-500000 //Les collectes de fonds Démocrates ont dépassé celles des Républicains (de plus d’un tiers selon 538). C’est exceptionnel en particulier une année d’élections intermédiaires. Les modalités de collecte et la provenance des dons, petits donateurs indivu=iduels plus que grades entreprises, semblent indiquer un changement de nature et pas seulement de niveau.
https://thehill.com/homenews/campaign/412263-early-voting-hints-at-huge-turnout
https://www.truthdig.com/articles/for-alaskan-politics-a-week-of-surprises/ //Un gouverneur Démocrate en Alaska? Cela va-t-il motiver Sarah Palin à revenir une politique? Chouette on va rire un peu.
21/10/2018
https://www.mediapart.fr/journal/international/211018/mid-terms-aux-etats-unis-l-election-de-tous-les-dangers
https://thehill.com/homenews/administration/412410-trump-threatens-maximum-penalties-for-voter-fraud //Faute de pouvoir prouver on menace.
https://www.salon.com/2018/10/20/two-weeks-before-the-blue-wave-here-are-5-ways-the-democrats-could-still-totally-blow-it/ //L’inquiétude Démocrate n’est sans doute pas infondée et reflète la confusion de l’époque (par Andrew O’Hehir).
https://www.alternet.org/nightmarish-political-scene-paul-krugman-details-infuriating-way-trump-will-wrestle-power-dems-if
https://fivethirtyeight.com/features/election-update-republicans-overall-senate-chances-are-holding-steady/ //Joe Donnelly à 82% de chnaces. Claire McCaskill menant de 2 points. Tina Smith (MN remplaçante d’Al Franken) en baisse à 88% de chances. Dean Heller en hausse à 57% de chances, cohérent avec les autres sondages. En Floride Rick Scott mène 47 à 45 devant Bill Nelson (après l’ouragan Michael).
https://talkingpointsmemo.com/edblog/where-are-we-4 Attention aux élection gouvernatoriales (MidWest et Sud-Est) vu les répercussions sur 2020 et les redécoupages de 2022.
https://thehill.com/homenews/senate/412346-manchin-wrestles-with-progressive-backlash-in-west-virginia        //Manchin « lâchement politicien » pour les plus engagés des électeurs Dems. Il voulait gagner l’élection à droite. Il pourrait la perdre à gauche. Tout le dilemme des Démocrates dans la période. MoveOn et Planned Parenthood ont exprimé leur déception.
https://fivethirtyeight.com/politics/               //538 Elections. Statistics, statistics and more statistics.
https://www.vox.com/policy-and-politics/2018/6/5/17386452/midterm-elections-2018-what-to-know-house-senate      //Vox midtermes explainer
https://thinkprogress.org/tag/election-2018/         //Think Progress election points of view.
https://truthout.org/topics/2018-midterms/      //Truthout and the midterms.
https://www.alternet.org/election18     //Alternet as usual. Use w/ a pinch of salt.

Chronique d’un enquête bidon…Suite en attendant la suite.

La confirmation.

Le Sénat a voté. Kavanaugh est confirmé. Les Républicains ne perdent pas de temps,  Kavanaugh prêtera serment dans la journée pour intégrer les débats de la Cour immédiatement. Lisa Murkowski a voté contre. Le Démocrate Joe Manchin a voté pour. Il y avait un absent, un sénateur Républicain qui mariait sa fille.

La décomposition des institutions consommée.

La décomposition des institutions consommée  jour après jour par Donald Trump atteint un nouveau degré avec le passage en force de la confirmation de Brett Kavanaugh. Connue de longue date comme une forte personnalité la sénatrice de l’Alaska a peut-être pris date pour de futures échéance. Quand se posera la question de l’après-Trump les candidats Républicains crédibles ne seront pas très nombreux. Jeff Flake aspire sans doute à un grand destin, comme John Kasich. Seule Murkowski pourra se valoir d’avoir tenu le cap dans ces conditions difficiles.

La duplicité de McConnell jusqu’au dégout.

Comme pour maintenir la pression Mitch McConnell a refusé de s’engager à ne pas confirmer de nouveau candidat à la Cour Suprême en 2020. Il avait refusé d’auditionner le candidat à la Cour Suprême de Barack Obama en 2016 sous prétexte qu’il fallait attendre que les électeurs se soient prononcés. Je fais ce je dit, quand ça m’arrange.

La misogynie ordinaire d’un vieux mâle Républicain.

Quand on lui demande pourquoi n’avoir pas de femmes Républicaine qu commité juridque du SénatChuck Grassley répond que c’est trop de travail pour elles.
Il a fait machine arrière depuis mais sa pensée ne fait pas de doute .

Le cas Collins.
Susan Collins a tenu le devant de la scène ces dernières heures. Le long discours (45 minutes) qu’elle a prononcé pour se justifier ,(à ses propres yeux?), montre le caractère politique et partisan de la décision de confirmer Brett Kavanaugh.
Elle a maintenant rendez-vous en 2020 pour sa ré-élection. Sa carrière de sénatrice prendra probablement fin. Les opposants à Kavanaugh ont recueilli 3 millions de dollars pour son adversaire quel qu’il ou elle soit.
Et les candidats sont déjà là, Susan Rice en tête. Collins pourrait ne pas être tranquille durant les deux ans qui viennent.

Sarah Palin a sauté sur l’occasion se rappelle au bon souvenir des électeurs. Elle a annoncé de préparer à se présenter contre Lisa Murkowski.

https://talkingpointsmemo.com/news/collins-murkowski-opposite-kavanaugh-vote

Une suite : ne pas lâcher le sujet Kavanaugh.

La force de la mobilisation des opposants à Kavanaugh va trouver à se mobiliser dans la campagne des élections de mi-mandat mais peut-être pas seulement. Le passé de Kavanaugh présente encore des zones d’ombre non-éclairées. Certains parlementaires Démocrates se sont promis de continuer des investigations

Mes liens et notes du jour sur le sujet.

06/10/2018
https://thehill.com/blogs/blog-briefing-room/news/410185-kagan-warns-supreme-court-may-not-have-a-swing-vote-anymore
https://www.vox.com/policy-and-politics/2018/10/6/17945182/grassley-republican-women-senators-judiciary-committee //La misogynie fait partie de leur conception du monde. Et parfois ils le disent. Même si pour des raisons de forme on corrige a posteriori.
https://www.alternet.org/news-amp-politics/chuck-grassley-women-senate-judiciary-committee-work
https://www.vox.com/policy-and-politics/2018/10/6/17945228/wsj-editorial-board-members-susan-collins
https://slate.com/news-and-politics/2018/10/susan-collins-brett-kavanaugh-speech.html //REndez-vous en 2020. Collins a choisi. Sa carrière de sénatrice prendra fin à la prochaine élection. Le long discours (40 minutes) qu’elle a prononcé pour se justifier,(à ses propres yeux?), montre le caractère politique et partisan de la décision de confirmer Brett Kavanaugh.
https://thinkprogress.org/3-million-raised-for-susan-collins-2020-challenger-after-she-backed-brett-kavanaugh-867157bc81dd/
https://www.salon.com/2018/10/06/pulitzer-winning-reporter-greg-miller-on-trump-and-russia-weve-all-seen-the-smoking-gun/ 
http://prospect.org/article/only-good-come-kavanaugh-fight /Il n’y a plus de doute la Cour Suprême est devenue politique.
https://newrepublic.com/article/151597/brett-kavanaugh-confirmed-supreme-court-point-no-return
https://www.commondreams.org/news/2018/10/06/heres-something-bold-democrats-can-do-conduct-kavanaugh-probe-white-house-and-gop
https://thinkprogress.org/brett-kavanaugh-supreme-court-clarence-thomas-christine-blasey-ford-anita-hill-abeda5d3c24c/
https://thinkprogress.org/3-million-raised-for-susan-collins-2020-challenger-after-she-backed-brett-kavanaugh-867157bc81dd/

Chronique d’une enquête bidon…Vendredi

Ils ont voté.

Mitch McConnell a tenu sa promesse de commencer à voter cette semaine sur la nomination de Brett Kavanaugh. Le vote d’aujourd’hui était strictement procédural. Il s’agissait de prononcer la fin définitive de la phase d’investigation sur le candidat.
Le vote acquis à 51 voix contre 49 a réservé  une demi-surprise. Lisa Murkowski, sénatrice Républicaine de l’Alaska, a voté non à la clôture des débats sur la nomination de Kavanaugh. L’Alaska peut-être plus que la personnalité de la sénatrice a joué un rôle. Les agressions sexuelles y sont plus fréquentes que dans les autres états.

Joe Manchin le Démocrate a préféré perdre son âme plutôt que de risquer plus encore de perdre son siège de sénateur en Novembre. La morale voudrait qu’il soit battu et avec lui la direction du Parti Démocrate qui avait publiquement pris parti pour ce choix. Mais la morale en politique électorale…
Le vote proprement dit sur la confirmation peut intervenir à partir de demain. La procédure oblige à un délai minimum. Il pourrait être reporté au début de la semaine pour des raisons pratiques. Un des sénateurs Républicains doit marier sa fille cette fin de semaine (on ne rit pas).

Trump se lâche.

Hier des milliers de manifestants ont fait connaître leur opposition à Kavanaugh dans les rues de Washington et jusque dans les locaux de la Cour Suprême. Trois cent ont été arrêtés. Donald Trump a affirmé sur Twitter qu’il s’agissait de comédiens payés par
Georges Soros. Peut-être a-t-il été inspiré par le fait que des comédiennes connues se trouvaient dans le lot. Je ne doute pas qu’il exprime prochainement son avis sur la mauvaise qualité de leurs prestations. Le climat politique devient de plus en plus délétère.

Trump aurait-il bien joué.

La situation semble échapper aux repères habituels et il n’est pas certains que les modèles des staticiens soi. Les sondages et les articles récemment publiés tendent à montrer un surcroît de mobilisation Républicaine alors que l’on s’attendait à une mobilisation intense des Démocrates. Les références statistiques manquent pour prendre en compte les spécificités du moment actuel.

Chronique d’une enquête bidon…Jeudi.

L’enquête du FBI est terminé.

La messe est dite. Le FBI a livré au Sénat le rapport de l’enquête complémentaire sur Brett Kavanaugh. La procédure de lecture relève du grand guignol. Les sénateurs disposent d’un exemplaire écrit consultable chacun son tour dans une pièce sécurisée.

La sénatrice Susan Collins a exprimé sa satisfaction d’une enquête approfondie (thorough investigation).
Jeff Flake a annoncé que la rapport n’apporte pas de confirmation des accusations.

Il n’ont pas eu besoin d’indiquer leurs votes. Leur satisfaction est claire. Comme on le supposait depuis Vendredi dernier cette enquête se révèle être un simulacre destiné à leur donner une bonne raison de voter pour la confirmation de Kavanaugh à la Cour Suprême.

Le plus intéressant à observer lors du vote définitf de confirmation qui devrait avoir lieu Samedi sera le comportement des sénateurs Démocrates indécis, Heitkamp, Manchin et Donelly. Le Comité National Démocrate par le voix de son président Tom Perez les a autorisé à voter pour Kavanaugh à la grande fureur de la base militante.

Brett Kavanaugh sera donc confirmé Samedi et il deviendra le neuvième « Justice » dès qu’il aura prêté serment.

Le coût de la campagne Kavanaugh.

Depuis le début Juillet plus de 10 millions de $ ont été dépensé en spots télévisés pour soutenir ou attaquer le candidat de Donald Trump à la Cour Suprême. Cette somme ne couvre que les dépenses dont la déclaration est obligatoire. On ne connaît donc pas les montants venus des différents groupes de pression qui sont restés secrets.

L’enquête du FBI.

Les enquêteurs n’ont interrogé qu’un nombre limité de personnes, autour de 10 :

  • les amis de Brett Kavanaugh : P.J. Smyth, Mark Judge, Tim Gaudette, Chris Garrett
    L’amie de Christine Ford Leland Keyser
    La seconde accusatrice Deborah Ramirez.

D’autres noms sont sortis ces derniers jours sans que l’on sache s’ils ont été interrogés. On ne sait pas non plus si les documents comme le calendrier de l’année de l’agression de Christine Ford ou la lettre de Bret Kavanaugh évoquée hier ont fait l’objet d’analyse. Selon toute vraisemblance l’enquête a été limitée au minimum sur les instructions de la Maison-Blanche.

 

 

Mes liens et notes du jour sur le sujet.

04/10/2018
https://www.theguardian.com/us-news/2018/oct/03/brett-kavanaugh-fbi-investigation-transcripts-senators //Le rapport du FBI pour Jeudi soir. McConnell avance la procédure pour voter Samedi.
https://thehill.com/blogs/floor-action/409818-sasse-trumps-rhetoric-on-ford-wrong-but-not-surprising //Un autre sénateur prend ses distances avec DJT.
https://thehill.com/hilltv/rising/409817-russia-collusion-bombshell-dnc-lawyers-met-with-fbi-on-dossier-before
https://www.motherjones.com/kevin-drum/2018/10/donald-trump-shrugs-off-decades-of-tax-fraud/ //Kevin Drum remarque à juste titre que l’article du New-York Times pourtant bien documenté et complet n’aura pas de suites. Les nouvelles sont fabriquées par DJT au quotidien.
https://www.vox.com/policy-and-politics/2018/10/3/17933106/brett-kavanaugh-senate-confirmation-vote-supreme-court //Collins, Flake et Manchin en première ligne. Murkowski et Heitkamp ensuite.
https://www.vox.com/the-goods/2018/10/3/17934360/trump-taxes-illegal-new-york-times-expose
https://www.vox.com/policy-and-politics/2018/10/4/17924900/poll-anita-hill-clarence-thomas-christine-blasey-ford-brett-kavanaugh //Reposant les questions posées lors de la nomination de Clarence Thomas accusé de harcèlement par Anita Hill aujourd’hui à propos de la nomination de Kavanaugh les résultats montrent une évolution significative mais pas massive.
https://newrepublic.com/minutes/151539/kavanaugh-witnesses-ignored-fbi-turning-media //Étouffer la voix des témoins en n eles faisant pas auditer par le FBI pourrait-il au final être contre-productif.
https://thinkprogress.org/new-york-times-trump-tax-cheat-representatives-covering-for-him-cb78f9198eb6/ //L’enjeu de la majorité au Sénat se trouve aussi là. Obliger DJT à publier ses feuilles d’impôt.
https://www.alternet.org/news-amp-politics/why-trump-may-actually-be-trying-sabotage-brett-kavanaughs-supreme-court
https://thehill.com/homenews/senate/409827-grassley-senate-receives-fbis-kavanaugh-report
https://thehill.com/homenews/administration/409837-trump-harsh-and-unfair-treatment-of-kavanaugh-having-incredible
https://thehill.com/homenews/administration/409792-trump-is-back-in-the-branding-game
https://www.commondreams.org/news/2018/10/04/accuser-silenced-and-witnesses-ignored-fbis-kavanaugh-probe-denounced-sham-and
https://www.theguardian.com/us-news/2018/oct/04/brett-kavanaugh-us-senators-to-begin-reading-fbi-report
https://www.npr.org/2018/10/04/653991555/senators-reviewing-fbi-report-on-kavanaugh-ahead-of-friday-vote

Chronique d’une enquête bidon…Mardi.

Les nouvelles du front, l’enquête.

Le FBI ne publie pas de résultat de ses investigations. Les Sénateurs Républicains par la voix de John Cornyn  demandent qu’il le fasse. Aurait-il des informations confidentielles qui lui font penser que le FBI ne trouvera rien?
L’agression contre Christine Ford ne pouvant guère être prouvée le débat se concentre sur les mensonges de Brett Kavanaugh et ses manœuvres pour éviter de voir arriver au grand jour les éléments troubles de son passé.
On a ainsi appris que l’enquête s’est intéressé à un incident postérieur à l’agression de Christine Ford. Brett Kavanaugh pris de boisson aurait violemment agressé un passant dans un bar.
Le plus remarquable vient des suites des déclarations de Deborah Ramirez dont Kavanaugh a dit ne pas avoir eu de connaissance antérieure. Or des témoignages, des photos et des échanges de messages montrent que les deux appartenaient au même milieu. Ils ont assisté tous les deux au mariage d’une relation commune dix ans après les faits supposés. Le plus grave serait que Kavanaugh ait tenté de faire intervenir des proches avant même que le témoignage de Ramirez ne soit apparu dans la presse pour la disqualifier. Dix ans après les faits qu’elle a rapporté il semble que Kavanaugh la mettait toujours mal à l’aise .
La cliente de Michael Avenatti, Julie Swetnick, a été interrogée par la chaîne NBC. Elle a en partie divergé de ses premières affirmations. Elle ne semble pas être au programme des entretiens du FBI.
Et toujours pas de nouvelles de Mark Judge.

La suite de la procédure de nomination.

La procédure sénatoriale suit un protocole balisé en plusieurs étapes. Mitch McConnell a fait voter la première. Il reste à présenter une « petition de cloture » qui termine les débats après quoi un délai de 30 heures est obligatoire (sauf accord improbable des Démocrates pour le raccourcir). On débouche alors sur le vote. En l’état actuel des informations cela signifie un vote définitif Vendredi. Les Républicains souhaitent aller le plus vite possible. Ils font comme si l’enquête du FBI devait se terminer demain Mercredi. S’il devait y avoir prolongation le Sénat resterait en session durant la fin de semaine.
Et toujours pas de nouvelles de Mark Judge.

Les chiens sont lâchés.

La guérilla Républicaine ne cesse pas. Lindsay Graham joue le rôle de boute-feu. Il peut avoir plusieurs objectifs. Il remonte le ressort de la base afin qu’elle se sente de plus en plus outragée et se mobilise pour les élection. Il peut aussi tenter de redorer l’image de Kavanaugh sorti dévalorisé de la séquence de la semaine dernière.
Donald Trump a du délaisser un peu ce front pour faire la propagande du nouvel accord de libre-échange nord-américain qu’il dit remplacer le NAFTA. Ce n’ est qu’un ajustement à la marge de l’accord existant.  C’est du vent, mais en période électorale le vent pousse les électeurs. Donald Trump a obtenu l’accès qu’il réclamait au marché canadien pour ses produits laitiers. Peut-être l’élection de Novembre se jouera-t-elle dans les territoires ruraux.

Comme d’habitude le fond importe peu. Il faut en parler, dire que l’on a tout changé en mieux. La méthode Trump : je crée une crise puis je fais semblant de la résoudre pour m’en vanter. La Corée du Nord en est un autre exemple. Il a fait monter les enchères puis a dégonflé la baudruche lors de la réunion de Singapour où lui et Kim sont « tombés amoureux ».

Jeff Flake continue à se faire remarquer par des commentaires qui pourraient faire penser qu’il ne votera pas la confirmation. Il démentit ensuite. On ne saura vraiment ce qu’il a en tête que le jour du vote. Pour l’instant il n’y a de raison particulière de penser qu’il veuille vraiment faire échouer la candidature de Kavanaugh. Ses votes comme sénateur depuis l’élection de Trump sont restés fidèles au président malgré ses prises de parole. Son discours insiste quand même sur les dégâts faits à la Cour Suprême. Cela signifierait-il qu’il votera sans état d’âme pour un ou une autre candidat(e) moins sulfureux(se)?
Et toujours pas de nouvelles de Mark Judge.

De petites précautions de langage chez les Républicains.

Donald Trump a évoqué les problèmes du jeune Kavanaugh avec l’alcool. Cela pourra toujours servir, soit à excuser des frasques de jeunesse soit au pire à abandonner son poulain. Si les choses devaient mal tourner pour Kavanaugh il est certain que Donald Trump lui mettrait toute le responsabilité sur le dos.

Chronique d’une enquête bidon…Lundi

La guérilla menée par les Républicains unis autour de leur président continue.

Les éléments et témoignages contre Kavanaugh.

Les témoignages venant des anciens condisciples de Brett Kavanaugh qui évoquent des habitudes de boisson et des comportements à l’occasion violent se confirment. Ils n’aboutiront sans doute à rien mais confirment ce que l’on sait déjà.

Les enquêteurs du FBI ont contacté Deborah Ramirez qui leur a donné les noms d’autres témoins susceptibles de confirmer ses dires. Seront-ils interrogés?
Aucune nouvelle du possible interrogatoire de Mark Judge, le seul témoin des faits dénoncés par Christine Ford, n’a filtré.

La troisième accusatrice de Kavanaugh, Julie Swetnick client de Michael Avenatti, ne fait pas partie des témoins interrogés.. C’est peut-être préférable étant donné qu’elle  traîne une histoire judiciaire longue et tumultueuse. Elle a été impliquée dans plusieurs affaires obscures qui auraient plutôt tendance à la décrédibiliser.

Les pistes les plus propres à incriminer Brett Kavanaugh tournent autour de ses mensonges sur ses habitudes d’étudiant et sur son calendrier  de l’année des faits dénincés par Christine Ford dont certaines annotations cryptiques pourraient avoir un caractère sexuel. Il l’ a évidemment nié.

Il est improbable que la relation de Kavanaugh avec son ex-mentor Kozinski joue un rôle dans le processus en cours mais leurs relations  esquissent une édifiante histoire de copains et coquins de la bonne société de Washington. La carrière de Kozinski a été lancée par le juge Anthony Kennedy dont la démission a libéré le siège pour Kavanaugh. Ce dernier a été employé par Kozinski avant que celui-ci ne soit forcé à la démission l’année dernière pour ses comportements sexuels (usage de pornographie au bureau et harcèlement). Et retour de bon procédé Kavanaugh a récemment embauché le fils de Kozinski  alors qu’il ne remplissait pas les conditions habituelles de qualification pour le poste. La chaine Kennedy-Kozinski-Kavanaugh apparait au grand jour. Le candidat à la Cour Suprême a affirmé ne pas avoir eu connaissance des comportements déplacés de son mentor. Tant que les petits mensonges restent entre amis ils importent peu.

La guerre des Républicains.

Les Républicains ont lancé une offensive généralisée.

Trump restreint le champ de l’enquête du FBI tout en affirmant vouloir une enquête aussi ouverte que possible à la seule condition qu’elle ne dure pas.

Parallèlement quelques élus Républicains au Sénat et à la Chambre, -Lindsay Graham, Tom Cotton, etc…- tirent à boulets rouges sur les Démocrates et demandent même que la justice les poursuive. Par ailleurs ils  avancent toutes les hypothèses pouvant innocenter leur candidat de la négation de sa culpabilité à la minimisation des faits qu’au fond ils ne pensent pas graves.

Rachel Mitchell, la procureure  qui a interrogé Christine Ford lors de l’audition de Jeudi  joue sa partition avec un mémo qui s’en prend à la victime plutôt qu’au suspectRien de nouveau dans la déclaration de Rachel Mitchell. On sait que les preuves légales sont très difficiles dans ce genre d’affaire mais donner un vernis juridique à l’attaque contre Christine Ford alimentera le courroux des plus excités des supporters.

James Comey, le directeur du FBI viré par Trump l’année dernière est reparti au combat. Il souligne que le FBI a les compétences et les moyens d’investiguer rapidement et que le calendrier de Brett Kavanaugh constitue une piste très importante. Par ailleurs il a été sollicité pour un entretien à huit-clos par les Républicains du Congrés. Il a décliné et offert de donner un témoignage public.

De son côté Jeff Flake continue d’amuser la galerie  et proteste de ses bonnes intentions.

Les sondages et les élections à venir.

Il est impossible de tirer des conclusions en si peu de temps mais les Républicains pourraient bien avoir jouer les bonnes cartes, au  moins à court terme.

Alors que la cote de Trump remontait en flèche depuis quelques jours les agrégats de sondages de FiveThityEight indiquent une stabilité des prévisions pour les élections de Novembre avec un très léger glissement à droite. Actuellement la probabilité que les Démocrates reprennent la Chambre des Représentants reste d’environ 80%.

Le débat autour du complément d’enquête a concentré l’attention du public sur le FBI. Donald Trump tente de faire valoir ses succès, économie florissante, nouvel accord de libre-échange nord-américain monté en épingle alors qu’il change très peu de choses et nomination d’un juge à la Cour Suprême. Conserver la majorité au Sénat est leur priorité numéro un. Elle leur permettrait de placer une autre juge si l’occasion s’en présentait.

Le meilleur espoir de Donald Trump serait-il de faire tourner tout ceci à la bataille de chiffonniers qui devient confuse et rebute. Fidèle à sa manière de régner par le chaos, ce qu’il considère comme la preuve de sa grande intelligence, le président alterne les déclarations incohérentes. Ce n’est même plus « calomniez il en restera toujours quelque chose » mais « disons n’importe quoi afin que plus personne n’y comprenne quoi que ce soit ».

Le chaos trumpien résultat de la politique de la terre brûlée s’étend sur la nation. Et ce n’est pas fini. Après la présidence, le Parti républicain et le FBI voici le tour de la Cour Suprême. Le Sénat n’est pas complètement épargné par la crise. La prochaine Chambre des Représentants devrait être agitée quoi qu’il arrive. La droite extrême verra son poids relatif renforcé dans le Parti Républicain et le Parti Démocrate fracturé par le poids des affidés de la finance devra trouver un nouvel équilibre.

Mes liens et notes du jour.

01/10/2018
https://www.theguardian.com/us-news/2018/oct/01/kavanaugh-clerk-hire-casts-light-on-link-to-judge-forced-to-resign-in-metoo-era //Il n’a pas entendu parler des frasques de Kozinski mais il a embauché son fils sans les qualifications qu’il demandait habituellement. Alex Kozinski, le père, a été le mentor de Kavanaugh et a contribué a lancer sa carrière. Il a été contraint à la démission l’année dernière pour harcèlement sexuel des ses employées et usage abondant de pornographie. Kavanaugh a nié avoir eu connaissance de la conduite de Kozinski. Cette affirmation peu crédible pourrait le mettre en difficulté, le faire soupçonner de mensonge sous serment devant le Sénat.
https://www.washingtonpost.com/world/national-security/prominent-appeals-court-judge-alex-kozinski-accused-of-sexual-misconduct/2017/12/08/1763e2b8-d913-11e7-a841-2066faf731ef_story.html?utm_term=.56e280dc48d7 //L’article qui a provoqué la démission de Kozinski.
https://thehill.com/opinion/judiciary/409167-kavanaugh-polling-fbi-on-the-hot-seat //Les sondages confirment que la manœuvre Flake est bien la bonne. Même si les gens ne sont pas convaincu cela sera suffisant pour faire passer la confirmation.
https://thehill.com/homenews/senate/409168-feinstein-requests-written-directive-sent-by-white-house-to-fbi-for-kavanaugh //La guéguerre continue.
https://talkingpointsmemo.com/news/third-kavanaugh-accuser-has-history-of-legal-disputes //La troisième accusatrice de Kavanaugh, Julie Swetnick client de Michael Avenatti, traîne une histoire judiciaire longue et tumultueuse. Elle a été impliquée dans plusieurs affaires obscures qui auraient plutôt tendance à la décrédibiliser.
https://talkingpointsmemo.com/news/report-deborah-ramirez-gives-fbi-witnesses-of-alleged-kavanaugh-misconduct //Quand un témoin donne au FBI les noms d’autres témoins les enquêteurs sont-ils autorisés par la Maison-Blanche à poursuivre les interrogatoires auprès des nouvelles sources?
https://www.nbcnews.com/politics/politics-news/white-house-limits-scope-fbi-s-investigation-allegations-against-brett-n915061 //La Maison-Blanche dit oui et non. Trump affirme que les enquêteurs sont libres d’interroger qui ils veulent pour dire le contraire ensuite.
https://talkingpointsmemo.com/news/comey-kavanagh-background-probe-not-as-hard-as-republicans-hope-it-will-be //James Comey encourage les troupes qu’il dirigeait en tant que directeur du FBI à aller au bout des investigations. L’affrontement avec Donald Trump ne peut pas être plus frontal.
https://thehill.com/homenews/senate/409185-outside-counsel-in-kavanaugh-hearings-argues-ford-case-weak-on-legal-grounds //Rien de nouveau dans la déclaration de Rachel Mitchell. On sait que les preuves légales sont très difficiles dans ce genre d’affaire.
https://www.theguardian.com/us-news/2018/oct/01/brett-kavanaugh-deborah-ramirez-julie-swetnick-christine-blasey-ford //Le meilleur espoir de Donald Trump serait-il de faire tourner tout ceci à la bataille de chiffonniers qui devient confuse et rebute. Fidèle à sa manière de régner par le chaos, ce qu’il considère comme la preuve de sa grande intelligence, le président alterne les déclarations incohérentes. Ce n’est même plus « calomniez il en restera toujours quelque chose » c’est « diosons n’importe quoi afin que plus personne n’y comprenne quoi que ce soit ».
https://www.theatlantic.com/politics/archive/2018/10/kavanaughs-partisanship-threatens-supreme-court/571702/ //Le chaos trumpien résultat de la politique de la terre brûlée. Et ce n’est pas fini. Après la présidence voici le tour de la Cour Suprême. Le Sénat n’est pas complètement épargné par la crise. La prochaine Chambre des Représentants devrait être agitée quoi qu’il arrive avec probablement une droite extrême au poids renforcé dans le Parti Républicain et un Parti Démocrate fracturé par le poids des affidés de la finance.
https://www.npr.org/2018/10/01/653341427/trump-wouldn-t-bother-me-if-fbi-talked-with-all-kavanaugh-accusers //Ce n’est pas de l’hypocrisie, juste l’assurance des forbans sûrs d’eux, d’avoir réussi le hold-up parfait car tout leur est du. Le FBI n’est pas dans son rôle d’enquêteur mais en position de détective privé embauché par la Maison-Blanche.
https://thehill.com/homenews/administration/409300-white-house-authorizes-fbi-to-expand-kavanaugh-investigation-report //Gardant le FBI en laisse quoi qu’il arrive DJT peut jouer les grands seigneurs.
https://thehill.com/policy/national-security/409303-comey-rejects-request-for-closed-door-interview-with-house //Comey fidèle à son attitude et conscient des chausse-trappes tendues par les R.
https://www.motherjones.com/politics/2018/10/kavanaugh-in-2015-a-judge-must-keep-emotions-in-check-and-not-be-a-political-partisan/ //Qui disait en 2015 qu’un juge doit se garder de la démonstration des ses émotions mettre de côté ses opinions politiques? Un certain Brett Kavanaugh.
https://www.thenation.com/article/if-the-senate-applies-the-jeff-flake-standard-brett-kavanaugh-must-be-rejected/ //No comment.
https://slate.com/news-and-politics/2018/10/brett-kavanaugh-confirmation-rachel-mitchell-memo-christine-blasey-ford.html //Sous ses airs de bonne mère de famille Rachel Mitchell sait jouer la carte partisane. Alrs que dans la proédure le suspect est Bret Kavanaugh elle se consacre à Christine Ford.
https://newrepublic.com/minutes/151477/aclu-attacks-kavanaugh-ad-campaign-linking-cosby-clinton
https://thinkprogress.org/justice-kennedy-did-more-than-any-living-american-to-undermine-democracy-now-hes-mad-about-it-91485914c8dd/ //Anthony Kennedy serait-il sénile au point de ne pas avoir vu le coup venir? Son association historique avec Kozinsky et Kavanaugh incite à penser le contraire.
https://www.alternet.org/news-amp-politics/charles-ludington-brett-kavanaugh-drinking-fbi //Rien de neuf sous le soleil : Kavanaugh est un menteur. Il a été un gros buveur capable de comportements violents sous l’emprise de l’alcool.
https://www.alternet.org/news-amp-politics/conservative-pundit-warns-republican-party-about-become-angrier-loopier-and-more //Le parti Républicain diminué que l’on risque de retrouver après les élections sera aussi plus extrême et sans retenue.
https://fivethirtyeight.com/features/is-the-supreme-court-facing-a-legitimacy-crisis/ //La crise est bien là.
https://talkingpointsmemo.com/edblog/how-to-investigate-brett-kavanaugh //Le calendrier et Mark Judge restent les pistes les plus consistantes car les plus proches des faits.
https://talkingpointsmemo.com/news/flake-its-no-good-to-have-an-investigation-that-just-gives-us-more-cover //Flake continue à faire le pitre.

Older posts

© 2019 DOMINIC77

Theme by Anders NorenUp ↑